oeuf

Röstis de patate douce (un peu comme un avocado toast avec un oeuf mollet)

Cette recette tient un peu de l’avocado toast en beaucoup mieux. J’adore les röstis, mais j’ai souvent la flemme de râper les pommes de terre, ou ici, patates douces. J’aurais encore plus la flemme désormais vu que je me suis littéralement râpé le doigt, et en plus, c’était déjà la deuxième fois cette semaine ! Du coup je n’ai fait que la moitié de la patate douce, je me suis laissée couvrir de pansements par mes colocs (ça saigne beaucoup, au doigt, mine de rien) et L. en a profité pour me dire que je me blessais tout le temps en cuisinant et qu’il fallait que je fasse attention. Ceci dit, je ne dis pas ça pour te décourager, déjà parce que tu pourrais très bien avoir un robot avec une râpe, ensuite parce que tu pourrais bien avoir plus de talent que moi et éviter de te blesser pour rien.

(suite…)

Nouilles asiatiques végétariennes en bouillon de lait coco et citronnelle

J’ai fait et refait cette recette des centaines de fois, sans être satisfaite du résultat. Et puis je l’ai faite goûter quelqu’un, qui m’a dit que c’était délicieux, et je me suis rappelée que j’étais parfois un peu trop insatisfaite. Grâce au lait coco, au curry et à la citronnelle, le bouillon est super parfumé ! Tu ajoutes quelques légumes et des nouilles (j’ai utilisé du konjac car tu connais ma passion pour les pâtes cheloues qu’on trouve chez Tang frères) J’ai mis un oeuf mollet pour les protéines mais libre à toi de mettre du tofu, ou de la viande d’ailleurs. Avec le citron vert, les herbes fraîches et les cacahuètes en topping, c’est de la parfaite confort food, meilleure que ce que tu peux commander post couvre-feu et attendre 45 min pour qu’enfin il manque la moitié de ta commande, et ce trois fois de suite (true story).

(suite…)

Bibimbap végétarien revisité

En ce moment, je suis obsédée par la série/télé réalité Selling Sunset, sur netflix, qui est extrêmement nulle mais impossible à arrêter. C’est une télé réalité sur des agentes immobiliers (immobilières ?) avec des talons de 14 cm qui vendent des manoirs à 44 millions à des gens qui ont besoin d’au moins 12 places de parking. Totalement mon quotidien quoi.

J’adore les maisons, j’adore les critiquer et les comparer comme si j’avais quelques millions en trop à mettre dans une maison avec deux jacuzzis, j’adore les dramas sans aucun sens, et je deviens assez douée pour reconnaître les poitrines ayant subi une augmentation mamaire (spoiler, dans cette série : toutes, elles les comparent même à un moment. Pour les lèvres, c’est 2/3, mecs compris. Quant au botox, c’est littérallement devant les caméras).

Je l’ai déjà vue deux fois en entier, et depuis que j’ai fini, je suis en deuil. On verra bien où mes clics mes mèneront la prochaine fois sur netflix.

(suite…)

Shakshouka aux pois chiches

J’avais un peu oublié le bonheur (et les mauvais côtés, autant ne pas se le cacher) d’avoir un chat. Chez mes parents, le chat -sobrement nommé Le Chat- était très peu calin, et cela faisait plusieurs années que je n’y habitais plus avant que ma mère m’annonce avec détachement qu’il y avait des souris dans la maison depuis la mort du chat (Véridique. C’est comme ça que j’ai appris que notre chat était décédé).

Du coup, depuis que j’ai emménagé avec ma coloc et son chat, Oeil De Lynx -sobrement nommé ODL, Le Chat, ou Caliméro (il se plaint tout le temps)- je redécouvre ce bonheur. Il se plaint si on ne le caline pas assez. Il nous attend à la sortie de la douche et va s’y installer dès qu’on en est sorti (je sais, c’est bizarre). Il miaule devant nos portes quand il trouve qu’on est trop lents à sortir du lit. Il adore squatter à côté de moi pendant que je rédige des articles, et c’est le cas maintenant.

Alors, avant de partir en vacances, je profite d’une soirée en tête à tête avec le chat, à manger ma shakshouka , une version assez classique cette fois-ci, additionnée de pois chiches grillés, et à rédiger un article. J’ai l’impression d’être une petite vieille mais sinon ça va.

(suite…)

Soupe de wontons super facile

La soupe de wontons la plus facile mais la plus stylée du monde : des raviolis surgelés, du bouillon en brique, et tu as l’air stylée pour ton dîner de confinement dans les m2 carrés que tu partages comme tu peux H24 avec ton crush/coloc/partenaire/membre de la famille/chat (comment ça le confinement me rend irascible ?) Pour le bouillon, tu peux utiliser une autre sorte selon que tu as chez toi, et tu peux remplacer les raviolis par des nouilles de riz, des udons… Éclate toi.

