Relativement sain (enfin j’essaie)

Shakshuka à la bettrave

C’est enfin le retour de la shakshouka , après la version de printemps, une autre version d’hiver. Récemment, je cuisine encore plus d’oeufs que d’habitude : en effet, mon coloc a besoin de boîtes d’oeufs pour isoler phoniquement sa chambre (internet dit que ça marche, je te tiendrai au courant) ! Nous avons donc pour mission de faire beaucoup de crêpes et de gaufres (uniquement des recettes utilisant des oeufs, évidemment) : lorsque j’ai suggéré de faire du salé, on m’a regardé bizarrement… pourtant cette version de la shakshuka, un peu sucrée grâce à la betterave, est délicieuse.

Continue reading “Shakshuka à la bettrave” »

Salades d’hiver pour 2020

Le premier article de salades de 2020 ! Une façon de prouver que les salades d’hiver, avec des endives, des poires, du kaki, du potimarron, du radis noir… c’est bon ! Les deux dernières salades viennent de chez Clothilde donc sont d’autant plus validées !

Salade endives et kaki

Laver et enlever le pied de 4 endives (blanches ou rouges), laver et couper en morceaux 2 kakis. Éplucher et émincer 1/2 oignon rouge, et ajouter avec sel, poivre et vinaigre balsamique.

Salade poire, kakis et gorgonzola

Laver et éplucher 1 poire, l’épépiner et la couper. Laver 1 gros kaki (ou deux petits), le laver et le couper. Couper 50 g de gorgonzola, et ajouter également quelques noix de pécan. Saler, poivrer et ajouter un trait de vinaigre balsamique.

Salade de mogettes et potimarron tiède

Laver 1/2 potimarron et l’épépiner. Le faire rôtir 20min à 180°c au four avec 2 gousses d’ail épluchées et émincées, sel, poivre et ras-al-hanout. Pendant ce temps, vider et laver 200 g de mogettes en boite. Laver 1/2 botte de coriandre et la hacher. Mélanger coriandre, mogette, potimarron et des pignons de pin grillés. Servir avec une sauce de tahini, sel, poivre et miel.

Salade de pommes de terre rôties, radis noir et ciboulette

Laver 5 petites pommes de terre (ou 2 grosses), les couper en deux et les faire rôtir à 180°c au four. Laver et éplucher 1 radis noir, le râper. Mélanger radis, pommes de terres grillées, ciboulette hachée, quelques noix, et faire une sauce avec sel, poivre et 1 c à s de moutarde, 1 c à s de vinaigre de cidre.

Bon ap’ !

Deux salades d’hiver d’Ottolenghi

Parfois les gens (L. compris) trouvent cela étrange que je mange des salades froides l’hiver… Évidemment, une tomates mozza ne serait pas appropriée mais il y a plein d’associations qui fonctionnent en hiver, et pour avoir la bonne recette, je regarde toujours Ottolenghi (je ne serai pas contre un de ses bouquins pour Noël, si quelqu’un de la famille passe par ici…), en simplifant parfois les recettes. Cette fois-ci, j’ai tenté une salade à base de radis et d’oranges (qui utilise aussi les fanes !) et une salade de riz aux fruits secs et aux baies. L’assaisonnement fait tout !

Quand cet article sera publié, je serai au pôle Nord ! Courtes et intenses vacances, pas d’aurores boréales au rendez-vous a priori mais une nuit polaire et un voyage de fou. Et cela fera du bien car je n’ai pas pris de vacances à Noël, et avec les grèves, il sera difficile de rentrer à la maison pour peu de temps…

Continue reading “Deux salades d’hiver d’Ottolenghi” »

Les premières soupes de 2019

Il était temps, en plein froid hivernal doublé de grèves, de publier quelques soupes bien réconfortantes.

Personnellement, les grèves ne me touchent pas trop, vu que je me déplace pas mal en vélo, mais dès que le trajet dépasse deux ou trois arrondissements, avec le froid, c’est un peu difficile. J’ai donc pu voir toute ma vie sociale dégringoler en une semaine (et mon week-end à Avignon être annulé)… Je suis d’autant plus contente d’avoir mes nouveaux colocs pour me tenir compagnie. Un chat, un sapin, Netflix et une bière, ça aide à ne pas déprimer. Tu rajoutes la soupe et tu seras presque content de ne pas avoir de transports.

