Vegan salé

Soupes froides d’été avec des tomates, de la pâstèque, des cerises, des courgettes

Cette année, étant à New York, je vis mon premier été indien.

En effet, inutile de se voiler la face, on ne peut pas prétendre que le début d’automne soit clément à Lille et à Paris, alors qu’ici, on est effectivement en vêtements d’été. Je me balade toujours avec mon ciré jaune ceci dit, pas seulement parce que les américains me font toujours des compliments dessus, mais surtout pour lutter contre la clim’ permanente aux US, tellement forte qu’il faut toujours de quoi se couvrir dans son sac pour le métro ou les salles de cours.

Tout ça pour dire que du coup, l’été est toujours présent dans mes assiettes (ou dans mes bols, pour le coup), et qui dit été dit soupes froides. Je t’ai déjà donné une recette de base de Gazpacho, mais comme je n’aime pas faire toujours la même chose, j’ai testé des variations… Souvent sans cuisson mais souvent à préparer la veille, ce sont des variations ultra faciles qui ajoutent un petit twist ! Je recommande particulièrement celle à la pastèque…

Gazpacho tomates et cerises

Couper 4 grosses tomates en morceaux, les mélanger avec 150 g de cerises dénoyautées, 1 tranche de pain en morceaux (rassis éventuellement), sel, poivre, vinaigre balsamique. Mettre le tout au frais une nuit, et mixer le lendemain, en rajoutant de l’eau selon la texture que tu préfères. Servir éventuellement quelques pignons de pin, ou de la mozzarella.

Gazpacho tomates et pastèque

Couper 4 grosses tomates en morceaux, les mélanger avec 1 pot de poivrons marinés, 1/2 pastèque coupée en morceaux, 1/2 oignon épluché et émincé, 2 gousses d’ail épluchées et écrasées, 1 tranche de pain coupée en morceaux, sel, poivre, vinaigre balsamique. Mettre le tout au frais pour la nuit, et mixer le lendemain, en rajoutant de l’eau selon la texture que tu préfères. Servir éventuellement quelques pignons de pin, ou de la mozzarella.

Soupe froide de courgettes et de roquette (trouvée par ici !)

Éplucher et couper 2 courgettes. Les faire bouillir dans une casserole remplir d’eau jusqu’à ce qu’elles soient cuites. Laisser refroidir, puis mixer avec quelques feuilles de menthe, 1 poignée de roquette, 50 g de parmesan, 1 c à s de mascarpone, sel et poivre. Pour servir, quelques billes de mozzarella, des pignons de pin grillés ou des oignons nouveaux sont parfaits.

Tofu laqué à l’orange

Toujours dans la perspective de mon gros article sur « Que faire avec le tofu, tempeh, seitan et autres bizarreries », j’ai testé une nouvelle manière de le faire mariner, qui est délicieuse ! En fait, aux États-Unis -ou en tous cas à New-York-, le tofu est incroyablement peu cher.  De manière générale, le prix du bio est très semblable au prix du pas bio, cela se joue à quelques dizaines de centimes. Je lutte donc contre mes instincts de radine qui me poussent presque toujours à prendre le moins cher (excepté pour certains produits clés comme le beurre, les carottes ou le chocolat), et je mange de plus en plus bio.

Paradoxalement, les États-Unis sont le royaume du sur-emballage : certains fruits sont emballés individuellement PUIS mis dans une boite en carton elle même plastifiée. Lorsque j’arrive avec mes tote-bags et que je refuse les (doubles) sacs en plastique, je récolte soit des regards mécontents (oui), soit des regards franchement étonnés qui conduisent à des félicitations. Tout est loin d’être parfait en France évidemment, mais le vrac est quand même bien plus répandu, et surtout le fait de devoir payer des sacs en plastique décourage beaucoup plus…

Continue reading “Tofu laqué à l’orange” »

Chirashi à la mangue et à l’avocat

Après mon chirashi au saumon et à l’avocat, assez classique, j’ai décidé de twister les choses sur les conseils de mon ancienne collégue au nom de fleur. J’ai voulu réitérer l’exploit des roses et j’ai foiré celle d’avocat mais c’est pas grave ! Le twist d’utiliser la mangue au lieu d’un poisson permet de véganiser le plat sans effort, et la mangue dans les plats salés fait toujours son ptit effet.

