framboise

Cobbler rhubarbe fruits rouges

DSCF3475 DSCF3483

Enfin, la rhubarbe est revenue ! Un de mes fruits préférés et accessoirement l’un de ceux qui pousse chez ma grand-mère, chez qui j’étais justement le week-end dernier…(l’année dernière, avec la rhubarbe, je t’avais proposé ceci et l’année d’avant cela…) Ni une ni deux, je ramène un gros sac dans mes valises, et je concocte un bon gâteau pour mes collègues de bureau… Et oui, que veux-tu, pour se faire des amis, il faut de la bouffe.

Le cobbler, c’est un concept fort sympathique, dans la série fruits en dessous pâte au dessus : les fruits sont recouverts d’une pâte type scones, qui cuit en absorbant le jus des fruits j’en ai déjà fait des sucrés et des salés, ça marche toujours…

Continue reading “Cobbler rhubarbe fruits rouges” »

Tarte aux framboises macaronnée

dscf1261dscf1254

Pour l’histoire, il fallait un dessert pour la raclette, et il faut que je finisse tous ces blancs d’oeufs au congélo avant de déménager (je quitte ma chère province lilloise pour Paris bientôt !). Je ne sais plus où j’ai récupéré cette recette, testée quand j’étais en Espagne, mais elle est délicieuse : des framboises et une croûte croquante d’amandes comme un macaron… Elle a plutôt plu, mais elle est un peu sucrée, si tu n’es pas très bec sucré, tu peux diminuer la quantité. Et puis avec des framboises congelées et une pâte sablée toute faite, c’est vite fait bien fait si tu n’as pas trop de temps.

Sinon…

dscf1237

…Oui. J’ai enfin utilisé l’emporte pièce en forme de caniche acheté au Japon. Oui, j’en ai mis deux face à face. Oui, j’ai rajouté un petit coeur. Qu’est ce qu’on s’amuse ici.

Continue reading “Tarte aux framboises macaronnée” »

Déclinaisons de madeleines pour des paliens affamés

dscf0974dscf0971

Régulièrement, on me fait des commandes. Des cheesecakes (un de plus prévu cette semaine dans mes tests), des biscuits, des charlottes… Mais pour une fois, je me suis lancée dans les madeleines spontanément, en voyant mes amis de Sciences Po acheter tristement un paquet de madeleines au distributeur. AU DISTRIBUTEUR. Bref, j’aime pas trop trop les madeleines donc j’en fais pas spontanément, mais là je me devais d’agir.

J’ai bidouillé une vieille recette tirée d’un Elle à table, et au fur et à mesure de ma cuisine, vu que je n’avais pas bien lu les doses et qu’il y a avait beaucoup, beaucoup de pâte, je me suis retrouvée à faire des petits ajouts, une framboise par-ci, un peu de Nutella, du matcha dans la pâte, une coque en chocolat… Et à toutes les goûter. Seul test manquant, à mon goût : des madeleines avec un peu de zeste de citron. La recette est très facile mais pour avoir la petite bosse, il faut laisser reposer plusieurs fois la pâte, donc c’est un peu long.

Continue reading “Déclinaisons de madeleines pour des paliens affamés” »

Streusel aux fruits rouges

dscf0799

Que te dire ? Je reprends les cours, cela m’ennuie déjà (non je ne suis pas en cours présentement je ne vois pas pourquoi tu dis ça), j’écris des critiques littéraires, je reprends le goût des bières nordiques, bref je reprends le rythme habituel : cours, sport, concerts, anniversaires, blog… En vrai je ne sais pas pourquoi les gens aiment autant l’automne. Apparemment, ce serait la saison des chocolats chauds, des trucs à la citrouille, des soirées cocooning en pull au coin du feu… Je vais peut-être faire ma rageuse mais perso je cocoone pas trop, l’automne c’est beaucoup de boulot, c’est peu de vacances, beaucoup de révisions, la lumière et les beaux fruits qui s’en vont… et je n’ai pas de feu (j’en pleure). Mais bon, j’arrête de ruminer.

