parmesan

Légumes d’hiver rôtis à la clémentine et aux épices avec un crumble de parmesan

Avant qu’on se lasse des courges et des clémentines, une recette qui change un peu, de Clémence Catz que j’ai simplifiée, où les légumes sont rôtis avec de la clémentine et plein d’épices, qui fait un plat complet assez sain !

Et on en a bien besoin à la coloc parce qu’on a fait une énorme raclette juste pour nous trois (achetée sur leboncoin juste pour l’occasion), et on s’est offerts nos cadeaux : mon coloc a eu le droit à un calendrier « des hommes et des chats », fait à partir de photos de lui et de notre chat, et nous avons fait un « secret Hitler » avec des politiques français pour ma coloc. Deux oeuvres d’art. Quant à moi, j’ai le plus beau casque de vélo de la Terre.

Continue reading “Légumes d’hiver rôtis à la clémentine et aux épices avec un crumble de parmesan” »

Lasagnes végétariennes à la courge butternut, potimarron, ricotta, sauce tomate et plein de fromage

J’ai déjà fait des lasagnes à la butternut, et des lasagnes végés avec des tomates cerises rôties dans la sauce mais là, j’ai fait un combiné de trucs trop bons : une couche de béchamel, une couche de pâtes, une couche de crème butternut/ricotta, une courge de potimarron rôtie, une couche de sauce tomate, une couche de fromage, et bim. Tout se marie très bien et donne des lasagnes très onctueuses mais pas non plus trop lourdes car principament faites avec des légumes. Avec un peu de chair à saucisse dans la sauce tomate je suis sûre que ça doit être également délicieux. Un plat doudou parfait pour l’hiver, un peu long mais pas compliqué !

Pourtant je mentirais si je te disais que je m’en régale en ce moment même, parce que là je me prépare à partir au Costa Rica, afin de m’échapper de la France avant le 3eme confinement… Évidemment il reste la possibilité que les fronières ferment mais je préfère ne pas y penser, donc pour l’instant je touche du bois (littéralement) et je remplis ma valise de crème solaire et de répulsif anti-moustique en pensant à m’échapper…

Continue reading “Lasagnes végétariennes à la courge butternut, potimarron, ricotta, sauce tomate et plein de fromage” »

Gnocchis de patate douce à la sauge et au parmesan

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas attaquée aux gnocchis ; j’en ai déjà fait des classiques, des à base de potimarron, des à base de carottes, des gnudis et des merda de can, dans le même style. Cette recette n’est donc pas révolutionnaire dans ma cuisine, mais j’étais extrèmement fière de pouvoir y ajouter ma sauge du jardin balcon pot de fleur sur le bord de la fenêtre de ma cour exposée au nord.

Le combo est délicieux et comme tu peux faire tes gnocchis en grande quantité et en congeler une partie (après les avoir cuit dans l’eau, de préférence), c’est presque du temps bien géré. Et de toute façon de mon côté, j’ai plein d’énergie à donner à la cuisine car, étant confinée à Paris, je ne peux pas avancer sur le chantier de ma maison à Lille. Dès que possible, j’y retourne pour les finitions/le grand nettoyage (en vrai faut compter au moins une semaine rien que pour le nettoyage) et enfin, les visites ! L’objectif de la louer en novembre n’a pas été atteint, par contre la louer en janvier ce n’est plus un objectif mais une obligation.

Continue reading “Gnocchis de patate douce à la sauge et au parmesan” »

Quinoa, petits pois, parmesan, citron… le combo parfait pour un accompagnement

Quand j’ai préparé ce plat, L. l’a regardé, et m’a sorti, comme parfois : « I’m not sure I will want to eat that »,  « je ne suis pas sûr que j’aurais envie de manger ça ». Quand il y a « je ne suis pas sûr », chez L., ça veut dire « non ». Cependant, comme je suis trop chiante, je l’ai forcé à prendre une cuillerée… et il a fini par « manger ça ». En même temps, c’était délicieux, le quinoa et les légumes vont très bien avec le citron, le parmesan, l’ail et un peu de poivre. Servi avec un oeuf mollet, encore mieux.

En parlant de L., il a dû rentrer à New York, là où le reconfinement n’est qu’une vague possibilité, où on fête le résultat des élections, où les bars sont ouverts, où on se balade encore en pull et où les arbres sont magnifiques. Est-ce que c’est évident que New York me manque ?

Continue reading “Quinoa, petits pois, parmesan, citron… le combo parfait pour un accompagnement” »

Crumble carottes tomates au parmesan et thym

Ce crumble est une variante de mon crumble salé de l’été ou celui poireaux saumon, avec max de parmesan, et du thym du jardi… du balco… de la jardinière. Il est délicieux et parfait pour la transition automnale, quand il reste encore des bonnes tomates. Et nous l’avons mangé… en votant.

En effet, pour l’instant, L. est toujours en France. Heureusement, les US autorisent le vote par correspondance, ce qui lui a permis de donner sa contribution à la fin de l’obscurantisme (aka Trump) (d’autant qu’il vote pour le plus grand des swing states, donc c’est ultra important). J’ai été assez surprise par le processus, alors qu‘il y a deux ans j’étais surprise par le processus « normal » américain.

