chocolat

Cookies praliné sarrasin

Avec la fin du confinement, j’ai plein de mes amis qui m’ont dit qu’ils ne se voyaient pas capables de continuer à cuisiner autant que leur rythme de croisière/confinement. Du coup les questions sur « comment tu arrives à cuisiner autant » sont revenues en masse, et là dessus, voilà mon secret (ou pas) : mon congélateur. Faire en grosses portions et congeler, c’est l’astuce numéro 1, tu peux aussi acheter des légumes pré épluchés/coupés et tout ça fonctionne avec le salé comme le sucré. Un exemple avec ces cookies (provenant de cette recette). Nous en avons mangé toute la semaine à la maison, en congelant les cookies en petites boules et en les faisant cuire au fur et à mesure. C’était un vrai bonheur.

Continue reading “Cookies praliné sarrasin” »

Brownie avec caramel beurre salé à la vanille

Le déconfinement a ramené une grosse partie de nos vies à la normale, mais il faut maintenant s’habituer à l’omniprésence des masques qui créé un climat un peu anxiogène. Nous avons eu une discussion complètement rocambolesque avec des amis à comparer le tissu et le style des nôtres, et honnêtement, je ne suis pas peu fière du mien : grâce à mon ancien coloc suédois, j’en ai un dingue avec un filtre à air et un petit style masque à gaz.

J’ai beaucoup cuisiné pendant le confinement et j’ai pas mal de recettes sous le coude pour toi, notamment ce brownie réalisé à NY (si seulement j’avais un balcon aussi lumineux) avec comme base une recette de Michalik (dans laquelle le type de sucre compte beaucoup), qui donne un brownie incroyablement fondant upgradé par un caramel à la vanille.

Continue reading “Brownie avec caramel beurre salé à la vanille” »

Pâtisserie confinée : entremet chocolat et gianduja et comment faire de la pâte d’amandes et du gianduja maison

J’ai suivi mon premier live de pâtisserie pendant le confinement. En vrai, j’étais un peu influencée parce que c’était mon pâtissier de beau-père qui le menait, @nicolasgourmand. Et en vrai, c’était beaucoup plus galère que ce que j’imaginais. Entre rattraper mes erreurs en essayant de suivre ce qui se passait, vérifier les mesures et sauver mon mixeur qui avait cramé face au gianduja, c’était intense. Du coup, je te conseille de lire la recette avant de te lancer, pour être au point. Mais à part le côté live, ce n’est pas un dessert trop compliqué, et tu vas pouvoir apprendre à faire de la pâte d’amande (tellement izi) et du gianduja : je t’avais dit qu’on allait apprendre des techniques ici pendant le confinement (la prochaine étape c’est les macarons, je m’entraîne, mais toujours pas satisfaite de la collerette).

Le résultat était délicieux : un gianduja lait feuilleté, un biscuit au chocolat et une ganache au gianduja. Un résultat très peu sucré, un « dessert d’adultes » comme dirait le beau-père en question. Et bien classe.

Continue reading “Pâtisserie confinée : entremet chocolat et gianduja et comment faire de la pâte d’amandes et du gianduja maison” »

Pâtisserie confinée : Cheesecake framboises, chocolat et pistaches

Le retour de la pâtisserie confinée avec une de mes recettes préférées : le cheesecake, ici dans une version un peu plus fancy (trouvée par ici), avec une base qui n’est pas très sucrée, tout comme le cheesecake, ce qui donne un ensemble très frais ! Tu l’as peut-être vu sur instagram il y a quelques semaines, mais je n’ai pas pu la publier parce que… mon appareil photo était resté dans ma valise qui était restée à New York.

Car oui, je viens de rentrer en France ! Il était compliqué de trouver un avion, et finalement ledit avion a oublié ma valise à l’aéroport, mais je suis de retour à Paris : j’ai l’impression de vivre un deuxième confinement, très différent du premier, avec moins de réflexions, de travail et de cuisine, et plus de bricolage, de lecture et de sport. J’ai hâte, comme tout le monde, que ce soit fini, que les frontières ouvrent et qu’on puisse réimaginer notre vie normalement, mais il faut prendre notre mal en patience (ce qui n’est clairement pas ma spécialité).

Continue reading “Pâtisserie confinée : Cheesecake framboises, chocolat et pistaches” »

Pâtisserie confinée : shortbread millionaire et comment tempérer du chocolat izi

Dans la série on fait avec le confinement, j’ai décidé de profiter de ce temps pour pâtisser et essayer d’apprendre des techniques, alors même que je suis aux États-Unis avec zéro matériel pour faire des choses un peu compliquées.

J’ai commencé par le shortbread millionaire et vraiment, cette recette est une tuerie. Vraiment. J’avais déjà fait des essais dans le passé mais je n’avais jamais été satisfaite donc j’ai décidé de me perfectionner pendant le confinement, et tant que j’y étais, d’apprendre à tempérer le chocolat, ce qui nécessite normalement un thermomètre et est assez compliqué. Comme le système D règne ici, je me suis débrouillée et ça a marché.

L. et ses colocs/mes anciens colocs /mes actuels colocs de confinement (nous sommes en confinement à quatre) étaient un peu circonspects lorsque je leur ai présenté le bébé dans la cuisine en bazar complet (les cuisines New-Yorkaises étant du même acabit que les cuisines parisiennes, c’est à dire petites).

« Why do you call them shortbread millionaire? » « Heeeeeu well there is a shortbread under it [ils se marraient déjà à ce stade de ma phrase] and then… it’s heavy… it’s RICH! IT’S A MILLIONAIRE » Ils étaient pas convaincus par mon explication (dès qu’ils sortaient un carré, ils demandaient à la ronde : « Why are they called shortbread millionaire already? ») mais ils ont adoré, impossible d’être déçu de cette recette (sauf si tu n’aimes pas le caramel ou le chocolat, là je peux rien pour toi).

