carotte

Légumes d’hiver rôtis à la clémentine et aux épices avec un crumble de parmesan

Avant qu’on se lasse des courges et des clémentines, une recette qui change un peu, de Clémence Catz que j’ai simplifiée, où les légumes sont rôtis avec de la clémentine et plein d’épices, qui fait un plat complet assez sain !

Et on en a bien besoin à la coloc parce qu’on a fait une énorme raclette juste pour nous trois (achetée sur leboncoin juste pour l’occasion), et on s’est offerts nos cadeaux : mon coloc a eu le droit à un calendrier « des hommes et des chats », fait à partir de photos de lui et de notre chat, et nous avons fait un « secret Hitler » avec des politiques français pour ma coloc. Deux oeuvres d’art. Quant à moi, j’ai le plus beau casque de vélo de la Terre.

Continue reading “Légumes d’hiver rôtis à la clémentine et aux épices avec un crumble de parmesan” »

Bibimbap végétarien revisité

En ce moment, je suis obsédée par la série/télé réalité Selling Sunset, sur netflix, qui est extrêmement nulle mais impossible à arrêter. C’est une télé réalité sur des agentes immobiliers (immobilières ?) avec des talons de 14 cm qui vendent des manoirs à 44 millions à des gens qui ont besoin d’au moins 12 places de parking. Totalement mon quotidien quoi.

J’adore les maisons, j’adore les critiquer et les comparer comme si j’avais quelques millions en trop à mettre dans une maison avec deux jacuzzis, j’adore les dramas sans aucun sens, et je deviens assez douée pour reconnaître les poitrines ayant subi une augmentation mamaire (spoiler, dans cette série : toutes, elles les comparent même à un moment. Pour les lèvres, c’est 2/3, mecs compris. Quant au botox, c’est littérallement devant les caméras).

Je l’ai déjà vue deux fois en entier, et depuis que j’ai fini, je suis en deuil. On verra bien où mes clics mes mèneront la prochaine fois sur netflix.

Continue reading “Bibimbap végétarien revisité” »

Crumble carottes tomates au parmesan et thym

Ce crumble est une variante de mon crumble salé de l’été ou celui poireaux saumon, avec max de parmesan, et du thym du jardi… du balco… de la jardinière. Il est délicieux et parfait pour la transition automnale, quand il reste encore des bonnes tomates. Et nous l’avons mangé… en votant.

En effet, pour l’instant, L. est toujours en France. Heureusement, les US autorisent le vote par correspondance, ce qui lui a permis de donner sa contribution à la fin de l’obscurantisme (aka Trump) (d’autant qu’il vote pour le plus grand des swing states, donc c’est ultra important). J’ai été assez surprise par le processus, alors qu‘il y a deux ans j’étais surprise par le processus « normal » américain.

En gros, il a reçu un papier à imprimer… de quatre pages. Et là, des listes de choix (comme un QCM où si tu coches Trump tu as zéro (zéro health care, zéro liberté de la presse, zéro éducation accessible, et j’en passe)) : non seulement il faut choisir son président, mais également une liste d’élus plus ou moins obscurs (le représentant des eaux et des forêts de ton état par exemple. Inutile de dire que je ne sais pas ce que c’est exactement ni qui est le nôtre), et même voter pour ou contre des lois complètes ! Autant dire qu’il faut bien potasser ton sujet (en mangeant ton crumble). Une fois rempli, comme je devais travailler pour gagner ma croûte (je plaisante souvent en appelant les 4 squatteurs de la maison (+ le chat) les « chômeurs » alors qu’ils sont en télétravail. Je suis jalouse parce qu’ils se font des déjeuners ensemble et jouent avec le chat sans moi), c’est mon coloc, le comte de Bel air qui a accompagné L. pour l’épreuve la plus difficile : affronter la poste française pour acheter un timbre urgent pour les US. A voté.

Maintenant, on attend les résultats.

Continue reading “Crumble carottes tomates au parmesan et thym” »

Haricots blancs et carottes rôties au beurre

Mon coloc, le comte de Bel Air, est un grand fan de BD (et notamment indépendante) (d’ailleurs, en plus de sa coloc, je suis également son éditrice non payée non officielle et peut-être, un jour, son agente). Il change régulièrement les BDs à notre disposition dans les toilettes, et récemment, il a mis Une année exemplaire de Lisa Mandel. Depuis que je la lis (je l’adore), je réfléchis un peu à mon rapport au « sain » (si tu ne connais pas cette autrice, elle s’est donné le défi d’arrêter toutes ses addictions en 1 an, et spoiler, ça ne se passe toujours bien).

