Relativement sain (enfin j’essaie)

Les lundis salades izi : Les salades d’octobre

Et c’est reparti pour un classique 100% j’aime trop manger (c’est moi) : l’article des salades. Je vais essayer d’en faire un à deux par mois, salades ou soupes, ce sera plus facile pour trouver des titres. Donc ce sera l’article du lundi izi (ça rime).

Ici, des courges, du fromage, du citron confit, histoire de ne pas déprimer parce que c’est l’hiver.

Salade de potimarron rôti au miso et à la coriandre

Préchauffer le four à 180°c. Ouvrir et évider un potimarron, le couper en tranches sans retirer la peau. Les mettre sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Préparer une sauce avec 2 c à s de miso, 1 c à c rase de sucre, 2 c à s de sauce soja, 1 c à s d’huile de sésame, bien mélanger. Étaler la moitié de la sauce sur les tranches de potimarron. Enfourner 15min, retourner les tranches et étaler le reste de la sauce. 10 min de plus au four. Laisser refroidir, et servir avec de la coriandre hachée.

Salade d’avocat, de radis noir, de nori et de gomasio

21682411_10213780842577138_661826903_o

Éplucher ½ radis noir (prends le bien ferme, sinon ça ne sera pas bon), le couper en tranches très fines. Enlever la peau d’1 avocat et le noyau, tu peux même faire une rose si tu te chauffes (la mode est un peu passée sur instagram, mais je t’avais fait un tuto par là), sinon coupe le juste en tranches. Assaisonner le tout avec 1 c à s de gomasio. Servir avec des chutes de nori (c’est facultatif, mais ça ajoute un côté croquant super agréable).

Salade de tomates jaunes, burrata, graines de tournesol citron confit et basilic

Une adaptation d’une recette de Beau à la louche pour finir ce fameux citron confit, que je refais régulièrement… Aussi, j’ai complètement craqué sur un paquet de pipas hors de prix. Un bon moyen de prolonger l’été encore juste un petit peu (bientôt, il sera trop tard). D’ailleurs, en parlant de saisons, je tremble pour mon jardin d’herbes aromatiques miniatures (dans lequel, j’en profite pour te le rappeler, chaque plante porte un nom de rappeurs français, à part mon basilic qui s’appelle Hamon, sans aucune explication logique. Et une plante inconnue que je répugne à appeler Marien le Pen (parce qu’elle est arrivée d’on ne sait où et qu’elle sème la zizanie)). Ma coriandre (Vald ou PNL, je ne sais plus) est déjà décédée…
Laver 3 grosses tomates à l’ancienne, les couper en 8-10. Découper 1 burrata en morceaux, et quelques quartiers de citrons confits le plus petit possible. Dans un plat de service, mélanger tomates, burrata, 1 c à s de graines de tournesol, et le citron confit. Poivrer, verser un peu de jus de citron confit pour saler, et ajouter des feuilles de basilic. So izi. (et vrai, les gens te regardent comme si tu avais fait du gigot de 12h.)

Salade de pois-chiches aux tomates et à la chermoula

Une salade très fraîche, encore de Beau à la louche. Prendre 200g de pois-chiches secs réhydratés et cuits (je le fais en grande quantité et après je congèle : c’est moins cher et meilleur), 2-3 tomates coupées en petit cubes (bon j’ai un peu fait des gros cubes) et une sauce chermoula (mélange d’herbes et d’épices) : 6 c à s de persil haché, 6 c à s de coriandre hachée, 1 c à s d’huile d’olive, 4 c à s de jus de citron, 4 gousses d’ail pelées et émincées, 2 c à c de paprika doux, 1 c à c de cumin en poudre, 2 citrons confits émincés, poivre.

Aubergines grillées, sauce blanche et grenade d’Ottolenghi

J’ai bien du te parler dix mille fois de à quel point j’adorais Ottolenghi (qui, rappelons le encore une fois, n’est pas végétarien, même si Plenty et Plenty More sont des bibles végés (et je les veux mais j’ai pas d’argent. Je pose ça là c’est Noël dans pas longtemps)). J’ai donc enfin testé sa recette phare, qu’on voit partout parce qu’elle est colorée (et délicieuse) : des aubergines fondantes avec une sauce crémeuse fraîche, des graines de grenade acidulées et des noix de cajou croquantes (tout un programme je te dis).

