pois chiches

Patates douces au four avec pois-chiches grillés, cranberries, noix et sauce au tahini…

J’adore cuisiner pour mes amis, mais, comme tout le monde, j’adore aussi être invitée et mettre les pieds sous la table. En dehors du fait de se sentir privilégiée et choyée, c’est une super occasion de découvrir des trucs de cuisine et des recettes. Et c’est justement à l’occasion d’un dîner chez C. que j’ai découvert ces patates douces : j’adore les frites de patate douce au four, mais ici, les patates douces sont bien plus garnies et festives. Servies avec une petite salade, c’est une tuerie, super facile en plus ! Il suffit en gros de couper les patates douces et de mélanger des trucs…

Continue reading “Patates douces au four avec pois-chiches grillés, cranberries, noix et sauce au tahini…” »

Houmous à la cacahuète

Depuis un peu plus d’un an, avec L., nous avons créé un club de lecture. Eh oui, comme des mamies, un club où on se retrouve pour parler d’un livre, boire du vin et manger du houmous. Et parlons-en, du houmous ; au bout d’un moment, on avait un peu fait le tour de ceux du supermarché, et je n’en avais toujours pas fait maison. Alors que je m’apprêtais à faire ma recette classique, P., membre dudit club, me demande ce qu’elle peut faire avec du beurre de cacahuètes (on m’envoie souvent ce genre de demandes…) Je commence à faire la liste, et je me dis : mais en fait, on pourrait en mettre dans du houmous… Aussitôt dit, aussitôt fait. Ça ajoute un peu twist, et c’est délicieux !

Précision importante sur le beurre de cacahuètes : ne SURTOUT PAS acheter le peanut butter qu’on trouve dans les supermarchés, ou même chez Marc & Spencer. Si tu regardes la composition, parfois il n’y a que 40% de cacahuètes!!! Le vrai beurre de cacahuètes c’est 100% de cacahuètes, on en trouve super facilement en magasin bio avec les autres « beurres » d’oléagineux. Et sous cette forme là c’est en fait une source de graisse super bonne pour la santé !

Au fait, notre club s’appelle l’Armée de Dumbledore.

Continue reading “Houmous à la cacahuète” »

Dahl de lentilles et pois chiches

Ma passion pour le dahl, après le classique, le potimarron et le patate douce, version 4 : le dahl aux lentilles et pois-chiches, ou Chana dahl. Je t’ai déjà parlé en long en large et en travers de ce plat hyper facile et hyper réconfortant, délicieux avec un peu de riz basmati ou un naan au fromage… et ce moment, j’ai bien besoin de ce genre de trucs.

En effet, en plus des cours, de l’alternance, des devoirs, du mémoire et de mon départ à NY à organiser, nous avons un énorme projet à rendre en groupe pour juin et cela me pompe tout mon temps : des journées entières à travailler en groupe, à désespérer à la pause de midi devant nos tupperwares et à éclater de rire pour n’importe quoi en fin de journée, des messages non stop, pour rajouter une tâche à la to do list ou faire un récapitulatif des avancées, mais aussi beaucoup de fun : heureusement que notre groupe est top ! Je mange donc souvent chez moi, rapidement, devant mon ordinateur, et c’est mon petit plaisir de la soirée… ce genre de confort food est donc bien nécessaire, mais tu peux l’apprécier même sans crouler sous le boulot !

Continue reading “Dahl de lentilles et pois chiches” »

Falafels de pois-chiches et de patates douces

« Boulettes et Cheesecakes » (le nom de ma future chaîne de restaurants si tu n’as pas suivi), le retour, côté boulettes : j’ai tenté de nouveaux falafels, après les classiques et aux fèves, et c’était super bon ! Tu connais déjà ma passion immodérée pour la patate douce, qui avec les légumineuses et les légumes rôtis, forme la base de mon alimentation. Je ne pouvais donc pas faire l’impasse sur ce mix de pois-chiches et de patate douce (un mélange qui marche, si tu ne l’avais pas déjà testé par ici). J’ai même tenté de les faire au four, et avec la patate douce, le résultat n’était pas trop sec, donc faisable au four ! Attention, il faut s’y mettre la veille pour ré-hydrater les pois-chiches, qui doivent absolument être secs !

Délicieux dans des naans ou des pitas, avec du chou rouge haché, des courgettes confites, une sauce au tahini ou au yaourt et puis un peu de coriandre ou de menthe…

Continue reading “Falafels de pois-chiches et de patates douces” »

Le rendez-vous du lundi salade de novembre

Et voilà les dernières salades ! Beaucoup de légumes d’hiver, du potimarron, de la courge butternut, et plein de cacahuètes grillées aussi. C’est pas ma faute, je dois finir le paquet.