Du coup, j’en profite pour cuisiner les derniers fruits de l’été ; je pleure en disant adieu à la rhubarbe, à la mûre, à la pêche et à la figue, dont je n’ai pas du tout eu assez le temps de profiter, et je me jette sur les derniers fruits rouges. En plus, septembre, c’est le mois des anniversaires (on a calculé, c’est 9 mois après les fêtes de fin d’année. Tout est dit). Or, chaque anniversaire est l’occasion de cuisiner quelque chose de nouveau, et à chaque anniversaire, en général, je reçois des commandes. L’année dernière, ma très chère colocataire m’avait demandé un roulé au Nutella. J’aime pas trop les roulés de manière générale (à part pour des pièces de théâtre) mais comme je suis vraiment très sympa j’avais fini par accepter. Bref. Cette année, elle voulait des framboises. Mais elle aimait pas associé aux pistaches (alors que moi j’adore…) et elle a fait mon gâteau préféré, framboises-amandes tout l’été (il a beaucoup de succès celui là). Du coup, j’ai fouillé dans mes dossiers, dans mes notes, j’ai balancé toutes les idées que j’avais, et c’est cette recette de streusel qui a gagné.

Le streusel c’est vraiment l’idée parfaite : base cheesecake à la ricotta, fruits rouges, crumble, et coulis pour servir. C’est frais, pas trop lourd, et franchement, ça a vachement plu. Du coup je suis sympa, je te la file. De rien.

(Petite anecdote, mais le mauvais réseau de ma très chère école a fait planter en milieu d’article, mais j’ai rien remarqué et j’ai continué. J’ai donc dû tout réécrire par la suite. Heureusement que je t’aime bien.)

Continue reading “Streusel aux fruits rouges” »

Cheesecake New Yorkais encore un peu plus proche de la perfection…

dscf0637dscf0640

J’en avait déjà parlé par ici, je suis une fanatique des cheesecakes. Et j’ai vraiment beaucoup beaucoup de mal à trouver THE recette. Cuit, avec une base speculoos ou galettes bretonnes, un coulis de fruits rouges pour accompagner. Et là franchement, avec la recette de Clémentine Cuisine, je m’en approche ! Encore un peu dense, pas assez crémeux, mais aprés je me suis dit que c’est peut être parce que mon four est un peu merdique et pas du tout à chaleur tournante, du coup le fond crame, niveau texture c’est compliqué… Bref, je pense que si t’as un vrai four, ça s’approche vraiment vraiment de la texture parfaite.

Je te tiendrai au courant de mes prochains tests. En tous ca,s celui-ci a été trés apprécié !

Continue reading “Cheesecake New Yorkais encore un peu plus proche de la perfection…” »

Pour mon anniversaire, j’ai fait mon gâteau : tarte framboises pistaches à la Michalak

DSCF9959DSCF9962

Enfin, le gâteau d’anniv qui permet d’utiliser la pâte de pistache ! Pistache et framboise étant mes parfums préférés (comme tu as pu voir…), ayant trouvé cette recette qui adaptait la tarte aux fraises de Michalak version framboises, je me suis jetée dessus ! C’est un peu long, mais promis, ça vaut le coup.

Bon alors en vrai, je l’ai fait deux fois en une semaine, avec beaucoup de succès les deux fois. La première pour mon anniv (si t’as tout suivi) mais la chantilly à la pistache n’a pas pris dans le siphon, on n’arrivait pas à l’ouvrir pour la reprendre (il a fallu la force conjuguée de 5 hommes sobres le lendemain), et pas moyen de faire des bonnes photos (dû à l’éclairage et à la mise en scène bien sûr, pas au degré d’alcoolémie). Du coup, quand une amie m’a invité à manger avec ses parents la semaine d’après, comme il me restait de la pâte de pistache, des blancs d’oeufs congelés et du chocolat blanc, je me suis relancée. Et il a là encore beaucoup plu.

Concernant la chantilly pistache, elle a plutôt la texture d’une glace, et franchement, je trouve qu’elle n’apporte rien, je n’étais pas convaincue. En plus on n’a pas réussi à faire un truc joli avec la poche à douille. Bref, tu la mets si tu veux mais elle est pas indispensable.

