pommes

Côtes de porc à la pomme et au beurre de sauge

Après le tofu, la viande. J’ai toujours adoré les côtes de porc mais c’est la première fois que j’en cuisine moi même, car comme tu le sais je ne suis pas très branchée viande, mais j’essaie de me diversifier de tous les côtés ! Et puis comme j’ai découvert la sauge il n’y a pas longtemps, j’en mets partout, et j’étais super contente de trouver cette recette ! C’est délicieux avec des légumes rôtis et un peu de riz basmati…

Dans les nouvelles du blog, l’index n’est pas à jour depuis un moment : mettre l’index à jour me demande une soirée complète dévouée entièrement à cela, or avec mes cours du soir, je n’ai pas trop le temps… Ce sera donc probablement mis à jour pendant les vacances de Noël, et en attendant je prépare déjà le best of !

Continue reading “Côtes de porc à la pomme et au beurre de sauge” »

Granola d’automne au pommes, noix de pécan, cranberries et sirop d’érable

Dans la suite de la recette de base de Granola et de celle de Granola au chocolat, voici une nouvelle recette super automnale, avec des pommes, plein d’épices et du sirop d’érable… Même aux États-Unis, je continue avec mon rituel du fromage blanc (je te dis pas le temps qu’il m’a fallu pour trouver du fromage blanc comme chez nous) + granola maison post-sport avant d’aller au boulot, ce qui fait probablement de moi une petite mamie qui ne peux pas changer ses habitudes… Par contre, ce granola se garde moins longtemps que les autres à cause des pommes dedans, donc si tu es tout seul, je te conseille d’en faire des plus petites quantités ! Tu peux le conserver deux semaines environ dans un récipient en verre ou en plastique fermé.

Dans la continuité de cette recette automnale, je passe beaucoup de temps en ce moment à planifier le repas de Thanksgiving (ou plutôt Friendsgviving parce que si on le fait pas en famille ce n’est pas un Thanksgiving)… Je te ferai un petit article dessus, je ne vais pas tout cuisiner mais une bonne partie, et surtout je tanne mes colocs pour qu’ils m’apprennent à cuisiner les spécialités américaines ! J’ai plutôt méga hâte de t’en parler.

Continue reading “Granola d’automne au pommes, noix de pécan, cranberries et sirop d’érable” »

Tarte butternut, pommes, parmesan et noisettes

L’autre jour, L., une amie du lycée, et moi sommes allé déguster de la Chouffe pour nous rappeler notre belle région natale (le Nord, si tu n’as pas suivi. D’où la bière). Nous avons rigolé, mangé des chips, et bu. Retour sous la neige en manquant de glisser à chaque pas, bref je suis arrivée chez moi à minuit, frigorifiée et un peu joyeuse.

Là, la terrible réalisation m’a frappé : j’avais oublié de me faire un tupperware pour le lendemain. Du coup, entre minuit et 1h, j’ai fait une tarte. J’ai choisi une tarte simple prise chez Clémence Catz, sans base œufs/crème que je n’aime pas du tout dans les tartes (ça alourdit sans avoir très bon goût, je trouve), et que je préfère remplacer par une bonne dose de légumes et de fromage, avec de la moutarde en base. Du coup j’ai pris ma recette de pâte à tarte et j’ai testé le mélange butternut/pomme : une tuerie, tarte douce, acidulée, sucre-salé… Bref, le bon choix de une heure du matin. Je m’en suis félicitée le lendemain en dévorant mon tupperware.

Continue reading “Tarte butternut, pommes, parmesan et noisettes” »

Gâteaux aux amandes, poires et pommes

Quand je rentre sur Lille, je me retrouve en général chez mon père le samedi midi. On mange du riz, des légumes, du poisson, du pain, du fromage, des pommes et du chocolat avec le café. Rien de mieux que ces gros repas du samedi midi, où enfin je me sens rentrée à la maison.

