Recette de chef

Le retour des soupes avec Ottolenghi : lentilles et tomates / courgettes et petits pois

La saison des soupes revient, et Ottolenghi change le game. Après avoir pas mal fêté la victoire de Biden, on mange un peu plus sainement avant le départ de L. (qui a légèrement tendance à nous faire commander tout le temps pendant ce confinement 2.0.) et je profite de Simple, Plenty More et NOPI, les seuls livres de cuisine que j’utilise (avec Veggie de Cléa). Merci Ottolenghi pour ces deux soupes délicieuses et que – incroyable – même L. a aimées.

En ce moment, je réfléchis pas mal à l’avenir du blog, et à rafraîchir son design, à bosser un peu plus sérieusement sur l’index aussi, qu’il soit plus accessible. Tu devrais bientôt voir des changements par ici…

Continue reading “Le retour des soupes avec Ottolenghi : lentilles et tomates / courgettes et petits pois” »

Courge rôtie au four, upgradée par Ottolenghi

A Noël dernier, j’ai reçu NOPI, le nouveau livre de Yotam Ottolenghi, et je me suis dit que je devais le tester le plus vite possible. C’est la raison pour laquelle j’ai tardé aussi longtemps.

En effet, à première vue, beaucoup de recettes m’ont fait peur (c’est un livre au niveau plus élevé que ses autres livres apparemment), mais je suis une tellement grande fan de courge rôtie que j’avais tout de suite noté cette recette et que si elle est assez longue, c’est vraiment un délice que je te recommande !

Continue reading “Courge rôtie au four, upgradée par Ottolenghi” »

Lentilles du Puy au caviar d’aubergine, tomates et yaourt d’Ottolenghi

Pour mon anniversaire j’ai eu Simple d’Ottolenghi, la preuve que mes cousins me connaissent bien. Je me suis donc jetée dessus, j’ai corné toutes les pages parce que tout à l’air génial ; j’ai déjà testé moult recettes. J’ai commencé par celle-ci, faisable avec les ingrédients du placard et délicieuse : les lentilles, aubergines, tomates et yaourt forment un mélange crémeux et délicieux.

Je reviens vite avec absolument toutes les recettes du livre.

Continue reading “Lentilles du Puy au caviar d’aubergine, tomates et yaourt d’Ottolenghi” »

Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi

En juillet, nous sommes partis en week-end avec des copains dans une maison… un peu particulière. Une amie m’avait parlé d’une maison pour 10 dans la banlieue de Paris avec piscine et surtout pas chère. J’ai envoyé un texto aux copains, et on a réservé sans réfléchir, et surtout sans regarder les photos ou les commentaires.

Nous sommes tombés sur un ancien pavillon de chasse plein d’animaux empaillés et d’araignées bien vivantes, avec des gardiens tchéques, 3 chiens, 1 chat, 3 chevaux, 1 court de tennis, et plein de bazar et de poussière. Après le choc de l’arrivée dans cette maison super kitch, nous avons passé un super week-end, à profiter de la piscine et du soleil.

Comme toujours, j’avais fait le goûter pour la voiture. J’avais envie de shortbread millionaire, mais comme toujours, je n’aime pas trop refaire des recettes que j’ai déjà faites, donc j’ai fait une version à la Ottolenghi. Honnêtement, cette version contient pas mal de tahini et est peut-être moins accessible qu’un shortbread millionaire classique car on sent bien le sésame, mais c’était délicieux !

Petit détail sur ce week-end : on a fait ça en mode secret story, chacun avait des secrets et on pouvait buzzer. J’ai fini dans le top 3 à garder mon secret, donc je considère ça comme une victoire.

Continue reading “Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi” »

Pancakes salés farcis au porc de Jamie Oliver

On navigue encore à l’aveugle pour ce qui est des vacances d’été mais au moins, on profite des parcs. Personnellement j’ai découvert Vincennes, la coulée verte et la forêt de Fontainebleau sous un nouveau jour. Et bientôt, Cloister Park, Central park ?

