tomate

Cannellonis d’aubergine à la ricotta et aux noix

L’autre jour, L. m’a demandé des conseils pour faire à manger. Comme tu peux t’en douter, on me pose régulièrement ce genre de questions (c’est valable aussi pour les livres… « Qu’est ce que je peux offrir à ma nièce de dix ans ? » il y a une heure, typiquement) : « j’ai une butternut, j’en fais quoi ? » « t’as pas des recettes faciles pour ce soir ? » « Un gâteau au chocolat pour l’anniv de ma copine ? ». À tous ceux là, je répond de regarder sur le blog : le nuage d’ingrédients, l’index ou la recherche servent à ça. Mais comme j’aime bien parler nourriture, je pars tout de suite dans l’argumentation. Du coup, avec L. (rien à voir avec le livre de Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, dont je déconseille très forcément le film, complètement raté, un vrai désastre), on a discuté pendant un moment de pizzas, de cookies, et on a fini par parler de ricotta, et de comment l’utiliser dans des recettes pas trop lourdes…

Voilà donc la conclusion de cette discussion. Des cannellonis où la pâte est remplacée par de l’aubergine, légume qui va d’ailleurs très bien de base avec la sauce tomate et le parmesan. C’est ultra rapide, facile, pas lourd du tout, et délicieux !

Continue reading “Cannellonis d’aubergine à la ricotta et aux noix” »

Les lundis soupes izi : Les soupes de novembre

Et voilà pour les lundis izi, un nouvel article de soupes d’automne, bien réconfortantes et doudou. Bon ap’ !

Soupe potimarron, lait coco et saumon fumé

Celle là, c’est la soupe craquage de slip. Genre c’est le début du mois, t’es en mode « ma question préférée » et tu décides que tu vas acheter DU SAUMON FUMÉ (pas bio ni sauvage, faut pas exagérer. Pouce vert stp, te fais pas du mal). Après en avoir dévoré une partie direct en rentrant chez toi (pas dans le rayon non plus, on est pas des bêtes), tu vas vouloir mettre à profit ce bel achat complètement foufou autrement que dans des pâtes à la barbare. J’ai ce qu’il te faut : une soupe un peu sur le modèle de ma soupe potiron coco curry, avec cette fois ci du potimarron (et son petit goût de châtaigne), du lait coco ET TON SAUMON. Et puis un peu de paprika.

Bonus : recette utilisable pour pécho, ou pour des repas de type Noël ou Nouvel An (je te ferais un article 15 idées recettes pour les fêtes de fin d’année, tkt).

Pour deux personnes, ouvrir et évider un potimarron, couper la moitié en petits cubes (ou un entier s’il est petit) (et pas besoin d’enlever la peau). Le mettre à cuire dans une casserole avec 400ml de lait coco, un peu d’eau pour compléter et un bouillon cube. Laisser mijoter jusqu’à ce que la courge doit bien cuite, en rajoutant de l’eau si nécessaire. Mixer. Saupoudrer de paprika et servir avec des chutes de saumon fumé.

Soupe de potimarron & tomates

Ouvrir 1 potimarron et en enlever les grains, ainsi que les parties de la peau abimée. Le découper en morceaux et le mettre à bouillir dans de l’eau avec un bouillon cube (ou du bouillon maison, si tu insistes). Une fois que le potimarron est bien cuit, ajouter deux tomates en morceaux et 1 c à c de concentré de tomates. Ajouter un peu de piment et mixer. Servir avec quelques noix.

Soupe des pois-cassés aux lardons

J’avais dégustée dans un resto à Amsterdam : c’est un plat typique de la région en hiver, qui est hyper réconfortant, et très facile à faire encore une fois. Lors de la dégustation de ma version, avec mes amis Lillois, A. a tellement aimé qu’il en a repris six fois, exactement. Malgré le fait qu’il affirmait qu’il « n’était pas trop pois-cassés mais là c’est bon ». Évidemment, après, il trouvait ça lourd…

Faire revenir un gros oignon épluché et émincé au fond d’un faitout avec 200 g de lardons, 2 branches de céleri émincées et quelques feuilles de laurier. Laisser revenir 10 min, puis ajouter 400 g de pois-cassés, couvrir d’eau. laisser cuire 30-40mib en rajoutant de l’eau si besoin jusqu’à ce que les pois-cassés soient cuits. Retirer les lardons et les feuilles de laurier pour mixer, et les rajouter pour servir.

