Relativement sain (enfin j’essaie)

Courge butternut forestière

Dans mes tiroirs, j’ai pas mal de recettes d’automne/hiver qui n’ont toujours pas été publiées. Avant que le printemps ne s’installe, je te partage donc cette courge rôtie super facile avec des champignons et des herbes de Provence.

J’ai récemment eu un gros débat avec des amis au sujet des champignons lors d’un dîner qu’on préparait tous ensemble. Je fais en général le choix de la simplicité (comprendre : flemme), et je les lave rapidement avant des les couper. Une de mes amies, outrée, a expliqué qu’il ne fallait surtout pas les laver, juste les éplucher avant de les couper : cela évite qu’ils deviennent plus humides et débarasse le légume des pesticides extérieurs. Intervient mon ami A., qui déclare dédaigneusement que les pesticides sont le cadet de nos soucis, les champignons étant l’un des légumes qui absorde le plus la radioactivité, et que la partie extérieure du champignon est foutue sur plusieurs centimètres de profondeur, donc enlever la peau est inutile, mieux vaut ne pas les manger.

On a pas vérifié les infos (et de toute façon, le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière donc tout va bien), et on a quand même mangé les champignons. Maintenant, je te laisse faire ton choix.

Continue reading “Courge butternut forestière” »

Endives au gratin au saumon

Une version un peu twistée des endives au jambon, un peu plus healthy avec ma béchamel parfaite à base de haricots blancs. Pour l’année 2020, j’en avais déjà parlé, je veux acheter viande et poisson uniquement s’ils sont de bonne qualité, bios et péchés/élevés de manière responsable OU dans le coin anti-gaspillage du supermar)ché (à consommer le jour même et donc moins cher, c’est un bonus). Dans les deux cas, je me dis que je fais une bonne action (même si je suppose que tout le monde ne serait pas d’accord avec moi). Autant, mon lieu était issu du coin anti-gaspillage moins cher, autant ce saumon m’a un peu coûté les yeux de la tête, d’où le fait que j’en ai fait que deux et que la proportion saumon/endive n’était pas optimale. Cependant, ce plat était délicieux, super facile à faire (surtout avec ma béchamel izi) !

Continue reading “Endives au gratin au saumon” »

Lieu au four d’inspiration asiatique

Ce week-end, Petit frère N°3 est venu rendre visite à Petit Frère N°2 et moi-même à Paris. Nous avons passé le samedi à manger chinois dans le 13eme, mon ancien quartier, n’avons pas pu faire du batobus à cause de la crue de la Seine, avons été au Musée d’Histoire naturelle (et ça faisait longtemps), acheter des mangas, et nous sommes séparés pour la soirée, N°3 dormant chez N°2.

Le lendemain, ils viennent déjeuner chez moi, je réfléchis rapidement : clairement, ils ont mangé des pâtes la veille au soir (je sais à qui j’ai à faire), donc, pour changer et selon la pure tradition paternelle, je fais du riz basmati et du poisson. Comment échapper alors au basique poisson-au-four-avec-un-peu-de-citron ? Je vide le congélo et les placards et je bidouille cette recette d’inspiration asiatique, super facile et rapide… et c’était délicieux. J’ai ajouté également un peu de soupe potimarron haricots blancs citron confit décongelée, ce qui m’a valu la remarque de la part de Petit Frère N°3 que « décidément tu aimes beaucoup le citron ». Le pauvre étant un peu enrhumé, il n’a que moyennement profité de cette deuxième journée venteuse, mais c’était bien quand même.

Continue reading “Lieu au four d’inspiration asiatique” »

Kasha-sotto aux champignons

Tu ne vas pas trouver ici de recette de gâteau rose ou en forme de coeur car je n’ai jamais été très Saint Valentin. Ce n’est pas le genre de fête à laquelle je pense et pour laquelle je souhaite organiser quelque chose : cette année, j’ai donc rejoins une amie pour aller voir la dernière pièce de Michalik, Une histoire d’amour -ça tombait bien. C’était magnifique mais surtout hyper triste. Maintenant, j’écoute Aznavour en boucle, et je pense que je suis encore plus détachée de la Saint Valentin !

En dehors de cette fête peu importante, je continue tout de même à cuisiner, et surtout je continue dans ma frénésie kasha. J’ai donc tenté le fameux kasha-sotto, un risotto mais avec du kasha à la place du riz (jusque là c’est facile) (il paraît que tu peux le faire aussi avec des coquillettes, à tester). Un résultat délicieux, qui convient très bien à la texture du kasha, pas toujours facile à cuisiner (trouver la méthode de cuisson parfaite, c’est mon but).

