bla bla

Avant / après des photos pourites

Ah, ça faisait longtemps !

A l’occasion de la saison des figues, j’ai refait quelques unes de mes recettes et j’ai vu que j’avais accumulé pas mal de avant / après…

Si tu veux revoir les précédentes éditions : avant/après 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8 !

Gnocchis de potimarron

La lumière et la forme des gnocchis les ont sauvés

Lasagnes de ravioles à la courgette et au saumon

A l’époque j’avais pris les photos sur mon appareil photo…

Galettes de riz et de courgette

Le réveil en fond, bof.

Figues au bacon et au brie

Le flou, c’est plus possible…

Best of 2021

Enfin, le best of de l’année 2021 ! (je dis enfin mais je suis la seule à l’attendre) Et bonne année !

Le best of est toujours un moment un peu nostalgique pour moi, où je revis mon année, redécouvre mes humeurs et les différents évènements, et franchement, 2021 n’a pas été beaucoup plus tendre avec moi que 2020. Je ne sais pas si l’année 2022 sera meilleure (surtout vu que c’est ce que j’espérais pour 2021 après un 2020 pourri et que ma demande n’a pas été satisfaite) mais je l’espère !

Cela a été une année un peu dure niveau travail, niveau covid, niveau santé, niveau éloignement avec L… J’ai moins voyagé, j’ai été malade de août à décembre (globalement) et j’ai beaucoup travaillé. Je suis un peu nostalgique de la période étudiante / début d’emploi, où j’avais l’impression que les années à venir étaient pleines de surprises et de possibilités, je crois que là je suis vraiment une adulte (et j’ai même pas encore 30 ans !)

Niveau cuisine, je retiens de 2021 de plus en plus de cuisine végétarienne et de recettes de la flemme mais moins de patisserie, vu que mon emploi du temps a été vraiment bien rempli, mais avec de très belles découvertes ! Pour 2022 j’aimerais bien travailler plus d’articles globaux avec des idées thématiques, des trucs un peu plus expérimentaux mais aussi plus de techniques. Je vais égalemnt essayer de passer définitivement le cap végétarien !

Côté perso, j’espère respirer un peu plus au boulot et niveau santé et ques les frontières ouvrent vraiment, pour pouvoir reprendre un peu plus « la vie comme avant ».

Après cette introduction un peu déprimante et un peu à l’image de mon année, c’est parti pourle best of des recettes !

Janvier

Lasagnes végétariennes aux courge, ricotta et tomate                Boulettes d’agneau feta et herbes fraîches

Le mois de janvier a été plutôt compliqué, avec de gros changements au boulot, plein de questions non résolues, le couvre-feu infini, mais heureusement il y a aussi eu une escale salvatrice au Costa Rica avec L. (après 2 mois de séparation, merci à la fermeture des frontières covid). Je n’ai donc pas autant cuisiné que je l’aurais voulu, mais je retiens ces lasagnes super réconfortantes, et ces boulettes parfumées fourrées à la feta.

Février

Snickers vegan

En février je cuisine peu ; le boulot est toujours dans le rouge, et le nouveau confinement combiné au couvre-feu obscurcit encore plus le moral, d’autant que mon coloc ne l’a pas passé avec nous. Ma coloc et moi avons noyé notre désespoir dans les séries moyennes, les puzzles, les commandes de pizza du dimanche soir, et un peu la pâtisserie avec ces snickers maison ! La recette était un peu complexe (plusieurs étapes et une conservation compliquée) mais tellement délicieuse. J’ai aussi expérimenté en boulange et en fenouil cru, avec succès !

Mars

Bun cha                 Gâteau à l’amande et à la clémentine d’Ottolenghi

Un mois hyper productif, et c’était difficile de choisir mes recettes préférées ! J’ai décidé de prendre une recette sucrée et une salée mais en mars, j’ai notamment appris à faire du gianduja avec Michalak, j’ai fait les recettes de tiktok et je me suis motivée à faire une tarte passion gingembre vanille citron vert, délicieuse. Le Bun cha est une recette expérimentée pendant nos défis top chef avec mes colocs, avec un repas un peu déconstruit, et j’ai réalisé plusieurs fois ce gâteau d’Ottolenghi, ce qui est probablement le meilleure gage de qualité !

Avril

Gâteau au chocolat et aux pépites de gianduja          Porc au sucre et aux choux de Bruxelles

En avril, j’ai continué sur ma lancée et j’ai fait plusieurs recettes au gianduja, dont un fantastik de Michalak, mais vraiment, ce moelleux a battu tous les records, on m’en parle encore au travail ! En salé, je retiens aussi cette recette de Piment Oiseau qui est un délice. Pour être honnête, ce mois m’a paru être le pire du long tunnel commencé en novembre 2020, un tunnel de températures pourries, de nouvelles anxiogènes, de travail intense, de confinements et de couvre-feu, dans le brouillard. C’était peut-être parce que, top of the cake, mon coloc a quitté notre super appart, ou peut-être juste parce qu’on avait atteint notre limite de non-soleil…

Mai

Tarte à la ratatouille

En mai, je pars pour une destination… exotique : la Bosnie ! Tout comme le Costa Rica, c’était un choix justifié par le fait que L. et moi devions nous retrouver ailleurs que dans nos pays respectifs, dans un endroit, qui accepte nos deux nationalités et qui n’ait pas de couvre-feu (parce qu’on en pouvait plus, sérieusement). De ce mois de mai, je me souviens de cette tarte super rapide et délicieuse, que j’ai déjà refaite plusieurs fois.

