aubergines

Les dernières salades de l’été (avec beaucoup de recettes de la flemme)

En ce moment, honnêtement, j’ai un peu la flemme.

Je suis encore un peu dans l’indolence de l’été, je n’arrive pas à me réorganiser et me remotiver. Je fais des recettes rapides, avec des boîtes et des trucs confits qu’on met au four pendant 20min avant de les récupérer, comme celles-ci. Et parfois j’ai même un peu la flemme de les écrire mais j’y reviens toujours, comme à la cuisine.

Salade de blé aux poivrons et tomates confits

Mélanger 100 g de blé cuit, sel, poivre, une poignée d’olives confites, du basilic, des herbes de Provence et des pignons de pin. Ajouter 100 g de tomates cerises et 2 poivrons confits au four (20 min au four à 180°c) (tu peux enfourner les tomates comme ça, juste lavées, mais il faut laver et épépiner les poivrons et les couper en morceaux avant de les mettre au four. Sinon, tu peux utiliser des poivrons confits en boîte.)

Aubergine à la mozzarella et au pesto rosso

Ca y est, le déménagement est fini.

C’était un déménagement de deux jours beaucoup trop intense et j’ai l’impression que rien est fini. Nous sommes envahis par les cartons, les clous à planter et les nettoyages à faire. Cela fait du bien de se retrouver à trois (+ le chat) et d’avoir tout cet espace, même si évidemment tout n’est pas parfait dans cet appartement (j’évc oque ici de manière très subtile les voisins et la concierge, qui heureusement ne liront jamais ce blog). Je n’ai pas encore investi la cuisine, car la plupart des ustensiles sont encore emballés, mais ça ne saurait tarder, et honnêtement j’ai hâte de pâtisser dans ce nouvel espace TELLEMENT GRAND !

En attendant, je publie enfin cette recette on ne peut plus facile et délicieuse.

Continue reading “Aubergine à la mozzarella et au pesto rosso” »

Kuku iranien d’Ottolenghi

Récemment, mon père est parti en vacances en Iran. Il est rentré avec plein de trucs : des espèce de sucettes de sucre candi au safran, des petites baies à grignoter qui se sont avérées être de la Marie-Jeanne (et oui), un collier en turquoise, du safran, du safran et un peu de safran.

Perso, je me suis concentrée sur le safran et également les baies d’épine-vinette, que j’ai pû utiliser dans cette fabuleuse recette de gâteau d’aubergine d’Ottolenghi, super facile à découper en petits cubes pour un pique nique ou un tupperware. L. n’a pas voulu goûter parce que c’est trop bizarre pour un américain, mais j’ai adoré ! Pas pour tout le monde donc…

Continue reading “Kuku iranien d’Ottolenghi” »

Karniyarik, aubergines farcies à la turque

Pendant la canicule à Paris, je suis tombée malade. Une vraie bonne crève, le genre qui t’empêche à moitié de respirer, te donne des maux de tête affreux, te fais te coucher à 20h, se refile à tes collègues et fait dire à ta boss que tu peux rentrer chez toi si ça va pas.

Pendant la canicule à Paris, je portais donc une écharpe en laine.

Pour me sentir mieux, je me suis fait des petits plats bien chauds (oui), dont ce plat d’origine turc d’aubergine fourrée avec une farce d’agneau et de tomate. C’était bon.

Cet article est donc un cadeau aux enrhumés de cet été.

Continue reading “Karniyarik, aubergines farcies à la turque” »

Aubergine pollichathu

Je commence peu à peu à me faire au nouveau rythme du travail. Malheureusement, je n’habite pas tout près de mon nouveau bureau et j’ai donc un bon temps de trajet en vélo ; je ne peux plus faire mon sport le matin, et je vais à la salle le soir. Du coup, quand je rentre, après une heure de sport et le vélo du retour, je suis épuisée, et j’ai juste envie de manger tout de suite. J’ai donc dû m’organiser un peu mieux pour faire mes plats, notamment ceux qui prennent du temps : ces aubergines ont cuit pendant une heure le dimanche, et j’ai fait une platrée de riz pour toute la semaine ! Mais qu’est ce qu’elles étaient délicieuses… Piquantes, réconfortantes, fondantes… parfaites quand tu rentres le soir avec le temps pourri qu’on a en ce moment à Paris.