Soupe patate douce poire

Éplucher et émincer 1 oignon, le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Une fois transparent, ajouter 1 patate douce épluchée et coupée en morceaux, 1 poire épépinée et coupée en morceaux (épluchée si elle n’est pas bio), 1 bouillon cube, du gingembre et de la cannelle. Recouvrir d’eau et laisser mijoter jusqu’à ce que la patate douce soit bien cuite. Mixer. Rectifier l’asaisonnement si nécessaire.

Soupe palestinienne au kale et aux beignets

Il ne faut pas hésiter à avoir la main lourde sur les épices pour que le bouillon soit bien parfumé !

  • 1 botte de kale
  • 1 oignon
  • 1 bouillon cube
  • Sel, poivre, 4 épices

Pour les dumplings :

  • 2 oeufs
  • 10 c à s de farine
  • Sel, poivre, 4 épices, cumin, piment d’espelette
  • 1/2 c à s de crème épaisse
  • 1/2 botte de coriandre hâchée

Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Au bout de 5 min, ajouter le kale lavé et grossièrement haché et le faire tomber comme les épinards. Une fois que le mélange a bien réduit, prélever une grosse c à s pour les dumplings. Ajouter ensuite les épices et le bouillon cube avec 800ml d’eau et faire cuire à feu doux.

Mélanger les ingrédients des dumplings avec le mélange oignon/kale prélevé. On doit obtenir une pâte épaisse et très collante. Avec deux cuillères (si besoin légèrement huilées), former des boulettes et les déposer dans le bouillon, jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface. Une fois remontées (5-10min), elles sont cuites. Servir le bouillon avec les dumplings aussitôt.

Soupe de poivrons jaunes

Une soupe étonnante, assez sucrée, et très facile !

Éplucher et émincer 1/2 oignon, le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Laver et épépiner 3 poivrons jaunes. Les coupes en lamelles. Les faire revenir avec l’oignon : lorsque l’oignon est transparent, recouvrir tout juste d’eau et ajouter un bouillon cube. Laisser revenir environ 30 min jusqu’à ce que le poivron soit bien cuit. Mixer. Saler et poivrer si nécessaire.

Bon ap’ !

Boulettes de sarrasin au parmesan, mozzarella et sauge

Depuis que j’ai commencé à faire de la muscu (oui), j’écoute beaucoup de podcasts. Très vite, je m’ennuie si je ne fais qu’écouter des chansons et les épisodes de Naheulbeuk n’ont pas duré très longtemps. J’apprends donc plein de choses avec Culture 2000, je rigole avec 2HDP,et depuis peu, je me suis mise à Change ma vie. Moi qui suis très stréssée de manière générale, un poadcast qui explique les émotions m’aide de voir tous ces mécanismes qui m’empêchent de me relaxer et d’être positive. Bref, tout ça pour dire qu’en devenant vieille, on essaie de s’améliorer sur des trucs.

Et ma super transition, c’est que le kasha fait partie des trucs sur lesquels je m’améliore. J’avais complètement raté une recette à base de kasha il y a plus d’un an, et ça m’avait dégoutée pour un moment. J’ai décidé de réessayer en changeant la forme et en revenant à ma passion : les boulettes végés, fourrées à la mozza, avec une sauce tomate. Un vrai délice, et en plus tu utilises du vieux pain pour ça.

Continue reading “Boulettes de sarrasin au parmesan, mozzarella et sauge” »

Riz au safran au four de Jamie Oliver

Lorsque j’ai découvert cette recette de Jamie Oliver, je me suis dit que c’était enfin le moment d’utiliser le safran ramené par mon cher père de son voyage en Iran, au milieu de boîtes d’épices, de sucre parfumé au safran (oui) et de tissus. Ce voyage en Iran était porteur de plein d’inquiétudes, autant par rapport au voyage en lui-même que par rapport aux problèmes qui peuvent survenir quand quelqu’un ayant « Iran » sur son passeport essaie de visiter sa fille aux États-Unis.

Évidemment, tout s’est bien passé (même si le passeport n’a pas encore été testé pour les États-Unis) et j’ai donc depuis à ma disposition un pot entier de safran… Ici, le riz cuit dans de l’eau parfumée à cette épice, avec des oignons et de la pâte de tomates séchées (tu peux mixer des tomates séchées pour remplacer). Le fait de terminer la cuisson au four rend le riz fondant et parfumé : le mieux est d’avoir une poêle très haute, qui passe au four. Personnellement, j’ai commencé dans une poêle et ai transvasé dans un plat passat au four, mais si tu veux m’acheter un cadeau de Noël (indice : oui), je veux bien une poêle en fonte de type staub. Merci.