Rester enfermée était vraiment très compliqué pour moi au début, j’avais du mal à gérer cette frustration par rapport à tous ces plans et ces idées annulées, et face à ce temps vide inutilisable, en tous cas pas comme je le voudrais. Mais maintenant, on trouve une routine (comme quoi), notre nouveau « bar » préféré est la laverie (on amène toujours quelques bières avec notre linge : en attendant que la machine finisse de tourner, on a presque l’impression d’une sortie), on fait le tour de netflix, j’écris des recettes, j’essaie de comprendre comment fonctionnent les SEO, j’utilise L. et ses colocs comme modèles vivants pour dessiner… Comme quoi, on finit toujours par trouver de la normalité dans l’anormalité.

(suite…)

Que faire avec… des oeufs et pas grand chose d’autre dans le frigo ? (salé)

Je profite du confinement pour publier un nouveau « que faire avec », parfait pour l’occasion car il est consacré un peu aux fonds de placard et au manque d’inspiration… autour des oeufs.

Les oeufs, c’est un peu le truc qu’il te reste quand il ne reste presque plus rien. Le repas de la loose du dimanche soir. De fin de mois. De fin de budget. Et donc de confinement (tant qu’il te reste du PQ).

Ca se garde assez longtemps (fun fact : tu n’as pas besoin de les garder au frigo) et tu peux même congeler les blancs pendant quelques mois. Et aussi, quand t’es végé, c’est des protéines faciles à cuisiner !

Voilà donc des idées pour les accomoder…

(suite…)

Shakshouka à la betterave

C’est enfin le retour de la shakshouka , après la version de printemps, une autre version d’hiver. Récemment, je cuisine encore plus d’oeufs que d’habitude : en effet, mon coloc a besoin de boîtes d’oeufs pour isoler phoniquement sa chambre (internet dit que ça marche, je te tiendrai au courant) ! Nous avons donc pour mission de faire beaucoup de crêpes et de gaufres (uniquement des recettes utilisant des oeufs, évidemment) : lorsque j’ai suggéré de faire du salé, on m’a regardé bizarrement… pourtant cette version de la shakshuka, un peu sucrée grâce à la betterave, est délicieuse.

(suite…)

Wraps de radis rôtis, avocat pané, oeuf mollet

Ca y est, j’ai enfin testé l’avocat cuit. Je ne vais pas prétendre que ça a changé ma vie, mais c’est bien meilleur que ça en a l’air : enrobé de chapelure, il devient crouistillant et reste fondant à l’intérieur. De quoi réussir ces wraps hautement intagramables, qui en plus de ça sont délicieux et rapides à faire. Ca fait son petit effet au boulot honnêtement.

En ce moment je suis de retour à NY pour l’anniversaire de L. ; la température oscille entre insuportable et normalement chaud, mais cela nous a donné une excuse pour aller à la plage à Rockaway Beach. Car comme si New York n’était pas assez géniale comme ça, la plage est à 1h de métro (même si elle est évidemment bondé), et l’eau y est délicieuse… Bref, New York : 1, Paris : 0 (ou en tous cas, tant que je n’y aurait pas trouvé d’appartment)

(suite…)

Jaunes d’oeufs marinés dans la sauce soja

Pour mon anniversaire, j’ai cuisiné un gâteau avec des blancs d’oeufs. Si les blancs non utilisés se congélent, ce n’est pas le cas des jaunes, j’étais donc bien embêtée ; après avoir tapé « que faire avec des jaunes d’oeufs » sur la toile mondiale, je suis tombée sur cette idée de jaune d’oeuf mariné et « cuit » dans la sauce soja. Évidemment, je me suis jetée dessus. Alors j’ai quand même réussi à casser un jaune sur deux dans la manoeuvre mais j’en ai fait trois qui étaient très réussis. Au niveau du goût on est plus proche de la sauce soja que de l’oeuf, mais la texture est super intéressante, un peu crémeuse. Le jaune est parfaitement cuit, donc pas d’inquiétude là dessus, même s’il faut que les oeufs soient bien frais ! C’est délicieux avec du riz ou sur du pain.

(suite…)

Kuku iranien d’Ottolenghi

Récemment, mon père est parti en vacances en Iran. Il est rentré avec plein de trucs : des espèce de sucettes de sucre candi au safran, des petites baies à grignoter qui se sont avérées être de la Marie-Jeanne (et oui), un collier en turquoise, du safran, du safran et un peu de safran.

Perso, je me suis concentrée sur le safran et également les baies d’épine-vinette, que j’ai pû utiliser dans cette fabuleuse recette de gâteau d’aubergine d’Ottolenghi, super facile à découper en petits cubes pour un pique nique ou un tupperware. L. n’a pas voulu goûter parce que c’est trop bizarre pour un américain, mais j’ai adoré ! Pas pour tout le monde donc…

(suite…)