patate douce

Houmous à la betterave et houmous à la patate douce

J’ai été un peu absente dernièrement, et je m’en excuse… C’est que je suis allée en vacances en Bretagne, regarder la mer pendant des heures des falaises de Kerleloup, faire beaucoup à manger (je t’en reparlerai), boire l’apéro en famille, jouer au tarot et me dire que décidément, j’adore la Bretagne. Après, je suis allée à Nantes visiter cette belle ville avec mes copines et manger dans des restos chics avec mon père. Et puis j’ai fait de nouveau ma valise, mais pour une destination plus lointaine : New York.

Eh oui, j’écris de mon petit palace (non) à Brooklyn, avec le bruit constant du ventilo (typiquement américain), les voix de mes colocs et le soleil qui tombe sur les brownstones. Je ne sais pas si j’arriverai à publier aussi souvent d’ici, car le matériel à ma disposition est beaucoup plus limité, mais j’ai pas mal de photos d’avance, donc tu vas d’abord voir défiler les photos d’été. Qui dit été, dit apéro. Qui dit apéro dit houmous. Après la recette classique et la version cacahuètes, voilà deux autres versions plus végétales, on y retrouve la texture avec un goût moins écoeurant : recette testée lors de mon anniversaire et validée !

Continue reading “Houmous à la betterave et houmous à la patate douce” »

Patates douces au four avec pois-chiches grillés, cranberries, noix et sauce au tahini…

J’adore cuisiner pour mes amis, mais, comme tout le monde, j’adore aussi être invitée et mettre les pieds sous la table. En dehors du fait de se sentir privilégiée et choyée, c’est une super occasion de découvrir des trucs de cuisine et des recettes. Et c’est justement à l’occasion d’un dîner chez C. que j’ai découvert ces patates douces : j’adore les frites de patate douce au four, mais ici, les patates douces sont bien plus garnies et festives. Servies avec une petite salade, c’est une tuerie, super facile en plus ! Il suffit en gros de couper les patates douces et de mélanger des trucs…

Continue reading “Patates douces au four avec pois-chiches grillés, cranberries, noix et sauce au tahini…” »

Le premier lundi de mai et les premières salades d’été

Avec tous ces week-end fériés, tu vas bien organiser un ou deux barbeucs ou piqueniques j’espère ? Alors voilà des nouvelles idées de salades, pour t’aider, parce que je suis comme ça. De rien.

Salade de patate douce, poulet épicé, mangue et avocat (trouvée par ici !)

Éplucher et couper en cubes 1 patate douce, la faire cuire 20min au four à 180°c jusqu’à ce qu’elle soit fondante. Couper en cubes 1 escalope de poulet, la faire revenir dans la poêle avec un peu d’huile de coco (ou d’huile d’olive), du sel, du poivre et du paprika. Ajouter 1 avocat et 1 mangue épluchés et coupés en cubes. Servir avec de la coriandre ou de la menthe fraîche et une sauce faite avec le jus d’1 citron vert, 1 c à s de lait coco, 1 gousse d’ail épluchée et écrasée, sel, poivre.

Salade de crevettes, mangue, épinards et pousses de soja (trouvée par )

Éplucher et couper 1 mangue, mélanger avec une ou deux poignées de pousses d’épinards frais, deux poignées de pousses de soja, une douzaine de crevettes, une poignée de noix de cajou ou de cacahuètes grillées à sec. Ajouter une sauce avec 2 c à s de sauce soja, le zeste et le jus d’1 citron vert et du poivre. Servir avec de la coriandre ou de la menthe fraîche.

Salade d’Ottolenghi à l’avocat, quinoa et fèves (Pour trouver les fèves, personnellement je vais chez Picard, en surgelé…)

Cuire 200 g de quinoa et 200 g de fèves dans l’eau bouillante. Une fois cuits, égoutter et laisser refroidir. Mélanger avec sel, poivre, cumin, 2 avocats en morceaux et 250 g de radis lavés et coupés en quatre. Ajouter 2 gousses d’ail épluchées et écrasées et le jus d’1 citron.

Salade d’aubergines rôties à la menthe et aux pignons de pin

Préchauffer le four à 180°c. Laver 2 aubergines, enlever les pédoncules, les couper en cubes sans les éplucher. Disposer sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé avec sel, poivre, thym et 4 gousses d’ail épluchées (mais non écrasées). Enfourner pour 30-40 min jusqu’à ce que les aubergines soient fondantes. Laisser refroidir, écraser les gousses d’ail cuites, mélanger avec 25g de pignons de pin grillés à sec et une dizaine de feuilles de menthe hachées.