Cette recette de Jamie Oliver est issue de son livre L’Amérique de Jamie, intitulée à la base « Pancakes sher ping »,  inspirée de la cuisine de Chinatown. Encore une recette New Yorkaise que je n’ai jamais goûtée, et encore une raison d’y retourner pour tester. J’ai fait la version classique avec du porc mais on peut aussi les faire avec du boeuf ou de l’agneau. Si tu es tout seul, je te conseille de diviser les doses ou de les congeler, sinon ça risque de faire beaucoup : un pancake et une salade font un parfait repas !

Continue reading “Pancakes salés farcis au porc de Jamie Oliver” »

Pain perdu d’Ottolenghi au yaourt à l’orange et aux fruits rouges

A Noël, j’ai eu la joie de recevoir le dernier livre d’Ottolenghi, NOPI. J’ai eu un peu peur en lisant l’introduction, qui explique que ce livre s’attaque à des techniques plus complexes que d’habitude et à des recettes plus élaborées… mais moi j’aime bien les recettes simples ! En le feuilletant, j’y ai trouvé effectivement beaucoup de plats à plusieurs préparations, à base de viande et d’ingrédients parfois difficilement trouvables à Paris, mais aussi, tout de même, quelques recettes abordables qui font leur petit effet, et cela inclut ce pain perdu.

Je t’ai déjà donné ma recette de base de pain perdu, simple et efficace. A l’opposé, celle-ci ne peut pas se faire au saut du lit et demande de s’organiser un peu mais ça reste une bonne technique pour utiliser le pain dur ou rassis. Je me souviens avoir été choquée aux États-Unis car ils font leur pain perdu (french toast, comme par hasard) à base de brioche fraîche achetée exprés. Pour moi, le pain perdu c’est vraiment un truc de récup, même si en le préparant bien, comme ici, on obtient une recette élaborée et pleine de saveurs différentes (yaourt frais parfumé, pain chaud croustillant, fruits acidulés) qui fait complètement oublier qu’il s’agit de vieux pain rassis bon à jeter aux canards.

Dans cette recette, j’ai remplacé le yaourt par de la ricotta fouettée et c’était délicieux. J’avais également peur de l’anis depuis une cuite mémorable au pastis m’ayant laissée une journée avec des relents d’anis, mais franchement ici c’est léger et ça parfume agréablement le sucre.

Continue reading “Pain perdu d’Ottolenghi au yaourt à l’orange et aux fruits rouges” »

Poulet rôti et fenouil à l’orange de Nigella

Faire des résolutions pour la nouvelle année est toujours compliqué. Il y a toujours deux discours opposés mais un peu moralisateurs qui s’affrontent : celui qui prône les résolutions, l’amélioration de soi, le progrés, et celui qui prône la fin desdites résolutions et un chemin vers l’acceptation. Perso je ne me prononce pas, mais j’aime bien me mettre des petits défis sans trop de pression. Du coup, je m’en suis fait par niveau de difficultés, comme pour les boss de jeux vidéos :

0 : porter plus souvent mes doc martens ressorties du placard

1 : réduire grandement nos déchets et notamment le plastique qu’on consomme dans l’appart (plutôt izi. Plus d’éponges, plus de coton tiges, de cotons démaquillants, de sopalin…)

2 : faire tous nos produits de ménage maison (petit blocage sur la lessive maison ici parce qu’on aime pas trop le pré-détachage parce que nous sommes des flemmasses)

3 : arrêter de payer le métro et me déplacer quasi excluivement à vélo (mais quand tu vas régulièrement à l’aéroport c’est un peu avantageux de prendre un abonnement de métro et après tu te fais avoir)

4 : ne plus acheter de fringues neuves

5 : enfin faire un stollen pour Noël (après 4 ans d’essais sans jamais trouver l’occasion)