Juin

Riz mexicain vegan                        Tartelettes à la pistache, fraise et yuzu

Juin, le mois de la réouverture de la France mais aussi des frontières ! J’ai fait le plein de week-ends entre potes, qui m’ont fait énormément de bien après ce début d’année difficile. C’est à l’un de ces week-end que j’ai ramené ces tartelettes un peu fancy et acidulées, et je retiens aussi cette recette vegan super complète.

Juillet

Salade chinoise de concombre, avocat et oignon rouge                Le gâteau d’anniversaire d’Harry Potter

En juillet, L. a pu enfin me rejoindre en France ! Juste à temps pour mon anniversaire, pour lequel j’ai cuisiné ce gâteau d’anniversaire imitant celui d’Harry Potter, sauf qu’évidemment je me suis trompée dans les couleurs… tant pis, il était stylé quand même (il y avait deux autres gâteaux aussi). Je m’éclate aussi avec les salades de l’été, dont cette version chinoise de salade de concombre.

Août

Ma recette fétiche de lasagnes                            Pâtes aux pêches, tomates et saucisses

Août a été un mois de folie : une semaine à Barcelone, une semaine de covid, une semaine de Bretagne et une reprise au boulot de malade, des vacances compliquées ! Du coup c’était le mois des pâtes ; faciles avec une sauce d’été saucisse pêches et tomates mais aussi ma recette fétiche de lasagnes qui marche toujours (même si ma boss italienne ne serait peut-être pas super d’accord). Ca a été dur de devoir annuler mes vacances à cause du covid (et d’être bien malade pendant la première semaine), mais heureusement comme toujours la Bretagne m’a remonté le moral.

Septembre

Petites tartes feuilletées à la tomate                         Gâteau amandes citron myrtilles d’Ottolenghi

Il fallait bien une recette d’Ottolenghi dans ce top ! J’ai un peu abusé sur ses recettes cette année, car je cherchais des recettes faciles, avec une petite baisse d’inspiration après le covid et avec la charge de travail maximale des derniers mois de l’année. Mais de l’autre côté, je me mets plus sérieusement au végétariannisme, et j’essaie de diminuer beaucoup plus la viande dans mon alimentation, et ces petites tartes feuilletées on fait leur effet (en plus elles sont faciles).

Octobre

Cake aux fruits de la passion

Un mois d’octobre un peu tristoune, en plein dans la dépression saisonnière. L. part, j’ai une nouvelle blessure à la cheville (comme quoi ça ne s’arrête jamais) mais on fait un escape game homemade de folie avec ma coloc, mon ancienne coloc allemande vient me rendre visite, je redécouvre Paris en mode touriste… Je n’ai pas énormément cuisiné, à part ce super gâteau que je te recommande.

Novembre

Brioche au mascarpone et aux pépites de chocolat               Riz frit aux légumes et à la sauce soja

Et la brioche de l’année évidemment ! Je me devais d’avoir une brioche dans le top évidemment. Je retiens aussi ce riz super parfumé, qui complète bien la recette de riz mexicaine plus haut. En novembre, je tombe malade plusieurs fois, mais je pars enfin à New York après un an et demi d’attente, juste pour Thanksgiving, et ça faisait du bien !

Décembre

La parfaite dinde de Thanksgiving (avec gravy et stuffing)

En décembre, entre les fêtes, le séminaire d’entreprise et ma super migraine carabinée qui m’a mise à terre comme jamais, je n’ai pas beaucoup cuisiné. Je te raconte quand même mon Thanksgiving américain avec une dinde parfaitement réussie !

Voilà qui conclut une année mouvementée. J’en profite pour te remercier encore d’être présent ici, de commenter, de cuisiner, de me taguer sur insta (même si je publie pas trop), et j’ai hâte d’avancer vers l’année prochaine avec toi !

Si tu veux jeter un coup d’œil aux best of des années précédentes, c’est par ici : 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020

Thanksgiving 2021 : la recette de la dinde parfaite, de la gravy et de la farce

Après un Thanksgiving 2020 tristoune, passé isolée en France loin de L., j’ai pu retourner aux US pendant les trois courtes semaines où les frontières ont été ouvertes (merci covid) juste à temps pour Thanksgiving.

Et cette fois-ci, L. et moi avons carrément fait la dinde, et franchement c’était une réussite de fou : pas du tout sèche, super parfumée, grâce à l’utilisation d’une plaque de beurre entière et d’un tissu étamine (cheesecloth en anglais, un genre de tissu très fin qu’on peut utiliser pour faire du fromage, d’où le nom). La recette n’est pas compliquée, il faut juste être à l’aide à l’idée de mettre sa main dans la carcasse et la cuire longtemps.

Au passage, j’ai appris qu’il ne fallait pas cuire la farce (le stuffing) dans la dinde sinon elle allait devenir trop humide, donc on l’a faite à part, avec  une recette pas 100% traditionnelle aux champignons.

Autre indispensable : la gravy, qu’on a faite avec le jus de dinde (tout comme la farce) et qui était délicieuse, même si trouver du vin blanc dans un magasin américain n’était pas évident (souvent les supermarchés n’ont pas l’autorisation, il faut aller dans des boutiques spéciales).

Avec tout ça, j’ai fait de l’apple pie (je te partage la recette bientôt), on avait des mashed potatoes, des mac & cheese et c’était déjà pas mal ! Bref, c’était un super repas avec les copains, et puis le lendemain pour rester dans l’esprit de Noël on est allés faire du patin à glace et voir les illuminations, et j’en ai profité pour acheter un sapin de Noël et l’appeler Pedro.

