USA

Un Thanksgiving/Friendsgiving américain

Comme tu as pu le suivre sur insta, j’étais à NY avec des amies pour Thanksgiving. Le matin, nous sommes allées à la parade de Macy, mais le froid glacial nous a empêché de rester trop longtemps, donc on s’est rabattues sur les meilleurs donuts de New York avec du café pour se réchauffer. On est rentrées à la maison, on a regardé les épisodes de Thanksgiving de Friends et HIMYM et on s’est mis à la cuisine !

Un Thanksgiving -ou plutôt Friendsgiving parce que c’est comme ça que ça s’appelle si on est pas en famille- pour 15 personnes ne s’improvise pas. Tout le monde devait cuisiner quelque chose de son pays, les américains prenant en charge le menu traditionnel. Je ne suis pas sûre d’avoir coché toutes les cases, mais c’était un repas gargantuesque et délicieux, avec trop de nourriture, du vin, de la bière et des jeux.

Voilà donc les étapes de notre Friendsgiving 2018, et j’espère qu’il ne sera pas le dernier !

Continue reading “Un Thanksgiving/Friendsgiving américain” »

Banana bread au dulce de leche

Pendant mes vacances en Bretagne, j’ai pu profiter du fait que A. avait ramené un pot de dulce de leche d’Argentine ; comme j’avais déjà fait des alfajores de maicena et que de toute façon la cuisine familiale bretonne n’était pas assez équipée pour des biscuits, je me suis lancée dans un banana bread marbré au dulce de leche avec quelques pépites de chocolat noir… Deux histoires marrantes à propos de ce banana bread (enfin marrantes, je m’avance peut-être un peu) :

La première fois que j’ai tenté un banana bread, il y a quelques années de cela, bien avant le blog, Petit Frère N°1 était devenu extatique. Il avait déclaré que c’était la meilleure recette que j’avais jamais faite (depuis, je me suis un peu améliorée quand même) et en avait dévoré une bonne partie. Alors quand j’ai retenté l’expérience, il y a un an et demi, il était là, prêt à avaler l’imprudent gâteau séance tenante. Manque de pot, en regardant s’il était cuit, j’ai tiré la grille du four trop brusquement et il s’est écrabouillé au fond du four. En panique, Petit Frère N°1 et moi nous sommes jetés dessus ; j’étais désespérée, mais il a tout simplement ramassé la bouillie à la cuillère, l’a remise dans le moule et a relancé la cuisson. Ni vu ni connu. J’étais convaincue par son idée de génie qui m’évitait de jeter le gâteau, mais en fait c’était franchement pas terrible, pas seulement à cause de cette étrange double cuisson mais car la texture était trop molle, pas assez aérée.

Alors quand j’ai voulu retenter un banana bread, avec le fameux dulce de leche de A., j’ai essayé une autre recette. Mais vu le dépouillement de la cuisine, on s’est arrangés : on a bidouillé les quantités en diminuant drastiquement le sucre, viré le buttermilk parce qu’on en avait pas, adapté à ce qu’on avait sous la main, et puis on se dit qu’on s’en souviendrait. GROSSIÈRE ERREUR. Au moment de commencer cet article, j’ai dû appeler A. en urgence pour savoir s’il avait toujours les captures d’écran qu’il avait fait de la recette de base, et s’il se souvenait si on avait eu assez de farine ou si on avait juste compensé avec des bananes, si on avait mis assez de lait ou si j’en avait rajouté pour le fun… Bref, heureusement qu’il était là, et que j’ai pu reconstituer cette délicieuse recette, UNE TUERIE ! Le banana bread est juste assez aéré et juste assez sucré, les becs sucrés peuvent rajouter le reste de dulce de leche, et les autres le manger comme ça, ou griller une tranche au grille-pain et laisser fondre un peu de beurre salé dessus… Il a disparu aussitôt et a été validé par la communauté de testeurs. Si tu veux supprimer le dulce de leche, tu peux rajouter un peu de sucre dans la pâte, si tu veux le remplacer par du Nutella, tu peux supprimer les pépites de chocolat…

Continue reading “Banana bread au dulce de leche” »

La parfaite recette de Mac’n’cheese

Comme tu le sais peut-être, je suis allée en vacances à New York l’année dernière, j’ai pris approximativement 40kg (approximativement).