C’est ultra facile, avec un temps de préparation ridicule (soit couper les aubergines, en gros) mais trèèèès long à cuire. Si tu es déjà en train de crever la dalle, fais pas ça, conseil d’ami.

Continue reading “Aubergines grillées, sauce blanche et grenade d’Ottolenghi” »

Galettes lentilles chèvre

21908860_10213860601931072_1655202115_o

Récemment, j’ai parlé de mon blog a un ami, qui était plutôt intéressé et qui m’a dit qu’il irait jeter un coup d’œil (le sujet de la discussion était un reste de carrot cake de l’anniversaire de Petit Frère N°2…). Quelques jours plus tard, il est venu me dire qu’il adorait le blog (merci !), que mes photos étaient pas terribles (merci aussi…) et m’a fait une remarque singulière : « En fait je lis ce que tu racontes mais jamais les recettes. Pourquoi tu te fatigues à faire des recettes ? C’est pas ça le plus intéressant ». Ça m’a fait marrer, je l’ai renvoyé à mon skyblog de la honte du collège si il voulait m’écouter déblatérer pendant des heures sur ma vie (adresse secrète), mais en même temps ça m’a fait penser à la raison pour laquelle j’avais créé ce site.

Même si j’adore raconter ma vie, si j’ai démarré ce blog, c’était vraiment pour pouvoir partager ma passion pour la cuisine et surtout montrer que c’était facile, que si moi je pouvais le faire, tout le monde pouvait ! Quand je vois mes amis s’extasier sur mes tupperwares, je leur répond inlassablement que c’est super facile, et que la recette est sur le blog (« Comment tu fais trop ta pub ! » me répond parfois M.) et qu’il faut pas avoir peur de faire de la cuisine. La plupart de mes recettes peuvent se faire aussi rapidement qu’un plat de pâtes, avec des restes, et surtout s’accommoder de changements dans les ingrédients ! Cette recette en est un bon exemple, un reste de dahl (classique ou à la patate douce, l’une des recettes qu’on me réclame le plus souvent, faite et refaite maintes fois), des flocons d’avoine (ou un peu de farine, ou de la chapelure), du chèvre (ou un autre fromage), des noix de cajou (ou d’autres oléagineux) et boom ! des super bonnes galettes, à manger comme des falafels en beaucoup plus simple…

Bref, il ne faut pas avoir peur de se lancer dans la cuisine, et même si parfois j’aime bien me lancer dans une recette un peu complexe, c’est surtout mes repas de tous les jours, et souvent facile et rapide ! (d’ailleurs c’est à ça que la rubrique izi money sert…)

Continue reading “Galettes lentilles chèvre” »

Tarte au potimarron, chèvre et noisettes

21951780_10213860480248030_951797644_o

L’automne est définitivement arrivé. En plus du temps parisien pourri et des feuilles qui roussissent, on commence à voir des enfants qui ramassent les marrons sur les bords de Seine… ce que je me suis également empressée de faire, sous le regard désespéré de P. Et puis aussi, les courges débarquent en puissance ! Je me suis donc jetée sur les potimarrons, et vous allez voir se multiplier les recettes de courge, comme d’habitude en automne (et déjà, la courge spaghetti…). Que faire pour commencer ? Un truc classique et rapide, pour se remettre dans le bain. Et quelque chose qui puisse se manger froid dans les tupperwares à la fac (car oui j’ai repris la fac et les tupperwares). Voilà donc une tarte 100% automne ! Une pâte brisée aux lentilles, de la moutarde, du chèvre, du potimarron, des noisettes et du sel fou…

Du coup, j’en enfin fini ce paquet de farine de lentilles que je me trainais depuis un moment, et la satisfaction de ne plus le voir encombrer mes étagères est immense.