Autres recettes de Thanksgiving (et le récit de mes Thanksgiving 2018 et 2019)  :

(suite…)

Best of 2020

Bienvenue sur le best of 2020, l’année de la loose ! Je ne sais pas comment s’est déroulée ton année 2020, mais dans tous les cas, je suis sûre qu’elle aura été surprenante, et aura remis en cause tout ce qui était prévu.

2020 a été une année très difficile pour moi ; le confinement (le premier entre New York et Paris, le deuxième à Paris), qui a été très compliqué à vivre de mon côté (je suis toujours un peu surprise quand certaines personnes me disent qu’elles ont aimé leur confinement, ou même juste bien vécu, mais bon chacun son truc), le travel ban, que je n’aurais jamais imaginé aussi long mais qui a durablement marqué mon année, beaucoup beaucoup de travaux, qui ont duré deux mois de plus que ce qui était prévu, des voyages annulés, des changements au travail, l’impossibilité de faire des rencontres et de découvrir de nouvelles choses…

Pourtant de bonnes choses se sont passées pendant cette année, j’ai signé mon CDI, je suis devenue propriétaire (d’où les travaux, qui viennent de finir), L. a réussi à venir trois mois d’affilée…

Au niveau du blog, le confinement m’a donné de nouvelles opportunités, mais le travail et les travaux m’ont pris également beaucoup de temps, ce qui donne donc des publications au rythme un peu saccadé. J’ai commencé avec l’aide d’une super copine graphiste une refonte du blog, dont vous verrez les résultats bientôt je l’espère. Je n’ai pas tenu l’index aussi à jour que je l’aurais aimé mais je l’ai réorganisé donc on va dire que c’est bon…

J’espère que 2021 nous apportera un vaccin, une réouverture au monde et aux autres, avec la possibilité de voyager de nouveau, ou juste de prendre des coups au bar à côté du travail avec les collègues (et aussi d’aller faire du sport, la fermeture des salles de sport c’est pas facile non plus).

Et comme toujours voici venu le moment des remerciements : en plus de L., de mes colocs, de ma chère amie graphiste qui bosse sur la refonte et de tous mes proches qui lisent ce blog, je voulais remercier tous les anonymes qui passent, me laissent parfois un petit message ou commentaire, vous avez été d’autant plus nombreux ce confinement, et cela me fait toujours vraiment chaud au coeur !

Maintenant, place au best of de l’année et aux recettes qui ont marqué ma cuisine en 2020 !

Janvier

Entremet vanille pralin et caramel & Naked cake chocolat vanille et banane au citron vert

Le mois de janvier (aka ce temps où on ne s’inquiétait pas encore du covid) a été un mois plein de gâteaux ! Je maîtrise enfin la chantilly et je m’éclate dans ces deux entremets. Avec la visite de L., nous partons quelques jours à Barcelone, je fais une galette des rois et je fête également mon passage en CDI ! Rétrospectivement, j’aurais aimé profiter un peu plus de ce mois là, mais impossible de savoir ce qui allait nous tomber dessus…

Février

Riz, porc croustillant, concombre et cacahuètes & Soupe potimarron, haricots blancs et citron confit

En février, je tombe malade, tout comme le reste de l’open space (ce qui est intéressant après coup, car certains avaient perdu le goût et l’odorat… mais à l’époque on avait pas fait le lien). Je fais des soupes, dont celle-ci qui est clairement ma préférée de 2020 ! Je garde aussi en tête ce porc croustillant que je cuisine juste avant de repartir à New York, rejoindre L…. et mon cousin, qui était parti lui rendre visite ! Nos derniers jours de liberté, nous les avons passé à nous balader, faire des friperies, se traîner jusqu’à Ikea et profiter des bars et des cafés (d’ailleurs si tu vas à New York, n’hésite pas à m’ajouter sur mapstr (jaimetropmanger), j’ai plein de bonnes adresses !)

Mars

Shortbread millionaire & Tarte rustique à la ricotta, thym et panais

Ce mois charnière, je l’ai passé à New York… J’ai profité de la ville mais aussi d’Orlando, en Floride et des Everglades, que nous avons quitté pour retourner à New York… la veille du confinement (qui a commencé là-bas en même temps qu’en France, mais sous une forme beaucoup, beaucoup plus light). On angoissait un peu à propos de ça, on en entendait parler partout mais au moins on était à la plage la veille de l’annonce et c’est pas si mal. Le confinement m’a donc coincé à New York, d’abord en vacances puis en travail, un peu dans la panique, sans beaucoup d’affaires et sans beaucoup d’occupations, dans une grande incertitude… du coup j’ai rédigé un article de recettes faciles pendant la quarantaine j’ai beaucoup pâtissé, d’autant qu’on était quatre, et ces shortbread millionaires sont sérieusement une de mes plus grandes réussites de l’année. C’était un délice calorique incroyable et je t’explique également la technique pour un caramel pas trop liquide et pour tempérer les chocolat. Quant à cette tarte, je n’aurais jamais pensé à marier ces ingrédients ensemble de base mais c’est une vraie réussite, et la pâte sablée lie parfaitement le tout ! J’ai aussi hésité à mettre mon gateau ultra calorique aux amandes, mais il était moins marquant…

Avril

Pan de bono & Jambalaya

Toujours confinée à New York en grande partie, je fais beaucoup de pâtisserie (du cheesecake, du gâteau taïwannais, du gâteau aux framboises) et de boulange, avec des kanelbullar et ces petits pains colombiens au fromage qui sont un régal. Si on a mangé beaucoup de bonnes choses de manière générale, je retiens aussi le Jambalaya, même si je ne suis pas sûre de l’authenticité de ma recette, c’était délicieux… Après donc un mois et demi aux États-Unis dont un confiné, je réussis à rentrer en France. Ce retour est étrange, l’ambiance beaucoup plus anxiogène qu’à New York mais je retrouve mes colocs et notre chat (enfin le chat de ma coloc MAIS BON) : on apprend une choré, on fait des apéros, on (je) repeint la salle de bain, on fait la chasse aux oeufs de Pâques dans l’appart… De mon côté je fais aussi de la couture, du jardinage, des pickles, des citrons confits, je marikondoise la cuisine et mon placard, et je publie mon « que faire avec… » des oeufs de l’année ! Bref, je me tiens occupée.