Comme tu le sais peut-être, je viens d’avoir une bourse pour y retourner… pour 6 mois, en tant que stagiaire et étudiante à NYU (Oui, comme Dan dans Gossip Girl). Comment fêter cela autrement qu’avec un plat américain ?

À New York, comme lors de tous mes voyages, j’avais ma To Eat List. Mieux qu’une To Do List, c’est ma liste de toutes les choses que je veux tester dans le pays ; dedans, des cookies de Levain Bakery, des burgers, des sandwichs au pastrami, des donuts, des ice-cream sandwichs, des pizzas… et du Mac’n’cheese. Avec T., on avait commencé par la fameuse boîte bleue Kraft, qui fut une abomination. Et puis, après un cocktail hors de prix à Brooklyn avec vue sur la skyline (dézopasdézo), on avait fini dans un dinner craignos à souhait, à dévorer des Mac’n’cheese et des onions rings. Un délice calorique, avec une béchamel ultra crémeuse et plein de fromage.

Depuis, j’essaie de trouver LA recette. J’avais publié une version avec de la bière par ici mais je l’ai supprimée, parce que franchement, depuis que j’ai trouvé la recette miracle par ici, je ne jure que par celle-ci, et j’en ai testé des versions ! J’ai mangé ces Mac’n’cheese avec T. -évidemment-, on a pris les trois parts et on a fini la béchamel et le fromage. Voilà.

Continue reading “La parfaite recette de Mac’n’cheese” »

Cinnamon rolls

Ah, le retour des brioches de brunch. Quand les bretons viennent à Paris, impossible de ne pas bruncher. Pas de sous ? Brunch chez moi, je fais la brioche comme toujours, les gaufres (recette à venir) et les pancakes, ramenez les beans, le bacon, les œufs, le pain, les viennoiseries, les jus de fruits, la charcuterie, le fromage, on mange beaucoup trop et on ne bouge plus de l’après-midi. Que demande le peuple ?

Mais oui, je te ferais un article sur les meilleures recettes de brunch un de ces jours.

Le choix de la brioche est toujours compliqué, tellement il y a de recettes que je veux tester… Mais là, je repensais à l’immense cinnamon roll que j’avais dévoré à Washington -une tuerie- et j’ai eu envie de cette brioche moelleuse, hyper parfumée et dégoulinante de glaçage. On est donc un peu dans le style des chelsea buns, mais un peu moins aéré ici, et avec ce glaçage qui fait tout… Bon pour le coup, le glaçage au cream-cheese était trop épais, j’en ai fait un autre depuis, plus liquide et plus approprié à des cinnamon rolls, qui est celui que je t’ai mis dans la recette.

Continue reading “Cinnamon rolls” »

Cheesy Garlic Bread

Du gras, du gras, du gras (tu le vois sur la photo hein). Du bon pain à l’ail, plein de beurre et de fromage. Parfait pour l’apéro ou pour accompagner une soupe, et tout ce qu’il fallait pour une soirée Lilloise riche en nourriture, bière et discussions autour du feu (on a dansé aussi, on reste jeunes hein).

Petit bémol de cette recette : assez rapidement, le fromage durcit, donc il faut le manger vite. Limite, fais cuire tes pains un à un pour éviter que la fin durcisse avant que tes convives (ou toi tout seul, je ne te juge pas) y soient arrivés.

Continue reading “Cheesy Garlic Bread” »

Jell-O shots

DSCF4066

Avec les terremoto (et la fameuse glace à l’ananas), il nous fallait quelque chose de plus fort pour fêter mon anniversaire. Comme je suis quelqu’un d’organisé, j’avais ramené il y a 6 mois une boîte de Jell-O en poudre de New-York pour faire des Jell-O shots, c’était le moment ou jamais.

