bla bla

Avant après 8 des photos du blog

Si tu veux revoir les précédentes éditions : avant/après 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 !

Se nourrir pendant la quarantaine

J’écris cette article de New York, où je suis pour l’instant bloquée à cause du travel ban et autres réjouissances. Ici aussi, la quarantaine est de mise, et je suis dans le même cas que mes amis et ma famille française, mais de l’autre bout du monde. Au moins, je suis avec L. et deux de mes anciens colocs, et nous essayons ensemble de ne pas devenir fous en lisant les journeaux quotidiennement.

En effet, en dehors de l’angoisse liée au virus, la quarantaine est probablement l’une des pires épreuves pour moi : je suis incapable de rester tranquille, d’autant que, coincée aux US, j’ai un stock limité de livres, de jeux, et en général, d’activités. J’ai repris le boulot plus tôt que prévu pour lutter contre l’ennui mais cette fenêtre de temps vide aussi longue, confinée et solitaire m’angoisse. Je travaille, je lis, j’écris, je pâtisse, même si dans l’impossibilité d’aller faire du sport on se sent obligés de se limiter…

Mais il faut bien manger : faire des courses est un challenge en ce moment, et si évidemment l’idéal est de se nourrir avec des ingrédients frais, je ne peux que te conseiller d’acheter des ingrédients polyvalents et qui se gardent lontemps ! Personnellement j’ai fait attention à avoir du miso, du tahini, du kimchi, de la sauce soja et des herbes fraiches (en pot, pour les avoir de manière illimitées !) Des oignons, de l’ail, des épices, du lait de coco, des citrons (ou citrons confits), des légumes congelés ou en boîte, des féculents, de la viande ou du poisson congelé ou des protéines séches ou en conserve.

J’ai mis les index à jour sur le blog pour que tu puisses y trouver des idées en fonction de ce que tu as, et j’ai sélectionné dans cet article quelques recettes faciles à faire avec des éléments congelés ou secs :

Plats complets :

Pour changer des pâtes :

Des protéines pour accompagner :

Pour faire des tartes :

Soupes :

Pour remplacer le pain :

 

Du côté des légumes, congelés ou en boîte :

Je fais également pas mal de salades avec les légumes que je trouve (haricots verts, carottes rapées, chou rouge haché, kale…) acoompagnés avec une sauce à la cacahuète et des currys avec du lait de coco en boîte et n’importe quel légume, ou encore des poêlées de légumes au citron confit !

Bref, bon courage à toi et à tes proches et surtout… bon ap ‘!

Best of 2019

BONNE ANNÉE !

Tu l’attendais (toujours pas, non), comme chaque année, plus fidèle que mes publications sur Instagram (heureusement) : le best-of. 2019 a été une année d’ascenseur émotionnel. J’ai eu un retour difficile de New York, des tentatives unfructueuses d’y retourner, j’ai vécu dans 4 endroits différents, j’ai eu plein de décisions cruciales à prendre en des temps records, j’ai beaucoup voyagé, j’ai fait quelques mois de chômage, j’ai commencé mon premier vrai boulot (que j’adore), j’ai déménagé en coloc à Paris de nouveau (AVEC UN CHAT) ; bref, j’ai l’impression d’avoir vécu tous les bouleversements de la vie d’adulte d’UN COUP.

Globalement, je suis contente de l’année 2019. Lors de mon dernier séjour à New York, une de nos amies nous a posé une question qui m’a paru sur le coup très « américaine » et « développement personnel » mais que maintenant je trouve très sympa et plutôt à propos. Chacun autour de la table devait raconter sa « rose » de l’année (ce dont on est reconnaissant, ce qu’on a vécu de plus positif), son « thorn » (ce qui a été le plus dur dans cette année) et son « bud » (ce qu’on espére développer, changer ou conserver dans l’année à venir). Les réponses de mon côté étaient : L, mon boulot et ma coloc / mes mois de chômages et ceux de torture administrative face aux États-Unis / trouver un moyen de retourner aux US ou pour L. de venir en France, et peut-être aussi être moins stressée, ce qui est un comble pour ceux qui me connaissent. Comme je ne suis pas gourou de développement personnel je vais pas te demander de le faire et de me raconter mais franchement tu peux le faire pour toi c’est cool.