Mai

Entremet chocolat et gianduja & Poivrons farcis au riz, tomates, tofu et pesto

Mai a été un mois assez dur ; j’ai l’impression de me plaindre sans arrêt en relisant les articles, car après la période de sidération, de questions et d’angoisses (mars), la période d’acclimation (avril), j’avais atteint la période de désespoir. Le déconfinement a aidé, mais il a demandé de nouvelles habitudes et ne fournissait pas encore toutes les réponses aux angoisses (les frontières et les salles de sport toujours fermées notamment !)… Ma grande déception du confinement a été de ne pas maîtriser ma recette de macarons, mais une de mes fiertés a été de faire un live pâtisserie, avec cet entremet, qui m’a permis d’apprendre à faire du praliné et de la pâte d’amandes maison. Dans un style complètement différent, je retiens aussi ces poivrons farcis qui sont une très bonne découverte, un plat assez facile et complet, pas trop cher et qui surtout est délicieux… Je l’ai déjà refait plusieurs fois et je sais que je le referai !

Juin

Muffins citron-myrtille et streusel & Pancakes farcis au porc de Jamie Oliver

En juin, on déconfine peu à peu, et je fais ces muffins pour partir marcher dans la forêt de Fontainbleau. L’été n’a certainement pas été ce que nous espérions mais au moins il a fait beau ! Je fais plein des salades et je publie notamment un article salades 101 pour mon coloc et tous ceux qui ne sont pas à l’aise là-dessus. Je retiens également ces délicieux pancakes farcis…

Juillet

Naked-cake framboises et pistaches & Riz persan croustillant

Juillet, comme toujours, c’est mon anniversaire ! Un peu éloignée de certains, à cause du travel ban, mais toujours avec la même association framboises et pistaches. Je retourne dans la maison de mon grand-père pour dire au revoir, je vais voir Z. à Marseille, ce qui propulse la ville en place de choix dans mon coeur, je fais plein plein de galettes salées et je découvre cette super manière de cuisiner le riz différemment.

Août

Paupiettes de veau à moutarde et aux champignons & Biscuit amande, fruits rouges, chantilly citron vert et mascarpone

Les vacances bien méritées après tous ces évènements ! Je m’envole en Croatie où je retrouve enfin L., technique utilisée par beaucoup de couples franco-américains séparés. Je vais en Bretagne, comme chaque année, cuisiner pour une foule et profiter de la mer et du soleil. Je fais un week-end avec des copains près de Fontainbleau dans un ancien pavillon de chasse plein d’animaux empaillés et d’araignées bien vivantes, avec des gardiens tchéques, 3 chiens, 1 chat, 3 chevaux, 1 court de tennis, plein de bazar et de poussière (true story). Et puis L. arrive à traverser l’Europe dans un voyage rocambolesque pour me rejoindre pour quelques mois à Paris : je lui fais découvrir un de mes plats français préféré avec les paupiettes et je cuisine des gâteaux un peu classes pour les dernières soirées de l’été.

Septembre

Saumon rôti selon la recette de L.

En septembre j’achète une maison (je ne m’en remets toujours pas) et je me lance dans des travaux qui seront évidemment beaucoup plus longs que prévus, d’où le faible nombre de recettes. L’apprentissage le plus essentiel de ces travaux : 90% du temps est composé d’aller-retours à la benne et à Leroy Merlin. J’aurais aussi appris quelques trucs de bricolage, mais aussi surtout j’aurais mis à l’épreuve ma patience et mon stress ! L. du coup cuisine pour moi qui suis sur le chantier, et notamment ce délicieux saumon qui fait partie de nos classiques à présent…

Octobre

Haricots blancs et carottes rôties au beurre & Condiment d’avocat et de mangue

En octobre, on sent l’automne arriver et je suis toujours sur les travaux… Je fais ma recette de figues de l’année, je cuisine de l’Ottolenghi, et je retiens cette recette de haricots blancs et de carottes super simple, mais délicieuse et très automnale, qui pourtant n’a pas plu à tout le monde (mon premier commentaire négatif ! il fallait passer par là) et ce délicieux condiment qui te pimpe un plat en moins de deux.

Novembre

Gnocchis de patate douce à la sauge et parmesan & Bibimbap végétarien revisité

Le confinement reprend. La possibilité d’aller au bureau est clairement un soulagement pour moi mais en même temps l’entre-deux et surtout ce sentiment que ça ne va jamais se terminer, au contraire du premier où l’on avait l’espoir que c’était temporaire, est assez difficile à vivre. Ce confinement-ci, je change toute ma chambre, je dois arrêter les travaux temporairement, je commence à bosser sur une refonte du blog (malheureusement pas encore finie !), L. et moi suivons les élections américaines, et il rentre chez lui à l’expiration de son visa, après 3 mois en France. Pas de Thanksgiving cette année, mais une pumpkin pie, ces gnocchis et ce bibimbap, deux recettes qui mettent un peu de temps mais font leur petit effet.