Continue reading “Pâtisserie confinée : shortbread millionaire et comment tempérer du chocolat izi” »

Naked cake chocolat, vanille et banane au citron vert

Pour l’anniversaire de ma collègue, je lui avais promis un truc incroyable. Je voulais lui faire un naked cake, mais à partir de là, nos idées ont divergé : elle voulait du chocolat, je me suis dit ok mais avec du caramel. Elle n’aimait pas le caramel, elle voulait de la vanille, chocolat vanille donc. Je n’étais pas super fan de l’association, mais bon, ok si j’utilisais la crème au mascarpone de mon dernière naked cake, ah non elle n’aimait pas le mascarpone ! Bref, nous avons dû nous accorder sur gâteau chocolat, chantilly à la vanille (celle de mon entremet du nouvel an) mais je n’étais pas satisfaite : je voulais quelque chose pour relever le tout, quelque chose de plus frais. Finalement, j’avais de vieilles bananes chez moi : le combo avait l’air de bien fonctionner sur le papier, j’avais une occasion de sortir la poche à douille, et surtout c’était assez rapide, car je pouvais faire la génoise la veille (bon à savoir).

Résultat : ça a été un succès ! Et ça fait son petit effet…

Continue reading “Naked cake chocolat, vanille et banane au citron vert” »

Entremet vanille, pralin et caramel du nouvel an

Pour Nouvel an, j’était l’hôtesse de notre dîner chic pré soirée. J’ai donc pris en charge les biscuits apéros et… le gâteau. C’était l’occasion où jamais de faire un entremet : je suis allée voir du côté de Beau à la louche, qui fait des entremets assez faciles et toujours efficaces, et j’ai laissé à L. le choix entre plusieurs recettes. J’étais un peu déçue qu’il ait choisi celui-ci car la recette contient une chantilly… et je n’avais jamais réussi à la faire correctement.

Seulement, cette fois-ci, j’ai réussi. Je t’explique la technique mais il faut qu’absolument tout soit très froid, et être bien préparé. Une fois que tu as la technique, c’est pas si dur (j’en ai déjà refait une depuis), et toutes les autres couches sont super faciles à réaliser. Je conseille d’ailleurs de faire l’entremet la veille, pour qu’il ait bien le temps de refroidir.

Enfin, tout le monde a adoré et on m’en a déjà reparlé plusieurs fois ! Une couche de biscuit chocolaté, un praliné feuilleté, un caramel au chocolat et une chantilly à la vanille. Une tuerie.

Continue reading “Entremet vanille, pralin et caramel du nouvel an” »

Brioche roulée au gianduja

Pour mon anniversaire, mes copains se sont tous cotisés pour m’offrir des billets pour Florence, et c’était juste le meilleur cadeau du monde. Avec L, nous avons pu profiter de trois journées au soleil à se balader, boire des spritz et manger des pâtes. J’en ai profité pour ramener des pâtes multicolores… et un pot de gianduja.

Cela a offert l’opportunité à ma collégue italienne de se moquer de ma prononciation de gianduja, et aussi d’adapter cette recette avec ce que j’avais pour la ramener à un brunch avec mes copines d’édition. Cette brioche a eu énormément du succès, sur instagram grâce à son visuel et évidemment, au brunch car elle était délicieuse ! Tu peux évidemment la faire avec du nutella, du lemon curd ou de la confiture !

Continue reading “Brioche roulée au gianduja” »

Pour mes 25 ans, deuxième partie : Cookies comme chez Levain Bakery

L’autre jour, grande première, j’ai changé de recette de cookies. Alors attention, je reste fidèle à ma recette originelle, toujours aussi parfaite mais pour mon anniversaire j’avais envie de quelque chose de plus décadent, j’avais envie… de Levain Bakery.

Levain Bakery, c’est l’endroit où dénicher les meilleurs cookies de New York. Je trouve régulièrement une excuse pour y aller, et dès que j’ai des invités, je les y emmène. Les cookies sont énormes, décadents, croustillants à l’extérieur et fondants à l’intérieur. Et grâce à un mélange de plusieurs recettes, j’ai réussi à les reproduire presque à l’identique : ils ont eu beaucoup de succès à mon pique-nique d’anniv !

Continue reading “Pour mes 25 ans, deuxième partie : Cookies comme chez Levain Bakery” »

Pims maison

Après la visite de L., je suis restée avec plein de choses dans le frigo que j’ai moyennement l’habitude de manger. Je t’ai déjà parlé du Nutella, mais dans la folie de la découverte du pain français, il avait également acheté de la confiture. Me voilà donc avec un pot de confiture entamé, et aucune envie de le gâcher. Je ne suis pas une grande fan du roulé à la confiture, et je n’avais pas de levure pour une brioche. Que me restait-il ? Les pims.

En effet, je ne sais pas si tu connais la Petite Supérette, un site qui reprend les recettes industrielles et les faits en version « maison », mais j’aime beaucoup le principe et j’ai déjà testé plusieurs de leurs recettes, dont les dinosaurus dont je te reparlerai peut-être un jour. Cette fois-ci, j’ai donc tenté les pims : le processus est un peu long, mais ça a exactement le même goût que les vrais !

Si tu veux éviter le gâchis de génoise en découpant les ronds dedans, tu peux faire une sorte de gâteau pims géant (en laissant la génois entière donc), ou bien tu peux faire comme moi : récupérer tous les coins et bords de génoise, les mettre dans une assiette, recouvrir du reste de confiture puis du reste de chocolat et les manger à la petite cuillière avec une amie revenant d’Argentine.

Continue reading “Pims maison” »