Du côté culinaire, j’ai eu moins de temps pour cuisiner et encore moins pour travailler sur le fond du blog et l’améliorer, ce qui est dommage. Impossible cependant de m’arrêter de cuisiner ; je me suis lancée encore plus dans le salé, je suis  devenue intarissable sur Ottolenghi et surtout j’essaie de développer la cuisine française et de faire découvrir des choses à L. Comme toujours, merci beaucoup à tous mes testeurs, famille, colocs, collègues, amis, L. et à toi qui passe souvent ou moins souvent mais qui vient me voir et ça fait plaisir !

Alley c’est parti pour le best of.

Janvier

Boulettes de boeuf et poireaux d’Ottolenghi

Ma fascination pour Ottolenghi a pris un autre tournant cette année et ça commence par ces boulettes ! Janvier est difficile pour moi : retour des États-Unis, où j’avais fini par trouver mon rythme, chômage, baby-sitting, démarches administratives autour des visas, travail sur mon mémoire et en free-lance, de chez mes parents à Lille… Cela me permet tout de même de publier mes recettes en retard, et notamment de décembre, mois où j’étais trop occupée à rendre mes derniers devoirs et à profiter de chaque seconde pour publier. Beaucoup de courges, de recettes réconfortantes et notamment ces boulettes qui sont parfaitement assaisonnées et surprenantes, comme toujours avec Ottolenghi.

Février

Aubergines et porc à la chinoise et au miso                Tarte potimarron, lardons et oignons

En février, je publie mon 500eme article (petite émotion) avec un cheesecake qui reprend ma recette habituelle et qui fonctionne toujours aussi bien. Mais comme je t’ai déjà parlé maintes et maintes fois de cheesecake, je préfère t’évoquer de deux recettes devenues cultes chez moi : L. ma parle toujours de ces aubergines et du porc au miso, et j’ai pu découvrir la pâte à tarte de Laurence Salomon avec cette garniture parfaite pour l’automne/hiver. Je profite également d’un court passage aux États-Unis pour profiter du froid (et un peu de L.) Je redécouvre alors la ville avec mon rythme un peu ralenti de freelance à la Brooklyn Public Library et dans les cafés (à l’américaine donc) et je dis au revoir à notre grande coloc partagée en aidant L. et deux de mes anciens colocs à déménager.

Mars

Rice & beans                                            Gratin de gnocchis homemades

Après un séjour New-Yorquais qui s’est terminé par un magnifique voyage aux chutes du Niagara (et un banana bread pour la route), je rentre à ma routine en France. La recherche d’emploi et le freelance/babysitting occupent mes journées, et honnêtement j’ai du mal à me souvenir précisement de ces journées un peu monotones. Je retiens ma première focaccia, mais rien ne vaut ce plat doudou de rice & beans et ces gnocchis à partir de zéro ! Et puis, petite amélioration au blog : j’ajoute un bouton de traduction automatique pour mes amis américains…

Avril

Eccles cakes à la mûre                                                                 Yakitori au poulet

En avril, je rends (enfin) mon mémoire et récupére mon appartement parisien, avec un peu d’émotion. L. vient découvrir la France, où il pourra vivre l’incendie de Notre Dame et passer quelques jours dans le sud. Du côté du blog, mes essais et mon fameux article sur que faire avec tofu, seitan etc occupent une bonne partie de mon mois ! Cependant, je retiens ces petits gâteaux anglais et cette recette très simple de brochette qui a pourtant fait dire à L. que c’était ce la meilleure chose que je lui ai jamais cuisiné.

Mai

Cake au chocolat et aux pépites de chocolat                                     Gratin dauphinois avec patate douce et lait de coco

Un mois assez important pour moi car je commence avec bonheur un nouveau boulot (que j’occupe encore actuellemment) ! Je change de rythme, je commence à faire énormément de vélo (et j’apprends également à le réparer) car mon appartement est loin, je reprends le sport et le rythme intense. J’envisage de déménager, et vivre seule de nouveau me pèse rapidement. En cuisine, c’est un choix difficile ce mois-ci ; je découvre la feta en papillote, je cuisine beaucoup d’aubergines… Mais je retiens surtout ce cake qui a fait l’unanimité au travail, et un de mes classiques, le gratin dauphinois (un peu) revisité.

