Gratin de gnoccis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic

Quand j’ai commencé à cuisiner pour L., je lui ai demandé quel était son plat préféré, et il a commencé à me parler avec des étoiles dans les yeux des gnocchis qu’il avait mangé en Italie, avec du gorgonzola et des épinards. Je ne pouvais pas ne pas saisir cette occasion.

Évidemment, pour vraiment relever le défi, j’avais besoin de faire les gnocchis de zéro, et j’ai reçu plusieurs messages sur insta de gens (dont mon argentinienne préférée) qui me demandaient la recette et si c’était difficile… Alors c’est long, mais du coup moi je fais des grosses doses et j’en congèle une partie (après les avoir fait cuire à l’eau), et sinon c’est pas compliqué !

Donc après avoir fait de gigantesques doses de gnocchis, j’ai fait une partie avec une sauce gorgonzola/ricotta et épinards qui a eu son petit effet (nanmé tu m’as pris pour qui) et pour le reste, je l’ai fait plus classique et un peu moins gras : un gratin avec de la sauce tomate, et puis le reste de ricotta. Un délice, dont j’ai laissé une part dans le congélo, pour quand je serais repartie en France…

Pour les gnocchis :

  • 1 kg de pomme de terre
  • 300 g de farine
  • 1 oeuf
  • Sel, poivre, muscade
  • Beurre
  • 50 g de parmesan

Pour le gratin :

  • 100 g de parmesan râpé
  • 50 g de ricotta
  • 400 g de tomates en boîte
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 c à s de concentré de tomates
  • Sel, poivre, herbes de Provence
  • 1 bouquet de basilic

Commencer par les gnocchis : éplucher les pommes de terres et les cuire dans de l’eau bouillante salée. Laisser refroidir et les écraser en purée. Ajouter l’oeuf, les épices et la farine (en en rajoutant un peu si nécessaire) et mélanger pour obtenir une pâte manipulable et façonnable.

Fariner le plan de travail et procéder de la sorte pour faire les gnocchis : prendre une portion de pâte (une grosse poignée) et la rouler en un boudin : ce n’est pas grave s’il n’est pas régulier, s’il s’effiloche un peu à certains endroits parce qu’on va couper le boudin en petits rectangles d’environ 1-2 cm de longueur (enfin la longueur d’un gnocchi quoi). Une fois le boudin entièrement découpé, appuyer une fourchette sur les gnocchis pour former les petites rayures dessus (c’est plus facile en saupoudrant de la farine sur la fourchette). Si jamais tu te poses la question, c’est pour que la sauce accroche mieux dessus. Réserver.

Une fois tous les gnocchis réalisés, faire bouillir une ou deux grandes casseroles d’eau (avec deux, ça va plus vite) et préparer une passoire au dessus d’un saladier ou d’un évier. Dans l’eau bouillante, plonger quelques gnocchis selon la taille de ta casserole : il ne faut pas que les gnocchis se touchent, donc en général pas plus de 10 dans une casserole. Une fois plongés dans l’eau, les gnocchis vont cuire et remonter à la surface quand ils sont cuits : les récupérer à l’écumoire au fur et à mesure, les mettre dans la passoire et répéter l’opération.

Une fois tous les gnocchis cuits à l’eau, les faire revenir dans une poêle avec du beurre et de parmesan à feu moyen, jusqu’à ce qu’ils soient dorés de tous les côtés.

Les gnocchis sont maintenant prêts, tu peux les utiliser avec toutes les sauces que tu veux, mais là je vais t’expliquer comment les préparer en gratin avec de la sauce tomate : préchauffer le four à 180°c. Éplucher et émincer l’oignon, ainsi que l’ail, et les faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une casserole. Une fois les oignons transparents, ajouter les tomates, les épices, le concentré de tomates. Laisser compoter jusqu’à ce que le liquide se soit évaporé. Une fois la sauce prête, ajouter la ricotta et le basilic (en laissant une petite poignée de côté) lavé et haché hors du feu. Bien mélanger.

Mélanger la sauce tomate et les gnocchis. Dans un plat à gratin, verser le mélange, égaliser et recouvrir de parmesan râpé. Enfourner pour 15-20 min avec 5 min de grill à la fin, pour que le parmesan soit bien grillé. Repartir le basilic restant sur le dessus.

Bon ap’ !