Continue reading “Kasha-sotto aux champignons” »

Soupe potimarron, haricots blancs et citron confit

Autant la soupe thaïe lentilles patate douce et citronnelle était dans mes coups de coeur 2018, autant celle-ci sera dans mes coups de coeur 2020… Je l’ai trouvée chez Bernard, et l’association, bien qu’étrange, est vraiment délicieuse. En plus j’ai fini mes citrons confits dedans et il était temps (ils étaient limite périmés).

Le temps parisien est à la grisaille et j’ai hâte de repartir pour quelques semaines à New York et en Floride : le bilan carbone est désastreux, mais il s’agira de vacances bien méritées, avec L., sa famille, et même un de mes cousins ! J’espère apprendre à faire des pan de bono et cuisiner plein de recettes à base de sauge, et franchement, si ça ce ne sont pas des bonnes raisons pour partir à l’autre bout du monde…

Continue reading “Soupe potimarron, haricots blancs et citron confit” »

Poulet rôti et fenouil à l’orange de Nigella

Faire des résolutions pour la nouvelle année est toujours compliqué. Il y a toujours deux discours opposés mais un peu moralisateurs qui s’affrontent : celui qui prône les résolutions, l’amélioration de soi, le progrés, et celui qui prône la fin desdites résolutions et un chemin vers l’acceptation. Perso je ne me prononce pas, mais j’aime bien me mettre des petits défis sans trop de pression. Du coup, je m’en suis fait par niveau de difficultés, comme pour les boss de jeux vidéos :

0 : porter plus souvent mes doc martens ressorties du placard

1 : réduire grandement nos déchets et notamment le plastique qu’on consomme dans l’appart (plutôt izi. Plus d’éponges, plus de coton tiges, de cotons démaquillants, de sopalin…)

2 : faire tous nos produits de ménage maison (petit blocage sur la lessive maison ici parce qu’on aime pas trop le pré-détachage parce que nous sommes des flemmasses)

3 : arrêter de payer le métro et me déplacer quasi excluivement à vélo (mais quand tu vas régulièrement à l’aéroport c’est un peu avantageux de prendre un abonnement de métro et après tu te fais avoir)

4 : ne plus acheter de fringues neuves

5 : enfin faire un stollen pour Noël (après 4 ans d’essais sans jamais trouver l’occasion)

6 : finir ma partie de Zelda commencée au collège avec Petit Frère n°3

7 : maintenir l’index du blog à jour

Je te tiendrai au courant de comment ça marche. En attendant, j’ai testé une nouvelle recette de Nigella Lawson afin d’affirmer mon nouvel amour pour le fenouil… Une recette assez simple, avec un petit temps de repos pour la marinade, et qui fait quand même son petit effet…

Continue reading “Poulet rôti et fenouil à l’orange de Nigella” »

Shakshouka à la betterave

C’est enfin le retour de la shakshouka , après la version de printemps, une autre version d’hiver. Récemment, je cuisine encore plus d’oeufs que d’habitude : en effet, mon coloc a besoin de boîtes d’oeufs pour isoler phoniquement sa chambre (internet dit que ça marche, je te tiendrai au courant) ! Nous avons donc pour mission de faire beaucoup de crêpes et de gaufres (uniquement des recettes utilisant des oeufs, évidemment) : lorsque j’ai suggéré de faire du salé, on m’a regardé bizarrement… pourtant cette version de la shakshuka, un peu sucrée grâce à la betterave, est délicieuse.

Continue reading “Shakshouka à la betterave” »

Salades d’hiver pour 2020

Le premier article de salades de 2020 ! Une façon de prouver que les salades d’hiver, avec des endives, des poires, du kaki, du potimarron, du radis noir… c’est bon ! Les deux dernières salades viennent de chez Clothilde donc sont d’autant plus validées !

Salade endives et kaki

Laver et enlever le pied de 4 endives (blanches ou rouges), laver et couper en morceaux 2 kakis. Éplucher et émincer 1/2 oignon rouge, et ajouter avec sel, poivre et vinaigre balsamique.

Salade poire, kakis et gorgonzola

Laver et éplucher 1 poire, l’épépiner et la couper. Laver 1 gros kaki (ou deux petits), le laver et le couper. Couper 50 g de gorgonzola, et ajouter également quelques noix de pécan. Saler, poivrer et ajouter un trait de vinaigre balsamique.

Salade de mogettes et potimarron tiède

Laver 1/2 potimarron et l’épépiner. Le faire rôtir 20min à 180°c au four avec 2 gousses d’ail épluchées et émincées, sel, poivre et ras-al-hanout. Pendant ce temps, vider et laver 200 g de mogettes en boite. Laver 1/2 botte de coriandre et la hacher. Mélanger coriandre, mogette, potimarron et des pignons de pin grillés. Servir avec une sauce de tahini, sel, poivre et miel.