En gros, il a reçu un papier à imprimer… de quatre pages. Et là, des listes de choix (comme un QCM où si tu coches Trump tu as zéro (zéro health care, zéro liberté de la presse, zéro éducation accessible, et j’en passe)) : non seulement il faut choisir son président, mais également une liste d’élus plus ou moins obscurs (le représentant des eaux et des forêts de ton état par exemple. Inutile de dire que je ne sais pas ce que c’est exactement ni qui est le nôtre), et même voter pour ou contre des lois complètes ! Autant dire qu’il faut bien potasser ton sujet (en mangeant ton crumble). Une fois rempli, comme je devais travailler pour gagner ma croûte (je plaisante souvent en appelant les 4 squatteurs de la maison (+ le chat) les « chômeurs » alors qu’ils sont en télétravail. Je suis jalouse parce qu’ils se font des déjeuners ensemble et jouent avec le chat sans moi), c’est mon coloc, le comte de Bel air qui a accompagné L. pour l’épreuve la plus difficile : affronter la poste française pour acheter un timbre urgent pour les US. A voté.

Maintenant, on attend les résultats.

Continue reading “Crumble carottes tomates au parmesan et thym” »

Tomates farcies au risotto aux crevettes

Voilà une recette pour twister le risotto, un plat réconfortant et délicieux adaptable avec n’importe quel risotto bien sûr, si tu es végé ou que tu n’aimes pas les crevettes, même si c’est très étrange.

Dès que je cuisine des crevettes, je pense à nos séances de pêche à la lampe en Bretagne. L’été, armés d’une frontale, ma famille et moi allons parfois pêcher la crevette de nuit, quand la marée est descendante. Ma cousine et moi formons une excellente équipe : je repère les yeux des crevettes qui luisent dans la nuit et elle les attrape. Parce que oui, l’ennui c’est qu’en général on est tellement qu’on a pas une lampe et un filet pour chacun, donc on se partage les rôles.

J’espère pouvoir recommencer la pêche de nuit cette année, avec L. et mes cousins, comme d’habitude. Summer will not be cancelled.

Continue reading “Tomates farcies au risotto aux crevettes” »

Risotto aux betteraves

Lors de notre séjour en Italie de spetembre avec L., nous avons beaucoup mangé, mais nous avons négligé un plat : le risotto. Et je l’ai bien regretté lorsqu’il m’a annoncé qu’il n’en avait jamais mangé. Je ne pouvais pas laisser passer ça, donc je lui en ai cuisiné un. Il a fait son petit effet avec sa couleur rouge et la texture crémeuse du chèvre, et il était délicieux ! Un parfait risotto d’hiver.

En ce moment, je suis sur un petit nuage : mon filleul prévu pour Noël est arrivé en avance… je suis donc marraine ! Avec les grèves, je n’ai pas encore pu aller voir sa bouille, mais je réclame des photos tous les jours et je suis la plus heureuse des marraines.

Continue reading “Risotto aux betteraves” »

La vraie recette des pâtes à la Carbonara

Edit : Au retour de Florence – merci les copains pour ce cadeau de ouf !- j’ai refait cette recette avec L., en mettant de côté une portion pour P., dont la deuxième passion, après la tartiflette, sont les pâtes carbos, et franchement, une tuerie. Je te remets donc la recette en avant avec de vraies belles photos.

La fête de la musique, c’est toujours un peu limite ; on galère à trouver des groupes sympas, il fait moche, t’as du mal à retrouver tes potes… Mais cette fête de la musique là a révolutionné ma vie. J’ai en effet appris la vraie recette des pâtes à la Carbonara, et figure toi que, toi aussi – à part si tu es Italien ou particulièrement bien informé – tu les fais mal.

Alors déjà y’a pas de crème.

Ni de lardons.

Gros choc culturel. J’en ai même révé pendant la nuit. Du coup, petit frère n°2 et moi, ce midi, on a mangé des carbos. Et des vraies ! Évidemment, c’est bien meilleur comme ça, et comme je suis sympa, je te file la recette.

Continue reading “La vraie recette des pâtes à la Carbonara” »

Crumble de fenouil et tomates rôties d’Ottolenghi

Après ma tarte à base de fenouil, qui était une franche réussite, j’ai décidé de m’intéresser un peu plus à ce légume que je n’aime pas trop. Si je n’arrive toujours pas à le manger cru, j’ai trouvé une autre recette, qui ressemble un peu à mon crumble de l’été, d’Ottolenghi  évidemment, qui était délicieuse. J’ai zappé la crème dans le fenouil parce que je n’en avait pas et j’ai un peu simplifié la recette à ma sauce, évidemment (il fallait notamment du thym frais, introuvable). Cela m’a donné envie de cuisiner plus d’Ottolenghi ; j’ai ré-ouvert Plenty more, et la semaine prochaine sera uniquement consacrée à sa cuisine (et aux gâteaux parce que tout de même, c’est mes 25 ans).

Continue reading “Crumble de fenouil et tomates rôties d’Ottolenghi” »

Gratin de gnocchis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic

Quand j’ai commencé à cuisiner pour L., je lui ai demandé quel était son plat préféré, et il a commencé à me parler avec des étoiles dans les yeux des gnocchis qu’il avait mangé en Italie, avec du gorgonzola et des épinards. Je ne pouvais pas ne pas saisir cette occasion.

Évidemment, pour vraiment relever le défi, j’avais besoin de faire les gnocchis de zéro, et j’ai reçu plusieurs messages sur insta de gens (dont mon argentinienne préférée) qui me demandaient la recette et si c’était difficile… Alors c’est long, mais du coup moi je fais des grosses doses et j’en congèle une partie (après les avoir fait cuire à l’eau), et sinon c’est pas compliqué !

Donc après avoir fait de gigantesques doses de gnocchis, j’ai fait une partie avec une sauce gorgonzola/ricotta et épinards qui a eu son petit effet (nanmé tu m’as pris pour qui) et pour le reste, je l’ai fait plus classique et un peu moins gras : un gratin avec de la sauce tomate, et puis le reste de ricotta. Un délice, dont j’ai laissé une part dans le congélo, pour quand je serais repartie en France…

Continue reading “Gratin de gnocchis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic” »