chocolat

Entremet noisette et chocolat au lait (super simple)

Si si je te jure il est vraiment simple ! Juste un peu d’organisation pour faire les différentes couches et les laisser reposer : on peut faire la dacquoise en avance, la ganache a besoin de reposer au frigo et on peut tout monter 24h avant et le garder au frigo.

Je l’ai fait pour l’anniv d’un copain de prépa à moi, juste avant de m’envoler à nouveau pour NY pour les vacances ! Cela faisait un an que je n’avais pas pu y aller, et novembre est plutôt une bonne période (même si ma préférée reste septembre, mais j’ai trop de boulot en septembre pour partir) donc je m’absente une semaine pour profiter de la Pumpkin spice everything et les préparatifs de Thanksgiving !

(suite…)

Gâteau au chocolat de Cyril Lignac

En ce moment, je suis branchée gâteaux au chocolat de grands pâtissiers (ou plutôt, les gens qui fêtent leurs anniversaires aiment le chocolat et j’en profite). Après avoir testé celui de Mercotte qui était un énorme succès, j’ai testé celui-ci, qui est assez différent : la texture est presque mousseuse et très légère, ce qui est dû au remplacement du beurre par le mascarpone.

La semaine dernière, je n’ai pas publiqué car j’ai été prise par une affaire… délicate : le plafond de ma maison à Lille s’est tout simplement effondré, laissant les pluies entrer ce qui m’a laissé dans l’urgence de trouver un couvreur et un plaquiste en quelques jours, et puis surtout de débloquer les fonds nécessaires pour refair TOUT le toit… Problem solved, mais apparemment pas assez vite : les locataires ont déposé leur préavis dans la foulée. Bref, si tu connais quelqu’un qui cherche une maison à Lille…

(suite…)

Chocolate puddles (cookies au chocolat et aux noix de pécans)

Quand je me suis lancée un peu plus sérieusement dans la cuisine et dans la patisserie, un ou deux ans avant de commencer ce blog, cette recette a été l’une des premières que j’ai découvert en ligne, et que j’ai faite et refaite jusqu’àme l’approprier. Et puis j’ai découvert les chocolate chubbies, et j’ai décidé que cette recette détrônerait les précédentes.

Mais pourtant, les chocolate puddles ont pas mal d’avantages : ils sont rapides, faciles, pas besoin de batteur ou autre, pas besoin de faire refroidir la pâte, ils permettent d’utiliser les blancs d’oeufs et puis ils sont bons, quand même ! Ils sont fins, un peu chewy à cause des blancs d’oeufs, et croquants grâce à la noix de pécan.

(suite…)

Gâteau au chocolat de Mercotte : une pâte pour deux textures

J’avoue que j’étais un peu vexée quand L. et mes potes m’ont affirmé que c’était le meilleur gâteau que je leur avait jamais fait. Parce qu’évidemment, c’est pas du tout une recette à moi, mais à Mercotte…

La première chose que j’ai vu en ouvrant cette recette que j’avais quelque part dans mes collections de marque pages d’inspiration de recettes (onglet sucré > chocolat > anniversaire) c’es tqu’il fallait tout une plaquette de beurre. Gloups. Alors le gâteau n’est pas léger, ça se voit à la découpe, mais pour autant, j’ai pas trouvé que ça se ressentait au goût ! Et la quantité de beurre est très importante pour obtenir cette texture, il suffit d’une pâte genre mousse au chocolat, à moitié cuite et à moitié crue, pour obtenir une double texture délicieuse !

N’hésite pas à le faire la veille, il se conserve très très bien au frigo, même plusieurs jours ! Paraît que tu peux le congeler mais je n’ai jamais testé…

(suite…)

Reeses homemade en 4 ingrédients

Je ne sais pas si tu te souviens, mais l’année dernière, en plein milieu de mes vacances, j’avais choppé le covid, et perdu une semaine sur trois. Eh bien là, j’ai eu un peu plus de chance, c’est arrivé avant mes vacances, et même si j’ai passé une mauvaise semaine, je vais pouvoir partir comme c’était prévu.

Pendant cette semaine de covid, après deux jours de maladie totale, j’ai commencé à rester un peu éveillée et à m’ennuyer (évidemment), alors j’ai pâtissé avec ce que j’avais au fond du placard, et je me suis lancée dans cette recette de seulement 4 ingrédients. Et depuis le temps que je te parle des reeses, ces peanut butter cups à l’américaine que j’achète dès que je suis dans un aéroport, il était temps que j’essaie de les faire. Le résultat n’est pas identique à l’original mais franchement très proche, et c’est un vrai bonheur !

