tomate

Shakshouka au pois chiches

J’avais un peu oublié le bonheur (et les mauvais côtés, autant ne pas se le cacher) d’avoir un chat. Chez mes parents, le chat -sobrement nommé Le Chat- était très peu calin, et cela faisait plusieurs années que je n’y habitais plus avant que ma mère m’annonce avec détachement qu’il y avait des souris dans la maison depuis la mort du chat (Véridique. C’est comme ça que j’ai appris que notre chat était décédé).

Du coup, depuis que j’ai emménagé avec ma coloc et son chat, Oeil De Lynx -sobrement nommé ODL, Le Chat, ou Caliméro (il se plaint tout le temps)- je redécouvre ce bonheur. Il se plaint si on ne le caline pas assez. Il nous attend à la sortie de la douche et va s’y installer dès qu’on en est sorti (je sais, c’est bizarre). Il miaule devant nos portes quand il trouve qu’on est trop lents à sortir du lit. Il adore squatter à côté de moi pendant que je rédige des articles, et c’est le cas maintenant.

Alors, avant de partir en vacances, je profite d’une soirée en tête à tête avec le chat, à manger ma shakshouka , une version assez classique cette fois-ci, additionnée de pois chiches grillés, et à rédiger un article. J’ai l’impression d’être une petite vieille mais sinon ça va.

Continue reading “Shakshouka au pois chiches” »

Gazpacho de tomates, melon et poivrons

Récemment, il m’a fallu partir de manière improvisée en Bretagne.

Je n’étais pas souvent allée dans la maison nantaise de mon grand-père paternel, mais je me souvenais d’un grenier sombre plein de berceaux en bois et de cartons et d’un salon de télévision où, une fois, nous avions regardé la trilogie du samedi soir avec mes cousins : je me souviens encore de l’intrigue et j’y avais repensé, il y a peu, essayant de reconstituer les différents fils de l’histoire rocambolesque et peu crédible.

Quand j’étais petite, ma tante avait écrit et illustré un album pour enfants qui s’intitulait « la maison de Papito n’est pas comme les autres maisons ». La maison était devenue un escargot, avec des chambre en bas, des chambres en haut, des courbes, des portes partout, des jardins à différent niveaux. En la retrouvant, je me suis rendue compte qu’il y avait aussi beaucoup de moquette, et puis j’ai pu ouvrir la porte, en sous-sol, qui menait directement à la falaise, au rocher sur lequel était construit la maison.

Cela nous a fait du bien de se retrouver en famille, de raconter mon grand-père et la maison, et de se souvenir des repas partagés ensemble. Dans ma famille comme dans toutes les familles, les repas rapprochent, et j’espère aussi qu’avec ce blog, je peux donner de la matière pour ces rassemblements, en été ou n’importe quand dans l’année.

Même si pour le gazpacho, c’est mieux l’été quand même.

Continue reading “Gazpacho de tomates, melon et poivrons” »

Tarte tomates thon et sardines

Il y a quelques semaines, j’ai profité de la fin des 100km de limitation pour aller voir Z. à Marseille. Là bas on a tensé la pissaladière : c’était un délice, et je t’en reparlerai un jour, mais pas tout de suite parce j’avais la flemme de prendre des photos. Par contre, en rentrant chez moi, j’ai fait une version simplifiée en tarte, sans anchois mais avec thon et sardines en boîte. C’était super rapide et délicieux, une sorte de quiche avec une base de légumes et des oeufs, comme ma tarte au fenouil.

J’étais déjà allée plusieurs fois à Marseille mais honnêtement j’avais moyennement aimé. Cette fois-ci, j’ai découvert que j’avais visité les mauvais quartiers, j’ai rectifié mon erreur et Marseille a fait son apparition sur la liste des villes dans lesquelles j’aimerais bien vivre (avec Lille, Rennes, Nantes et, le croiras-tu, New York. Oui, Paris ne fait pas partie de la liste).