6 : finir ma partie de Zelda commencée au collège avec Petit Frère n°3

7 : maintenir l’index du blog à jour

Je te tiendrai au courant de comment ça marche. En attendant, j’ai testé une nouvelle recette de Nigella Lawson afin d’affirmer mon nouvel amour pour le fenouil… Une recette assez simple, avec un petit temps de repos pour la marinade, et qui fait quand même son petit effet…

Continue reading “Poulet rôti et fenouil à l’orange de Nigella” »

Gratin de fruits de mer, céleri et épinards d’Ottolenghi

Je reviens d’un séjour de folie au Pôle Nord où j’ai à peine dormi pendant 3 jours. De retour à Paris, en pleine grêves avec une cheville qui ne se porte pas au top après 3h de marche dans la neige dans la nuit noire, j’ai juste envie de me mettre au lit pour attendre l’arrivée de L. et de Noël. Seulement, le boulot lui fonctionne à plein régime pendant les fêtes, et j’ai envie d’un bon plat réconfortant en rentrant à la maison…

Voilà donc un plat d’hiver made in Ottolenghi, avec des légumes d’hiver (les épinards peuvent être achetés congelés ou remplacés pas des blettes préalablement cuites), une bonne béchamel et des fruits de mer. L’avantage c’est que franchement il est assez classe donc tu pourrais presque le servir à Noël ! Je laisse le dîner aux bons soins de mes parents mais si tu cuisines, je te recommande mon article d’idées pour les repas de fête… You’re welcome.

Continue reading “Gratin de fruits de mer, céleri et épinards d’Ottolenghi” »

Deux salades d’hiver d’Ottolenghi

Parfois les gens (L. compris) trouvent cela étrange que je mange des salades froides l’hiver… Évidemment, une tomates mozza ne serait pas appropriée mais il y a plein d’associations qui fonctionnent en hiver, et pour avoir la bonne recette, je regarde toujours Ottolenghi (je ne serai pas contre un de ses bouquins pour Noël, si quelqu’un de la famille passe par ici…), en simplifant parfois les recettes. Cette fois-ci, j’ai tenté une salade à base de radis et d’oranges (qui utilise aussi les fanes !) et une salade de riz aux fruits secs et aux baies. L’assaisonnement fait tout !

Quand cet article sera publié, je serai au pôle Nord ! Courtes et intenses vacances, pas d’aurores boréales au rendez-vous a priori mais une nuit polaire et un voyage de fou. Et cela fera du bien car je n’ai pas pris de vacances à Noël, et avec les grèves, il sera difficile de rentrer à la maison pour peu de temps…

Continue reading “Deux salades d’hiver d’Ottolenghi” »

Riz au safran au four de Jamie Oliver

Lorsque j’ai découvert cette recette de Jamie Oliver, je me suis dit que c’était enfin le moment d’utiliser le safran ramené par mon cher père de son voyage en Iran, au milieu de boîtes d’épices, de sucre parfumé au safran (oui) et de tissus. Ce voyage en Iran était porteur de plein d’inquiétudes, autant par rapport au voyage en lui-même que par rapport aux problèmes qui peuvent survenir quand quelqu’un ayant « Iran » sur son passeport essaie de visiter sa fille aux États-Unis.

Évidemment, tout s’est bien passé (même si le passeport n’a pas encore été testé pour les États-Unis) et j’ai donc depuis à ma disposition un pot entier de safran… Ici, le riz cuit dans de l’eau parfumée à cette épice, avec des oignons et de la pâte de tomates séchées (tu peux mixer des tomates séchées pour remplacer). Le fait de terminer la cuisson au four rend le riz fondant et parfumé : le mieux est d’avoir une poêle très haute, qui passe au four. Personnellement, j’ai commencé dans une poêle et ai transvasé dans un plat passat au four, mais si tu veux m’acheter un cadeau de Noël (indice : oui), je veux bien une poêle en fonte de type staub. Merci.

Continue reading “Riz au safran au four de Jamie Oliver” »