Continue reading “Tarte au potimarron, chèvre et noisettes” »

Courge spaghetti comme des spaghettis

21844291_10213835528664256_489365010_o

J’ai enfin découvert la magie de la courge spaghetti. Une courge qui fait des filaments ressemblants aux spaghettis, mais avec les bienfaits des légumes et pas des spaghettis bien fats (je ne cracherai jamais sur les pâtes hein. Surtout au pesto). À accommoder comme des pâtes, avec des sardines, alla putanesca, carbonara, avec du pesto, ou encore bolognaise (c’est mon cas)

Maintenant que le mode automne est on (en tous cas à Paris), je me jette sur les courges, et tu vas les voir passer…

Continue reading “Courge spaghetti comme des spaghettis” »

La Frita

21755035_10213802778365519_1017596064_o

Pour finir l’été en beauté, une recette de pied-noir super facile, un peu longue à cuire mais tellement simple ! La frita c’est tout simplement des tomates, des poivrons et des oignons confits, et cela se mange chaude ou froide, sur une tartine, une pizza, avec des œufs…

De mon côté, je suis en plein dans les galères administratives, avec les inscriptions à la fac, les papiers du boulot, la mutuelle, l’assurance et surtout mon cambriolage ! Même si j’ai retrouvé un ordi (et que je ne suis plus obligée d’attendre d’être chez mes parents ou des amis pour publier), je n’ai toujours pas d’appareil photo, mais je ne renonce pas, donc j’espère que tu pardonneras la qualité de mes photos…

Continue reading “La Frita” »

Kimchi maison

21618263_10213780848777293_693670139_o

21682631_10213780857577513_37717057_o

Ce n’est pas la première fois que je t’en parle, mais depuis un moment, j’essaie le kimchi maison. Tu sais, ce condiment super pimenté, ce chou fermenté coréen qu’ils servent non stop en Corée (même si tu achètes une bière). J’avais déjà essayé plusieurs fois, mais avec la recette de Piment Oiseau, j’ai trouvé le jackpot ! C’est un peu long mais ça se garde très très longtemps et qu’est ce que c’est bon… Je te donne des grosses proportions, n’hésite pas à diviser par deux !

Et puis avec, tu peux faire du riz frit au kimchi par exemple, ou une poêlée de légumes au kimchi… perso je le mange juste comme ça

Continue reading “Kimchi maison” »

Falafels aux fêves

21682666_10213780847777268_1974096109_o21640575_10213780847257255_730051119_o

Dimanche, nous avons fait un repas familial parisien, avec les cousins bretons délocalisés depuis peu à Paris. L’arrivée à Paris, pour moi c’est quelque chose d’assez difficile : quitter le rythme et la vie nocturne effrénée de province pour trouver les prix et les transports parisiens, ça mine le moral. Donc rien de tel qu’un repas en famille. Et quand on fait ça, j’aime bien faire des mézzés (comme ici).

Mettant cette fois-ci à profit le livre de cuisine de Clea, j’ai fait des falafels, que j’ai servi avec salade de crudités, sauce yaourt menthe, sauce tahini miel, chou rouge et kimchi (mais ça ça n’a pas de rapport. Bientôt je te donne ma recette d’ailleurs). Possibilité supplémentaire : l’accompagner de pitas, ou de naans au fromage ou de pudina paratha, pour le choc des cultures.

J’ai déjà fait des falafels, ici pas grande différence mais j’en profite pour tout te ré-expliquer. Très très simple, pratiquement aucun effort, mais beaucoup d’attente. Le truc le plus important, c’est d’utiliser des pois chiches SECS, et de les réhydrater et bien sécher avant de s’y mettre. Après, en gros, il suffit de    mixer et de faire frire.

Continue reading “Falafels aux fêves” »

Tartare de saumon aux nectarines

DSCF4855 DSCF4860

Un tartare ultra frais et coloré, pour finir l’été en beauté. J’en profite pour te rappeler que le tartare est complètement validé #recettedelaflemme, aussi appelée #izimoney : tu découpes les ingrédients, et tu mélanges ceux de la sauce. Voilà. Pour une autre idée de tartare facile mais plus branchée hiver cette fois-ci, je te renvoie à mon tartare saumon & poire, un délice !

La recette de base de Piment Oiseau préconisait le thon, mais j’en ai pas trouvé dans mon supermarché et mon salaire de stagiaire ne valide pas les poissonneries, surtout parisiennes. Donc va pour du saumon ! En parlant de stage, le mien est bientôt fini, et très vite, j’entamerai ma dernière année d’étude (7 ans, je dois vraiment aimer ça) en alternance ! Je t’en reparle très bientôt…

Continue reading “Tartare de saumon aux nectarines” »