(suite…)

Sablés très chocolatés

Je me suis rendue compte que ça faisait longtemps que je n’avais pas publié de sucré ici, et en fait, que je n’en avais pas cuisiné.

Le week-ends, si je reste sur Paris (et c’est souvent pas le cas), je me retrouve avec une to-do monstrueuse, qui se résume en général à deux styles de tâches : des trucs chiants nécessaires (courses, déposer ceci à réparer, acheter cela pour ceci, récupérer un colis…) et de la sociabilité (voir les potos au maximum). Les trucs détente solo, du style aller au ciné seule, dessiner, écouter de la musique, ou… faire de la pâtisserie, passent à la trappe.

Alors ce week-end, j’ai décidé de mettre faire des biscuits dans ma to-do. Ca tombait bien parce que j’avais un pique-nique, donc j’ai pu les y rapporter. J’avais la flemme de faire les courses (c’était pas sur la to-do…) donc j’ai simplifié (une seule farine au lieu de deux, pas de grué de cacao…) la recette de Clothilde trouvée par ici et c’était super ! Une recette très chocolaté en effet, assez peu sucrée, qui plaira sûrement plus aux adultes qu’aux enfants mais qui était parfaite pour nous…

(suite…)

Bredele 2021 (même si c’est publié en 2022) : amaretti et lunes à la noisettes et au chocolat

Je me fustigeais de ne publier les recettes de bredele 2021 que maintenant, et en regardant mes anciens articles, j’ai réalisé que j’avais carrément sauté l’année 2020… Alors bon, mieux vaut tard que jamais !

Cette année je me suis contentée de deux sortes avec une cuisson plutôt simple et rapide parce que je n’avais pas beaucoup de temps, mais le résultat était délicieux ! J’adore surtout ces petites lunes à la noisette, qui vont dans mon top des bredeles (en plus j’adore le moment où on les trempe dans le chocolat fondu).

Si tu cherches d’autres recettes, tu peux aller avec ici :

(suite…)

Brioche au mascarpone et au chocolat

J’ai passé tellement de temps à chercher du sucre perlé… J’ai dû arpenter tout Paris, et j’avais presque laissé tomber quand finalement, Lille m’a apporté la réponse (enfin le sucre quoi).

Ni une ni deux, j’ai lancé une brioche. Et elle était vraiment délicieuse, en plus ça faisait longtemps que je t’avais pas parlé de ma passion brioche, donc c’est un bonus.

(suite…)

Triple anniversaire partie 3 : Le fondant au cholat de Donna Hay

Et enfin, pour la 3e partie du Triple anniversaire, Mady (partie 1 au citron par ici et partie 2 pistache framboise par là), qui, tu le sais peut-être, est mon nouveau coloc mais aussi un ami d’enfance né le même jour que moi la même année, ne savait pas vraiment ce qu’il voulait. Alors mon autre coloc a décidé de choisir pour lui, et évidemment, elle voulait du chocolat.

Je n’avais pas fait de chocolat depuis longtemps, et souvent quand j’en fais, c’est pour amener quelque part, donc je dois me limiter sur les textures fondantes. Du coup, cette fois-ci, je me suis lâchée et j’ai tenté le fameux fondant de Donna Hay. Je n’aime pas trop les gâteau cuisson bain marie au départ car il faut un grand four et plusieurs plats et c’est compliqué, mais j’étais chez mes parents (qui ont un grand four et plusieurs plats) donc j’ai tenté le coup, et c’est vrai que ça donne une texture incomparable.

(suite…)

Gâteau au gianduja avec pépites fondantes

Dernier dans ma série du gianduja, après le fantastik et les cookies, un cake qui atteint vraiment le bon équilibre entre mousseux et fondant. J’y ai incorporé, en plus de ma traditionnelle (grosse) pincée de sel, des pépites de gianduja, qui fondent sous la langue quand le gâteau est encore chaud. Un délice, et super simple une fois qu’on a le gianduja (qui, je te rappelle, est facile, et demande juste un bon mixeur).

Je l’ai ameené au travail pour l’anniversaire d’un collègue : il avait beau être italien, il n’a pas réussi à prononcer gianduja. A vrai dire, personne n’a réussi, jusqu’à ce que ma boss, italienne elle aussi, se moque un peu de nous et finisse par nous expliquer comment le dire. Je pourrais t’expliquer mais j’ai pas écouté les cours de phonétique.

(suite…)