Bizarre mais délicieux

Condiment d’avocat et mangue au piment et au citron

En ce moment, je suis sans cesse la tête dans les travaux (et les mains dedans tous les week-ends) : si au début ça avançait à toute vistesse, le rythme a beaucoup ralenti et pour moi qui n’ait aucune patience, c’est extrêmement frustrant. Les finitions, c’est la moitié du travail, mais il faut à chaque fois des outils précis, un nombre de vis d’un diamètre défini, tout recommencer parce que ça ne passe pas à un centimètre près, et puis encore et toujours, aller à Leroy Merlin et à la benne.

Du coup, je cherche des plats un peu passe-partout sans prise de tête, et depuis la mangue au piment, citron vert et sel, je voulais une sorte de version salée, afin de pouvoir asaisonner mes plats ou d’avoir un accompagnement avec un peu de riz et un oeuf. Eh bien, il suffisait juste d’ajouter un avocat. Comme quoi la cuisine c’est pas compliqué.

Continue reading “Condiment d’avocat et mangue au piment et au citron” »

Patate douce rôtie au tahini

En quelques jours, nous sommes passés de l’été le plus indien que j’ai connu à Paris à un automne bien pourri. C’était radical, et violent, et tristoune. Du coup, on est repassés direct à la confort food.

Ok c’est un peu l’arnaque de te présenter ça comme une recette tellement c’est facile, mais c’est un peu un de mes go-to de quand je ne sais pas quoi cuisiner. Patate douce fondante avec ma sauce habituelle tahini/miel. Super facile, et toujours aussi délicieux.

Continue reading “Patate douce rôtie au tahini” »

Chou-fleur roussi au citron confit et aux olives

Les travaux de ma maison ont bien commencé et, comme je pouvais l’imaginer, tout va mal.

Pas de panique, c’est une règle des travaux : tout ira mal, tout coûtera plus cher que prévu, et rien ne finira à temps. Cependant, cela ne change rien au fait qu’à chaque fois qu’on m’annonce une nouvelle dépense (gloups, le mur qu’on voulait abattre est en brique et ce sera trois fois plus cher), un nouveau problème (oups, la porte a été montée à l’envers et on ne peut donc plus mettre d’armoire dans la chambre), et un nouveau délai (mince, l’électricien est malade), une petite dose de stress s’ajoute en haut de tous les stress habituels que ma personne pleine d’angoisses porte à longueur de temps (le travail, gérer un petit salaire, l’administration, la to-do list sans fin etc etc).

Malgré tout cela, c’est tellement jouissif de voir un mur s’écrouler, la cave se vider de tout ce qui y était entassé, le plancher d’époque apparaître sous le plastique, les carreaux à motif disparaître à la benne…

Sinon (il paraît qu’ici c’est un blog de bouffe) aujourd’hui je te parle d’une façon d’accomoder le chou fleur roussi, dont je t’ai déjà parlé (en plat principal, en soupe, en salade), avec un accompagnement et une petite sauce qui va bien. J’ai ajouté des brochettes de poisson avec des courgettes, c’était sympa.

Continue reading “Chou-fleur roussi au citron confit et aux olives” »

Roulés de courgettes à la bolognaise de poulet : comme des lasagnes mais rien à voir

L’automne arrive, et avec arrivent les mesures de restriction à Paris. À peine l’annonce publiée, l’angoisse était revenue (avec la déception de devoir de nouveau arrêter la salle de sport, endroit où notoirement les gens s’évitent le plus naturellement possible, au contraire du métro ou du travail, au hasard).

À chaque fois que les mauvais moment s’éloignent (et sans hésiter, le confinement était un mauvais moment), on oublie un peu ce qu’on ressentait. Je me souviens en grande partie des soirées animées avec les colocs, des parties de sims, du binge watching de télé-réalités que je n’aurais jamais imaginé regarder autrement, de notre chorégraphie de danse tous les soirs, des pauses cafés à jouer avec le chat dans le salon, des soirées films, de nos « apéros «  à la laverie (car la laverie étant autorisée, nous y allions avec des bières pour continuer à croire que nous pouvions sortir). Mais en vrai, c’était énormément d’angoisse, de poids sur le cœur, de jours qui s’écoulaient avec une envie de vomir inexplicable, de forte lassitude, d’ennui et de crises de pleurs.

