lait coco

Semoule au lait coco et courgettes

Quand j’étais au lycée, mon père m’a légué l’appareil photo argentique de ma tante : un canon argent et noir avec ses objectifs et sa sangle en cuir, dans son sac digne d’un reporter. Pendant quelques années, je l’ai pas mal utilisé, et j’avais commencé à vraiment maîtriser la manipulation d’un reflex argentique. Et puis le diaphragme s’est cassé, et malgré tous mes efforts, impossible de le réparer : les réparateurs ne prenaient pas d’appareil aussi vieux. Je l’ai laissé chez mes parents et je le gardais avant tout comme souvenir, ce sac plein d’objectifs et de petits pense-bêtes pour savoir bien le régler.

Et puis je suis retombée dessus, et j’ai demandé à mon beau-père une réparation pour mon anniversaire. Il a cherché, comme moi, un réparateur : impossible. Et finalement, il a trouvé un boîtier identique (mais pas noir et argent mais seulement argent, à ma grande tristesse) au Japon et me l’a offert. Quand je l’ai reçu, j’ai retrouvé les gestes d’ouverture du boîtier, d’installation de la pellicule et le petit clic pour la remonter entre chaque photo. J’ai aussi beaucoup oublié comment ça marchait, donc L. et moi avons poncé youtube (tellement d’ailleurs qu’il a fini par s’en acheter un aussi tellement il était à fond) et j’ai relu mes petits pense-bêtes. Je viens de recevoir la première pellicule et il y a des ratés mais aussi des belles photos…

Pourquoi je te raconte ça ? Clairement pas parce que je vais faire des photos de nourriture sur argentique, l’attente jusqu’à ce que la pellicule soit finie et qu’on récupère les photos est beaucoup trop longue, mais plutôt parce que de manière générale ça m’a replongé dans la photo et que je veux d’autant plus m’améliorer.

Et cela explique notamment que j’ai pris la peine d’arranger mes rondelles de courgette comme ça (et oui, tout ce bla bla pour en arriver à cette conclusion). Elles sont très peu cuites pour rester croquantes et habillent une semoule au lait coco, car oui, on peut cuire la semoule avec du lait de coco,  et c’est délicieux ! (Il faut juste que le grain de la semoule ne soit pas trop fin) Alors teste et dis moi ce que tu en penses !

(suite…)

Soupe thaïe de nouilles aux épinards, saumon et potimarron

Cette semaine est passée à toute vitesse : entre le boulot, les trucs d’appart, les obligations sociales et la préparation de mon voyage en Bosnie, j’ai à peine eu le temps de cuisiner et d’écrire pour le blog. Cependant, avant qu’on n’aie plus de potimarron, je voulais te présenter la recette que j’ai améliorée tout l’hiver : la soupe thaïe, avec plein de légumes et d’épices, des nouilles de riz et du saumon, mais évidemment tu peux enlever les ingrédients que tu n’aimes pas et les remplacer par autre chose sans problème.

(suite…)

Soupe courgettes, petits pois, menthe et lait coco

Une nouvelle recette de soupe pour l’hiver, qui se fait facilement avec des surgelés et des restes d’herbes fraîches, et qui est délicieuse.

Récemment, ma coloc a testé plusieurs recettes de soupe provenant d’ici et cela me ravit ! Cela m’a fait réaliser que les quantités que je donne ici sont souvent assez importantes, déjà parce que j’adore les restes et congelés, mais aussi parce que je pense à ceux qui cuisinent pour une famille (aka ma famille à moi de six personnes qui mangent beaucoup). Donc n’hésite pas à diviser les quantités par deux ou trois si tu es tout seul !

(suite…)

Poulet thaï sauce cacahuète avec condiment de mangue

Avec ma coloc (qui sera ravie d’être « sur le blog »), nous avons commencé à regarder Emily in Paris. Ayant vécu aux États-Unis, j’ai déjà eu un petit aperçu de ce que les américains pensent être la France et les français (merci Pépé le putois). Mais là, c’était bien pire. Des clichés (beaucoup), des persos pas du tout crédibles qui parlent tous parfaitement anglais, et surtout aucune mention de tout ce qu’on déteste à Paris (les transports, les prix…)

Malgré cela, on a binge-watché la moitié des épisodes en une soirée, ce qui était excatement ce que je craignais, en mangeant distraitement, les yeux rivés sur l’écran. Alors qu’honnêtement on aurait mieux fait de consacrer notre attention à la bouffe, qui était ce curry de poulet avec une sauce aux cacahuètes, relevé par un condiment de mangue épicé. Parfait pour le mauvais temps actuel et les soirées devant de mauvaises séries…

(suite…)

Purée de petits pois au lait coco

Ok, voilà l’arnaque du siècle. Un peu comme ma purée de pois-cassés au lait coco : tu dois juste tout mixer, simplicité encore plus maximum si tu achètes une boite de petits pois, je te jure c’est le bonheur.  J’ai pu me la pêter au boulot, sans aucun effort. La douceur des petits-pois se marie très bien avec le lait coco et le gingembre et la coriandre pimpent un peu le tout.