Salade de pommes de terre rôties, radis noir et ciboulette

Laver 5 petites pommes de terre (ou 2 grosses), les couper en deux et les faire rôtir à 180°c au four. Laver et éplucher 1 radis noir, le râper. Mélanger radis, pommes de terres grillées, ciboulette hachée, quelques noix, et faire une sauce avec sel, poivre et 1 c à s de moutarde, 1 c à s de vinaigre de cidre.

Bon ap’ !

Deux salades d’hiver d’Ottolenghi

Parfois les gens (L. compris) trouvent cela étrange que je mange des salades froides l’hiver… Évidemment, une tomates mozza ne serait pas appropriée mais il y a plein d’associations qui fonctionnent en hiver, et pour avoir la bonne recette, je regarde toujours Ottolenghi (je ne serai pas contre un de ses bouquins pour Noël, si quelqu’un de la famille passe par ici…), en simplifant parfois les recettes. Cette fois-ci, j’ai tenté une salade à base de radis et d’oranges (qui utilise aussi les fanes !) et une salade de riz aux fruits secs et aux baies. L’assaisonnement fait tout !

Quand cet article sera publié, je serai au pôle Nord ! Courtes et intenses vacances, pas d’aurores boréales au rendez-vous a priori mais une nuit polaire et un voyage de fou. Et cela fera du bien car je n’ai pas pris de vacances à Noël, et avec les grèves, il sera difficile de rentrer à la maison pour peu de temps…

Continue reading “Deux salades d’hiver d’Ottolenghi” »

Les premières soupes de l’hiver 2019

Il était temps, en plein froid hivernal doublé de grèves, de publier quelques soupes bien réconfortantes.

Personnellement, les grèves ne me touchent pas trop, vu que je me déplace pas mal en vélo, mais dès que le trajet dépasse deux ou trois arrondissements, avec le froid, c’est un peu difficile. J’ai donc pu voir toute ma vie sociale dégringoler en une semaine (et mon week-end à Avignon être annulé)… Je suis d’autant plus contente d’avoir mes nouveaux colocs pour me tenir compagnie. Un chat, un sapin, Netflix et une bière, ça aide à ne pas déprimer. Tu rajoutes la soupe et tu seras presque content de ne pas avoir de transports.

Soupe patate douce poire

Éplucher et émincer 1 oignon, le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Une fois transparent, ajouter 1 patate douce épluchée et coupée en morceaux, 1 poire épépinée et coupée en morceaux (épluchée si elle n’est pas bio), 1 bouillon cube, du gingembre et de la cannelle. Recouvrir d’eau et laisser mijoter jusqu’à ce que la patate douce soit bien cuite. Mixer. Rectifier l’asaisonnement si nécessaire.

Soupe palestinienne au kale et aux beignets

Il ne faut pas hésiter à avoir la main lourde sur les épices pour que le bouillon soit bien parfumé !

  • 1 botte de kale
  • 1 oignon
  • 1 bouillon cube
  • Sel, poivre, 4 épices

Pour les dumplings :

  • 2 oeufs
  • 10 c à s de farine
  • Sel, poivre, 4 épices, cumin, piment d’espelette
  • 1/2 c à s de crème épaisse
  • 1/2 botte de coriandre hâchée

Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Au bout de 5 min, ajouter le kale lavé et grossièrement haché et le faire tomber comme les épinards. Une fois que le mélange a bien réduit, prélever une grosse c à s pour les dumplings. Ajouter ensuite les épices et le bouillon cube avec 800ml d’eau et faire cuire à feu doux.

Mélanger les ingrédients des dumplings avec le mélange oignon/kale prélevé. On doit obtenir une pâte épaisse et très collante. Avec deux cuillères (si besoin légèrement huilées), former des boulettes et les déposer dans le bouillon, jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface. Une fois remontées (5-10min), elles sont cuites. Servir le bouillon avec les dumplings aussitôt.

Soupe de poivrons jaunes

Une soupe étonnante, assez sucrée, et très facile !

Éplucher et émincer 1/2 oignon, le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Laver et épépiner 3 poivrons jaunes. Les coupes en lamelles. Les faire revenir avec l’oignon : lorsque l’oignon est transparent, recouvrir tout juste d’eau et ajouter un bouillon cube. Laisser revenir environ 30 min jusqu’à ce que le poivron soit bien cuit. Mixer. Saler et poivrer si nécessaire.

Bon ap’ !