Continue reading “Riz au safran au four de Jamie Oliver” »

Tarte rustique de butternut, sauge et oignons confits

Cette tarte est une variation de cette version, mais honnêtement elle est encore plus « doudou ». Les oignons caramélisés et la butternut fondante s’accordent parfaitement, et vu ma passion pour la sauge depuis mon séjour à NY (sauge qu’on trouve d’ailleurs très difficilement en France), je ne pouvais que l’adopter.

En ce moment, j’essaie de retourner à mes anciennes habitudes lilloises et notamment de trouver un marché ou une amap à des prix raisonnables. L’exercice est difficile à Paris, mais je n’en peux plus des légumes qui n’ont pas de goût du casino en bas de chez moi… Seulement c’est contraignant, je sors tard du boulot/sport, je suis rarement à la maison le week-end. En bref, si tu as une solution miracle, n’hésite pas !

Continue reading “Tarte rustique de butternut, sauge et oignons confits” »

Curry de boulettes de poulet avec condiment à la mangue

En ce moment, je me prépare à retourner à New York pour une semaine de vacances ; à mon grand désespoir, je vais devoir rater Thanksgiving (et le séjour en Floride qui allait avec), mais j’ai réussi à convaincre mes amis de faire un Friendsgiving en avance ! J’ai donc pris en charge le menu : si faire la dinde moi-même me paraît au dessus de mes moyens (et un peu chiant), je maîtrise le sujet des desserts, celui du pain, et des accompagnements. Par rapport au Friendsgiving de l’année dernière, j’aimerais élever un peu le niveau et te partager plus de recettes…

En attendant, avec le froid, je recommence les soupes et les plats doudous type currys ou tajines… Celui-ci est délicieux, doux mais réhaussé par le condiment de mangue épicé, qui me rappelle un peu ce dessert qu’on trouve beaucoup dans la rue aux États-Unis… En plus les boulettes se cuisent au four !

Continue reading “Curry de boulettes de poulet avec condiment à la mangue” »

Chili sin carne 2.0 à base de quinoa

Après mon chili sin carne à base de protéines de soja, j’ai voulu tester autre chose, avec du quinoa, parce que parfois c’est galère de se procurer ces fameuses protéines. Et j’en ai profité pour trouver la clé d’un bon chili, qui n’est pas, comme certains l’ont affirmé, un carré de chocolat, mais bien le adobo seasonning, un mix d’épices d’Amérique Latine qui a l’air super chimique mais est délicieux !

Si ces épices sont difficiles à trouver en France, j’ai la chance d’avoir L. qui m’en a ramené illégalement de New York. Oui, car maintenant, on ne peut plus rien transporter de commestible entre les deux pays, même pas un paquet de cookies. Ceci dit je pense que c’est plus flexible dans le sens US -> France.

En effet, pour avoir voulu venir une fois avec un saucisson acheté en duty free (a un prix outrageusement élevé), à chaque fois que je dois passer la douane, je subis maintenant  plusieurs heures de contrôles sans avoir le droit à mon téléphone ou à récupérer mes affaires, pendant qu’on me pose plein de questions hyper précises sur les études que j’ai passé aux États-Unis, ce que fait L. (est-il vraiment Américain ?) et sur mon travail en France.

Pour. Un. Saucisson. Duty. Free.

Respectez les lois, les enfants, c’est la leçon de mon histoire.

Continue reading “Chili sin carne 2.0 à base de quinoa” »

Brochettes de tofu fumé, butternut et menthe

ENFIN LA SAISON DES COURGES REPREND !

Après plusieurs rounds de potimarron rôti, mon favori qui m’avait beaucoup manqué l’année dernière aux US, je pars sur de la courge butternut ! Ici rien de compliqué, mais la présentation fait assez plaisir : je regarde de plus en plus la bouffe sur Instagram pour des inspirations de présentation, même si l’hiver c’est dur quand on travaille d’avoir une bonne lumière et de faire un truc sympa.

J’arrive dans une période de la vie ou le temps et les saisons ne sont plus du tout rythmés par le rythme scolaire ; c’est assez étrange de voir défiler les mois sans vraiment avoir d’échéances ou de grands événements marquants attendus tels les examens ou le passage d’une année scolaire à l’autre. Du coup, je rythme le temps avec mes voyages à NY et les visites de L., et finalement, on s’en sort pas si mal.

Continue reading “Brochettes de tofu fumé, butternut et menthe” »