J’écris cet article en faisant ma valise pour partir en vacances une semaine à NY, profiter des rooftops, des barbecues et des parcs que je n’avais peu eu l’occasion de voir l’été dernier. Mes chères collégues m’ont demandé de leur ramener « des hot-dogs » (encore merci) et mes parents en ont profité pour me refiler un tas de trucs à faire « quand je m’ennuierai ». Bref, de vraies vacances.

(suite…)

Gratin dauphinois avec de la patate douce et du lait coco

Cette recette fait partie de mes classiques et pourtant je ne l’ai jamais partagée ici. Je n’achète pas souvent de pommes de terre, à vrai dire, mais après la visite de L. il m’en restait dans le frigo et je me suis dit que j’allais en profiter…

Quand j’étais petite, ma nounou (la fameuse du gratin de chou-fleur) faisait le meilleur des gratins dauphinois, et puis en grandissant je me suis fait ma propre version, un peu plus originale, « exotique » et plus légère. Et franchement, c’est trop bon.

Ce gratin dauphinois remplira donc les premiers tupperwares de ma première semaine de boulot, et ça c’est assez cool.

(suite…)

Bouillon thaï

Je te présente la recette super facile parfaite pour les soirs d’hiver, que ma mère fait souvent avec une base en boîte à laquelle elle ajoute les fonds du frigo, et qui est végétarianisable très facilement ! L’hiver, je suis grave team soupe, et comme mes parents (chez qui je vis depuis mon retour des US) en ont marre des soupes de légumes, j’ai fait cette version avec des pâtes pour que ça fasse « plus comme un repas complet » (nanmé je te jure). La dernière fois que je l’avais réalisée à NY, mon coloc Américain avait été très perturbé par le fait que je le mangeais avec une grande cuillère, parce que est-ce que c’est une soupe ou est-ce que c’est des pâtes ? Bonne question, c’est un mix. Je te laisse méditer ça.

(suite…)

Shakshouka au potimarron

Depuis que je suis rentrée chez mes parents en France, je redécouvre la joie d’avoir une cuisine fonctionnelle, équipée et lumineuse… et des ingrédients qu’on ne trouve qu’en France, dont le potimarron. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi il est absent aux États-Unis, mais il m’a manqué. Honnêtement, c’est le premier truc que j’ai acheté en allant au marché le dimanche de mon retour, et je l’ai aussitôt fait rôtir au four avec un peu de sel fou et de curry. Et puis après, j’ai tenté cette shakshouka…

Je t’avais déjà parlé de ce plat d’origine tunisienne ou algérienne dans laquelle les œufs cuisent dans une sorte de ratatouille épicée. J’avais fait une version inspirée thaïe, à peu près à la même époque l’année dernière, et j’ai renouvelé l’expérience avec du potimarron, parce que c’est vraiment un super repas quand il fait froid et qu’on a envie d’un truc doudou. Et évidemment, c’était délicieux.

(suite…)

Nouilles thaïes au curry de butternut et cacahuètes

Voilà LE plat doudou de ton hiver (sisi). Je te parle tout le temps de mon amour pour le curry, notamment de courge… Ici, tu ajoutes du beurre de cacahuètes (qui, je te rappelle, si tu le prends en rayon bio 100% beurre de cacahuètes, est plutôt sain et plein de protéines) et des pâtes fraîches, et c’est juste le bonheur. J’ai fait ce plat pour la première fois quand j’ai eu Z. et sa soeur en visite à New York, après une soirée glaciale et mes cours du soir, et nous avons toutes les trois adoré. Je te recommande donc grandement ce plat pour tes soirées au coin du feu/devant Netflix/en amoureux/avec ton chat.

Je me prépare peu à peu à quitter New York, et clairement, je ne suis pas prête. Quatre mois, c’est extrêmement court pour apprendre une langue, découvrir la ville, rencontrer des gens et se faire à un endroit et à des personnes. J’ai la chance d’avoir des colocs géniaux qui me font découvrir la ville et corrigent mes fautes de prononciation (j’ai réalisé il y a peu qu’ils pourraient m’apprendre n’importe quoi, je les croirais et je répéterais n’importe quoi au travail…), et j’aimerais bien rester un peu aux États-Unis…

(suite…)

Variations de salade thaïe aux concombres

Parce que l’originalité n’est pas toujours au rendez-vous, je te propose deux variantes, une vegan et l’autre non, d’une salade thaïe un peu piquante et super rafraîchissante avec plein d’herbes, parfaite pour servir à un barbecue ou en entrée en vacances !

De mon côté, je me rattrape de mon année dernière sans vacances qui m’avait tant fait souffrir en partant dans le Vercors, en Bretagne, re en Bretagne mais pas la même, ce avant de finir l’été à New York. N’aie crainte, je t’ai programmé quelques articles pour tenir, mais ça va vraiment me faire du bien de m’enfuir quelques semaines sans accès à internet, à lire des livres pour le plaisir et pas pour le boulot, et à prendre le soleil loin de l’étouffement parisien. Alors bonnes vacances et à bientôt !

(suite…)