On me dit souvent que j’ai un style de vie « sain », mais tout est relatif. Je fais beaucoup de sport, c’est devenu un automatisme et un bonheur pour moi, mais au début c’était avant tout pour rentrer dans mes pantalons. Je ne fume pas mais j’essaie de contrôler ce que je bois (après tout je suis nordo-bretonne, on fait pas beaucoup mieux niveau alcoolisme croisé). Je ne dors pas beaucoup beaucoup mais bon, on ne peut pas tout avoir. Pour la nourriture, c’est avant tout le plaisir de cuisiner qui me pousse à ne pas manger beaucoup de choses industrielles, mais pendant quelques années – et au début de ce blog – j’avais un rapport un peu plus compliqué à la nourriture, de privations puis de cheat meals. Si tout n’est pas parfait maintenant, je ne me prive pas du tout, et c’est pour ça que depuis quelques années, ce genre de plats, plein de beurre salé, délicieux avec un peu de pain, j’en raffole. Un plat parfait pour l’automne donc, réconfortant et plein de gras.

Continue reading “Haricots blancs et carottes rôties au beurre” »

Trio de galettes : riz et courgettes, pancakes de carottes rôties, croquettes de poisson thaïes

Enfin, ENFIN arrivent les vacances. Bientôt, la Croatie et puis la Bretagne. On fait ses valises, on boucle les projets au taf et puis évidemment, on finit le frigo et le congélo.

Les galettes de ce qui traîne dans le frigo, c’est ma passion, et parfait pour finir les restes. J’ai retravaillé ma recette de galettes riz/courgettes et j’en ai tenté d’autres : à base de lieu, et de carottes. C’est délicieux, ça se transporte et ça se congèle facilement. Tu peux les manger avec un peu de moutarde, de sauce soja ou de pesto (les trois furent testés et approuvés).

Continue reading “Trio de galettes : riz et courgettes, pancakes de carottes rôties, croquettes de poisson thaïes” »

Salades classiques avec un twist

Après mon article sur les salades faciles, je te présente mes derniers essais du printemps, plutôt classiques… avec avec le petit ajout qui change tout : kiwi, citron, pêche…

Salade tomates feta kiwi

Un nouveau twist à la salade de tomates.

Mélanger 3 tomates coeur de boeuf en morceaux, 2 kiwis, 50 g de feta émiettée, vinaigre balsamique, sel et poivre.

Salade de pâtes, citron et tomates

Classique, mais efficace, le zeste de citron fait beaucoup.

Mélanger 100 g de pâtes courtes cuites, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, le zeste et le jus d’1 citron, 1/2 oignon rouge épluché et haché, sel, poivre, vinaigre balsamique. Servir avec un peu de basilic haché et 50 g de feta émiettée.

Panzanella à la pêche

Mélanger 1 pêche en morceaux, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, 1/2 oignon rouge épluché et haché, 1 quignon de pain coupé en petits cubes (tu peux prendre du pain rassis), sel, poivre, vinaigre balsamique. Laisser reposer 1h au frigo pour ramollir le pain. Servir avec un peu de basilic.

Salade thaïe

100 g de quinoa cuit, quelques cacahuètes grillées et concassées, 2 carottes crues coupées en bâtonnets, 1 concombre coupé en demi rondelles, 1/4 de chou rouge haché, sauce tahini/miel/sel/poivre/gingembre/jus de citron, coriandre ou menthe hachée.

Rouleaux de printemps multicolores 2.0

En me lançant dans les rouleaux de printemps, je n’avais pas réalisé que je devais m’engager à finir les 50 feuilles de riz du paquet. Et donc à faire un nombre incalculable de rouleaux d’ici à mon déménagement.

J’ai donc testé plein de recettes, et en plus de la première que je t’avais présenté avec des crevettes, voilà une autre version vegan ! Délicieux avec cette sauce à la cacahuète.

Continue reading “Rouleaux de printemps multicolores 2.0” »

Beaucoup de kimchis : Kimchi de carottes et Oï sobagi (kimchi de concombres)

Je t’ai déjà fait un speech sur ma recette de kimchi : une recette un peu longue mais super facile, et surtout, autant l’avouer, qui te permet de te la pêter en mode « exactement, c’est moi qui l’ai fait ». Bref, tout ce qu’on aime. Et bien j’ai voulu tenter des variantes : une très traditionnelle, avec du concombre, l’Oï sobagi, et une très moi, avec des carottes, à laquelle je ne vais pas essayer de donner un nom coréen parce que je ne parle pas coréen.