Continue reading “Aubergine pollichathu” »

Tortang Talong : Aubergines aux oeufs comme aux Philippines

Ça y est, les aubergines commencent à revenir… comme je t’ai déjà expliqué, j’ai du mal à respecter les saisons pour les légumes d’été mais j’essaie de plus en plus de m’y mettre. Pourtant, je fais des efforts sur plein de trucs niveau écologie, mon dernier défi étant de trouver un compost dans le 13eme… Bizarrement, c’est impossible : le seul que j’ai trouvé a une liste d’attente de plusieurs années et est payant, ce qui me laisse perplexe. Mes habitudes provinciales me trahissent encore mais c’est pas pareil à Lille…

Bref, voilà donc un plat trouvé par ici, végétarien, très consistant et plein de goût. N’hésite pas à avoir la main lourde sur les épices pour lui donner du goût !

Continue reading “Tortang Talong : Aubergines aux oeufs comme aux Philippines” »

Aubergines et porc à la chinoise et au miso

Quand je commence à cuisiner pour quelqu’un, je me casse toujours la tête. Comment faire un plat bon (évidemment) mais surtout qui convienne à ses goûts (que je connais pas forcément) et qui ne soient pas trop bizarre pour qu’il ne parte pas en courant (je parle ici des nouveaux amis, nouveaux colocs ou nouveaux copains, ça marche pour tout le monde hein) ? Souvent, je commence par une ratatouille et un classique dahl, comme ça c’est végé mais bien goûtu, un mélange de français et d’asiat, et je peux épater avec ma cuisson du riz basmati (tu connais donc maintenant mon secret des premiers dates avec dîner home made, you’re welcome), et puis après, je m’aventure plus loin. L’été, je fais mes salades fétiches (tomates/pêches/mozza/basilic et concombre/mangue/menthe) et pour l’hiver, j’ai enfin trouvé ma formule secrète, que je te dévoile aujourd’hui.

Mes colocs américains, incluant L., ont donc eu l’occasion de tester ce mélange de porc et d’aubergine au miso, toujours avec le fameux riz basmati. Et puis j’ai dû en refaire, parce que L. me l’a réclamé. Et puis après j’en ai refait, parce que j’avais oublié de prendre des photos. Bref, c’est un de mes nouveaux plats fétiches, et si tout le monde n’est pas fan de porc, pour raisons religieuses ou autres, je pense que tofu fumé pourrait le remplacer de manière intéressante…

Continue reading “Aubergines et porc à la chinoise et au miso” »

Chaussons aubergine, ricotta et sésame

J’adore faire des chaussons de légumes, c’est parfait à emmener dans un tupperware le midi et à manger avec une soupe le soir, et souvent il reste juste assez de farce pour manger avec un peu de riz ou des pâtes ! Le mélange ricotta aubergines est évidemment un classique incontournable et délicieux, et associé au sésame c’est encore meilleur. J’ai trouvé la recette par ici, et la pâte a l’avantage d’être végane ! À toi de changer les goûts comme tu veux (avec un peu de potimarron ça doit être parfait pour l’hiver).

Continue reading “Chaussons aubergine, ricotta et sésame” »

Aubergines farcies à l’orientale et à l’oeuf

Cette recette est un mix entre les aubergines imam bayildi (dont j’ai refait les photos récemment d’ailleurs !) et la shakshouka : des oeufs cuits dans une sauce épicée… avec de l’aubergine. Un plat épicé bien réconfortant et délicieux, pour dire au revoir aux légumes d’été ! À vrai dire, je suis pressée de voir arriver les courges, surtout que la saison de la pumpkin pie arrive à grands pas aux États-Unis… Je prépare des articles sur mes découvertes culinaires américaines, donc attends toi à plein de gras ! (mais pas que)

Continue reading “Aubergines farcies à l’orientale et à l’oeuf” »

La magie d’Ottolenghi : écrasé de lentilles du Puy au tahini et oeufs durs (avec la technique pour des oeufs durs parfaits !) et purée d’aubergine et grenade

Le retour d’Ottolenghi sur le blog ! Comme ce chef a toujours raison en cuisine, j’ai dépensé mes chèques cadeau de l’été (comme quoi, travailler a aussi ses avantages) dans ses bouquins de cuisine ! La recette d’aubergines est issue de son livre Jérusalem alors que celle de lentilles vient de ses chroniques sur le Guardian. Les deux recettes sont, comme toujours avec Ottolenghi, un délice : un écrasé de lentilles qui se mange un peu comme du houmous, et une purée d’aubergines bien fraîche pour l’été

J’en ai profité pour tester la parfaite technique pour les oeufs durs de Clothilde et cela a (quasi) changé ma vie. Je n’étais pas très fan des oeufs durs pour être honnêtes ; je les trouvais souvent secs, un peu étouffe chrétien, mais avec une façon de les cuire différente, on obtient des jaunes encore crémeux, c’est un délice !

Continue reading “La magie d’Ottolenghi : écrasé de lentilles du Puy au tahini et oeufs durs (avec la technique pour des oeufs durs parfaits !) et purée d’aubergine et grenade” »