Juin

Flan patissier de Michalak                                      Tarte à la tomate avec base de fenouil rôti

En juin, je passe mon premier printemps à New York, et je fais découvrir à mes anciens colocs le fameux flan pâtissier. Je cuisine également plein de légumes verts et je retrouve avec plaisir les tomates, comme dans cette délicieuse tarte, qui a changé ma perspective sur les quiches et le fenouil. Je commence à prendre mes marques au travail, et je fais un pacte avec deux amis de chercher une coloc ensemble (spoiler alert : ce sont mes colocs maintenant).

Juillet

Galettes de petits pois et de menthe frites                           Cookies de Levain Bakery

Alors que la canicule nous terrasse, je fête le mois de mon anniversaire, mon préf’ évidemment. Beaucoup d’Ottolenghi (dont ces délicieuses petites galettes), mes gâteaux d’anniv (dont ces cookies absolument géniaux), mais pas de vacances cette année ! L. me rejoint pour fêter mes 25 ans donc je ne peux cependant pas me plaindre…

Août

Gâteau nantais                                      Tartelettes framboises et pistaches

En août, j’effectue mon pélerinage annuel en Bretagne, doublé d’une semaine de folie à New York pour rattraper tout ce dont je n’avais pas pu profiter l’été précédente, dont l’anniversaire (surprise) de L. la restaurant week, la plage, le cinéma, Sleep no more, l’apéro sur des bateaux, et les régles du baseball. Je cuisine beaucoup de sucré, je prends le soleil (et la pluie en Bretagne, soyons honnête), je découvre enfin la recette du classique gâteau nantais (ainsi que les débats sur la quantité de rhum à utiliser) et je bidouille ces délicieuses tartelettes.

Septembre

Rouleaux de printemps multicolores                             Crumble salé courgettes menthe feta

En septembre, ma folie des rouleaux de printemps commence (eh oui j’ai commis l’erreur d’acheter un paquet de 50 feuilles de riz), et je publie enfin un de mes classiques au travers de ce crumble salé. Et puis surtout, je déménage enfin après des mois à chercher un appart en coloc ! Un changement dont j’avais vraiment besoin, et plus que ce que je pensais. Je me rapproche donc du travail, je gagne deux colocs et un chat, et en bonus, je me débarasse de plein d’affaires en déménageant.

Octobre

Arepas

En octobre, mes amis m’offrent un voyage à Florence pour mon anniversaire. Pendant le séjour de L., celui-ci me fait également découvrir le Little Colombia de Paris, et m’apprend à cuisiner Colombien. Je découvre dans la foulée que je vais être la marraine du fils d’un ami du lycée et de sa copine Colombienne, et je réalise donc évidemment ces arepas pour sa baby shower.

Novembre

Tajine de boulettes et citron confit                       Brioche roulée au gianduja

Je passe à la cuisine de plats doudous pour Novembre. Il me fallait une brioche dans ce best-of, et celle-ci a été une véritable réussite pour un de nos fameux brunchs ! Je me lance également dans les tajines avec mon habituel citron confit maison et je cuisine énormément pour Thanksgiving, que je passe à New York. Le temps gris et déprimant commence à envahir Paris et tout le monde est un peu morose, mais c’est toujours comme ça, novembre.

Décembre

Bredeles 2019

Pour finir l’année 2019, je fais mes bredeles à l’occasion d’un voyage au pôle Nord absolument incroyable avec le boulot. De quoi redonner de l’énergie à tout le monde (malgré le chaos complet et l’isolement social causé par les grèves) et de se préparer pour les fêtes de fin d’année, bénéficiant de mon côté de la présence de L. et de son frère, qui découvrent la nourriture française et le froid.

Et voilà la fin de ce best-of, encore une fois bonne année, et de mon côté je m’envole pour Barcelone pour quelques jours !