Décembre

Brioche feuilletée chocolatée au chocolat de Michael Bartocetti

Décembre a été un mois intense, une parfaite conclusion de 2020 : le boulot devient très prenant et pourtant je dois retourner à Lille au maximum pour bosser tous les soirs et week-ends sur la maison, pour pouvoir la mettre à louer au 1er janvier 2021. Je cuisine assez peu mais cette brioche au chocolat réalisée pendant le second confinement est une tuerie et remporte tous les suffrages ! Malheureusement, les frontières toujours fermées me forcent à des fêtes un peu bizarres…

Et toi, quelle recette as-tu retenu de 2020 ? Si tu veux jeter un coup d’œil aux best of des années précédentes, c’est par ici : 2015, 2016, 2017, 2018, 2019

Avant après 8 des photos du blog

Si tu veux revoir les précédentes éditions : avant/après 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7 !

Se nourrir pendant la quarantaine

J’écris cette article de New York, où je suis pour l’instant bloquée à cause du travel ban et autres réjouissances. Ici aussi, la quarantaine est de mise, et je suis dans le même cas que mes amis et ma famille française, mais de l’autre bout du monde. Au moins, je suis avec L. et deux de mes anciens colocs, et nous essayons ensemble de ne pas devenir fous en lisant les journeaux quotidiennement.

En effet, en dehors de l’angoisse liée au virus, la quarantaine est probablement l’une des pires épreuves pour moi : je suis incapable de rester tranquille, d’autant que, coincée aux US, j’ai un stock limité de livres, de jeux, et en général, d’activités. J’ai repris le boulot plus tôt que prévu pour lutter contre l’ennui mais cette fenêtre de temps vide aussi longue, confinée et solitaire m’angoisse. Je travaille, je lis, j’écris, je pâtisse, même si dans l’impossibilité d’aller faire du sport on se sent obligés de se limiter…

Mais il faut bien manger : faire des courses est un challenge en ce moment, et si évidemment l’idéal est de se nourrir avec des ingrédients frais, je ne peux que te conseiller d’acheter des ingrédients polyvalents et qui se gardent lontemps ! Personnellement j’ai fait attention à avoir du miso, du tahini, du kimchi, de la sauce soja et des herbes fraiches (en pot, pour les avoir de manière illimitées !), des oignons, de l’ail, des épices, du lait de coco, des citrons (ou citrons confits), des légumes congelés ou en boîte, des féculents, de la viande ou du poisson congelé ou des protéines séches ou en conserve.

J’ai mis les index à jour sur le blog pour que tu puisses y trouver des idées en fonction de ce que tu as, et j’ai sélectionné dans cet article quelques recettes faciles à faire avec des éléments congelés ou secs :

Plats complets :

Pour changer des pâtes :

Des protéines pour accompagner :

Pour faire des tartes :

Soupes :

Pour remplacer le pain :

 

Du côté des légumes, congelés ou en boîte :

Je fais également pas mal de salades avec les légumes que je trouve (haricots verts, carottes rapées, chou rouge haché, kale…) acoompagnés avec une sauce à la cacahuète et des currys avec du lait de coco en boîte et n’importe quel légume, ou encore des poêlées de légumes au citron confit !

Bref, bon courage à toi et à tes proches et surtout… bon ap ‘!

Best of 2019

BONNE ANNÉE !

Tu l’attendais (toujours pas, non), comme chaque année, plus fidèle que mes publications sur Instagram (heureusement) : le best-of. 2019 a été une année d’ascenseur émotionnel. J’ai eu un retour difficile de New York, des tentatives unfructueuses d’y retourner, j’ai vécu dans 4 endroits différents, j’ai eu plein de décisions cruciales à prendre en des temps records, j’ai beaucoup voyagé, j’ai fait quelques mois de chômage, j’ai commencé mon premier vrai boulot (que j’adore), j’ai déménagé en coloc à Paris de nouveau (AVEC UN CHAT) ; bref, j’ai l’impression d’avoir vécu tous les bouleversements de la vie d’adulte d’UN COUP.

Globalement, je suis contente de l’année 2019. Lors de mon dernier séjour à New York, une de nos amies nous a posé une question qui m’a paru sur le coup très « américaine » et « développement personnel » mais que maintenant je trouve très sympa et plutôt à propos. Chacun autour de la table devait raconter sa « rose » de l’année (ce dont on est reconnaissant, ce qu’on a vécu de plus positif), son « thorn » (ce qui a été le plus dur dans cette année) et son « bud » (ce qu’on espére développer, changer ou conserver dans l’année à venir). Les réponses de mon côté étaient : L, mon boulot et ma coloc / mes mois de chômages et ceux de torture administrative face aux États-Unis / trouver un moyen de retourner aux US ou pour L. de venir en France, et peut-être aussi être moins stressée, ce qui est un comble pour ceux qui me connaissent. Comme je ne suis pas gourou de développement personnel je vais pas te demander de le faire et de me raconter mais franchement tu peux le faire pour toi c’est cool.

Du côté culinaire, j’ai eu moins de temps pour cuisiner et encore moins pour travailler sur le fond du blog et l’améliorer, ce qui est dommage. Impossible cependant de m’arrêter de cuisiner ; je me suis lancée encore plus dans le salé, je suis  devenue intarissable sur Ottolenghi et surtout j’essaie de développer la cuisine française et de faire découvrir des choses à L. Comme toujours, merci beaucoup à tous mes testeurs, famille, colocs, collègues, amis, L. et à toi qui passe souvent ou moins souvent mais qui vient me voir et ça fait plaisir !

Alley c’est parti pour le best of.

