Sucré

Linzerle bredele et la fin des bredele de 2023

Alors que nous enchaînons les visites et les appels et les emails et que nous n’avons toujours pas d’appartement, j’essaie quand même d’imaginer qu’on va bientôt déménager, et je finis mes placards, et notamment tous mes pots de confiture, vu que toute ma famille (et je ne me plains pas hein) est spécialiste des confitures maisons. Aucun de ces pots n’a d’étiquettes donc c’est toujours un peu un jeu de hasard…

Je me suis donc rendue compte qu’il s’agissait de mirabelles que j’ai ouvert le pot et que j’ai vu les fruits, et du coup, j’ai pu deviner qui l’avait faite (merci Marine et Loic). J’en ai profité pour faire ma deuxième fournée de bredele de l’année et c’était bien bon : un mélange de pâte très sablée avec des épices de Noël et de confiture…

(suite…)

Spritz noisettes cannelle

Et voilà les bredele de 2022, faits et publiés en 2023 ! C’est simple, j’aime utiliser les bredeles comme petits cadeaux de Noël pour mes collègues, mais elles prennent souvent des vacances l’hiver, alors je les prépare en général pour leur retour, en janvier. Entre ça et les bouquins de Noël prochain sur lesquels on bosse en ce moment (oui si tu ne le savais pas encore, je suis éditrice), je ne sors pas de Noël avant fin janvier…

J’ai déjà publié beaucoup de bredeles sur le blog (je te mets les recettes plus bas) mais je ne m’étais jamais frottée aux spritz… c’est chose faite. Les miens ont une forme un peu originale vu qu’apparemment il faut un hachoir à viande, ce qui correspond à 40% d’une cuisine parisienne pour 0.1% d’utilisation, donc évidemment j’en ai pas, alors j’ai utilisé un embout de poche à douille.

Du coup…. Joyeux Noël en retard ?

(suite…)

Hanami dango

Quand j’ai voyagé au Japon, j’avais une to-eat-list, avec toutes les pâtisseries que j’avais vues dans des mangas ou des animes. Dès les premiers jours, j’ai trouvé un petit vendeur dans la rue qui vendait les fameux dangos ; ceux-ci s’appellent hanami parce qu’ils représentent la neige (blanc), la nouvelle pousse (vert) et la floraison des cerisiers au printemps (rose). Peut-être que j’avais trop d’attentes, mais j’avais été un peu déçue : la texture était élastique et le goût n’était pas très prononcé… Petite déception, donc.

Et puis, à la fin de mon séjour, j’avais appris à l’aprécier.

Et puis cette semaine, j’avais encore de la farine de riz gluant à finir, donc je me suis jetée sur la recette ; je n’avais pas de feuilles de cerisier, évidemment, et les miennes sont un peu trop roses parce que le colorant m’a échappé des mains, mais la texture, qui est la partie la plus importante, est vraiment bien réussie ! Après, c’est pas du goût de tout le monde, le goût est assez subtil et la texture rebutante pour certains… mais si tu as envie de te lancer dans une recette japonaise très facile et de goûter ce classique, lance toi !

(suite…)

Mochis daifuku à la noisette

Je suis en plein processus de vidage de placard et il me restait depuis l’année dernière (du tang yuan pour tout te dire) de la farine de riz gluant, et j’avais probablement besoin de ce coup de pied au derrière pour enfin me lancer dans les mochis…

J’avais peur de la complexité et du façonnage (surtout depuis que j’ai vu Dash & Lily), et en fait, c’était beaucoup plus facile que ce que je pensais ! Pour cette recette, tu as besoin d’un micro-ondes, mais je suis sûre que tu trouveras d’autres techniques sur le internet si tu n’en as pas). Pour la farce, tu peux te faire plaisir, perso j’ai vu une recette de farce à l’amande et je m’en suis inspirée pour faire cette version, très automnale et gourmande, avec une sorte de frangipane à la noisette.

(suite…)

Entremet noisette et chocolat au lait (super simple)

Si si je te jure il est vraiment simple ! Juste un peu d’organisation pour faire les différentes couches et les laisser reposer : on peut faire la dacquoise en avance, la ganache a besoin de reposer au frigo et on peut tout monter 24h avant et le garder au frigo.

Je l’ai fait pour l’anniv d’un copain de prépa à moi, juste avant de m’envoler à nouveau pour NY pour les vacances ! Cela faisait un an que je n’avais pas pu y aller, et novembre est plutôt une bonne période (même si ma préférée reste septembre, mais j’ai trop de boulot en septembre pour partir) donc je m’absente une semaine pour profiter de la Pumpkin spice everything et les préparatifs de Thanksgiving !