Si tu veux jeter un coup d’œil aux best of des années précédentes, c’est par ici : 2015, 2016, 2017, 2018

Avant après 7 des photos du blog : du mieux

Le retour de l’avant/après des photos ! L’envie de présenter mes plats préférés à L. me pousse à re-cuisiner mes classiques et à les reprendre en photo, malgré son soupir lorsque je lui fais signe de ne PAS manger et qu je vais chercher mon appareil photo…

Les vraies pâtes carbos, enfin !

Je me répétais qu’il fallait que je refasse ce plat : j’ai profité de la visite de L. et de notre voyage en Italie pour me lancer, et j’ai même fait une dose pour mon meilleur ami P., donc c’est le plat préféré avec la tartiflette.

Soupe butternut pomme

Prendre en photos les soupes est toujours excessivement compliqué : ici, la lumière reste moyenne dans la deuxième version mais il y a une claire amélioration…

Clafoutis figues bacon et mozza

Cette première photo est vraiment un scandale… J’ai profité de refaire la recette pour l’améliorer et l’alléger : en plus de m’améliorer (un peu) en photos, j’ai pris de l’assurance entre ces deux images et je n’hésite plus à impoviser pour améliorer les recettes.

Panna cotta et coulis de framboises

Le premier dessert mangé par L. à son arrivéeen France : je me devais de lui faire ma version de ce plat qu’il a adoré dès son premier essai !

Tarte tatin courgettes chèvre pesto/miel

 

Un de mes plats préférés, et l’un des plus faciles, enfin refait à neuf !

Tarte butternut, pomme, parmesan et noisettes

Se débarasser du papier sulfurisé n’était pas une si mauvaise idée…

Choux de Bruxelles rôtis au kimchi et à la coriandre

Une de mes recettes parfaites après un passage au frères Tang : la nouvelle photo n’est pas si ouf mais il y a du mieux…

Si tu veux revoir les précédentes éditions : avant/après 1, 2, 3, 4, 5 et 6 !

Pour un 500ème article : un cheesecake citronné

Presque exactement quatre ans après la création de ce blog, voilà venu le 500éme article. Pour tout dire, j’étais un petit peu émue (mes colocs ne comprenaient pas trop mon excitation, mais qu’importe). Alors, pas question de faire un « 500 choses que ce blog m’a apprises » ou quoi que ce soit de ce genre, mais plutôt un état des lieux de la place que le blog a pris dans ma vie, et de ses évolutions.

Les débuts dans ma petite cuisine espagnole étaient un peu difficiles, mais le blog a suivi mes déménagements, mes changements de pays/continents, de testeurs… Le rythme et le style ont évolué (il suffit de voir les avant/après des photos), parfois j’ai eu moins de temps libre pour prendre des photos et écrire des articles mais je n’ai jamais arrêté de cuisiner.

Ce blog m’a aidé à prendre confiance en moi au niveau de mes capacités de cuisinière, mais surtout au niveau de mes capacités à transmettre ce goût. Je reçois tellement de messages et de commentaires de lecteurs et d’amis qui ont testé des recettes, ce sont lancés, ont trouvé ça facile, ont commencé à aimer des choses qu’ils n’auraient jamais pensé goûter avant… et c’est ces retours qui me plaisent le plus.

Pour ce qui est de la cuisine en elle-même, je n’ai jamais eu réellement comme projet d’ouvrir un café du type « Boulettes et Cheesecakes » (les vrais savent), même si j’ai déjà plusieurs associés potentiels, mais parfois j’aime à penser que j’irai créer un concept à New York ou à Lille (les deux villes de mon coeur)…

Enfin, quoi de mieux qu’un cheesecake pour célébrer cet anniversaire ? Ok, je vais être honnête, j’ai aussi hésité avec une brioche (les vrais savent), mais après mon séjour New Yorkais, c’était compliqué de faire autrement que de faire un cheesecake, mon dessert signature. Quand j’ai annoncé que j’allais le parfumer au citron, c’est l’hiver après tout, mes colocs ont fait une drôle de tête, ils ont goûté timidement le lemon curd… et puis ils en ont repris, et repris (surtout L., sans surprise), et on l’a fini en rentrant de soirée, tous autour du tupperware, à la petite cuillère. Bref, un vrai grand succès.