En ce moment, j’ai beaucoup de boulot pour les cours, alors pour les soirs où je n’ai pas faim (parce que j’ai mangé trop de pizzas à midi, en général) ou que j’ai pas trop le temps, je me sers une dose de kimchi avec quelques carottes et un oeuf mollet, et j’ai mon repas.

Continue reading “Beaucoup de kimchis : Kimchi de carottes et Oï sobagi (kimchi de concombres)” »

Le lundi de février des soupes : du réconfort à la louche (de soupe) (tu l’as ?)

L’hiver, très froid à Paris (on critique le Nord mais en fait…), se finit doucement. Comme chaque hiver, il a été accompagné de moult moult soupes ; je t’ai déjà parlé de mes difficultés à obtenir des bonnes soupes, d’où ces articles pour donner des associations réussies, afin de t’aider si tu es aussi paumé que moi (je suis comme ça, de rien). Eh bien je suis fière de t’annoncer que je me suis carrément améliorée, et que mes soupes sont de plus en plus réussie ! J’en fais même quand j’ai des invités ou que j’amène à manger chez quelqu’un, c’est dire… Voilà donc les bonnes recettes de février.

Soupe thaï aux lentilles corail et à la patate douce

Mon chouchou absolu de cet hiver. Une soupe super douce, un peu piquante, bien assaisonnée. Un peu la version soupe du dahl… Avec le citron vert pour servir, c’est un délice.

Edit : je l’ai faite à mon père, il a adoré ; il n’en revenait pas, à croire qu’il n’a pas confiance en mes capacités culinaires…

  • 2 c à c de pâte de curry (rouge, verte ou jaune… tout dépend de à quel point tu aimes le piquant)
  • 200 g de lentilles corail
  • 3 carottes
  • 1 patate douce
  • 1 oignon
  • 1 bouillon cube (ou du bouillon maison)
  • 200 ml de lait coco
  • Sel, poivre, curry, curcuma, paprika, gingembre, cumin
  • Coriandre et jus de citron vert pour servir
  • Dans les soupes j’aime bien ajouter les légumes qu’on ne sait pas comment utiliser : le « tronc » du brocolis en morceaux, les feuilles de chou-fleur, les carottes trop molles, les fanes de radis… ça rajoute de la verdure et permet d’utiliser les trucs qu’on en sait pas trop utiliser, et puis souvent, ça épaissit la soupe sans en changer le goût.

Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans un peu d’huile d’olive dans une grande cocotte. Une fois l’oignon transparent, ajouter la patate douce épluchée et coupée en morceaux, les lentilles, les carottes épluchées et coupées en rondelles, la pâte de curry, le bouillon cube, le curry, curcuma, paprika, gingembre, cumin et le lait coco. Et puis les légumes « bonus » si tu en as. Oui, tout d’un coup. Izi les soupes. Si le lait coco ne recouvre pas tout (et c’est probablement le cas), ajouter de l’eau pour couvrir les légumes.

Couvrir la casserole et laisser mijoter 20-30 min, en remuant de temps en temps, et en ajoutant de l’eau si nécessaire.

Mixer. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Servir avec de la coriandre hachée et du jus de citron vert.

Soupe d’Ottolenghi au potimarron, orange, safran et graines caramélisées

Je pense que maintenant, pour les recettes d’Ottolenghi, je ne vais rien ajouter d’autre que : Ottolenghi = perfection. C’est toujours des recettes pas trop compliquées, avec un twist qui fait toute la différence et en fait une cuisine hyper parfumée.

  • 1 potimarron
  • 1 gros oignon
  • Zestes d’1 orange bio
  • 2 carottes
  • 1 capsule de pistils de safran (ça se trouve en supermarché sous forme de capsule, c’est un peu cher mais personnellement j’en utilise assez peu donc folie raisonnable je trouve)
  • 1 bouillon cube

Pour les graines :

  • 1 poignée de graines de courge et de tournesol. Personnellement, je n’avais que du tournesol.
  • 1 c à s de sirop d’érable (ou de sirop d’agave si tu es vegan)
  • 1 c à c d’huile d’olive.
  • 1 c à c de sucre roux
  • Sel, poivre

Commencer par la soupe : Enlever les extrémités et les pépins de la courge avant de la couper en morceaux. Éplucher et émincer l’oignon, éplucher et couper les carottes en rondelles. Dans une grande casserole, faire revenir l’oignon avec un peu d’huile olive. Une fois qu’il est devenu transparent, ajouter de l’eau, le bouillon cube, le potimarron, le safran et les carottes. Laisser cuire 25 min, puis ajouter les zestes, et laisser 5 min de plus jusqu’à ce que les légumes soient fondants. Mixer.