Salade de légumes grillés et de pois-chiches au bleu et à la menthe : le bleu est bien sûr remplaçable par de la feta !

Faire griller 200 g de pois-chiches cuits avec une bonne quantité de légumes de saison (exemple ici : un oignon, deux grosses carotte et 1/2 potimarron, le tout épluché et coupé en morceaux) pendant 30 minutes à 180°c avec sel, poivre et herbes de Provence. Laisser refroidir, servir avec du bleu ou de la feta émiettée, du jus de citron et de la menthe.

Salade de butternut crue et de radis noir aux cacahuètes (idée trouvée par ici) : je n’avais jamais pensé à râper de la courge cru mais c’est super bon ! Une super association.

Râper 1/2 courge butternut et 3/4 d’1 gros radis noir. Servir avec une sauce faite de 1 c à s de beurre de cacahuètes (sans huile rajoutée, en magasins bios), 1 c à s de vinaigre balsamique, sel, poivre et un peu d’eau pour diluer jusqu’à la bonne consistance. Faire griller 1 petite poignée de cacahuètes grossièremment hachées à la poêle avec 1 c à s de sauce soja et 1 c à c de sucre pour qu’elles caramélisent et ajouter.

Salade de courgette crue, pomme et cacahuètes caramélisées (c’est thème cacahuètes cette semaine) : une salade super fraiche et croquante.

Éplucher et couper en petites cubes 1 courgette et 2 pommes golden. Mélanger dans un saladier avec sel, poivre et vinaigre balsamique. Faire revenir les cacahuètes dans une poêle avec 1 c à c de sucre et 1 c à s de sauce soja jusqu’à ce qu’elles soient caramélisées. Ajouter avec quelques brins de ciboulette hachée.

Les lundis salades izi : Les salades d’octobre

Et c’est reparti pour un classique 100% j’aime trop manger (c’est moi) : l’article des salades. Je vais essayer d’en faire un à deux par mois, salades ou soupes, ce sera plus facile pour trouver des titres. Donc ce sera l’article du lundi izi (ça rime).

Ici, des courges, du fromage, du citron confit, histoire de ne pas déprimer parce que c’est l’hiver.

Salade de potimarron rôti au miso et à la coriandre

Préchauffer le four à 180°c. Ouvrir et évider un potimarron, le couper en tranches sans retirer la peau. Les mettre sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Préparer une sauce avec 2 c à s de miso, 1 c à c rase de sucre, 2 c à s de sauce soja, 1 c à s d’huile de sésame, bien mélanger. Étaler la moitié de la sauce sur les tranches de potimarron. Enfourner 15min, retourner les tranches et étaler le reste de la sauce. 10 min de plus au four. Laisser refroidir, et servir avec de la coriandre hachée.

Salade d’avocat, de radis noir, de nori et de gomasio

21682411_10213780842577138_661826903_o

Éplucher ½ radis noir (prends le bien ferme, sinon ça ne sera pas bon), le couper en tranches très fines. Enlever la peau d’1 avocat et le noyau, tu peux même faire une rose si tu te chauffes (la mode est un peu passée sur instagram, mais je t’avais fait un tuto par là), sinon coupe le juste en tranches. Assaisonner le tout avec 1 c à s de gomasio. Servir avec des chutes de nori (c’est facultatif, mais ça ajoute un côté croquant super agréable).

Salade de tomates jaunes, burrata, graines de tournesol citron confit et basilic

Une adaptation d’une recette de Beau à la louche pour finir ce fameux citron confit, que je refais régulièrement… Aussi, j’ai complètement craqué sur un paquet de pipas hors de prix. Un bon moyen de prolonger l’été encore juste un petit peu (bientôt, il sera trop tard). D’ailleurs, en parlant de saisons, je tremble pour mon jardin d’herbes aromatiques miniatures (dans lequel, j’en profite pour te le rappeler, chaque plante porte un nom de rappeurs français, à part mon basilic qui s’appelle Hamon, sans aucune explication logique. Et une plante inconnue que je répugne à appeler Marien le Pen (parce qu’elle est arrivée d’on ne sait où et qu’elle sème la zizanie)). Ma coriandre (Vald ou PNL, je ne sais plus) est déjà décédée…
Laver 3 grosses tomates à l’ancienne, les couper en 8-10. Découper 1 burrata en morceaux, et quelques quartiers de citrons confits le plus petit possible. Dans un plat de service, mélanger tomates, burrata, 1 c à s de graines de tournesol, et le citron confit. Poivrer, verser un peu de jus de citron confit pour saler, et ajouter des feuilles de basilic. So izi. (et vrai, les gens te regardent comme si tu avais fait du gigot de 12h.)

