épinard

Mogettes fondantes aux tomates, épinards et chèvre

Je poste moins en ce moment parce que je suis toujours malade, malheureusement. Les symptômes fluctuent, je vois plein de docteurs différents, je continue à aller au bureau même si parfois je suis un peu faiblarde et j’attends que ça passe, grosso modo.

Du coup, c’est plutôt L. (qui heureusement est en France en ce moment) qui cuisine, mais j’ai quand même concocté ce mélange rapide mais délicieux, super fondant, qui me rappelle ces haricots blancs et carottes rôties. C’est un peu l’arnaque de l’appeler une recette m’enfin c’est bon quand même.

(suite…)

Pancakes salés aux épinards et au chèvre pour le brunch (à servir avec du saumon fumé, du citron et un peu d’avocat pour un côté maxi bobo)

Il y a quelques semaines, j’ai fait un brunch avec des copines. Après tout un discours du type « je n’ai pas le temps de cuisiner, désolée » (et oui, c’était bien parce que je me remettais de la cuite de la veille), j’ai récupéré un reste d’épinards au fond du frigo, un bout de chèvre, et puis je me suis lancée dans un test de pancakes, un peu pour finir les restes, un peu pour le plaisir de cuisiner, après tout.

Ma coloc sort peu à peu de sa chambre (l’odeur de la bouffe ?), je lui demande si elle en veut, non elle va vraiment juste dire bonjour et grignoter un croissant… ok bon bah je lui en ferai quand même (ça aurait été trop triste une assiette vide à côté des autres pleines). Et finalement, j’arrive à court de pâte, alors bon tant mieux alors qu’elle n’en veuille pas. Et puis elle me dit, je vais manger ici après tout, et j’ai eu l’impression d’être la pire coloc au monde, parce que non seulement il y avait une assiette vide, mais qu’ils étaient délicieux, frais avec l’ajout d’un peu de citron et de ciboulette, fondants avec les petits bouts de chèvre dedans et puis faciles à faire.

Mais bon elle a eu le saumon fumé à la place du pancake donc ça va… non ?

(suite…)

Bouillon de porc haché pimenté à la courge et aux oeufs

J’ai déjà fait plusieurs essais de soupes de type bouillon asiatique ici, mais je pense que celle-ci est peut-être ma préférée. Peut-être parce que le porc est une de mes viandres préférées, que j’ai vraiment du mal à arrêter, et que ça donne un goût particulier au bouillon (ce serait intéressant d’ailleurs de tester avec du tofu ou des protéines de soja texturées), peut-être parce qu’il est un peu plus léger que les autres : je n’y ai même pas mis de nouilles (mais si c’est ton kiff je pense que ça va très bien avec des nouilles de riz).

En tous cas, c’est un plat confort food parfait pour les soirs d’hiver pluvieux (ou neigeux si tu as de la chance dans ton coin,mais ici à Paris c’est bof), alors fonce !

(suite…)

Pâtes à la feta fondante aux légumes : version hiver

Je t’expliquais brièvenement dans mon best of que ma fin d’année avait été compliquée, notamment à cause d’une migraine carabinée ; eh bien figure toi que ça a été encore pire que ça, et que j’ai fait un petit séjour aux urgences, heureusement depuis tout est rentré dans l’ordre. Paradoxalement, quand j’étais au fond du trou de la douleur et que je me réveillais de temps en temps pour manger, tout ce dont je rêvais, c’était de me cuisiner une petite soupe et non pas de manger le même reste de riz commandé le jour 1. Une fois que les mots ont été mis sur mon mal et que j’ai commencé à aller mieux avec une bonne dose de médocs, j’ai donc voulu me lancer dans une de mes recettes fétiches… mais il me manquait la moitié des ingrédients. Du coup j’ai fait des pâtes à la courge et à la feta !

Du coup, pour la première recette de 2022, j’arrive avec une recette pas du tout originale, inspirée des pâtes à la feta rôtie à la tomate vue partout sur tiktok cet été. Ici c’est une version hiver, qui doit cuire un peu plus longtemps mais qui est tout aussi délicieuse !

(suite…)

Épinards à la crème, oignons confits et pignons de pin : la meilleure façon d’accomoder des épinards

Je vais être honnête avec toi, moi j’aimais bien les épinards à la cantine. J’avais beaucoup plus de mal avec les choux de Bruxelles (j’ai depuis dépassé ça, comme tu as pu le voir), mais pour autant, j’avoue que la cuisson des épinards à l’eau avec pour tout asaisonnement le sel et le beurre ne m’a jamais vendu du rêve.