Si tu as déjà regardé des séries américaines sur des petits jeunes qui consomment de l’alcool à des frat parties, tu dois connaître ces gelées à base de vodka qu’ils sifflent en soirée. Alors oui, la texture est bizarre. Non, ce n’est pas bon (ça reste des shots, tu t’attendais à quoi ?). Oui, ça tache. Non, ça ne révolutionne pas les soirées. Mais ça fait exotique et c’est marrant.

Continue reading “Jell-O shots” »

THE recette de cookies

dscf1961

Pour continuer sur la thématique étazunienne, il est temps que je dévoile ici MA recette de cookies. Comme pour la gâteau au chocolat, on a tous notre recette phare parfaite : la mienne a été validée de nombreuses fois, et récemment, au nouvel an, donc je profite de mon voyage pour programmer cette recette que je dois publier depuis longtemps. Bonus :  on peut utiliser cette recette pour faire des cookies in a jar.

depressed-cookie

Alors faut pas se mentir, les cookies c’est bon avec plein de beurre et de sucre. Perso je mets trois sucres différents (blanc, roux et vanillé) et c’est ça qui donne de la texture. Un autre secret tient aux pépites : c’est bien meilleur avec du vrai bon chocolat qu’avec des pépites toutes faites ! Enfin, la texture : s’ils sont trop cuits, ils ne seront pas croquants sur les côtés et chewy au centre, donc il faut bien les surveiller. Voilà, tu sais tout.

Continue reading “THE recette de cookies” »

Pecan Pie comme aux US

 

dscf1761

Pour être dans le thème de ma présence actuelle aux US, je vais te blablater un peu sur la Pecan Pie, qui, si tu n’es pas trop familier de la bouffe américaine à part les burgers, a probablement causé chez toi la même émotion que chez mes amis, à savoir « Hein ? ».

La Pecan Pie, c’est un dessert classique aux Etats-Unis, notamment à Thanksgiving, qui se compose d’une pâte à tarte avec des noix de pécan, un genre de sirop d’érable et du beurre. Tu vois le délire. Normalement, on utilise du corn syrup, mais même si certains supermarchés en France en vendent, cela reste rare, donc tu peux le remplacer par du sirop d’érable (ce que j’ai fait). Alors c’est pas léger léger, mais en ajustant les quantités de sucre (ce que j’ai fait), pas trop sucré, et si mes testeurs étaient perplexes, ils ont tous adoré, et parfois ils sont difficiles (c’était mes potos du lycée, à notre fameuse soirée raclette où ils ont notamment pu dévorer les fabuleux Vanille Kipferl). Je te donne ici la recette super classico-authentique, et pour le coup, si les noix de pécan ne sont pas données, c’est hyper facile et rapide à faire.

Continue reading “Pecan Pie comme aux US” »

Fondue de haricots verts et de champignons à la crème, beignets d’oignons : bam dix kilos en plus

dscf1558

J’aurais pu faire une vraie recette de Thanksgiving, une pumpkin pie, une pecan pie (j’adore ça mais paye tes noix de pécan), un gratin sucré de patates douces… Mais moi j’ai fait une « Green Bean Casserole« , un des accompagnements classiques (paraît-il, je n’ai pas encore été vérifier) de la dinde de Thanksgiving. En gros, il y a des haricots verts mais c’est surtout de la crème, du coup le tout est fondant, les oignons rajoutent du croquant, bref de la parfaite confort food d’hiver. Franchement n’hésite pas : en plus c’est pas compliqué du tout, et si tu as des enfants sous la main, une bonne façon de leur faire aimer les légumes.

Alors c’est du bien bien lourd. T., mon nouveau testeur adoré, avec qui je pars à NY, peut confirmer : y’a de la crème, de la crème, mais ! Les oignons frits sont faits au four. De rien.

Continue reading “Fondue de haricots verts et de champignons à la crème, beignets d’oignons : bam dix kilos en plus” »