Continue reading “Pour un 500ème article : un cheesecake citronné” »

Best of 2018

Voilà enfin le moment que tu attendais tant (Non) : le best of de l’année !

Cette année a été un peu particulière pour moi parce que j’ai (enfin) fini mes études à Paris, que je faisais en alternance, et je suis partie faire un semestre à New York, que je t’ai pas mal partagé sur insta. Contrairement à ce que je pensais, j’ai adoré cette ville, j’ai eu de la chance d’arriver dans une coloc de 17 personnes avec des gens géniaux, et le retour à la dure réalité parisienne est très très difficile. La loterie des visas m’empêchant de travailler aux États-Unis pour l’instant, j’ai dû repartir… L’année qui arrive sera probablement complètement différente pour moi : je vais essayer de retourner à New York, mais cela paraît très compliqué, et de manière générale c’est le moment de prendre des résolutions d’adulte, de trouver un vrai travail, de payer des impôts…

Le blog reste toujours dans mes priorités, même si le mois de décembre a été compliqué niveau publications. Ma petite déception est que je n’ai pas pu publier mon article sur les protéines végétales type tofu, seitan etc cette année, mais il est en préparation ! Encore une fois merci à tous, à A. pour son aide technique (« au secours wordpress ne marche pas »), mes chers colocs internationaux pour leur soutien et leurs commentaires (pas très critiques, parce qu’ils sont trop gentils, et puis parce qu’ils ne parlent pas français) et spécialement à L. pour tout. Merci à tous pour vos messages, ici et sur insta, rien ne me fait plus plaisir que de savoir que vous avez aimé une recette !

Et c’est tipar pour le best of !

Janvier

Boulettes de potimarron-marron à la chapelure de noisettes & Tarte tatin de Lamagnère

Je commence l’année en me remettant des fêtes de fin d’année (comme chaque fois tu me diras), dont un délicieux nouvel an entre copains featuring cette tarte tatin, qui est longue et complexe mais qui est la meilleure tarte aux pommes que j’ai jamais mangée. Une tuerie. Mais janvier c’est aussi des soupes, des légumes, de quoi se tenir chaud et se remettre au boulot (et 2018 a été intense niveau études), et je retiens aussi ces petites boulettes végés, parce que serait un best of sans mes fameuses boulettes végés…

Février  

Soupe thaie à la patate douce, lentilles et citronnelle & Brioche pralinée torsadée

Un mois de pluies intense, de rues bloquées par la neige et de froid glacial dans mon pauvre appartement parisien mal isolé. Le choix était très difficile pour ce mois ci, mais dans les best of je préfère mettre les recettes que j’ai refaites (ce qui en dit beaucoup), et donc ma soupe préférée de l’année, faite et refaite maintes et maintes fois, l’emporte. Choisir un autre plat a été autrement plus compliqué. J’ai décidé de partir sur la brioche parce que vu ma passion pour la brioche, ce serait bizarre qu’il n’y en ai pas dans le best of. Mais ma Shakshouka thaïe aux amandes et à la feta et mon Bol type Banh-mi aux boulettes parfumées à la citronnelle auraient aussi pu figurer ici…

Mars

Quinoa à la japonaise & La parfaite recette de Mac’n’cheese

En mars, j’apprends que j’ai obtenu une bourse pour continuer à étudier l’édition… à New York ! Je fête ça avec du Mac’n’cheese (évidemment) et mon compagnon de voyage New Yorquais de l’année précédente, mon cher testeur T. Un mois doudou, avec toujours un froid terrible (et une grosse baladie pour moi, qui m’a même forcé à laisser tomber les cours et mon vélo pour aller au travail), donc beaucoup de féculents, avec la parfaite recette de base pour le quinoa, mais aussi de la tartiflette et du chocolat, pour l’anniversaire de P. (un succès), et des currys.

