noisette

Pâtes au potimarron, sauge et noisettes

Un plat classique de l’hiver, que je suis franchement étonnée de ne pas t’avoir encore présenté  ! On mixe du potimarron rôti avec des épices et de la ricotta pour obtenir une sauce super savoureuse…

Bientôt, je pars en Tanzanie avec le séminiraire du boulot ; j’ai déjà les vaccins, les médicaments, le passeport, j’ai emprunté les vêtements, j’ai acheté un bob cochonou (presque uniquement pour ça), bref je suis équipée (majoritairement de deuxième main), et j’ai extrêmement hâte de retrouver cette excitation du voyage vers l’inconnu, d’explorer un endroit que je ne connais pas et, pour être honnête, que je n’avais jamais pensé visiter auparavant. Je sais déjà que ça va être incroyable.

(suite…)

Entremet noisette et chocolat au lait (super simple)

Si si je te jure il est vraiment simple ! Juste un peu d’organisation pour faire les différentes couches et les laisser reposer : on peut faire la dacquoise en avance, la ganache a besoin de reposer au frigo et on peut tout monter 24h avant et le garder au frigo.

Je l’ai fait pour l’anniv d’un copain de prépa à moi, juste avant de m’envoler à nouveau pour NY pour les vacances ! Cela faisait un an que je n’avais pas pu y aller, et novembre est plutôt une bonne période (même si ma préférée reste septembre, mais j’ai trop de boulot en septembre pour partir) donc je m’absente une semaine pour profiter de la Pumpkin spice everything et les préparatifs de Thanksgiving !

(suite…)

Bredele 2021 (même si c’est publié en 2022) : amaretti et lunes à la noisettes et au chocolat

Je me fustigeais de ne publier les recettes de bredele 2021 que maintenant, et en regardant mes anciens articles, j’ai réalisé que j’avais carrément sauté l’année 2020… Alors bon, mieux vaut tard que jamais !

Cette année je me suis contentée de deux sortes avec une cuisson plutôt simple et rapide parce que je n’avais pas beaucoup de temps, mais le résultat était délicieux ! J’adore surtout ces petites lunes à la noisette, qui vont dans mon top des bredeles (en plus j’adore le moment où on les trempe dans le chocolat fondu).

Si tu cherches d’autres recettes, tu peux aller avec ici :

(suite…)

Gâteau au gianduja avec pépites fondantes

Dernier dans ma série du gianduja, après le fantastik et les cookies, un cake qui atteint vraiment le bon équilibre entre mousseux et fondant. J’y ai incorporé, en plus de ma traditionnelle (grosse) pincée de sel, des pépites de gianduja, qui fondent sous la langue quand le gâteau est encore chaud. Un délice, et super simple une fois qu’on a le gianduja (qui, je te rappelle, est facile, et demande juste un bon mixeur).

Je l’ai ameené au travail pour l’anniversaire d’un collègue : il avait beau être italien, il n’a pas réussi à prononcer gianduja. A vrai dire, personne n’a réussi, jusqu’à ce que ma boss, italienne elle aussi, se moque un peu de nous et finisse par nous expliquer comment le dire. Je pourrais t’expliquer mais j’ai pas écouté les cours de phonétique.

(suite…)

Fantastik gianduja noisettes

Il y a quelques quelques années, nous avons créé un book club avec une copine. Depuis, le book club a bien changé, beaucoup sont parties, beaucoup sont arrivées, on est restées uniquement des filles, et à chaque fois on parle de plein de bouquins différents (et de pas mal d’autres trucs), on boit du cidre et on prend l’apéro.

Évidemment, pour notre première pyjama-party (couvre-feu oblige) je me devais de cuisiner : après les cookies au gianduja, j’ai fait un fantastik à la Michalak ! J’avais déjà fait pistache framboises : je crois que j’ai préféré la version fruitée, mais ça envoyait quand même du pâté. La ganache et la base sont à faire la veille mais à part ça, c’est pas très complqiué !