Continue reading “Tarte tomates thon et sardines” »

Pico de gallo avec de la mangue

Le moment de l’année que j’adore/redoute arrive : mon anniversaire. Je déteste vieillir : pas très original, tu me dirais, mais moi je détestais ça même quand on appelait encore ça « grandir ». Je suis le genre de personne qui aimerait être coincée à 7-8 ans, ou alors au lycée, ou alors en études, mais en tous cas je suis très « c’était mieux avant ». J’enrobe donc la pilule en organisant chaque année un gros week-end chez mes parents : cette année cela a failli être compromis mais mes géniteurs ont craqué devant la difficulté de louer quelque chose en ces temps de covid. Ma coloc adorée nous organise même une murder party, donc avec un peu de chance, je me sentirais même pas tant que ça vieillir !

En attendant de te parler de mes traditionnelles recettes d’anniv, je te présente une nouvelle version twistée de ce condiment colombien (enfin qu’on retrouve dans une grande partie d’Amérique latine mais L. dit que c’est colombien avant tout) qui est parfaite pour les températures actuelles, et surtout pour les barbecues.

Continue reading “Pico de gallo avec de la mangue” »

Tomates farcies au risotto aux crevettes

Voilà une recette pour twister le risotto, un plat réconfortant et délicieux adaptable avec n’importe quel risotto bien sûr, si tu es végé ou que tu n’aimes pas les crevettes, même si c’est très étrange.

Dès que je cuisine des crevettes, je pense à nos séances de pêche à la lampe en Bretagne. L’été, armés d’une frontale, ma famille et moi allons parfois pêcher la crevette de nuit, quand la marée est descendante. Ma cousine et moi formons une excellente équipe : je repère les yeux des crevettes qui luisent dans la nuit et elle les attrape. Parce que oui, l’ennui c’est qu’en général on est tellement qu’on a pas une lampe et un filet pour chacun, donc on se partage les rôles.

J’espère pouvoir recommencer la pêche de nuit cette année, avec L. et mes cousins, comme d’habitude. Summer will not be cancelled.

Continue reading “Tomates farcies au risotto aux crevettes” »

Salades classiques avec un twist

Après mon article sur les salades faciles, je te présente mes derniers essais du printemps, plutôt classiques… avec avec le petit ajout qui change tout : kiwi, citron, pêche…

Salade tomates feta kiwi

Un nouveau twist à la salade de tomates.

Mélanger 3 tomates coeur de boeuf en morceaux, 2 kiwis, 50 g de feta émiettée, vinaigre balsamique, sel et poivre.

Salade de pâtes, citron et tomates

Classique, mais efficace, le zeste de citron fait beaucoup.

Mélanger 100 g de pâtes courtes cuites, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, le zeste et le jus d’1 citron, 1/2 oignon rouge épluché et haché, sel, poivre, vinaigre balsamique. Servir avec un peu de basilic haché et 50 g de feta émiettée.

pat

Panzanella à la pêche

Mélanger 1 pêche en morceaux, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, 1/2 oignon rouge épluché et haché, 1 quignon de pain coupé en petits cubes (tu peux prendre du pain rassis), sel, poivre, vinaigre balsamique. Laisser reposer 1h au frigo pour ramollir le pain. Servir avec un peu de basilic.

Salade thaïe

100 g de quinoa cuit, quelques cacahuètes grillées et concassées, 2 carottes crues coupées en bâtonnets, 1 concombre coupé en demi rondelles, 1/4 de chou rouge haché, sauce tahini/miel/sel/poivre/gingembre/jus de citron, coriandre ou menthe hachée.

Poivrons farcis au riz, tomates et pesto

Ce plat est un délice. Parfait pour l’été qui arrive : des poivrons farcis au riz, aux tomates rôties, au tofu fumé et aux tomates séchées avec du pesto et des pignons de pin grillés. Je le réserve pour mon traditionnel séjour en Bretagne et ses repas gargantuesques : un plat facile, qui convient à tout le monde et délicieux. Summer will not be cancelled : au minimum, j’irais en Bretagne comme chaque année, et avec un peu de chance à New York, où l’été est extrêmement chaud mais incroyablement génial.