Avril

Kimchi pancake & Cookies bars aux flocons d’avoine, pépites de chocolat et caramel beurre salé

En avril, Paris est toujours gelé. Avec mon groupe de travail, on commence à bosser beaucoup pour notre projet, mais les formalités à faire le plus vite possible pour mon départ à New York me prennent aussi beaucoup de temps. Je cuisine tôt le soir avant de me mettre à étudier, et je fais des gâteaux pour aller aux réunions de travail, comme ces cookies bars qui ont eu énormément de succès. Je commence un album photo sur mon voyage au Japon et en Corée d’il y a deux ans et je cuisine ce Kimchi pancake, qui est un de mes favoris pour les soirs de flemme.

Mai

Rougail saucisse & Cheesecake pistaches et framboises

Le cheesecake était obligatoire dans ce best of, et depuis que j’ai trouvé ma recette préférée l’année dernière je ne fais que la décliner, ici avec mes parfums préférés, pistache et framboise. Les longs week-ends de mai m’ont permis de profiter beaucoup de Lille, du soleil dans le jardin, du barbecue avec les copains, mais aussi de bosser dehors, ce qui est quand même toujours plus sympa. Je profite des légumes d’été et de l’ail des ours, et je continue à me faire des bons plats réconfortants pour les soirées de boulot, dont ce rougail saucisse…

Juin

Makbouba & Mangue rôtie

Je profite du dulce de leche ramené par ma testeuse Argentine L., je cuisine plein de rhubarbe… Je découvre ces deux recettes qui sont devenues des grands classiques de ma cuisine, par leur facilité et leur côté super sain, et je cuisine aussi plein de salades. J’ai une nouvelle collègue, qui va devenir l’une de mes meilleures amies (cassdédi J.), qui me fait découvrir un nouveau Paris que je ne connaissais pas encore, je clôture les cours avec une grosse présentation très officielle et très stressante de notre projet de l’année, et ça y est, fini l’école !

Juillet

 Lemon curd au pavot & Feuillantine comtoise

Pour ce mois là, cela a été très difficile de choisir, notamment à cause de la grande qualité des salades, avec des fruits en guest stars, mais aussi parce que je publie enfin un grand classique de mes repas : la patate douce/pois-chiches rôtis/sauce au tahini ou au fromage blanc. J’ai également fêté mon anniversaire avec une feuillantine (et plein de gâteaux et d’houmous qui seront publiés le mois suivant), je me suis cassée l’orteil quand une poule en bronze est tombée dessus (true story). J’ai profité du 14 juillet, de la coupe du monde (beaucoup), je me suis foulé une cheville pendant un essai de roller derby (pas la même que celle avec l’orteil cassé). Avec les copains, on est allés dans le Vercors, et c’était génial (j’ai aussi beaucoup cuisiné). J’ai fini mon alternance, dit au revoir à tout le monde les larmes aux yeux… Bref, un mois intense.

Août

Gâteau banane/sirop d’érable/pécans & Chocolate pot de Jamie O.

En août, je découvre la parfaite technique pour les oeufs durs (mon cher père m’a grandement félicité pour cette astuce, lui qui ne change jamais d’avis (ou presque) m’a dit qu’il faisait comme cela désormais !), je publie enfin tous mes gâteaux d’anniversaire dont ce gâteau banane sirop d’érable pécan, parfait pour les lendemains de soirées. Cette recette de chocolate pot m’a également séduite par sa facilité… Août pour moi, c’est toujours le départ en Bretagne, et ce séjour est un de mes moments préférés de l’année, mais cette fois-ci c’est aussi le départ à New York, avec tous les préparatifs et l’émotion qui va avec.

Septembre

Tamago-Kage Gohan & Salade pommes de terre rôties, chorizo, poivrons confits, basilic et tomates

En septembre, je me fais à la vie New Yorkaise et à son rythme effréné, mais je publie encore les recettes faites pendant l’été : ma salade chouchoute de l’été et ma super recette parfaite pour les fin de mois et les placards vides, le Tamago-Kage Gohan. Vivre à New York est un peu difficile au début, entre mes deux stages et les cours du soir, je n’ai pas beaucoup d’occasions de rencontrer des gens, et je suis un peu sous l’eau. Aux États-Unis, même à New York, les gens ne sortent pas de manière aussi effrénée qu’en France, et se mêlent moins facilement, je me sens un peu perdue…

Octobre

Banana bread au dulce de leche et chocolat & Mangue au sel, piment et citron vert

Cuisiner et surtout faire des bonnes photos est très compliqué dans ma cuisine américaine bondée, donc je publie encore des photos prises cet été, incluant ce super banana bread dont je finalise enfin la recette. Je commence à me faire au rythme américain, mes colocs deviennent mes meilleurs amis et je les pousse à sortir, donnant sens à tous les clichés taxant les français d’alcooliques. J’ai des copains qui viennent me voir, et on se balade le long de l’Hudson, bref, je deviens de plus en plus New Yorkaise.