Dahl aux lentilles corail et à la courge

Il y a un peu plus d’un an, à mon anniversaire, mes ex-colocs (mais à l’époque c’était mes colocs) Jaune et Marron m’avaient offert un livre de recettes de Jamie Oliver. Tentative de leur part de récupérer des bons petits plats ? L’histoire ne le dit pas, mais une chose est sûre, ce livre est vraiment bien, et c’est dedans que j’ai d’abord trouvé cette recette, la version d’automne du fameux dahl dont je te rabats les oreilles… Bon alors évidemment, une fois que j’ai tilté sur le titre, je n’en ai fait qu’à ma tête, mais globalement c’est le même résultat donc on va pas chipoter.
Courge butternut ou potimarron, fais ton choix…

Continue reading “Dahl aux lentilles corail et à la courge” »

Les lundis salades izi : Les salades d’octobre

Et c’est reparti pour un classique 100% j’aime trop manger (c’est moi) : l’article des salades. Je vais essayer d’en faire un à deux par mois, salades ou soupes, ce sera plus facile pour trouver des titres. Donc ce sera l’article du lundi izi (ça rime).

Ici, des courges, du fromage, du citron confit, histoire de ne pas déprimer parce que c’est l’hiver.

Salade de potimarron rôti au miso et à la coriandre

Préchauffer le four à 180°c. Ouvrir et évider un potimarron, le couper en tranches sans retirer la peau. Les mettre sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Préparer une sauce avec 2 c à s de miso, 1 c à c rase de sucre, 2 c à s de sauce soja, 1 c à s d’huile de sésame, bien mélanger. Étaler la moitié de la sauce sur les tranches de potimarron. Enfourner 15min, retourner les tranches et étaler le reste de la sauce. 10 min de plus au four. Laisser refroidir, et servir avec de la coriandre hachée.

Salade d’avocat, de radis noir, de nori et de gomasio

21682411_10213780842577138_661826903_o

Éplucher ½ radis noir (prends le bien ferme, sinon ça ne sera pas bon), le couper en tranches très fines. Enlever la peau d’1 avocat et le noyau, tu peux même faire une rose si tu te chauffes (la mode est un peu passée sur instagram, mais je t’avais fait un tuto par là), sinon coupe le juste en tranches. Assaisonner le tout avec 1 c à s de gomasio. Servir avec des chutes de nori (c’est facultatif, mais ça ajoute un côté croquant super agréable).

Salade de tomates jaunes, burrata, graines de tournesol citron confit et basilic

Une adaptation d’une recette de Beau à la louche pour finir ce fameux citron confit, que je refais régulièrement… Aussi, j’ai complètement craqué sur un paquet de pipas hors de prix. Un bon moyen de prolonger l’été encore juste un petit peu (bientôt, il sera trop tard). D’ailleurs, en parlant de saisons, je tremble pour mon jardin d’herbes aromatiques miniatures (dans lequel, j’en profite pour te le rappeler, chaque plante porte un nom de rappeurs français, à part mon basilic qui s’appelle Hamon, sans aucune explication logique. Et une plante inconnue que je répugne à appeler Marien le Pen (parce qu’elle est arrivée d’on ne sait où et qu’elle sème la zizanie)). Ma coriandre (Vald ou PNL, je ne sais plus) est déjà décédée…
Laver 3 grosses tomates à l’ancienne, les couper en 8-10. Découper 1 burrata en morceaux, et quelques quartiers de citrons confits le plus petit possible. Dans un plat de service, mélanger tomates, burrata, 1 c à s de graines de tournesol, et le citron confit. Poivrer, verser un peu de jus de citron confit pour saler, et ajouter des feuilles de basilic. So izi. (et vrai, les gens te regardent comme si tu avais fait du gigot de 12h.)