Continue reading “Pour mon anniversaire, j’ai fait mon gâteau : tarte framboises pistaches à la Michalak” »

Entremet d’été pistaches framboises citron vert

DSCF8669DSCF8671

J’avais prévenu, pour les gâteaux… On commence donc en douceur, avec l’anniversaire de ma môman, qui voulait un truc élaboré mais avec des fruits et pas du chocolat…

J’ai donc été chez Beau à la Louche, dont j’ai déjà pu apprécier les recettes d’entremet, et j’ai trouvé une super recette qui allie deux de mes ingrédients préférés : framboises et pistaches. J’ai adapté les doses à un grand entremet, et il a été très apprécié ! Pas trop lourd, assez joli, qui tient bien, il remplit les critères de base. Petit bémol : les bougies ne tiennent pas trop dessus…

L’entremet n’est pas compliqué du tout, et assez rapide à faire, il doit tout de même être fait à l’avance (genre le matin pour le soir, ou la veille) pour que la crème ait le temps de prendre. Un petit bémol : j’avais utilisé des framboises congelées, mais elles ont rendu trop d’eau et ont ramolli la dacquoise, plutôt prendre des framboises fraîches donc (j’apprends…).

Continue reading “Entremet d’été pistaches framboises citron vert” »

Un presque pacs et un naked cake mascarpone, framboises et citron vert

DSCF8467

Pourquoi un presque pacs ? Parce que l’administration française est fort compliquée, ma foi. Perso, j’ai pas tout compris, mais en tous cas, on avait déjà prévu la fête, et moi j’avais déjà fait les courses pour le « gâteau de mariage » (comme le précisait la commande); donc on a fait une fête de non-pacs.

Pour un événement comme celui là, il fallait un truc un peu classe, or je n’avais pas le temps de faire un entremet, j’ai donc fait un layer cake simplifié, c’est à dire un naked cake ! Je me suis inspirée d’ici mais en modifiant pas mal la base. J’ai toujours trouvé ces trucs là trop lourds et trop sucrés, donc j’ai mélangé plusieurs recettes à ma sauce pour obtenir quelque chose de haut, joli, mais aussi bon, frais et pas trop lourd.

Est-ce que c’était long ? Eh bah franchement non. Je n’ai qu’un moule à gâteau, mais en faisant les génoises une à une, ça ne m’a pris qu’1h30, vaisselle comprise ! Comme les couches sont fines, elles cuisent très rapidement et refroidissent vite.

Par contre en faisant la crème au mascarpone le batteur s’est cassé dans mes mains… Tristesse ultime, il va falloir que j’investisse dans un nouveau robot.

Continue reading “Un presque pacs et un naked cake mascarpone, framboises et citron vert” »

Le cheesecake de Jean-François Piège

Plusieurs précisions nécessaires ici.

Déjà, je suis trés difficile niveau Cheesecakes. J’en commande systématiquement lorsqu’il y en a à la carte des restaurants, et j’ai déjà tenté beaucoup beaucoup de recettes, je ne suis jamais vraiment satisfaite. Je l’aime assez classique, base speculoos ou biscuits bretons, cuit et pas à base de gélatine, léger, mousseux, avec un coulis de fruits rouges. Et pour être honnête, celui-là n’était pas parfaitement à la hauteur de mes espérances… Ce n’est pas LA texture parfaite, mais non seulement c’était le meilleur résultat que j’ai obtenu pour le moment, mais en plus mes testeurs (trés nombreux, vu que comme mes colocs habituels (colocs & fréres) n’étaient pas dans le coin, j’ai appelé tous les copains) ont carrément aimé. Donc : c’est un trés trés bon cheesecake (j’en ai moi même clairement abusé), mais il ne correspond pas selon moi à la recette ultime. Mais comme tout le monde ne les aime pas comme moi… Par exemple j’adore Beau à la louche dont j’ai testé et approuvé énormément de recettes mais je n’ai pas du tout les mêmes goûts en cheesecakes !

Ensuite, en ce moment, je fais des recettes de grands patissiers… Déjà parce que je suis curieuse. Ensuite parce qu’en général c’est pas si compliqué que ça et je suis contente de pouvoir la péter (je ne suis qu’humaine, aprés tout…). Et surtout parce que j’ai découvert C’est ma fournée et que toutes les recettes me donnent envie ! Du coup là je m’étais dit, Jeane-François Piège, ça peut être top, et ça l’est… Et je l’ai fait à fond, en faisant moi même le biscuit et tout ! A part l’attente de la nuit, rien de trés long, et rien de trés compliqué.

Comme tu peux le constater, je l’ai fait en version mini, en diminuant un peu les doses, je trouve ça plus joli, et surtout plus pratique pour filer les restes à des gens. Mais je te donne les doses normales. A servir avec du coulis de fruits rouges ou quelques framboises et autres fruits rouges qu’on a fait un peu compoter.