Or la dernière fois, sur un malheureux malentendu, j’avais compris samedi midi, il avait compris samedi soir. Panique quand je débarque à midi : que va t-on manger ? Dans la générosité qui m’est coutumière (c’est pas comme si mon père m’avait nourri tous les jours pendant des années), j’ai pris en charge le repas. De rien.

Bon en vrai, j’ai rien fait de très compliqué. Ma soupe du moment, une soupe thaï aux lentilles et à la patate douce avec du lait coco, de la pâte de curry et de la citronnelle, servie avec du potimarron cuit au four avec du thym du jardin et du laurier (on ne change pas une équipe qui gagne), et seule touche de folie : un gâteau. Mais aux fruits, simple et sans chichis, sinon mon père se crispe et imagine que ça sera pas bon et trop sucré. La dernière fois, j’avais fait ce délicieux gâteau aux poires, mais je n’aime pas me répéter, donc j’ai récupéré cette recette : un délice ; un gâteau bien réconfortant, avec des fruits d’hiver et une croûte croustillante aux amandes sur le dessus !

Merci à petit frère n°2 pour le mannequinat.

Continue reading “Gâteaux aux amandes, poires et pommes” »

Chutney de pomme au vinaigre balsamique, gingembre et aux raisins secs

Après ma fameuse tarte aux pommes, il me restait plein de bouts de pommes cassés. J’aime pas jeter (radinerie et anti-gaspillage sont mes motos), alors j’ai cogité un peu pour trouver ce que j’allais pouvoir faire avec des pommes et les ingrédients du placard. Réponse automatique : un chutney.

Lorsque j’ai apporté mon pot de chutney avec ma tarte à la soirée de Nouvel an, j’ai eu la moitié des regards enthousiastes, et l’autre moitié carrément interrogateurs. Kézako ? Je t’explique : le chutney est un condiment sucré-salé indien et pakistanais, qui s’utilise donc pour assaisonner les plats. Il ne se fait traditionnellement pas à la pomme mais plutôt à la mangue ou aux fruits exotiques ; la pomme fait partie des adaptations anglaises (eh oui Inde et Pakistan anciennes colonies anglaises, vois-tu (mais j’espère que tu le savais déjà)).

Nous en avons dévoré un pot avec du foie gras, j’ai offert un pot à mon père pour le manger avec du riz, et moi même je l’ai mangé avec des légumes rôtis, du riz et des boulettes de potimarron. Un délice qui se garde quelques semaines au frigo…

Continue reading “Chutney de pomme au vinaigre balsamique, gingembre et aux raisins secs” »

Tarte tatin un peu comme William Lamagnère

J’ai fini mon nouvel an à siroter un bol de soupe à 5h du matin. Oui. Mais attention, c’était un nouvel an génial ! On a bien mangé, bien dansé et bien ri, on a juste fini avec de la soupe. C’est peut-être ça, finalement, l’adulterie… Ça avait commencé par un grand repas avec foie-gras, saumon fumé, feuilletés, fromage, en veux-tu en voilà, et évidemment, j’ai insisté pour faire le dessert. Pour nouvel an, je voulais des fruits, quelque chose de pas trop lourd, mais d’un peu classe… Et comme par hasard, mon beau-père, qui prépare un CAP pâtisserie, avait acheté un coupe-lanière pour ses expériences culinaires, ce qui m’a permis de me jeter sur cette merveilleuse tarte tatin, créée par le pâtissier William Lamagnère, qui a eu énormément énormément de succès ! (Z. m’a dit que c’était la meilleure qu’elle avait mangé de sa vie)

Les pommes sont coupées très finement, comme des feuilles de lasagnes et enroulées bien serrées avant de cuire très longtemps dans un caramel au beurre salé… Elles deviennent extrêmement fondantes, c’est un délice.