Bon ap’ !

Falafels de pois-chiches et de patates douces

« Boulettes et Cheesecakes » (le nom de ma future chaîne de restaurants si tu n’as pas suivi), le retour, côté boulettes : j’ai tenté de nouveaux falafels, après les classiques et aux fèves, et c’était super bon ! Tu connais déjà ma passion immodérée pour la patate douce, qui avec les légumineuses et les légumes rôtis, forme la base de mon alimentation. Je ne pouvais donc pas faire l’impasse sur ce mix de pois-chiches et de patate douce (un mélange qui marche, si tu ne l’avais pas déjà testé par ici). J’ai même tenté de les faire au four, et avec la patate douce, le résultat n’était pas trop sec, donc faisable au four ! Attention, il faut s’y mettre la veille pour ré-hydrater les pois-chiches, qui doivent absolument être secs !

Délicieux dans des naans ou des pitas, avec du chou rouge haché, des courgettes confites, une sauce au tahini ou au yaourt et puis un peu de coriandre ou de menthe…

Continue reading “Falafels de pois-chiches et de patates douces” »

Le lundi de février des soupes : du réconfort à la louche (de soupe) (tu l’as ?)

L’hiver, très froid à Paris (on critique le Nord mais en fait…), se finit doucement. Comme chaque hiver, il a été accompagné de moult moult soupes ; je t’ai déjà parlé de mes difficultés à obtenir des bonnes soupes, d’où ces articles pour donner des associations réussies, afin de t’aider si tu es aussi paumé que moi (je suis comme ça, de rien). Eh bien je suis fière de t’annoncer que je me suis carrément améliorée, et que mes soupes sont de plus en plus réussie ! J’en fais même quand j’ai des invités ou que j’amène à manger chez quelqu’un, c’est dire… Voilà donc les bonnes recettes de février.

Soupe thaï aux lentilles corail et à la patate douce

Mon chouchou absolu de cet hiver. Une soupe super douce, un peu piquante, bien assaisonnée. Un peu la version soupe du dahl… Avec le citron vert pour servir, c’est un délice.

Edit : je l’ai faite à mon père, il a adoré ; il n’en revenait pas, à croire qu’il n’a pas confiance en mes capacités culinaires…

  • 2 c à c de pâte de curry (rouge, verte ou jaune… tout dépend de à quel point tu aimes le piquant)
  • 200 g de lentilles corail
  • 3 carottes
  • 1 patate douce
  • 1 oignon
  • 1 bouillon cube (ou du bouillon maison)
  • 200 ml de lait coco
  • Sel, poivre, curry, curcuma, paprika, gingembre, cumin
  • Coriandre et jus de citron vert pour servir
  • Dans les soupes j’aime bien ajouter les légumes qu’on ne sait pas comment utiliser : le « tronc » du brocolis en morceaux, les feuilles de chou-fleur, les carottes trop molles, les fanes de radis… ça rajoute de la verdure et permet d’utiliser les trucs qu’on en sait pas trop utiliser, et puis souvent, ça épaissit la soupe sans en changer le goût.

Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans un peu d’huile d’olive dans une grande cocotte. Une fois l’oignon transparent, ajouter la patate douce épluchée et coupée en morceaux, les lentilles, les carottes épluchées et coupées en rondelles, la pâte de curry, le bouillon cube, le curry, curcuma, paprika, gingembre, cumin et le lait coco. Et puis les légumes « bonus » si tu en as. Oui, tout d’un coup. Izi les soupes. Si le lait coco ne recouvre pas tout (et c’est probablement le cas), ajouter de l’eau pour couvrir les légumes.

Couvrir la casserole et laisser mijoter 20-30 min, en remuant de temps en temps, et en ajoutant de l’eau si nécessaire.

Mixer. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Servir avec de la coriandre hachée et du jus de citron vert.

Soupe d’Ottolenghi au potimarron, orange, safran et graines caramélisées

Je pense que maintenant, pour les recettes d’Ottolenghi, je ne vais rien ajouter d’autre que : Ottolenghi = perfection. C’est toujours des recettes pas trop compliquées, avec un twist qui fait toute la différence et en fait une cuisine hyper parfumée.