Mais on ne peut rien y faire, donc on attend, le coeur sérré, de savoir si tout va repartir, en espérant que non, et en rentrant chez soi sagement à 22h quand tout ferme (avec des bières faut pas déconner).

Avec l’automne, on fait aussi doucement la transition entre produits d’été et d’hiver. J’ai cuisiné quelques dernières courgettes dans ce plat d’inspiration « lasagnes en plus sain, plus facile et plus rapide », où on roule des lamelles de courgettes avec de la sauce bolognaise à base de poulet, avant de recouvrir le tout d’une béchamel minute, de sauce tomate en boîte et d’un reste de fromage. Et bah franchement, c’est délicieux.

Continue reading “Roulés de courgettes à la bolognaise de poulet : comme des lasagnes mais rien à voir” »

Les dernières salades de l’été (avec beaucoup de recettes de la flemme)

En ce moment, honnêtement, j’ai un peu la flemme.

Je suis encore un peu dans l’indolence de l’été, je n’arrive pas à me réorganiser et me remotiver. Je fais des recettes rapides, avec des boîtes et des trucs confits qu’on met au four pendant 20min avant de les récupérer, comme celles-ci. Et parfois j’ai même un peu la flemme de les écrire mais j’y reviens toujours, comme à la cuisine.

Salade de blé aux poivrons et tomates confits

Mélanger 100 g de blé cuit, sel, poivre, une poignée d’olives confites, du basilic, des herbes de Provence et des pignons de pin. Ajouter 100 g de tomates cerises et 2 poivrons confits au four (20 min au four à 180°c) (tu peux enfourner les tomates comme ça, juste lavées, mais il faut laver et épépiner les poivrons et les couper en morceaux avant de les mettre au four. Sinon, tu peux utiliser des poivrons confits en boîte.)

Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi

En juillet, nous sommes partis en week-end avec des copains dans une maison… un peu particulière. Une amie m’avait parlé d’une maison pour 10 dans la banlieue de Paris avec piscine et surtout pas chère. J’ai envoyé un texto aux copains, et on a réservé sans réfléchir, et surtout sans regarder les photos ou les commentaires.

Nous sommes tombés sur un ancien pavillon de chasse plein d’animaux empaillés et d’araignées bien vivantes, avec des gardiens tchéques, 3 chiens, 1 chat, 3 chevaux, 1 court de tennis, et plein de bazar et de poussière. Après le choc de l’arrivée dans cette maison super kitch, nous avons passé un super week-end, à profiter de la piscine et du soleil.

Comme toujours, j’avais fait le goûter pour la voiture. J’avais envie de shortbread millionaire, mais comme toujours, je n’aime pas trop refaire des recettes que j’ai déjà faites, donc j’ai fait une version à la Ottolenghi. Honnêtement, cette version contient pas mal de tahini et est peut-être moins accessible qu’un shortbread millionaire classique car on sent bien le sésame, mais c’était délicieux !

Petit détail sur ce week-end : on a fait ça en mode secret story, chacun avait des secrets et on pouvait buzzer. J’ai fini dans le top 3 à garder mon secret, donc je considère ça comme une victoire.

Continue reading “Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi” »

Trio de galettes : riz et courgettes, pancakes de carottes rôties, croquettes de poisson thaïes

Enfin, ENFIN arrivent les vacances. Bientôt, la Croatie et puis la Bretagne. On fait ses valises, on boucle les projets au taf et puis évidemment, on finit le frigo et le congélo.