Salade de pois-chiches aux tomates et à la chermoula

Une salade très fraîche, encore de Beau à la louche. Prendre 200g de pois-chiches secs réhydratés et cuits (je le fais en grande quantité et après je congèle : c’est moins cher et meilleur), 2-3 tomates coupées en petit cubes (bon j’ai un peu fait des gros cubes) et une sauce chermoula (mélange d’herbes et d’épices) : 6 c à s de persil haché, 6 c à s de coriandre hachée, 1 c à s d’huile d’olive, 4 c à s de jus de citron, 4 gousses d’ail pelées et émincées, 2 c à c de paprika doux, 1 c à c de cumin en poudre, 2 citrons confits émincés, poivre.

Falafels aux fêves

21682666_10213780847777268_1974096109_o21640575_10213780847257255_730051119_o

Dimanche, nous avons fait un repas familial parisien, avec les cousins bretons délocalisés depuis peu à Paris. L’arrivée à Paris, pour moi c’est quelque chose d’assez difficile : quitter le rythme et la vie nocturne effrénée de province pour trouver les prix et les transports parisiens, ça mine le moral. Donc rien de tel qu’un repas en famille. Et quand on fait ça, j’aime bien faire des mézzés (comme ici).

Mettant cette fois-ci à profit le livre de cuisine de Clea, j’ai fait des falafels, que j’ai servi avec salade de crudités, sauce yaourt menthe, sauce tahini miel, chou rouge et kimchi (mais ça ça n’a pas de rapport. Bientôt je te donne ma recette d’ailleurs). Possibilité supplémentaire : l’accompagner de pitas, ou de naans au fromage ou de pudina paratha, pour le choc des cultures.

J’ai déjà fait des falafels, ici pas grande différence mais j’en profite pour tout te ré-expliquer. Très très simple, pratiquement aucun effort, mais beaucoup d’attente. Le truc le plus important, c’est d’utiliser des pois chiches SECS, et de les réhydrater et bien sécher avant de s’y mettre. Après, en gros, il suffit de    mixer et de faire frire.

Continue reading “Falafels aux fêves” »

Poêlée de choux de Bruxelles, céréales, patate douce, pois-chiches, noisettes et cranberries

DSCF3330

Que faire avec des choux de Bruxelles, ces légumes détestés depuis la primaire ? En les faisant rôtir avec un peu de sirop d’agave ou d’érable, et en les mélangeant avec pleeeein de choses. J’ai obtenu une poêlée délicieuse, servie avec une sauce au yaourt froide, topissime. La soluce pour faire manger des légumes à tes enfants.

Une petite période de vide d’internet va suivre pendant mon déménagement, pas de recettes pour toi pauvre petit, courage !

Continue reading “Poêlée de choux de Bruxelles, céréales, patate douce, pois-chiches, noisettes et cranberries” »

Encore des boulettes ! Boulettes de pois-chiches à la feta, citron et coriandre

dscf1122

En vrai je passe mon temps à cuisiner des boulettes, surtout végés. C’est facile, économique, et j’adore ça, les faire réchauffer, accompagnées d’une céréale ou de rien du tout, les manger avec une sauce au yaourt froide, ma sauce tahini miel, une sauce tomate ou du fromage-blanc citronné… D’ailleurs l’autre jour on m’a demandé ce qu’était le tahini : c’est de la purée de sésame, qu’on peut acheter en pot au supermarché, qui se conserve très bien et qui est très utile dans les sauces ou pour les poêlées, ça ajoute des bonnes protéines ! Bref, les boulettes je ne m’en lasse pas. Et comme souvent, j’ai pris mon inspiration chez Clémentine Cuisine.

D’autres recettes de boulettes végés :

Continue reading “Encore des boulettes ! Boulettes de pois-chiches à la feta, citron et coriandre” »

Falafels aux épinards

dscf0915

Comment varier des traditionnelles falafels ? J’avais déjà fait des falafels au chou-fleur, mais ceux-ci sont plus sympas. Cntrairement aux falafels classiques, ils passent vraiment bien au four, sont plus légers, et permettent de manger des légumes avec ! La prochaine fois que je vais à paris, j’espère avoir le temps de passer, non seulement rue Saint Anne pour me gaver de japonaiseries, mais aussi dans le marais pour me gaver de falafels… On a dévoré cela avec des patates douces façon hasselback, validé !

Continue reading “Falafels aux épinards” »