Mes colocs n’arrêtent pas de se plaindre que je ne parle pas assez d’eux : j’ai eu beau leur attribuer des pseudos confidentiels pour le blog lorsque nous avons emmenagé ensemble (noms que j’ai déjà oubliés), je ne mentionne que le chat et eux tombent dans l’oubli. Peut-être est-ce que je ne les évoque pas assez parce qu’ils se nourissent beaucoup de pâtes carbo et de tartiflette et que ces deux recettes sont déjà sur le blog, ou alors qu’ils n’atteignent pas le degré de mignonitude du chat mais en tous cas, j’ai promis de parler davantage d’eux. Je ne publierai donc ma recette ultime de macarons (que je suis encore en train de mettre au point) qu’une fois qu’ils l’auront validée, vu qu’ils ont dû avaler tous les ratés… Bientôt, donc.

Continue reading “Poivrons farcis au riz, tomates et pesto” »

Jambalaya

Avec en guest star une photo vraiment moche et un plat absolument pas végétarien : le jambalaya, un plat de Louisiane, qui ne contient pas moins de 3 types de viande et des crustacés (ou, comme mon ancien coloc suédois l’a dit « what animals didn’t you kill to make this? ») Une grosse casserole (à l’américaine, soit un gros plat mijoté), complète et vraiment délicieuse !  Je ne suis pas sûre que ma recette est authentique, et j’avais peur de ne pas réussir l’assaisonement, mais mes compagnons de confinement ont adoré.

Changer de confinement et de compagnons de confinement a été très difficile au début, mais retrouver la maison rend forcément les choses plus fluides, et on s’ennuie moins quand on a plein de trucs à faire. Le plus difficile maintenant, c’est d’affronter l’inconnu du déconfinement, du retour au boulot mais surtout, de l’ouverture des frontières. Ne plus pouvoir voyager normalement est quasiment impensable de nos jours, et cela rend la situation extrèmement stressante.

On a plus qu’à prendre notre mal en patience.

Continue reading “Jambalaya” »

Shakshouka à la betterave

C’est enfin le retour de la shakshouka , après la version de printemps, une autre version d’hiver. Récemment, je cuisine encore plus d’oeufs que d’habitude : en effet, mon coloc a besoin de boîtes d’oeufs pour isoler phoniquement sa chambre (internet dit que ça marche, je te tiendrai au courant) ! Nous avons donc pour mission de faire beaucoup de crêpes et de gaufres (uniquement des recettes utilisant des oeufs, évidemment) : lorsque j’ai suggéré de faire du salé, on m’a regardé bizarrement… pourtant cette version de la shakshuka, un peu sucrée grâce à la betterave, est délicieuse.

Continue reading “Shakshouka à la betterave” »

Boulettes de sarrasin (kasha) au parmesan, mozzarella et sauge

Depuis que j’ai commencé à faire de la muscu (oui), j’écoute beaucoup de podcasts. Très vite, je m’ennuie si je ne fais qu’écouter des chansons et les épisodes de Naheulbeuk n’ont pas duré très longtemps. J’apprends donc plein de choses avec Culture 2000, je rigole avec 2HDP,et depuis peu, je me suis mise à Change ma vie. Moi qui suis très stréssée de manière générale, un poadcast qui explique les émotions m’aide de voir tous ces mécanismes qui m’empêchent de me relaxer et d’être positive. Bref, tout ça pour dire qu’en devenant vieille, on essaie de s’améliorer sur des trucs.

Et ma super transition, c’est que le kasha fait partie des trucs sur lesquels je m’améliore. J’avais complètement raté une recette à base de kasha il y a plus d’un an, et ça m’avait dégoutée pour un moment. J’ai décidé de réessayer en changeant la forme et en revenant à ma passion : les boulettes végés, fourrées à la mozza, avec une sauce tomate. Un vrai délice, et en plus tu utilises du vieux pain pour ça.

Continue reading “Boulettes de sarrasin (kasha) au parmesan, mozzarella et sauge” »