Alors le gros problème de cette tarte (en dehors du fait qu’elle prend 3h à faire), c’est qu’il te faut absolument un coupe lanière, ou son équivalent qui se fixe sur kitchenaid (sur kitchenaid c’est super cher, mais sinon c’est accessible, après il faut avoir de la place dans sa cuisine, pas comme moi…), comme ceci :

J’ai scrupuleusement suivi la façon de faire, excepté pour la chantilly dulcey vanille, que j’ai trouvé lourde à la première dégustation (ledit beau-père avait inauguré le coupe lanière avec cette tarte), mais dont tu peux trouver la recette par , et pour l’huile d’olive. William Lamagnère ajoute en effet de l’huile d’olive au caramel, mais perso le goût m’avait un peu gêné à la première dégustation donc je l’ai virée et ça n’a rien changé à la cuisson. C’est pour ça que c’est « un peu comme William Lamagnère » (j’ai failli mettre « à la manière de William Lamagnère » mais je me suis retenue. De justesse).

Continue reading “Tarte tatin un peu comme William Lamagnère” »

Le rendez-vous du lundi salade de novembre

Et voilà les dernières salades ! Beaucoup de légumes d’hiver, du potimarron, de la courge butternut, et plein de cacahuètes grillées aussi. C’est pas ma faute, je dois finir le paquet.

Salade de légumes grillés et de pois-chiches au bleu et à la menthe : le bleu est bien sûr remplaçable par de la feta !

Faire griller 200 g de pois-chiches cuits avec une bonne quantité de légumes de saison (exemple ici : un oignon, deux grosses carotte et 1/2 potimarron, le tout épluché et coupé en morceaux) pendant 30 minutes à 180°c avec sel, poivre et herbes de Provence. Laisser refroidir, servir avec du bleu ou de la feta émiettée, du jus de citron et de la menthe.

Salade de butternut crue et de radis noir aux cacahuètes (idée trouvée par ici) : je n’avais jamais pensé à râper de la courge cru mais c’est super bon ! Une super association.

Râper 1/2 courge butternut et 3/4 d’1 gros radis noir. Servir avec une sauce faite de 1 c à s de beurre de cacahuètes (sans huile rajoutée, en magasins bios), 1 c à s de vinaigre balsamique, sel, poivre et un peu d’eau pour diluer jusqu’à la bonne consistance. Faire griller 1 petite poignée de cacahuètes grossièremment hachées à la poêle avec 1 c à s de sauce soja et 1 c à c de sucre pour qu’elles caramélisent et ajouter.

Salade de courgette crue, pomme et cacahuètes caramélisées (c’est thème cacahuètes cette semaine) : une salade super fraiche et croquante.

Éplucher et couper en petites cubes 1 courgette et 2 pommes golden. Mélanger dans un saladier avec sel, poivre et vinaigre balsamique. Faire revenir les cacahuètes dans une poêle avec 1 c à c de sucre et 1 c à s de sauce soja jusqu’à ce qu’elles soient caramélisées. Ajouter avec quelques brins de ciboulette hachée.

Finir les crozets du placard : Salade & crozetto

DSCF3974DSCF3989

Dans mon challenge vide-placard/congélo, se trouvait un pot de crozets achetés il y a… 3 ans. Oui. 3 ans. Autant dire qu’il était vraiment temps de l’utiliser.

Ce n’est pas que je n’aime pas ces petites pâtes carrées, juste que je ne pense jamais à les utiliser, et ma consommation de féculents se réduit souvent à patate douce et riz… Mais je n’en pouvais plus de voir le reste de ce paquet (probablement acheté pour tester la croziflette) moisir dans mon placard.

Il fait trop chaud pour refaire une croziflette, il faut du frais, j’ai fait une salade sucrée salée de crozets, dattes (un autre élément à vider des placards), comté , pommes, noisettes et cumin. Un délice, j’ai reçu des commentaires aussitôt après l’avoir postée sur insta. Et avec le reste, pour finir une poêlée de champignons et de poireaux (qui servira dans une autre recette, si elle est bonne je t’en reparlerai), un crozetto, comme le risotto, comme le lentisotto, mais avec des crozets.