(suite…)

Gianduja de Michalak

Pour mon dernier week-end chez mes parents la vieille du troisième confinement (enfin techniquement au début), j’ai décidé d’anticiper les semaines à venir : j’ai récupéré de l’ail des ours, j’ai fait des courses de produits difficiles à trouver à Paris et j’ai utilisé leur mixeur surpuissant en faisant du gianduja, dans le but d’en faire des pâtisseries une fois rentrée à la maison. C’était un pari sur l’avenir (rien que ça) car le gianduja se conserve plusieurs semaines, voire mois, et la recette est super simple (mais si tu n’as pas de bon mixeur, pas la peine). Je reviens bientôt avec des idées recettes pour l’utiliser mais du peux même le manger comme ça en petits cubes comme dans les boîtes de chocolat de Noël.

Et dans ce même week-end, j’ai découvert les joies de Koh Lanta. Marron et Jaune, mes anciennes colocs de Lille, m’ont en effet « forcé » à une soirée pizza, bières, coups de soleil et immunité. Et j’ai adoré. Après les anges de la téléréalité, séduction haute tension et selling sunset, j’ai trouvé ma nouvelle addiction régressive. Et c’est nécessaire parce que depuis le début du covid, on regarde beaucoup (trop) la télévision, faute de pouvoir sortir et même d’avoir un horizon pour de quelconques projets…

(suite…)

Deux façons de cuisiner le fenouil cru : salade fenouil poire épinards et fenouil olives parmesan

Je t’ai déjà expliqué que je n’étais pas fan de fenouil mais que j’ai réussi à le dompter (surtout avec du miel), mais alors cru, j’avais encore du mal. Depuis, j’ai fait des essais, et ça va mieux : la clé, c’est de le couper à la mandoline très fin, de le faire mariner un peu et de bien le marier. Je te livre donc deux merveilleuses salades de fenouil cru !

De mon coté, j’ai passé une semaine de septaine déprimante à mon retour du Costa Rica. Avec le boulot et les restrictions, impossible de sortir prendre l’air ou faire les courses, rendant la transition vacances/boulot d’autant plus violente…

(suite…)

Tartelettes figues noisettes

(suite…)

Deux salades d’hiver d’Ottolenghi

Parfois les gens (L. compris) trouvent cela étrange que je mange des salades froides l’hiver… Évidemment, une tomates mozza ne serait pas appropriée mais il y a plein d’associations qui fonctionnent en hiver, et pour avoir la bonne recette, je regarde toujours Ottolenghi (je ne serai pas contre un de ses bouquins pour Noël, si quelqu’un de la famille passe par ici…), en simplifant parfois les recettes. Cette fois-ci, j’ai tenté une salade à base de radis et d’oranges (qui utilise aussi les fanes !) et une salade de riz aux fruits secs et aux baies. L’assaisonnement fait tout !

Quand cet article sera publié, je serai au pôle Nord ! Courtes et intenses vacances, pas d’aurores boréales au rendez-vous a priori mais une nuit polaire et un voyage de fou. Et cela fera du bien car je n’ai pas pris de vacances à Noël, et avec les grèves, il sera difficile de rentrer à la maison pour peu de temps…

(suite…)

Écorces de chocolat garnies : le parfait cadeau gourmand pour les fêtes

J’avais réalisé cette recette pour ma maître d’apprentissage il y a quelques mois, afin de la remercier de tout ce qu’elle avait fait pour moi (et j’avais fait des chubbies pour ma deuxième maître d’apprentissage, et des patiences pour le reste du service (vu qu’ils avaient été patients. Qu’est ce qu’on rigole) : en plein été, j’avais peur que tout fonde et s’agglutine, mais ces petites écorces garnies avaient survécu et avaient eu énormément de succès. Tous ont cru que je les avais achetées chez un chocolatier, et ça avait l’air compliqué alors que pas du tout ! C’est la recette la plus simple du monde ! Il suffit de faire fondre du chocolat et de mettre des trucs dessus !

Comme je suis quelqu’un de bien, je te partage donc la technique pour faire ce cadeau fancy et personnalisé (tu mets ce que tu veux dessus) : le mieux c’est de servir ces écorces dans un petit sachet transparent avec un joli ruban…

(suite…)