Sans gluten

Salades pleines de burrata et d’amour

Avant qu’il ne fasse trop froid, un article de salades entre été et automne, écrit devant koh lanta, notre nouvelle passion avec mon coloc. Cette nouvelle édition 20 ans a l’avantage de nous décomplexer : on ne peut plus du tout faire semblant que nous, on aurait fait mieux.

Salade de betteraves et burrata

La salade preférée de L. en ce moment !

Couper 4 betteraves, 1 burrata, ajouter quelques pignons de pin, un peu de basilic. Servir sur un lit de salade, ajouter sel, poivre et vinaigre balsamique.

Salade de potimarron rôti à la burrata et aux noix de pécan

Préchauffer le four à 180°c. Ouvrir et enlever les pépins d’1 potimarron et couper en tronçons. Saler, poivrer et enfourner pour 20 min. Servir avec 1 burrata, 1/2 oignon rouge épluché et émincé, quelques noix de pécan et de la salade.

Salade très simple mais super fraîche

Cuire 100 g de quinoa, ajouter 100 g de pois-chiches en boîte égouttés. Ajouter 1 concombre épluché et coupé, 200 g de tomates cerises coupées en deux , 1 poivron jaune et 1 poivron rouge épépinés et coupés, 1/2 oignon rouge épluché et émincé et 1 poignée d’olives noires. Saler, poivrer et ajouter un peu de vinaigre balsamique.

Bon ap’ !

Quinoa au saumon et au agrumes

Cette semaine, on va aller à Disney. Les billets pas chers obtenus par le CE de mon ancien coloc ont servi à réserver déjà 4 dates, toujours annulées par un nouveau confinement ou de nouvelles restrictions. J’ai envie de dire dimanche sera THE day mais j’ai peur que ça nous porte malheur et qu’on ait un nouveau confinement juste à temps. En tous cas, mes colocs sont super excités et préparent un plan d’attaque en classant les attractions par ordre de priorité. L. déteste les montagnes russes et a décidé de nous accompagner juste pour boire des bières pendant qu’on fait les attractions. Et moi je ne sais pas trop où je me place là dedans, donc je pense faire un mix des deux.

Back to food now (mes transitions sont de plus en plus hasardeuses, je ne sais pas si tu as remarqué) : j’ai un peu honte de te proposer ça comme recette tellement c’est outrageusement facile, mais comme ça a eu beaucoup de succès ici, je voulais quand même te parler de cette combinaison qui marche super bien : quinoa, saumon et agrumes. En plus ça peut se manger tiède ou froid.

(suite…)

Premières salades d’automne

Voilà quelques recettes que je gardais sous le coude depuis l’année dernière, pour te donner des idées pour l’automne ! La deuxième, au porc et aux pois-chiches, est un peu plus surprenante mais vraiment sympa, n’hésite pas à passer le pas !

Salade de potimarron rôti, endives rouges, pignons et fromage de chèvre

Couper en morceaux, épépiner et rôtir 1 potimarron à 180°c au four en 20 min. Ajouter 3 endives rouges lavées et coupées en tronçons, 2 c à c de pignons de pin et 50 g de fromage de chèvre frais en morceaux. Saler, poivrer et ajouter du vinaigre balsamique.

Salade de porc tiède, pois-chiches, pomme et salade

Faire revenir 1 oignon épluché et émincé. Une fois transparent, ajouter 100 g de viande de porc hachée avec 2 c à c de sauce soja, 1 c à c de sucre et un peu de poivre, et laisser revenir 5 minutes. Ajouter ensuite 1 poignée de pois-chiches déjà cuits et laisser 5 min de plus.  Mélanger quelques poignées de salade (ou de kale) à 1 pomme épépinée et coupée en fines tranches, la viande et quelques graines de courge.

Salade de fruits avec roquefort

Laver 1 kaki et le couper en rondelles. Ajouter aux graines d’1/2 grenade, 1 avocat en morceaux, un mix de salade, 20 g de roquefort en morceaux et quelques noix de pécan grillées. Servir avec une vinaigrette à base de moutarde, vinaigre balsamique, huile d’olive, sel et poivre.

Bon ap’ !

Poivrons et aubergines rôties, purée de haricots blancs au pesto

Cet été, j’ai un peu eu un coup de fouet niveau conscience écologique. Je pense faire pas mal d’efforts à mon niveau, mais je sais qu’il y a un élément sur lequel je peux vraiment m’améliorer : le végétarianisme.

Je ne mange pas trop de viande mais je ne me mets pas la pression quand je suis au resto, chez des amis ou à l’apéro, et j’en cuisine environ une fois par semaine, mais finalement ça monte vite… du coup j’ai décidé de faire des efforts en plus, et de m’autoriser de la viande uniquement une fois par semaine. Ce n’est bien sûr pas suffisant, mais c’est un premier pas. Il y a déjà beaucoup de recettes végétariennes ici mais du coup tu risques d’en voir de plus en plus, à commencer par celle-ci, qui est hyper rapide ! Des légumes au four, un bocal de haricots blancs mixés avec du pesto et c’est bon.

(suite…)

Assiette d’inspiration persane : salade de riz, houmous, poulet au zaatar, salade de concombre

Ces vacances auront été compliquées, bien commencées, interrompues par un Delta, puis reprises sous la pluie bretonne et enfin le soleil. Même si je quitte cette période avec la satisfaction d’avoir passé de bonnes vacances (merci la traditionnelle Bretagne), la semaine de confinement dans ma chambre, à travailler, m’a un peu cassée. J’ai beaucoup dormi, pas beaucoup mangé, j’ai regardé des stupidités mais je n’ai pas fait grand chose de productif (à part le travail). Ca m’a reposé le corps mais pas l’esprit, j’ai l’impression de ne pas avoir réussi à déconnecter et de revenir avec plein d’angoisses et un emploi du temps de malade. Il n’y a plus qu’à manger pour lutter contre la morosité. Donc après l’assiette d’inspiration grecque, voilà la persane, avec du houmous crémeux, des salades fraîches et un poulet au zaatar (libanais) qui change tout !