Salade de pois-chiches aux tomates et à la chermoula

Une salade très fraîche, encore de Beau à la louche. Prendre 200g de pois-chiches secs réhydratés et cuits (je le fais en grande quantité et après je congèle : c’est moins cher et meilleur), 2-3 tomates coupées en petit cubes (bon j’ai un peu fait des gros cubes) et une sauce chermoula (mélange d’herbes et d’épices) : 6 c à s de persil haché, 6 c à s de coriandre hachée, 1 c à s d’huile d’olive, 4 c à s de jus de citron, 4 gousses d’ail pelées et émincées, 2 c à c de paprika doux, 1 c à c de cumin en poudre, 2 citrons confits émincés, poivre.

Galettes lentilles chèvre

21908860_10213860601931072_1655202115_o

Récemment, j’ai parlé de mon blog a un ami, qui était plutôt intéressé et qui m’a dit qu’il irait jeter un coup d’œil (le sujet de la discussion était un reste de carrot cake de l’anniversaire de Petit Frère N°2…). Quelques jours plus tard, il est venu me dire qu’il adorait le blog (merci !), que mes photos étaient pas terribles (merci aussi…) et m’a fait une remarque singulière : « En fait je lis ce que tu racontes mais jamais les recettes. Pourquoi tu te fatigues à faire des recettes ? C’est pas ça le plus intéressant ». Ça m’a fait marrer, je l’ai renvoyé à mon skyblog de la honte du collège si il voulait m’écouter déblatérer pendant des heures sur ma vie (adresse secrète), mais en même temps ça m’a fait penser à la raison pour laquelle j’avais créé ce site.

Même si j’adore raconter ma vie, si j’ai démarré ce blog, c’était vraiment pour pouvoir partager ma passion pour la cuisine et surtout montrer que c’était facile, que si moi je pouvais le faire, tout le monde pouvait ! Quand je vois mes amis s’extasier sur mes tupperwares, je leur répond inlassablement que c’est super facile, et que la recette est sur le blog (« Comment tu fais trop ta pub ! » me répond parfois M.) et qu’il faut pas avoir peur de faire de la cuisine. La plupart de mes recettes peuvent se faire aussi rapidement qu’un plat de pâtes, avec des restes, et surtout s’accommoder de changements dans les ingrédients ! Cette recette en est un bon exemple, un reste de dahl (classique ou à la patate douce, l’une des recettes qu’on me réclame le plus souvent, faite et refaite maintes fois), des flocons d’avoine (ou un peu de farine, ou de la chapelure), du chèvre (ou un autre fromage), des noix de cajou (ou d’autres oléagineux) et boom ! des super bonnes galettes, à manger comme des falafels en beaucoup plus simple…

Bref, il ne faut pas avoir peur de se lancer dans la cuisine, et même si parfois j’aime bien me lancer dans une recette un peu complexe, c’est surtout mes repas de tous les jours, et souvent facile et rapide ! (d’ailleurs c’est à ça que la rubrique izi money sert…)

Continue reading “Galettes lentilles chèvre” »

Courge spaghetti comme des spaghettis

21844291_10213835528664256_489365010_o

J’ai enfin découvert la magie de la courge spaghetti. Une courge qui fait des filaments ressemblants aux spaghettis, mais avec les bienfaits des légumes et pas des spaghettis bien fats (je ne cracherai jamais sur les pâtes hein. Surtout au pesto). À accommoder comme des pâtes, avec des sardines, alla putanesca, carbonara, avec du pesto, ou encore bolognaise (c’est mon cas)

Maintenant que le mode automne est on (en tous cas à Paris), je me jette sur les courges, et tu vas les voir passer…

Continue reading “Courge spaghetti comme des spaghettis” »