Continue reading “Finir les crozets du placard : Salade & crozetto” »

Salades d’hiver

Encore un article de salades, avec les salades de l’hiver, des patates douces, du kaki, de la grenade..

dscf1572

Salade militaire

Une salade complétement d’hiver, qui fait plutôt classe, et qui est très bonne : couper en rondelles 1 kaki, retirer les graines d’1/2 grenade, ajouter 2 poignées de roquette (grenade, kaki, roquette, tu l’as ?). pimpe le tout avec 1 poignée d’un truc qui croque : cacahuétes, noix de cajou (même si du coup on quitte le thème militaire) et une vinaigrette aux zestes d’orange (huile d’olive, zestes d’orange, sel, poivre)

dscf1614

Salade de patates douces rôties, grenade, feta, pomme et épinards (d’après cette recette)

Pour finir la grenade, et utiliser les patates douces de mon coeur, cette salade est parfaite : Couper 1 patate douce en morceaux comme des frites, à déposer sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, saler, poivrer et enfourner à 180°c pour 20 min. Mélanger ces frites fondantes avec 1/2 pommes en fines tranches, les graines d’1/2 grenade, 2 poignées d’épinards frais, 100 g de feta en morceaux, une petite poignée de cacahuétes grillées salées, et quelques lamelles de chou rouge (conseil de pro : ne l’achète pas en entier ou tu en auras pour 10 ans). Pimpe ça avec une vinaigrette moutarde, miel, huile de sésame, sel, poivre.

dscf1922

Salade patates douces lentilles feta

Un peu dans le même esprit de la précédente, mais avec des protéines en plus : Couper 1 patate douce en morceaux comme des frites, à déposer sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, saler, poivrer et enfourner à 180°c pour 20 min. Mélanger ces frites fondantes avec 100 g de lentilles vertes cuites, quelques poignées de salade de ton choix, 100 g de feta émiéttée et une vinaigrette classique : moutarde, vinaigre balsamique, huile d’olive.

Enregistrer

Enregistrer

Beaucoup trop de pommes : Roses de pommes, Tarte tatin & Cobbler

dscf1328dscf1302dscf1350

Je suis rentrée de chez ma grand-mère avec un énorme cageot de pommes du jardin, un peu moches, un peu petites, mais délicieuses, ravie à l’idée de pouvoir cuisiner ça sous toutes les formes. Je n’en suis toujours pas venu à bout, mais on a bien mangé. Qu’est ce que j’ai fait ?

  • Sur les conseils de Jaune, une tarte tatin avec du caramel au beurre salé et une pâte sablée maison, servie avec une glace vanille noix de pécan, pure tuerie.
  • Un cobbler aux pommes caramel beurre salé pour une soirée jeux, où on a essayé de faire des crêpes -un échec retentissant. On s’est consolés avec de la bière, et ce dessert. Marron a fini ce qu’il restait le lendemain et elle a adoré.
  • Des roses de pommes pour un repas chez mon cher père : moyennement appréciées sur le coup, elles ont l’avantage d’être peu sucrées et de me permettre de tester ma pâte feuilletée inversée maison. Et puis d’être fort esthétique, et d’être de la mode de l’année dernière (je suis toujours un temps en retard je te dis).

Si tu cherches d’autres recettes de pommes, j’en ai souvent à la maison et mon père adore cela, donc j’en cuisine régulièrement : une de mes tartes favorites est cette tarte avec une pâte sablée croustillante, de la cannelle et des raisins secs gonflés à la vanille, mais cette tarte revisitée fait toujours son petit effet, et cette tarte tatin un peu comme Conticini à la mandoline est plus légère et fondante qu’une tarte tatin normale. Et puis en tarte salée, les pommes ça marche toujours, avec du chèvre et des noix…

Continue reading “Beaucoup trop de pommes : Roses de pommes, Tarte tatin & Cobbler” »