  • 1 potimarron
  • 1 gros oignon
  • Zestes d’1 orange bio
  • 2 carottes
  • 1 capsule de pistils de safran (ça se trouve en supermarché sous forme de capsule, c’est un peu cher mais personnellement j’en utilise assez peu donc folie raisonnable je trouve)
  • 1 bouillon cube

Pour les graines :

  • 1 poignée de graines de courge et de tournesol. Personnellement, je n’avais que du tournesol.
  • 1 c à s de sirop d’érable (ou de sirop d’agave si tu es vegan)
  • 1 c à c d’huile d’olive.
  • 1 c à c de sucre roux
  • Sel, poivre

Commencer par la soupe : Enlever les extrémités et les pépins de la courge avant de la couper en morceaux. Éplucher et émincer l’oignon, éplucher et couper les carottes en rondelles. Dans une grande casserole, faire revenir l’oignon avec un peu d’huile olive. Une fois qu’il est devenu transparent, ajouter de l’eau, le bouillon cube, le potimarron, le safran et les carottes. Laisser cuire 25 min, puis ajouter les zestes, et laisser 5 min de plus jusqu’à ce que les légumes soient fondants. Mixer.

Pendant ce temps là, préparer les graines : préchauffer le four à 180°c. Mélanger tous les ingrédients à part les graines dans un bol, et y ajouter les graines. Le tout fait une mixture collante, qu’il va falloir étaler au mieux sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 10 min, puis retirer la feuille de la plaque pour laisser refroidir : les graines caramélisées vont durcir, et on va pouvoir hacher grossièrement.

Servir la soupe avec les graines à disposition.

Soupe de carottes au tahini et aux pois-chiches grillés

J’adore les carottes. Je pense que je t’en parle tout le temps, d’ailleurs je ne les marque jamais sur ma liste de courses vu que de toute façon j’en achète à chaque fois. Sauf qu’à force de remettre des nouvelles carottes dans le bac, il y en a toujours qui restent au fond et qui deviennent vieilles et molles… Mais pas besoin de les jeter ! Comme les troncs de brocolis ou les feuilles de chou-fleur (ici j’ai d’ailleurs ajouté un reste de brocolis), il suffit d’en faire une soupe ! En ajoutant une bonne cuillère de tahini, et des pois-chiches grillés pour le côté croquant (c’est facultatif of course), plein de protéines et une soupe originale alors qu’en vrai c’est les restes du frigo.

Éplucher et émincer 1 oignon, éplucher et couper 5-6 carottes en rondelles. Dans une grande casserole, faire revenir l’oignon avec un peu d’huile olive. Une fois qu’il est devenu transparent, ajouter de l’eau, 1 bouillon cube, un peu de cumin et de jus de citron et les carottes. Laisser cuire 20 min, puis ajouter 1 grosse c à s de tahini. Laisser cuire 5min de plus, mixer et rajoutant de l’eau si nécessaire. Servir avec des pois-chiches grillés aux herbes, qui peuvent se faire pendant que la soupe cuit !

Bon ap’ !

Rösti géant orange de patate douce, carotte et courge avec des petits pois, de la roquette et de la feta comme Jamie Olivier

J’ai réalisé ce plat à l’occasion d’un repas de retrouvailles avec mes ex-colocataires à Lille. Jaune et Marron, ces carnivores, ont carrément apprécié et n’ont même pas fait remarquer qu’encore une fois il n’y avait pas de viande, une vraie victoire pour le peuple (et le végétarisme) (et la planète).

Ce rösti géant est délicieux, croustillant à l’extérieur et fondant à l’intérieur, et les légumes qui accompagnent sont un vrai plus ! Bref, une recette validée par le comité de la flemme mais uniquement si tu as un robot. Franchement, c’est chiant à râper à la main .

La recette de base utilise des pommes de terre mais je préfère largement les patates douces : du coup, les röstis manquent d’amidon pour tenir, donc n’hésites pas à ajouter un œuf si ça ne tient pas. Si tu préfères les pommes de terre (ou que tu as la flemme de sortir faire les courses), tu peux enlever 1 œuf. Tu peux aussi varier les légumes selon ton goût (panais, navets, carottes…) et tu peux en faire des petites galettes pour burgers par exemple.