La Frita

21755035_10213802778365519_1017596064_o

Pour finir l’été en beauté, une recette de pied-noir super facile, un peu longue à cuire mais tellement simple ! La frita c’est tout simplement des tomates, des poivrons et des oignons confits, et cela se mange chaude ou froide, sur une tartine, une pizza, avec des œufs…

De mon côté, je suis en plein dans les galères administratives, avec les inscriptions à la fac, les papiers du boulot, la mutuelle, l’assurance et surtout mon cambriolage ! Même si j’ai retrouvé un ordi (et que je ne suis plus obligée d’attendre d’être chez mes parents ou des amis pour publier), je n’ai toujours pas d’appareil photo, mais je ne renonce pas, donc j’espère que tu pardonneras la qualité de mes photos…

Continue reading “La Frita” »

Tartare de saumon aux nectarines

DSCF4855 DSCF4860

Un tartare ultra frais et coloré, pour finir l’été en beauté. J’en profite pour te rappeler que le tartare est complètement validé #recettedelaflemme, aussi appelée #izimoney : tu découpes les ingrédients, et tu mélanges ceux de la sauce. Voilà. Pour une autre idée de tartare facile mais plus branchée hiver cette fois-ci, je te renvoie à mon tartare saumon & poire, un délice !

La recette de base de Piment Oiseau préconisait le thon, mais j’en ai pas trouvé dans mon supermarché et mon salaire de stagiaire ne valide pas les poissonneries, surtout parisiennes. Donc va pour du saumon ! En parlant de stage, le mien est bientôt fini, et très vite, j’entamerai ma dernière année d’étude (7 ans, je dois vraiment aimer ça) en alternance ! Je t’en reparle très bientôt…

Continue reading “Tartare de saumon aux nectarines” »

Caponata

DSCF4833

La caponata est une version scicilienne de la ratatouille où les légumes sont cuits avec du vinaigre et sans courgettes. Je vais être honnête avec toi, perso je reste fidèle à notre bonne vieille ratatouille. Mais ça change un peu, et en cet été maussade, ça amène un peu de soleil italien à Paris.

En parlant de vacances avortées, j’en suis réduite à récupérer des guides de voyage « pour plus tard » sans savoir si je pourrais les utiliser un de ces jours. Voilà. Pour l’instant, j’ai une bonne partie de l’Amérique latine (dans un an, je pars me faire un petit road trip, si tout va bien), la Mongolie, la côte pacifique des États-Unis et les sentiers de randonnées bretons. À suivre.

Sinon, petit update sur le site : je fais moins d’articles mais je refonds peu à peu le système des étiquettes, pour le simplifier et faire que tout soit plus facile à trouver. Par exemple, j’ai créé une étiquette poisson, j’ai unifié les recette de chef (salées et sucrées), j’ai séparé vegan sucré et salé, et tout a été simplifié dans le menu (c’est la raison pour laquelle un article sorti de nulle part fait l’inventaire des autres catégories, il sera aussi complété plus tard…). Bref, à suivre !

Continue reading “Caponata” »

Spaghettis au lait coco, tomates, basilic

DSCF4727

Cela fait un temps fou que je voulais publier cette recette. Je l’ai faite plusieurs fois mais à chaque fois sur le pouce, sans avoir d’appareil photo à proximité, pour mes frères ou des amis. Et enfin, le moment est venu.

Spaghettis au lait coco, kézako ? Et bien on fait cuire les pâtes dans un mélange d’eau et de lait coco. C’est pas très healthy mais c’est délicieux, super parfumé, confort food au top. Et aussi facile que des pâtes normales (suffit juste de remplacer une partie de l’eau, franchement ultra ultra izi). J’ai cuisiné avec les fonds de placard mais on peut ajouter des shiitakés ou du poisson ! Ou des boulettes végétariennes (ma tante m’a avouée qu’elle était fan de mes boulettes lentilles corail carottes, qu’elle fait tout le temps, je suis super émue)…

Continue reading “Spaghettis au lait coco, tomates, basilic” »