(suite…)

Jacket potatoes à la Ottolenghi

Pour commencer l’année des vacances en B (nous n’avons que des destinations en B prévues), L. et moi partons voir ma pote I. à Barcelone ! Je suis déjà allée plusieurs fois à Barcelone, et je sais que malheureusement tout ne sera pas ouvert, mais j’ai hâte de découvrir la ville l’été, même si ça sera probablement sous 40 000°c. On a prévu des parcs d’attraction, de la mer, des tapas, de la rando, et un peu de visite. Personnellement, j’ai pour objectif de rentrer suffisemment bronzée pour rendre jaloux mes collégues, et c’est déjà bien suffisant.

(suite…)

Assiettes d’inspiration grecque avec saumon, légumes grillés et tzatziki

Ce n’est pas vraiment une recette que je te propose ce soir, plutôt un assemblage de préparations qui forment un combo super frais, d’inspiration grecque, délicieux pour les soirées d’été. Cela peut avoir l’air un peu intimidant de base parce qu’il y a plusieurs préparations mais certaines sont très rapides ou peuvent être achetées toutes faites, et c’est facile de multiplier les quantités pour une grande tablée, et permettre à chacun de prendre selon ce qu’il aime !

(suite…)

Le retour des salades

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un article de salade, mais j’avais pas mal de recettes en attente dans les tiroirs, et en salade, j’ai la même stratégie qu’en habillement : si tu th’abilles/manges comme s’il faisait un grand soleil, le soleil viendra à toi. Et même si tu n’es pas fana de ce (faux) adage, jette un coup d’oeil, il y en a pour tous les goûts, avec une petite préférence de mon côté pour la salade chinoise de concombre et d’avocat…

 

Salade de fraises, concombres et pastéque

Laver, équeuter et couper 1 barquette de fraises en 4. Eplucher et couper 1 concombre en demi-cercles. Couper 1/4 de pastèque en petits cubes. Laver et hacher quelques feuilles de menthe. Saler, poivrer et ajouter un peu de vinaigre balsamique.

Salade de maïs, poulet et mûres

Couper en morceaux 2 escalopes de poulet, les faire revenir dans une poêle avec un peu de matière grasse, sel et poivre. Ajouter de la salade lavée, 400 g de maïs en boîte, 1 barquette de mûres (ou de myrtilles), 1/2 oignon rougé épluché et émincé, quelques noix de pécan hachées et 100 g de feta émiettée. Assaisonner avec vinaigrette classique de moutarde, huile d’olive, vinaigre balsamique, sel et poivre.

Salade chinoise de concombre, avocat et oignon rouge

Laver, épucher et émincer 1 concombre. Enlever peau et noyau d’1 avocat et le couper en cubes. Ajouter 1/2 oignon rouge émincé finement. Faire la sauce avec 2 c à c de sauce soja, 2 c à c de vinaigre de riz, 1 c à c d’huile de sésame, 1 gousse d’ail épluchée et écrasée. Servir avec de la coriandre fraîche lavée et hachée et des graines de sésame.

 

Pois-chiches rôtis à l’ail, aux tomates et au parmesan

Il n’y a rien de pire que de devoir faire un cadeau à quelqu’un qui a déjà quasiment tout, et qui, quand il veut quelque chose, se l’achète aussitôt (et en général, via amazon prime pour l’avoir dans la journée). Cela fait des jours et des jours que je fouillais le internet pour trouver un cadeau d’anniversaire pour L. (ça va, il ne lit jamais le blog, même quand j’essaie de le forcer, my secret is safe), et je sèchais complètement. Pour quelqu’un qui a tout, le bon plan est d’offrir un évènement mais malheureusement, en ce moment, tous les évènements sont annulés. Après moult recherches, j’ai quand même trouvé un concert, et bim, il arrive à ce moment derrière mon ordi et me dit « Oh super, je viens d’acheter des billets ! »

Bref, je n’était pas plus avancée, et en plus, j’avais reçu la deuxième dose de vaccin donc ma journée m’avait achevée, j’étais KO (je me suis couchée à 21h30, c’est pour dire). Du coup j’ai préparé le plat le plus simple de la Terre : j’ai ouvert un bocal, lavé des tomates, tout saupoudré d’épices et de fromage, même pas épluché l’ail et j’ai tout balancé au four. Le résultat était délicieux : l’ail en chemise fait beaucoup !

(suite…)

Aubergines brulées à la feta et à l’huile pimentée d’Ottolenghi

Après un an et demi de fermeture des frontières, la France s’est enfin réouverte aux étrangers (enfin pas à tous, mais là ça devient politique), et L. a pu me rejoindre en France. On a direct commandé à bouffer et commencé à regarder la saison 2 de Too hot to handle (depuis le temps qu’on l’attendait). Et comme souvent, en attendant la commande, j’ai cuisiné… de quoi déjeuner pour le lendemain.

L’avantage est que cette recette est globalement facile, il suffit de mélanger des ingrédients et de brûler des aubergines : jusque là c’est faisable. Evidemment, Ottolenghi bonifie le plat le plus simple, tu peux y aller les yeux fermés.

(suite…)