Pour le biscuit : 

  • Ma recette de pâte sablée (véridique. C’est la même chez JF Piège à quelques grammes prés !)
  • 32 g de beurre
  • 18 g de vergeoise (important ! pas du sucre normal !)

Pour la crème :

  • 400 g de philadephia nature pas light
  • 55 g de crème liquide entière
  • 1 jaune d’oeuf + 2 oeufs
  • 50 g de sucre en poudre
  • Quelques gouttes d’extrait de vanille

Commencer par le biscuit :  Préchauffer le four à 180°c.
Faire la pâte (en mélangeant tous les ingrédients à la barbare et en faisant une belle boule). Mettre au congélo une dizaine de minutes, et quand elle est assez froide pour être manipulée, l’étaler sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisée pour environ 3 mm d’épaisseur. Enfourner une quinzaine de minutes pour qu’elle soit assez dorée (si elle crame trop, comme la notre, la retourner sur la plaque et la laisser cuire de l’autre coté). Une fois cuite, la retirer de la plaque et la laisser refroidir. Puis, la casser grossiérement avant de la mixer en miettes assez fines. Ajouter la vergeoise et le beurre fondu, bien mélanger.
Chemiser le ou les moules, ou les beurrer, verser la base au fond, la tasser avec une cuillière. Le top est de faire le fond et les bords, mais tout dépend de ton moule et de tes goûts. Réserver.

La crème : Préchauffer le four à 90° (Eh oui. Ayant un four au gaz pas du tout précis, j’ai juste mis au minimum et j’ai bien surveillé).
Fouetter le philadelphia, le sucre et la vanille au batteur électrique. Ajouter le jaune et les oeufs, fouetter de nouveau. Ajouter la crème, fouetter. (Je n’avais pas bien fouetté, c’est peut être pour ça que le résultat était pas parfait…) Verser dans le moule.
Enfourner 1h15 (tout dépend de la taille de ton moule… Avec mes bébés moules, en une vingtaine de minutes c’était bon, mais si ton moule est large, ça peut aller jusqu’à 1h45… Le centre doit être tremblotant mais pas liquide). Une fois le cheesecake cuit, laisser refroidir dans le four éteint, avec la porte entrouverte. Ca lui évite de se fendre à cause des différences de température. 30 min – 1h aprés, le sortir, le filmer et mettre toute la nuit au frigo (Vraiment important ! Certaines recettes préconisent 24h, je trouve que 12 suffisent).

Et voilà ! Il reste plus qu’à faire une petite mise en beauté avec un coulis de fruits rouges ou autre d’ailleurs, selon tes goûts, un caramel, un peu de streusel… Bon appetit !

Framboises en crème d’amandes : Le meilleur gateau au monde

L’été dernier, quand je suis allée à Paris, lors d’un changement épique (non) à Montparnasse, j’en ai profité pour passer chez Kayser et goûter le fameux financier aux framboises dont j’avais tant entendu parler quand je faisais mon stage à Paris il y a deux ans (« une tuerie calorique trop trop TROP bon », en gros). C’était effectivement une tuerie calorique et effectivement trop bon. Mais en fait… ça avait exactement le même goût que le gateau de chez ma grand-mère (Dézo).

Du coup je me suis dit que si ma grand-mère faisait des gateaux aussi bon que chez Kayser, ça valait plus le coup. Et aussi que je devais absolument récupérer la recette ; du coup, quand Marron m’a réclamé un gateau aux framboises, j’ai sauté sur l’occasion de le refaire. Chez ma grand-mère, on allait directement ceuillir les framboises dans le jardin (et on mangeait la moitié au passage), ici j’ai dû me contenter de carrefour city et de framboises surgelées mais il était quand même super bon, il faut juste mettre un peu plus de sucre du coup.

Pour faire simple, et pour balancer encore plus de fleurs métaphoriques sur moi-même et sur ce gateau, c’est mon gateau préféré, je le demandais à tous mes anniversaires. Framboises + amandes c’est un mélange gagnant classique, mais là le gateau est moelleux, fondant, tout en restant pas trop dense parce que peu épais…

Continue reading “Framboises en crème d’amandes : Le meilleur gateau au monde” »