Janvier

Boulettes de boeuf et poireaux d’Ottolenghi

Ma fascination pour Ottolenghi a pris un autre tournant cette année et ça commence par ces boulettes ! Janvier est difficile pour moi : retour des États-Unis, où j’avais fini par trouver mon rythme, chômage, baby-sitting, démarches administratives autour des visas, travail sur mon mémoire et en free-lance, de chez mes parents à Lille… Cela me permet tout de même de publier mes recettes en retard, et notamment de décembre, mois où j’étais trop occupée à rendre mes derniers devoirs et à profiter de chaque seconde pour publier. Beaucoup de courges, de recettes réconfortantes et notamment ces boulettes qui sont parfaitement assaisonnées et surprenantes, comme toujours avec Ottolenghi.

Février

Aubergines et porc à la chinoise et au miso                Tarte potimarron, lardons et oignons

En février, je publie mon 500eme article (petite émotion) avec un cheesecake qui reprend ma recette habituelle et qui fonctionne toujours aussi bien. Mais comme je t’ai déjà parlé maintes et maintes fois de cheesecake, je préfère t’évoquer de deux recettes devenues cultes chez moi : L. ma parle toujours de ces aubergines et du porc au miso, et j’ai pu découvrir la pâte à tarte de Laurence Salomon avec cette garniture parfaite pour l’automne/hiver. Je profite également d’un court passage aux États-Unis pour profiter du froid (et un peu de L.) Je redécouvre alors la ville avec mon rythme un peu ralenti de freelance à la Brooklyn Public Library et dans les cafés (à l’américaine donc) et je dis au revoir à notre grande coloc partagée en aidant L. et deux de mes anciens colocs à déménager.

Mars

Rice & beans                                            Gratin de gnocchis homemades

Après un séjour New-Yorquais qui s’est terminé par un magnifique voyage aux chutes du Niagara (et un banana bread pour la route), je rentre à ma routine en France. La recherche d’emploi et le freelance/babysitting occupent mes journées, et honnêtement j’ai du mal à me souvenir précisement de ces journées un peu monotones. Je retiens ma première focaccia, mais rien ne vaut ce plat doudou de rice & beans et ces gnocchis à partir de zéro ! Et puis, petite amélioration au blog : j’ajoute un bouton de traduction automatique pour mes amis américains…

Avril

Eccles cakes à la mûre                                                                 Yakitori au poulet

En avril, je rends (enfin) mon mémoire et récupére mon appartement parisien, avec un peu d’émotion. L. vient découvrir la France, où il pourra vivre l’incendie de Notre Dame et passer quelques jours dans le sud. Du côté du blog, mes essais et mon fameux article sur que faire avec tofu, seitan etc occupent une bonne partie de mon mois ! Cependant, je retiens ces petits gâteaux anglais et cette recette très simple de brochette qui a pourtant fait dire à L. que c’était ce la meilleure chose que je lui ai jamais cuisiné.

Mai

Cake au chocolat et aux pépites de chocolat                                     Gratin dauphinois avec patate douce et lait de coco

Un mois assez important pour moi car je commence avec bonheur un nouveau boulot (que j’occupe encore actuellemment) ! Je change de rythme, je commence à faire énormément de vélo (et j’apprends également à le réparer) car mon appartement est loin, je reprends le sport et le rythme intense. J’envisage de déménager, et vivre seule de nouveau me pèse rapidement. En cuisine, c’est un choix difficile ce mois-ci ; je découvre la feta en papillote, je cuisine beaucoup d’aubergines… Mais je retiens surtout ce cake qui a fait l’unanimité au travail, et un de mes classiques, le gratin dauphinois (un peu) revisité.

Juin

Flan patissier de Michalak                                      Tarte à la tomate avec base de fenouil rôti

En juin, je passe mon premier printemps à New York, et je fais découvrir à mes anciens colocs le fameux flan pâtissier. Je cuisine également plein de légumes verts et je retrouve avec plaisir les tomates, comme dans cette délicieuse tarte, qui a changé ma perspective sur les quiches et le fenouil. Je commence à prendre mes marques au travail, et je fais un pacte avec deux amis de chercher une coloc ensemble (spoiler alert : ce sont mes colocs maintenant).

Juillet

Galettes de petits pois et de menthe frites                           Cookies de Levain Bakery

Alors que la canicule nous terrasse, je fête le mois de mon anniversaire, mon préf’ évidemment. Beaucoup d’Ottolenghi (dont ces délicieuses petites galettes), mes gâteaux d’anniv (dont ces cookies absolument géniaux), mais pas de vacances cette année ! L. me rejoint pour fêter mes 25 ans donc je ne peux cependant pas me plaindre…

Août

Gâteau nantais                                      Tartelettes framboises et pistaches

En août, j’effectue mon pélerinage annuel en Bretagne, doublé d’une semaine de folie à New York pour rattraper tout ce dont je n’avais pas pu profiter l’été précédente, dont l’anniversaire (surprise) de L. la restaurant week, la plage, le cinéma, Sleep no more, l’apéro sur des bateaux, et les régles du baseball. Je cuisine beaucoup de sucré, je prends le soleil (et la pluie en Bretagne, soyons honnête), je découvre enfin la recette du classique gâteau nantais (ainsi que les débats sur la quantité de rhum à utiliser) et je bidouille ces délicieuses tartelettes.

Septembre

Rouleaux de printemps multicolores                             Crumble salé courgettes menthe feta

En septembre, ma folie des rouleaux de printemps commence (eh oui j’ai commis l’erreur d’acheter un paquet de 50 feuilles de riz), et je publie enfin un de mes classiques au travers de ce crumble salé. Et puis surtout, je déménage enfin après des mois à chercher un appart en coloc ! Un changement dont j’avais vraiment besoin, et plus que ce que je pensais. Je me rapproche donc du travail, je gagne deux colocs et un chat, et en bonus, je me débarasse de plein d’affaires en déménageant.