Eh bien, après plusieurs essais, j’ai enfin trouvé la parade : des oignons confits, des pignons de pain et de la crème (ou du fromage blanc si tu préfères / tu as ça sous le coude). Même L. a été conquis !

(suite…)

Jacket potatoes à la Ottolenghi

Pour commencer l’année des vacances en B (nous n’avons que des destinations en B prévues), L. et moi partons voir ma pote I. à Barcelone ! Je suis déjà allée plusieurs fois à Barcelone, et je sais que malheureusement tout ne sera pas ouvert, mais j’ai hâte de découvrir la ville l’été, même si ça sera probablement sous 40 000°c. On a prévu des parcs d’attraction, de la mer, des tapas, de la rando, et un peu de visite. Personnellement, j’ai pour objectif de rentrer suffisemment bronzée pour rendre jaloux mes collégues, et c’est déjà bien suffisant.

(suite…)

Wrap au poulet, avocat et feta

Après 8 mois très intenses au bureau, nous commençons peu à peu à respirer de nouveau. Le sprint final a failli nous mettre sur les rotules, et ces trois semaines de vacances vont vraiment être une bouffée d’air frais. Une semaine à Barcelone, une à côté de Bordeaux et une en Bretagne, comme chaque année. C’était un peu difficile pour moi de « dépenser » des semaines de congés payés autrement que pour un grand voyage à l’étranger (trois semaines sur la côté ouest des États-Unis ou au Japon auraient été tellement parfaites) mais j’avais aussi besoin de passer du temps avec mes copains et ma famille, et c’est sûr que ça a simplifié l’organisation.

Trois longues semaines, donc, mais ne t’inquiète pas, je t’ai préparé des articles pendant mon absence, en commençant par le wrap parfait pour un déeuner rapide ou un pique nique à emporter sur la plage ou en rando.

(suite…)

Soupe thaïe de nouilles aux épinards, saumon et potimarron

Cette semaine est passée à toute vitesse : entre le boulot, les trucs d’appart, les obligations sociales et la préparation de mon voyage en Bosnie, j’ai à peine eu le temps de cuisiner et d’écrire pour le blog. Cependant, avant qu’on n’aie plus de potimarron, je voulais te présenter la recette que j’ai améliorée tout l’hiver : la soupe thaïe, avec plein de légumes et d’épices, des nouilles de riz et du saumon, mais évidemment tu peux enlever les ingrédients que tu n’aimes pas et les remplacer par autre chose sans problème.

(suite…)

Deux façons de cuisiner le fenouil cru : salade fenouil poire épinards et fenouil olives parmesan

Je t’ai déjà expliqué que je n’étais pas fan de fenouil mais que j’ai réussi à le dompter (surtout avec du miel), mais alors cru, j’avais encore du mal. Depuis, j’ai fait des essais, et ça va mieux : la clé, c’est de le couper à la mandoline très fin, de le faire mariner un peu et de bien le marier. Je te livre donc deux merveilleuses salades de fenouil cru !

De mon coté, j’ai passé une semaine de septaine déprimante à mon retour du Costa Rica. Avec le boulot et les restrictions, impossible de sortir prendre l’air ou faire les courses, rendant la transition vacances/boulot d’autant plus violente…

(suite…)

Quinoa, petits pois, parmesan, citron… le combo parfait pour un accompagnement

Quand j’ai préparé ce plat, L. l’a regardé, et m’a sorti, comme parfois : « I’m not sure I will want to eat that »,  « je ne suis pas sûr que j’aurais envie de manger ça ». Quand il y a « je ne suis pas sûr », chez L., ça veut dire « non ». Cependant, comme je suis trop chiante, je l’ai forcé à prendre une cuillerée… et il a fini par « manger ça ». En même temps, c’était délicieux, le quinoa et les légumes vont très bien avec le citron, le parmesan, l’ail et un peu de poivre. Servi avec un oeuf mollet, encore mieux.

En parlant de L., il a dû rentrer à New York, là où le reconfinement n’est qu’une vague possibilité, où on fête le résultat des élections, où les bars sont ouverts, où on se balade encore en pull et où les arbres sont magnifiques. Est-ce que c’est évident que New York me manque ?

(suite…)