Les galettes de ce qui traîne dans le frigo, c’est ma passion, et parfait pour finir les restes. J’ai retravaillé ma recette de galettes riz/courgettes et j’en ai tenté d’autres : à base de lieu, et de carottes. C’est délicieux, ça se transporte et ça se congèle facilement. Tu peux les manger avec un peu de moutarde, de sauce soja ou de pesto (les trois furent testés et approuvés).

Continue reading “Trio de galettes : riz et courgettes, pancakes de carottes rôties, croquettes de poisson thaïes” »

Navets sauce teriyaki

Les navets ne sont pas trop un légume d’été mais quand j’ai vu cette idée passer sur insta, je ne pouvais pas résister. Je fais parfois du navet (souvent avec du miel ou des éléments sucrés pour contrecarrer le côté un peu amer) mais je n’avais jamais pensé à préparer des légumes tout simplement avec un peu de sauce teriyaki. Mon collègue, en voyant mon tupperware, m’a d’ailleurs dit « les navets ça se mange comme ça ? Je n’en ai jamais mangé autrement qu’en soupe ! » Mais en les faisant cuire lentement à la poêle avec le bon accompagnement, ils deviennent fondants et le résultat est délicieux !

Tu vas vite réaliser qu’en vrai, ici c’est une version cheap et rapide de la sauce teriyaki, tu peux évidemment également en faire une vraie, ou même en acheter de la toute faite !

Continue reading “Navets sauce teriyaki” »

Gazpacho de tomates, melon et poivrons

Récemment, il m’a fallu partir de manière improvisée en Bretagne.

Je n’étais pas souvent allée dans la maison nantaise de mon grand-père paternel, mais je me souvenais d’un grenier sombre plein de berceaux en bois et de cartons et d’un salon de télévision où, une fois, nous avions regardé la trilogie du samedi soir avec mes cousins : je me souviens encore de l’intrigue et j’y avais repensé, il y a peu, essayant de reconstituer les différents fils de l’histoire rocambolesque et peu crédible.

Quand j’étais petite, ma tante avait écrit et illustré un album pour enfants qui s’intitulait « la maison de Papito n’est pas comme les autres maisons ». La maison était devenue un escargot, avec des chambre en bas, des chambres en haut, des courbes, des portes partout, des jardins à différent niveaux. En la retrouvant, je me suis rendue compte qu’il y avait aussi beaucoup de moquette, et puis j’ai pu ouvrir la porte, en sous-sol, qui menait directement à la falaise, au rocher sur lequel était construit la maison.

Cela nous a fait du bien de se retrouver en famille, de raconter mon grand-père et la maison, et de se souvenir des repas partagés ensemble. Dans ma famille comme dans toutes les familles, les repas rapprochent, et j’espère aussi qu’avec ce blog, je peux donner de la matière pour ces rassemblements, en été ou n’importe quand dans l’année.

Même si pour le gazpacho, c’est mieux l’été quand même.

Continue reading “Gazpacho de tomates, melon et poivrons” »

Pico de gallo avec de la mangue

Le moment de l’année que j’adore/redoute arrive : mon anniversaire. Je déteste vieillir : pas très original, tu me dirais, mais moi je détestais ça même quand on appelait encore ça « grandir ». Je suis le genre de personne qui aimerait être coincée à 7-8 ans, ou alors au lycée, ou alors en études, mais en tous cas je suis très « c’était mieux avant ». J’enrobe donc la pilule en organisant chaque année un gros week-end chez mes parents : cette année cela a failli être compromis mais mes géniteurs ont craqué devant la difficulté de louer quelque chose en ces temps de covid. Ma coloc adorée nous organise même une murder party, donc avec un peu de chance, je me sentirais même pas tant que ça vieillir !

En attendant de te parler de mes traditionnelles recettes d’anniv, je te présente une nouvelle version twistée de ce condiment colombien (enfin qu’on retrouve dans une grande partie d’Amérique latine mais L. dit que c’est colombien avant tout) qui est parfaite pour les températures actuelles, et surtout pour les barbecues.

Continue reading “Pico de gallo avec de la mangue” »