Octobre

Arepas

En octobre, mes amis m’offrent un voyage à Florence pour mon anniversaire. Pendant le séjour de L., celui-ci me fait également découvrir le Little Colombia de Paris, et m’apprend à cuisiner Colombien. Je découvre dans la foulée que je vais être la marraine du fils d’un ami du lycée et de sa copine Colombienne, et je réalise donc évidemment ces arepas pour sa baby shower.

Novembre

Tajine de boulettes et citron confit                       Brioche roulée au gianduja

Je passe à la cuisine de plats doudous pour Novembre. Il me fallait une brioche dans ce best-of, et celle-ci a été une véritable réussite pour un de nos fameux brunchs ! Je me lance également dans les tajines avec mon habituel citron confit maison et je cuisine énormément pour Thanksgiving, que je passe à New York. Le temps gris et déprimant commence à envahir Paris et tout le monde est un peu morose, mais c’est toujours comme ça, novembre.

Décembre

Bredeles 2019

Pour finir l’année 2019, je fais mes bredeles à l’occasion d’un voyage au pôle Nord absolument incroyable avec le boulot. De quoi redonner de l’énergie à tout le monde (malgré le chaos complet et l’isolement social causé par les grèves) et de se préparer pour les fêtes de fin d’année, bénéficiant de mon côté de la présence de L. et de son frère, qui découvrent la nourriture française et le froid.

Et voilà la fin de ce best-of, encore une fois bonne année, et de mon côté je m’envole pour Barcelone pour quelques jours !

Si tu veux jeter un coup d’œil aux best of des années précédentes, c’est par ici : 2015, 2016, 2017, 2018

Avant après 7 des photos du blog : du mieux

Le retour de l’avant/après des photos ! L’envie de présenter mes plats préférés à L. me pousse à re-cuisiner mes classiques et à les reprendre en photo, malgré son soupir lorsque je lui fais signe de ne PAS manger et qu je vais chercher mon appareil photo…

Les vraies pâtes carbos, enfin !

Je me répétais qu’il fallait que je refasse ce plat : j’ai profité de la visite de L. et de notre voyage en Italie pour me lancer, et j’ai même fait une dose pour mon meilleur ami P., donc c’est le plat préféré avec la tartiflette.

Soupe butternut pomme

Prendre en photos les soupes est toujours excessivement compliqué : ici, la lumière reste moyenne dans la deuxième version mais il y a une claire amélioration…

Clafoutis figues bacon et mozza

Cette première photo est vraiment un scandale… J’ai profité de refaire la recette pour l’améliorer et l’alléger : en plus de m’améliorer (un peu) en photos, j’ai pris de l’assurance entre ces deux images et je n’hésite plus à impoviser pour améliorer les recettes.

Panna cotta et coulis de framboises

Le premier dessert mangé par L. à son arrivéeen France : je me devais de lui faire ma version de ce plat qu’il a adoré dès son premier essai !

Tarte tatin courgettes chèvre pesto/miel

 

Un de mes plats préférés, et l’un des plus faciles, enfin refait à neuf !

Tarte butternut, pomme, parmesan et noisettes

Se débarasser du papier sulfurisé n’était pas une si mauvaise idée…

Choux de Bruxelles rôtis au kimchi et à la coriandre

Une de mes recettes parfaites après un passage au frères Tang : la nouvelle photo n’est pas si ouf mais il y a du mieux…

Si tu veux revoir les précédentes éditions : avant/après 1, 2, 3, 4, 5 et 6 !

Pour un 500ème article : un cheesecake citronné

Presque exactement quatre ans après la création de ce blog, voilà venu le 500éme article. Pour tout dire, j’étais un petit peu émue (mes colocs ne comprenaient pas trop mon excitation, mais qu’importe). Alors, pas question de faire un « 500 choses que ce blog m’a apprises » ou quoi que ce soit de ce genre, mais plutôt un état des lieux de la place que le blog a pris dans ma vie, et de ses évolutions.

Les débuts dans ma petite cuisine espagnole étaient un peu difficiles, mais le blog a suivi mes déménagements, mes changements de pays/continents, de testeurs… Le rythme et le style ont évolué (il suffit de voir les avant/après des photos), parfois j’ai eu moins de temps libre pour prendre des photos et écrire des articles mais je n’ai jamais arrêté de cuisiner.

Ce blog m’a aidé à prendre confiance en moi au niveau de mes capacités de cuisinière, mais surtout au niveau de mes capacités à transmettre ce goût. Je reçois tellement de messages et de commentaires de lecteurs et d’amis qui ont testé des recettes, ce sont lancés, ont trouvé ça facile, ont commencé à aimer des choses qu’ils n’auraient jamais pensé goûter avant… et c’est ces retours qui me plaisent le plus.

Pour ce qui est de la cuisine en elle-même, je n’ai jamais eu réellement comme projet d’ouvrir un café du type « Boulettes et Cheesecakes » (les vrais savent), même si j’ai déjà plusieurs associés potentiels, mais parfois j’aime à penser que j’irai créer un concept à New York ou à Lille (les deux villes de mon coeur)…

Enfin, quoi de mieux qu’un cheesecake pour célébrer cet anniversaire ? Ok, je vais être honnête, j’ai aussi hésité avec une brioche (les vrais savent), mais après mon séjour New Yorkais, c’était compliqué de faire autrement que de faire un cheesecake, mon dessert signature. Quand j’ai annoncé que j’allais le parfumer au citron, c’est l’hiver après tout, mes colocs ont fait une drôle de tête, ils ont goûté timidement le lemon curd… et puis ils en ont repris, et repris (surtout L., sans surprise), et on l’a fini en rentrant de soirée, tous autour du tupperware, à la petite cuillère. Bref, un vrai grand succès.