Novembre

Gratin de courge spaghetti, jambon de parme et noix de pécan & Courge butternut farcie au riz, kale et sauce au tahini

Novembre, c’est mon premier Thanksgiving ! Je me suis enfin imposée comme cuisinière attitrée pour toutes les soirées, anniversaires, dîners du dimanche et autres évènements, donc je me jette sur l’occasion de cuisiner des desserts pour tout le monde, de découvrir la cuisson de la dinde et franchement, je commence à être convaincue par le mode de vie américain (enfin New Yorkais, ce qui est très différent). En cette saison des courges, je retiens ce délicieux gratin de courge spaghetti (ma chouchoute de l’hiver, plus facile à trouver à NY qu’en France), et cette courge butternut farcie, une tuerie que certains d’entre vous m’ont mentionné sur instagram…

Décembre

Écorces de chocolat garnies & Croissants aux amandes

Je passe Noël aux États-Unis dans la famille de mon cher coloc colombiano-américain L., pour qui j’avais réalisé ces croissants aux amandes maison. Un mois assez rempli pour moi, car je veux tester le maximum de choses à NY avant de partir, mais j’ai aussi mes examens et je dois dire au revoir à tout le monde, en cours, au travail et à la coloc. Je publie moins mais je fais quand même ces écorces garnies sont un super cadeau gourmand ultra facile pour les fêtes. Je rentre finalement en France les larmes aux yeux (enfin en pleurant, pour dire vrai).

Et voilà, j’espère que ce best of t’a plu ! Si tu veux jeter un coup d’œil aux best of des années précédentes, c’est par ici : 2015, 2016, 2017

Un Thanksgiving/Friendsgiving américain

Comme tu as pu le suivre sur insta, j’étais à NY avec des amies pour Thanksgiving. Le matin, nous sommes allées à la parade de Macy, mais le froid glacial nous a empêché de rester trop longtemps, donc on s’est rabattues sur les meilleurs donuts de New York avec du café pour se réchauffer. On est rentrées à la maison, on a regardé les épisodes de Thanksgiving de Friends et HIMYM et on s’est mis à la cuisine !

Un Thanksgiving -ou plutôt Friendsgiving parce que c’est comme ça que ça s’appelle si on est pas en famille- pour 15 personnes ne s’improvise pas. Tout le monde devait cuisiner quelque chose de son pays, les américains prenant en charge le menu traditionnel. Je ne suis pas sûre d’avoir coché toutes les cases, mais c’était un repas gargantuesque et délicieux, avec trop de nourriture, du vin, de la bière et des jeux.

Voilà donc les étapes de notre Friendsgiving 2018, et j’espère qu’il ne sera pas le dernier !

Continue reading “Un Thanksgiving/Friendsgiving américain” »

Avant/après 6 des photos du blog (ça avance…)

Un nouvel avant/après ! Mes photos aux US ne sont pas terribles mais j’ai quand même des choses dans mes dossiers à te montrer… Si tu veux revoir les précédentes éditions : avant/après 1, 2, 3, 4, et 5 !

Alors que j’écris cet article, c’est election day aux US (on attend les résulats) : j’ai beau avoir fait Sciences Po, j’ai appris beaucoup plus sur la manière de voter en un jour qu’en cinq ans ! Le fait qu’ils ne votent pas le dimanche par exemple a beaucoup d’implications ! Il y a le vote à distance, le vote sur des machines, le compte des votes est différent (mon coloc a explosé de rire quand j’ai demandé où est ce qu’on pouvait voir le décompte)… Mais un truc super, c’est que tout le monde est hyper fier de voter et en parle très ouvertement ! Ils ont ces super badges « I voted » que tout le monde porte, ils le postent sur les réseaux, les boulangeries offrent des patisseries aux votants, c’est le sujet de discussion principal au boulot, et tout le monde était très content de répondre à mes questions !