Je t’ai souvent raconté comment mes tupperwares à midi attiraient les regards et les questions ; ici, à NY, c’est bien pire. Je suis souvent la seule à avoir mon tupperware au boulot ou à l’université, et mes colocs me regardent préparer mes repas pour la semaine, impressionnés mais en même temps très étonnés que je n’aille pas tout simplement prendre un truc à emporter. En effet, j’ai l’impression que tous les midis, les new-yorkais vont acheter leur salade, leur bagel ou autre, et je ne peux pas m’empêcher de me dire que ça doit représenter un budget énorme, surtout associé au latte du matin (bu dans le métro ou sur la route vers le travail) et au take-out du soir (je ne compte même plus le nombre de tupperwares de take-out stockés dans les placards de la maison (j’en profite pour préciser que si tes colocs ont tendance à commander du riz simple quand ils commandent du take-out japonais qu’ils ne finissent jamais, c’est l’occasion parfaite pour faire ce plat (ou un Tamago-Kake gohan))). En même temps, il y a une si grande variété de plats que ça donne envie de tout goûter… Bref, j’ai envie de finir par « à méditer », mais après on va croire que c’est un blog sérieux et que la question du chirashi dans les tupperwares est une question de société…

Continue reading “Chirashi à la mangue et à l’avocat” »

Houmous à la betterave et houmous à la patate douce

J’ai été un peu absente dernièrement, et je m’en excuse… C’est que je suis allée en vacances en Bretagne, regarder la mer pendant des heures des falaises de Kerleloup, faire beaucoup à manger (je t’en reparlerai), boire l’apéro en famille, jouer au tarot et me dire que décidément, j’adore la Bretagne. Après, je suis allée à Nantes visiter cette belle ville avec mes copines et manger dans des restos chics avec mon père. Et puis j’ai fait de nouveau ma valise, mais pour une destination plus lointaine : New York.

Eh oui, j’écris de mon petit palace (non) à Brooklyn, avec le bruit constant du ventilo (typiquement américain), les voix de mes colocs et le soleil qui tombe sur les brownstones. Je ne sais pas si j’arriverai à publier aussi souvent d’ici, car le matériel à ma disposition est beaucoup plus limité, mais j’ai pas mal de photos d’avance, donc tu vas d’abord voir défiler les photos d’été. Qui dit été, dit apéro. Qui dit apéro dit houmous. Après la recette classique et la version cacahuètes, voilà deux autres versions plus végétales, on y retrouve la texture avec un goût moins écoeurant : recette testée lors de mon anniversaire et validée !

Continue reading “Houmous à la betterave et houmous à la patate douce” »

La magie d’Ottolenghi : écrasé de lentilles du Puy au tahini et oeufs durs (avec la technique pour des oeufs durs parfaits !) et purée d’aubergine et grenade

Le retour d’Ottolenghi sur le blog ! Comme ce chef a toujours raison en cuisine, j’ai dépensé mes chèques cadeau de l’été (comme quoi, travailler a aussi ses avantages) dans ses bouquins de cuisine ! La recette d’aubergines est issue de son livre Jérusalem alors que celle de lentilles vient de ses chroniques sur le Guardian. Les deux recettes sont, comme toujours avec Ottolenghi, un délice : un écrasé de lentilles qui se mange un peu comme du houmous, et une purée d’aubergines bien fraîche pour l’été

J’en ai profité pour tester la parfaite technique pour les oeufs durs de Clothilde et cela a (quasi) changé ma vie. Je n’étais pas très fan des oeufs durs pour être honnêtes ; je les trouvais souvent secs, un peu étouffe chrétien, mais avec une façon de les cuire différente, on obtient des jaunes encore crémeux, c’est un délice !

Continue reading “La magie d’Ottolenghi : écrasé de lentilles du Puy au tahini et oeufs durs (avec la technique pour des oeufs durs parfaits !) et purée d’aubergine et grenade” »

Patates douces au four avec pois-chiches grillés, cranberries, noix et sauce au tahini…

J’adore cuisiner pour mes amis, mais, comme tout le monde, j’adore aussi être invitée et mettre les pieds sous la table. En dehors du fait de se sentir privilégiée et choyée, c’est une super occasion de découvrir des trucs de cuisine et des recettes. Et c’est justement à l’occasion d’un dîner chez C. que j’ai découvert ces patates douces : j’adore les frites de patate douce au four, mais ici, les patates douces sont bien plus garnies et festives. Servies avec une petite salade, c’est une tuerie, super facile en plus ! Il suffit en gros de couper les patates douces et de mélanger des trucs…

Continue reading “Patates douces au four avec pois-chiches grillés, cranberries, noix et sauce au tahini…” »

Variations de salade thaïe aux concombres

Parce que l’originalité n’est pas toujours au rendez-vous, je te propose deux variantes, une vegan et l’autre non, d’une salade thaïe un peu piquante et super rafraîchissante avec plein d’herbes, parfaite pour servir à un barbecue ou en entrée en vacances !

