Izi money trop facile

Saumon rôti au four à la feta, tomates cerises et olives

Avec l’épidémie de covid qui a frappé Paris (et ailleurs, évidemment) à partir de mi-décembre, je suis étonnée de recevoir encore des alertes cas contact de mes amis, à croire que certains ont réussi à éviter le covid depuis le début (après l’avoir eu deux fois et avoir eu les 3 doses, je suis épargnée pour l’instant mais j’estime que ce n’est que justice). Du coup les soirées et évènements annulés au dernier moment sont monnaie courante, et j’ai dû cette semaine improviser un repas de la flemme suite à un resto annulé. Comme c’est une réussite, je t’en parle.

Voici donc un plat outrageusement simple, déjà présenté sur insta : le seul effort à fournir est grosso modo de préparer le demi oignon, après tu mets tout dans un plat et tu enfournes. Avec un peu de riz, c’est un parfait repas de flemme du dernier moment !

(suite…)

Soupe de haricots rouges et de coriandre (sopa negra, vegan)

Je viens de rentrer de New York après une semaine de folie, un séjour à Cape Cod, et un Thanksgiving que je te raconterai bientôt. J’ai eu le droit à 6h30 de retard sur l’avion du retour, et j’enchaîne sur un week-end salon du livre / week-end entre copains à Bruxelles, deux semaines de travail de folie et un séjour en Tanzanie avec la boîte.

Autant te dire que dans ma tête, c’est la guerre ! Entre deux e-mails, achats de cadeaux de Noël et recherche d’un créneau pour ma troisième dose, j’ai bien dû faire à manger, et vite. J’avais noté dans un des brouillons de mon téléphone cette idée de soupe réconfortante et rapide, une version rapide de la sopa negra de Costa Rica, qui ne demade presque aucune préparation (aller, un oignon à couper) et qui est délicieuse !

(suite…)

Salade asiatique froide de nouilles de riz et de concombre

L’autre jour, ma copine C. était venue passer une soirée à l’appart ; je suis sortie tard du boulot, mon frigo était vide, alors, après l’apéro (au cidre, on a été sérieuses), j’ai cuisiné ce que je pouvais avec les restes. J’avais en tête un plat de soba froides hyper simplifié, que j’ai réalisé en mixant ma salade chinoise à base de concombre et avec un fond de nouilles de riz du placard.

Eh bien surprise, c’était délicieux, et super rapide à faire, un parfait plat de la flemme pour tes enfants / amis / partenaires / toi.

(suite…)

Riz frit aux légumes et à la sauce soja

Je t’ai raconté il y a peu que, pour la 10 000e fois, je m’étais blessée à la cheville… J’ai les chevilles (et les genoux, et les hanches, et le dos) fragiles, donc j’ai un peu l’habitude de ce genre de blessures, mais à chaque fois c’est un petit coup au moral de devoir arrêter le sport de nouveau, remettre l’attelle, ressortir les crèmes anti-inflammatoires et recommencer le défilé des médecins pour savoir quoi faire exactement… Cette fois-ci, j’ai heureusement découvert grâce à l’un d’entre eux (et pas n’importe lequel, ma mère), que quelque chose nommé « thérapie de choc par ondes focales » (true story) existait, et que cela pouvait m’aider… et en effet, ça m’a sauvé la vie ! Je renais, je reprends peu à peu le sport et du coup j’ai réadapté ma nourriture pour ré-équilibrer au mieux.

J’ai notamment misé sur cette recette, un mélange de légumes et de riz super complet et vachement rapide à faire (surtout si tu achètes les légumes prédécoupés ou pré-rapés ou congelés), qui fonctionne super bien grâce à l’asaisonnement ! Même si tu n’es pas en récupération de blessure, je te le conseille.

(suite…)

Dahl de lentilles aux poivrons

L’autre jour, je me suis retrouvée coincée dans l’ascenseur de l’appartement. A 5h30 du matin, de retour de soirée, passablement éméchée, mais heureusement sans avoir trop envie de faire pipi (c’est important, en vrai). Après quelques coups de pieds dans la porte et 10 000 appels à mes colocs qui ne se sont jamais réveillés pour venir m’aider, j’ai dû appeler le technicien d’ugence. Celui-ci, ma foi très sympathique, m’a envoyé quelqu’un, m’enfin j’ai quand même passé 1h30 coincée. Super retour de soirée.

Pour me réconforter, le lendemain, j’ai fait un dahl, mais pas n’importe quel dahl : grâce à frichti, j’ai découvert une nouvelle variante, qui manquait à ma vie, la version aux poivrons ! Effet réconfort garanti.

(suite…)

Poêlée de fenouil, courgettes, quinoa et tofu avec sirop d’érable et gingembre

Je t’ai raconté l’histoire de ma relation difficile avec le fenouil, que j’ai pourtant appris à aimer. Depuis quelques années, quand je le vois arriver sur les étals, je me demande ce que je pourrais en faire… je t’avais déjà expliqué qu’un peu de miel ou de sirop d’érable permet de l’adoucir, et là j’ai trouvé un bon mix avec l’ajout du gingembre, et d’accompagnements pour en faire un plat complet.

Mon ancienne coloc allemande est partie, et maintenant je prépare avec impatience mon prochain move (enfin après 3 horribles semaines de travail pour m’y préparer) : une semaine et demie de vacances à New York, enfin, après 1 an et demi de fermeture des frontières ! J’y vais pour Thanksgiving et on va en profiter pour visiter Cape cod (c’était dans la liste des destinations sympas facile d’accès de New York, vu que le Vermont et les Hamptons, selon les dires de L. « il n’y aura aucun bar d’ouvert »). Évidemment je te raconterai tout ça !