!!!!!!!!!!!!!!  !!!!!!!!!!!!

Crumble aux pommes

Un bonus ici : trois évolutions ! J’ai toujours du mal avec les crumbles, qui sont souvent moches…

                            

Pois-chiches grillés aux épices et aux herbes

Pourquoi est-ce que cette photo est si orange ?!

                            

Poireaux au miso ou Negimiso

Rien de révolutionnaire, mais c’est quand même mieux…

               

Gratin de courge butternut, poire et noisettes

Quand je pense que cet article a été partagé avec une aussi terrible photo !

Aubergines imam bayildi

La. Lumière. Est. Horrible.

                      

Pizzas d’aubergine

La. Lumière. Est. Horrible. 2.0.

Avant/après 5 : deviendrai-je un jour une bonne photographe culinaire ?

Le retour de l’avant après ! Grâce à tes commentaires, de visu ou sur insta notamment, je sais que je m’améliore, mais c’est quand même pas la folie, et pour être honnête, mon arrivée aux US me complique gravement la tâche : ma cuisine n’est pas du tout éclairé, je n’ai aucun accessoire niveau mise en scène et la vaisselle est très moche ! Mais bon, si on regarde le verre à moitié plein, j’ai quand même reçu récemment comme un cadeau un cours de photo… de quoi espérer que cela s’améliore quand même.

Salade petits-pois, feta, oignons rouges et menthe

Cet été, j’ai retravaillé mes recettes de salade… je les ai testées, améliorées et surtout re-photographiées !

Salade de haricots verts aux accents d’Asie

Publier une photo floue c’est LA HONTE.

Salade de melon, gorgonzola et basilic

Le basilic mourru, c’est moche.

Entremet d’été pistaches framboises citron vert

J’ai re-réalisé cet entremet, d’abord fait pour l’anniversaire de ma mère, pour l’anniversaire d’une amie : j’ai retravaillé la déco, avec des pistaches caramélisées et des framboises bien fraîches pour éviter l’in-esthétisme des framboises décongelées…

Patiences

Une recette re-découverte en refaisant cette photo, et republiée ! Entre l’absence de mise en scène et la table pas top…

Cinnamon rolls

Parfois, si les photos sont ratées, c’est que la recette l’était aussi… Là, la brioche avait mal monté, elle était un peu cramée sur le dessus. La deuxième version, dans le four de mes parents, était bien plus maîtrisée. J’ai oublié de prendre une photo avec le glaçage, malheureusement…

Si tu veux revoir les précédentes éditions : avant/après 1, 2, 3 et 4 !

Le quatrième avant après des photos du blog pour bien avoir la honte

Le retour des avant/après, premier épisode, deuxième épisode, troisième épisode et revoilà les photos de la honte, refaites pour vous en mieux… ou moins pire…

C’est parti.

 

Jingalov hats

Les premières photos en Espagne : RIEN À SAUVER. Non mais comment j’ai pu faire un truc comme ça ? La nouvelle photo est prise de nuit, mais tellement mieux !

Soupe potiron chataignes

Les soupes c’est toujours difficile à prendre en photo, surtout avec un appareil pourri comme l’était mon appareil précédent…

 

Beignets d’oignons de ma fondue de haricots verts

Le flou, le noir, le cramé… Ai-je vraiment besoin de détailler ?

 

Mon buddha bowl

La première était ratée avant tout par rapport au choix des ingrédients et à leur disposition… la deuxième donne effectivement beaucoup plus envie en terme de couleurs.

 

Shakshouka à la thaïe

L’une des photos dont jai le plus honte : on dirait objectivement du vomi. Alors que la nouvelle photo est une merveille ! J’en ai profité pour remettre la recette à jour et la republier.

 

Purée butternut carottes et crumble feta noisettes

Le flou… à chaque fois, j’ai faim et je fais n’importe quoi…

Prochains sur la liste ? Clafoutis salé, pâtes carbos, stromboli