Pendant ce temps là, préparer les graines : préchauffer le four à 180°c. Mélanger tous les ingrédients à part les graines dans un bol, et y ajouter les graines. Le tout fait une mixture collante, qu’il va falloir étaler au mieux sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 10 min, puis retirer la feuille de la plaque pour laisser refroidir : les graines caramélisées vont durcir, et on va pouvoir hacher grossièrement.

Servir la soupe avec les graines à disposition.

Soupe de carottes au tahini et aux pois-chiches grillés

J’adore les carottes. Je pense que je t’en parle tout le temps, d’ailleurs je ne les marque jamais sur ma liste de courses vu que de toute façon j’en achète à chaque fois. Sauf qu’à force de remettre des nouvelles carottes dans le bac, il y en a toujours qui restent au fond et qui deviennent vieilles et molles… Mais pas besoin de les jeter ! Comme les troncs de brocolis ou les feuilles de chou-fleur (ici j’ai d’ailleurs ajouté un reste de brocolis), il suffit d’en faire une soupe ! En ajoutant une bonne cuillère de tahini, et des pois-chiches grillés pour le côté croquant (c’est facultatif of course), plein de protéines et une soupe originale alors qu’en vrai c’est les restes du frigo.

Éplucher et émincer 1 oignon, éplucher et couper 5-6 carottes en rondelles. Dans une grande casserole, faire revenir l’oignon avec un peu d’huile olive. Une fois qu’il est devenu transparent, ajouter de l’eau, 1 bouillon cube, un peu de cumin et de jus de citron et les carottes. Laisser cuire 20 min, puis ajouter 1 grosse c à s de tahini. Laisser cuire 5min de plus, mixer et rajoutant de l’eau si nécessaire. Servir avec des pois-chiches grillés aux herbes, qui peuvent se faire pendant que la soupe cuit !

Bon ap’ !

Bol type Banh-mi aux boulettes parfumées à la citronnelle

En ce moment, je passe presque chaque semaine chez Tang frères. Du coup, j’achète plein d’ingrédients, je fouille internet à la recherche de recettes et je me régale. D’où ce bol composé de plein d’ingrédients, trouvé sur ce site en anglais, que j’ai simplifié et bidouillé à ma sauce (C’est le cas de le dire parce qu’il y a de la sauce. Bref.), et dont les goûts rappellent le fameux Banh-mi.

Ici, la clé, c’est les boulettes. Une tuerie. On m’en a piqué plusieurs fois dans mon tupperware (bande de morfales). C’est la clé de cette recette, et après c’est avant tout du montage d’ingrédients, rien de très compliqué mais tout de même un peu long. Bien sûr, tu peux adapter la recette à tes goûts : remplacer le quinoa par le riz, faire plus de boulettes parce qu’elles sont trop bonnes, ré-utiliser les pickles rapides de carottes qui valent vraiment le coup. Chacun des composants de ce bol est délicieux, tu peux piocher au plaisir et remixer les ingrédients à ta sauce. Tu peux même rajouter un avocat en lamelles…

Sinon, j’ai retravaillé l’index et les catégories du blog, en faisant des divisions par continent et pays dans l’index salé et en essayant de construire une catégorie « sans gluten » (encore en cours). Plusieurs amis à moi sont récemment devenus intolérants, et alors que je leur affirmais qu’il y avait plein de recettes sans gluten sur le blog, je me suis rendue compte que c’était vraiment difficile de les trouver ! Voilà donc la catégorie, que vient d’ailleurs enrichir cette super recette 😉 Je sortirais peut-être un article pour t’expliquer aussi comment remplacer tes farines ou tes ingrédients de base si tu es intolérant/a un pote intolérant qui vient dîner, n’hésite pas à me dire si ça t’intéresse (je suis à l’écoute de mon public vois-tu) !

Continue reading “Bol type Banh-mi aux boulettes parfumées à la citronnelle” »