De mon côté, je me rattrape de mon année dernière sans vacances qui m’avait tant fait souffrir en partant dans le Vercors, en Bretagne, re en Bretagne mais pas la même, ce avant de finir l’été à New York. N’aie crainte, je t’ai programmé quelques articles pour tenir, mais ça va vraiment me faire du bien de m’enfuir quelques semaines sans accès à internet, à lire des livres pour le plaisir et pas pour le boulot, et à prendre le soleil loin de l’étouffement parisien. Alors bonnes vacances et à bientôt !

Continue reading “Variations de salade thaïe aux concombres” »

Houmous à la cacahuète

Depuis un peu plus d’un an, avec L., nous avons créé un club de lecture. Eh oui, comme des mamies, un club où on se retrouve pour parler d’un livre, boire du vin et manger du houmous. Et parlons-en, du houmous ; au bout d’un moment, on avait un peu fait le tour de ceux du supermarché, et je n’en avais toujours pas fait maison. Alors que je m’apprêtais à faire ma recette classique, P., membre dudit club, me demande ce qu’elle peut faire avec du beurre de cacahuètes (on m’envoie souvent ce genre de demandes…) Je commence à faire la liste, et je me dis : mais en fait, on pourrait en mettre dans du houmous… Aussitôt dit, aussitôt fait. Ça ajoute un peu twist, et c’est délicieux !

Précision importante sur le beurre de cacahuètes : ne SURTOUT PAS acheter le peanut butter qu’on trouve dans les supermarchés, ou même chez Marc & Spencer. Si tu regardes la composition, parfois il n’y a que 40% de cacahuètes!!! Le vrai beurre de cacahuètes c’est 100% de cacahuètes, on en trouve super facilement en magasin bio avec les autres « beurres » d’oléagineux. Et sous cette forme là c’est en fait une source de graisse super bonne pour la santé !

Au fait, notre club s’appelle l’Armée de Dumbledore.

Continue reading “Houmous à la cacahuète” »

Boulettes végano-healthy-sans gluten

Dans mon groupe de boulot en cours, nous sommes quatre, M., intolérante au gluten, P., qui part bientôt avec moi à NY, et C. qui combat avec ferveur… a peu près tout et surtout (pas forcément dans cet ordre) les gens qui écrivent/publient de la mauvaise littérature, les gens qui se font opérer des yeux (?) et les gens qui ont des choix alimentaires étranges.

Ces boulettes, c’est tout ce que C. déteste et c’est pour ça que je lui dédie. Vegans, sans gluten, bonnes pour la santé, sans friture… des boulettes qui, en fait, sont pour tout le monde !

Continue reading “Boulettes végano-healthy-sans gluten” »

Seitan cacahuète et lait coco

Kézako ? N’aie crainte, je te prépare un article sur comment cuisiner tofu, seitan, tempeh et autres bizarreries, bref les protéines végétales trouvables en magasin bio qui ne font pas forcément hyper envie mais qui, bien cuisinées, sont délicieuses !

Voici donc mon dernier test en la matière : trouvée sur ce blog, cette recette est vraiment facile et permet de cuisiner ce genre de protéines végétales sans devoir les faire mariner à l’avance, parfait donc en cas de manque de temps. Cela permet un bon shot de protéines si, comme moi, tu as décidé de faire sortir le sportif caché en toi… En effet, récemment, j’ai traîné ma collégue J. à… un cours de cross fit.

Est-ce que nous avons souffert ? Oui. Est-ce qu’elle a passé une partie de la séance à m’insulter ? Oui. Est-ce que j’ai adoré et elle a détesté ? Oui. Est-ce qu’on y retournera ? Pas tout de suite. Est-ce que les questions/réponses comme ça c’est chiant ? Probablement.

Continue reading “Seitan cacahuète et lait coco” »