(suite…)

Gâteau au chocolat de Cyril Lignac

En ce moment, je suis branchée gâteaux au chocolat de grands pâtissiers (ou plutôt, les gens qui fêtent leurs anniversaires aiment le chocolat et j’en profite). Après avoir testé celui de Mercotte qui était un énorme succès, j’ai testé celui-ci, qui est assez différent : la texture est presque mousseuse et très légère, ce qui est dû au remplacement du beurre par le mascarpone.

La semaine dernière, je n’ai pas publié car j’ai été prise par une affaire… délicate : le plafond de ma maison à Lille s’est tout simplement effondré, laissant les pluies entrer ce qui m’a laissé dans l’urgence de trouver un couvreur et un plaquiste en quelques jours, et puis surtout de débloquer les fonds nécessaires pour refair TOUT le toit… Problem solved, mais apparemment pas assez vite : les locataires ont déposé leur préavis dans la foulée. Bref, si tu connais quelqu’un qui cherche une maison à Lille…

(suite…)

Chocolate puddles (cookies au chocolat et aux noix de pécans)

Quand je me suis lancée un peu plus sérieusement dans la cuisine et dans la patisserie, un ou deux ans avant de commencer ce blog, cette recette a été l’une des premières que j’ai découvert en ligne, et que j’ai faite et refaite jusqu’àme l’approprier. Et puis j’ai découvert les chocolate chubbies, et j’ai décidé que cette recette détrônerait les précédentes.

Mais pourtant, les chocolate puddles ont pas mal d’avantages : ils sont rapides, faciles, pas besoin de batteur ou autre, pas besoin de faire refroidir la pâte, ils permettent d’utiliser les blancs d’oeufs et puis ils sont bons, quand même ! Ils sont fins, un peu chewy à cause des blancs d’oeufs, et croquants grâce à la noix de pécan.

(suite…)

Babka à la pâte de spéculoos

La semaine dernière, ma coloc a prété sa chambre et a donc été chez son copain pendant une semaine… avec le chat. Ma coloc m’a évidemment beaucoup manqué (❤️) mais je ne m’attendais pas à ce que le potichat me manque autant… On s’attache beaucoup trop à ces petites bestioles. Ca me donne envie de ne jamais déménager.

Du coup, pour leur retour, j’ai collé un gros coeur rouge sur la porte, et j’ai fait une brioche ! Je suis en plein process de vide placard, et j’avais un demi pot de pâte de spéculoos qui traînait, alors j’ai combiné les deux et j’ai obtenu cette super brioche qui a fait des heureux, dans la coloc et au bureau

(suite…)

Gâteau au chocolat de Mercotte : une pâte pour deux textures

J’avoue que j’étais un peu vexée quand L. et mes potes m’ont affirmé que c’était le meilleur gâteau que je leur avait jamais fait. Parce qu’évidemment, c’est pas du tout une recette à moi, mais à Mercotte…

La première chose que j’ai vu en ouvrant cette recette que j’avais quelque part dans mes collections de marque pages d’inspiration de recettes (onglet sucré > chocolat > anniversaire) c’es tqu’il fallait tout une plaquette de beurre. Gloups. Alors le gâteau n’est pas léger, ça se voit à la découpe, mais pour autant, j’ai pas trouvé que ça se ressentait au goût ! Et la quantité de beurre est très importante pour obtenir cette texture, il suffit d’une pâte genre mousse au chocolat, à moitié cuite et à moitié crue, pour obtenir une double texture délicieuse !

N’hésite pas à le faire la veille, il se conserve très très bien au frigo, même plusieurs jours ! Paraît que tu peux le congeler mais je n’ai jamais testé…

(suite…)

Gâteau aux amandes, coulis de myrtille

Pendant les vacances, je fais toujours un peu de patisserie simple : j’ai fait un pandowdi, un angel food cake pour utiliser tous les blancs d’oeufs qu’on avait et ce gâteau assez facile, trouvé chez Clothilde, à la texture super moelleuse grâce à l’utilisation de pâte d’amandes. Accompagné d’un coulis de fruits, c’était parfait !

J’aieu un petit coup de panique après avoir pris les photos au bord de la piscine, accompagnées délicatement de gouttes de coulis : le coulis aimbibé la pierre, impossible de le faire partir. J’ai paniqué, ait sorti tous les produits de ménage dispos et j’ai frotté pendant un bon moment ; heureusement j’ai réussi à tout faire disparaître et les propriétaires n’en sauront jamais rien…

(suite…)