Continue reading “Rösti géant orange de patate douce, carotte et courge avec des petits pois, de la roquette et de la feta comme Jamie Olivier” »

Purée de patates douces, kale et oignons caramélisés

Récemment, on m’a fait la remarque que je ne faisais que des recettes « lourdes » sur mon blog. J’ai été ultra vexée (eh oui je suis comme ça. Non).

Certes, je fais des recettes de pâtes, de gratins et pas mal de desserts, mais aussi beaucoup de salades, de soupes, de purées etc, et cela a beau être des recettes réconfortantes et nourrissantes, elles ne sont pas lourdes du tout ! Y’a même une catégorie exprès par là. Illustration en action : cette recette de purée, qui n’est pas à base de patate mais de patate douce (c’est plus sucré au goût mais plus léger en fait ! Y’a une raison pour laquelle les foodies d’instagram adorent ça), avec du chou kale qui est ultra bon pour la santé (et cher aussi). Et pourtant, c’est de la confort food à l’état pur.

Continue reading “Purée de patates douces, kale et oignons caramélisés” »

Moussaka, version « allégée »

DSCF4507DSCF4510

Je n’aime pas trop parler de version « allégée ». Disons que ce plat est allégé mais ce n’est pas volontaire, cela tient plutôt de la facilité, rapidité et de ce qu’il y avait au fond de mon placard… pour m’épargner trop de travail, j’ai fait une béchamel vegan sans graisse, j’ai remplacé les pommes de terre par de la patate douce parce que j’adore ça et comme j’avais oublié le formage râpé je me suis contentée de chapelure maison pour le dessus. Et du coup, on en a profité, avec mes testeurs, pour en manger deux fois plus. Donc je te mets les options et tu fais ce que tu veux.

La moussaka est un plat grec à base d’aubergines, de béchamel et de bœuf, qui tient bien au corps et est parfait pour les grandes tablées. Par contre, comme souvent pour ce genre de plats, il est assez long à réaliser…

M., un de mes goûteurs, m’a dit qu’il allait tenter à la maison, ce qui me fait ultra plaisir. N’hésitez pas à me dire et à m’envoyer vos photos quand vous testez mes recettes (merci à ma chère cousine et à ma collègue au nom de fleur, d’ailleurs), ça me fait toujours super plaisir !

Continue reading “Moussaka, version « allégée »” »

Frites de patate douce et oignons rouges au four, feta, guacamole

DSCF4359

DSCF4357

Je n’arrive pas à croire que je n’ai jamais publié cette recette, qui fait partie de mes grands classiques : des frites de patate douce au four, avec une sauce froide, de type guacamole simplifié (dans le même délire, en Belgique parfois on mange les frites chaudes avec de la compote de pommes froide. Eh bah c’est délicieux, malgré les apparences). Pas de friture, hyper sain, fondant, croustillant, doudou, et ultra-simple à faire (spoiler : il faut juste couper les patates douces). Je n’ai rencontré personne qui soit déçu de cette recette. Je crois que personnellement j’en mange toutes les semaines, et surtout le soir, vu la rapidité du délire.

Et puis on peut épicer aussi directement les frites, avec du curry, du cumin ou du paprika… Et en hiver, je fais souvent une variante avec des courges, coupées en rondelles ou en « frites ».

Continue reading “Frites de patate douce et oignons rouges au four, feta, guacamole” »

Poêlée de printemps d’asperges, patates douces, petits pois, sauce au tahini

DSCF3872

Pour rappeler à mon ancienne coloc Marron en visite sur Paris comment c’était triste que je ne sois plus à Lille pour lui cuisiner des petits plats, je lui ai fait à manger. Plutôt que de me lancer dans un truc compliqué, j’ai fait une poêlée de légumes printanière, avec une petite sauce pour relever le tout, histoire de prouver, une fois de plus, que cuisiner c’est pas compliqué, c’est même pas long. Ici, à part l’épluchage des légumes, rien à faire ! Alors c’est simple, ça ne révolutionne pas la cuisine, un peu comme ces poêlées par-ci ou par là mais c’est vegan, sain, rapide, pas cher et tellement délicieux :

J’ai servi le tout avec du tofu sauté au caramel, et cette carnivore d’ex-coloc a carrément aimé.

Continue reading “Poêlée de printemps d’asperges, patates douces, petits pois, sauce au tahini” »