(suite…)

Extrêmement faciles et rapides lasagnes de ravioles et de ratatouille

Pour remercier ma coloc de son escape game, nous avons décidé de lui offrir un trophée en plastique (qui, une fois livré, s’est trouvé être d’une taille ridicule). Nous avons donc organisé une remise de prix qui était censée être une surprise, et qui s’est soldée par un échec complet : mes potes ont croisé ma coloc dans l’escalier, ont prétexté que, par hasard, ils venaient m’emprunter un livre différent en même temps, et ensuite ont dit « tiens, tu fais des lasagnes pour 6 personnes, on peut s’incruster du coup ? Par hasard on avait justement chacun des bières dans notre sac ». Ce qui est bien, c’est que ça ne lui a pas mis la puce à l’oreille et du coup quand on a lancé la Marseillaise et qu’on lui a remis le prix, elle était vraiment surprise (et contente, j’espère).

Et donc, pour cette remise de prix, j’ai dû faire des lasagnes de dernière minute pour 6 personnes, donc j’ai fait rapide : un peu comme ces lasagnes de ravioles de courgettes et saumon mais en version plus rapide et plus d’hiver, c’est tellement rapide d’ailleurs que c’est un peu l’arnaque. Des ravioles en plaque pour remplacer la pâte à lasagnes, de la riste d’aubergines en bocaux, des courgettes, et tu peux même rajouter des champignons.

(suite…)

Épinards à la crème, oignons confits et pignons de pin : la meilleure façon d’accomoder des épinards

Je vais être honnête avec toi, moi j’aimais bien les épinards à la cantine. J’avais beaucoup plus de mal avec les choux de Bruxelles (j’ai depuis dépassé ça, comme tu as pu le voir), mais pour autant, j’avoue que la cuisson des épinards à l’eau avec pour tout asaisonnement le sel et le beurre ne m’a jamais vendu du rêve.

Eh bien, après plusieurs essais, j’ai enfin trouvé la parade : des oignons confits, des pignons de pain et de la crème (ou du fromage blanc si tu préfères / tu as ça sous le coude). Même L. a été conquis !

(suite…)

Salades pleines de burrata et d’amour

Avant qu’il ne fasse trop froid, un article de salades entre été et automne, écrit devant koh lanta, notre nouvelle passion avec mon coloc. Cette nouvelle édition 20 ans a l’avantage de nous décomplexer : on ne peut plus du tout faire semblant que nous, on aurait fait mieux.

Salade de betteraves et burrata

La salade preférée de L. en ce moment !

Couper 4 betteraves, 1 burrata, ajouter quelques pignons de pin, un peu de basilic. Servir sur un lit de salade, ajouter sel, poivre et vinaigre balsamique.

Salade de potimarron rôti à la burrata et aux noix de pécan

Préchauffer le four à 180°c. Ouvrir et enlever les pépins d’1 potimarron et couper en tronçons. Saler, poivrer et enfourner pour 20 min. Servir avec 1 burrata, 1/2 oignon rouge épluché et émincé, quelques noix de pécan et de la salade.

Salade très simple mais super fraîche

Cuire 100 g de quinoa, ajouter 100 g de pois-chiches en boîte égouttés. Ajouter 1 concombre épluché et coupé, 200 g de tomates cerises coupées en deux , 1 poivron jaune et 1 poivron rouge épépinés et coupés, 1/2 oignon rouge épluché et émincé et 1 poignée d’olives noires. Saler, poivrer et ajouter un peu de vinaigre balsamique.

Bon ap’ !

Semoule au lait coco et courgettes

Quand j’étais au lycée, mon père m’a légué l’appareil photo argentique de ma tante : un canon argent et noir avec ses objectifs et sa sangle en cuir, dans son sac digne d’un reporter. Pendant quelques années, je l’ai pas mal utilisé, et j’avais commencé à vraiment maîtriser la manipulation d’un reflex argentique. Et puis le diaphragme s’est cassé, et malgré tous mes efforts, impossible de le réparer : les réparateurs ne prenaient pas d’appareil aussi vieux. Je l’ai laissé chez mes parents et je le gardais avant tout comme souvenir, ce sac plein d’objectifs et de petits pense-bêtes pour savoir bien le régler.

Et puis je suis retombée dessus, et j’ai demandé à mon beau-père une réparation pour mon anniversaire. Il a cherché, comme moi, un réparateur : impossible. Et finalement, il a trouvé un boîtier identique (mais pas noir et argent mais seulement argent, à ma grande tristesse) au Japon et me l’a offert. Quand je l’ai reçu, j’ai retrouvé les gestes d’ouverture du boîtier, d’installation de la pellicule et le petit clic pour la remonter entre chaque photo. J’ai aussi beaucoup oublié comment ça marchait, donc L. et moi avons poncé youtube (tellement d’ailleurs qu’il a fini par s’en acheter un aussi tellement il était à fond) et j’ai relu mes petits pense-bêtes. Je viens de recevoir la première pellicule et il y a des ratés mais aussi des belles photos…

Pourquoi je te raconte ça ? Clairement pas parce que je vais faire des photos de nourriture sur argentique, l’attente jusqu’à ce que la pellicule soit finie et qu’on récupère les photos est beaucoup trop longue, mais plutôt parce que de manière générale ça m’a replongé dans la photo et que je veux d’autant plus m’améliorer.

Et cela explique notamment que j’ai pris la peine d’arranger mes rondelles de courgette comme ça (et oui, tout ce bla bla pour en arriver à cette conclusion). Elles sont très peu cuites pour rester croquantes et habillent une semoule au lait coco, car oui, on peut cuire la semoule avec du lait de coco,  et c’est délicieux ! (Il faut juste que le grain de la semoule ne soit pas trop fin) Alors teste et dis moi ce que tu en penses !

(suite…)