(suite…)

Best of 2018

Voilà enfin le moment que tu attendais tant (Non) : le best of de l’année !

Cette année a été un peu particulière pour moi parce que j’ai (enfin) fini mes études à Paris, que je faisais en alternance, et je suis partie faire un semestre à New York, que je t’ai pas mal partagé sur insta. Contrairement à ce que je pensais, j’ai adoré cette ville, j’ai eu de la chance d’arriver dans une coloc de 17 personnes avec des gens géniaux, et le retour à la dure réalité parisienne est très très difficile. La loterie des visas m’empêchant de travailler aux États-Unis pour l’instant, j’ai dû repartir… L’année qui arrive sera probablement complètement différente pour moi : je vais essayer de retourner à New York, mais cela paraît très compliqué, et de manière générale c’est le moment de prendre des résolutions d’adulte, de trouver un vrai travail, de payer des impôts…

Le blog reste toujours dans mes priorités, même si le mois de décembre a été compliqué niveau publications. Ma petite déception est que je n’ai pas pu publier mon article sur les protéines végétales type tofu, seitan etc cette année, mais il est en préparation ! Encore une fois merci à tous, à A. pour son aide technique (« au secours wordpress ne marche pas »), mes chers colocs internationaux pour leur soutien et leurs commentaires (pas très critiques, parce qu’ils sont trop gentils, et puis parce qu’ils ne parlent pas français) et spécialement à L. pour tout. Merci à tous pour vos messages, ici et sur insta, rien ne me fait plus plaisir que de savoir que vous avez aimé une recette !

Et c’est tipar pour le best of !

Janvier

Boulettes de potimarron-marron à la chapelure de noisettes & Tarte tatin de Lamagnère

Je commence l’année en me remettant des fêtes de fin d’année (comme chaque fois tu me diras), dont un délicieux nouvel an entre copains featuring cette tarte tatin, qui est longue et complexe mais qui est la meilleure tarte aux pommes que j’ai jamais mangée. Une tuerie. Mais janvier c’est aussi des soupes, des légumes, de quoi se tenir chaud et se remettre au boulot (et 2018 a été intense niveau études), et je retiens aussi ces petites boulettes végés, parce que serait un best of sans mes fameuses boulettes végés…

Février  

Soupe thaie à la patate douce, lentilles et citronnelle & Brioche pralinée torsadée

Un mois de pluies intense, de rues bloquées par la neige et de froid glacial dans mon pauvre appartement parisien mal isolé. Le choix était très difficile pour ce mois ci, mais dans les best of je préfère mettre les recettes que j’ai refaites (ce qui en dit beaucoup), et donc ma soupe préférée de l’année, faite et refaite maintes et maintes fois, l’emporte. Choisir un autre plat a été autrement plus compliqué. J’ai décidé de partir sur la brioche parce que vu ma passion pour la brioche, ce serait bizarre qu’il n’y en ai pas dans le best of. Mais ma Shakshouka thaïe aux amandes et à la feta et mon Bol type Banh-mi aux boulettes parfumées à la citronnelle auraient aussi pu figurer ici…

Mars

Quinoa à la japonaise & La parfaite recette de Mac’n’cheese

En mars, j’apprends que j’ai obtenu une bourse pour continuer à étudier l’édition… à New York ! Je fête ça avec du Mac’n’cheese (évidemment) et mon compagnon de voyage New Yorquais de l’année précédente, mon cher testeur T. Un mois doudou, avec toujours un froid terrible (et une grosse baladie pour moi, qui m’a même forcé à laisser tomber les cours et mon vélo pour aller au travail), donc beaucoup de féculents, avec la parfaite recette de base pour le quinoa, mais aussi de la tartiflette et du chocolat, pour l’anniversaire de P. (un succès), et des currys.

Avril

Kimchi pancake & Cookies bars aux flocons d’avoine, pépites de chocolat et caramel beurre salé

En avril, Paris est toujours gelé. Avec mon groupe de travail, on commence à bosser beaucoup pour notre projet, mais les formalités à faire le plus vite possible pour mon départ à New York me prennent aussi beaucoup de temps. Je cuisine tôt le soir avant de me mettre à étudier, et je fais des gâteaux pour aller aux réunions de travail, comme ces cookies bars qui ont eu énormément de succès. Je commence un album photo sur mon voyage au Japon et en Corée d’il y a deux ans et je cuisine ce Kimchi pancake, qui est un de mes favoris pour les soirs de flemme.

Mai

Rougail saucisse & Cheesecake pistaches et framboises

Le cheesecake était obligatoire dans ce best of, et depuis que j’ai trouvé ma recette préférée l’année dernière je ne fais que la décliner, ici avec mes parfums préférés, pistache et framboise. Les longs week-ends de mai m’ont permis de profiter beaucoup de Lille, du soleil dans le jardin, du barbecue avec les copains, mais aussi de bosser dehors, ce qui est quand même toujours plus sympa. Je profite des légumes d’été et de l’ail des ours, et je continue à me faire des bons plats réconfortants pour les soirées de boulot, dont ce rougail saucisse…

Juin

Makbouba & Mangue rôtie

Je profite du dulce de leche ramené par ma testeuse Argentine L., je cuisine plein de rhubarbe… Je découvre ces deux recettes qui sont devenues des grands classiques de ma cuisine, par leur facilité et leur côté super sain, et je cuisine aussi plein de salades. J’ai une nouvelle collègue, qui va devenir l’une de mes meilleures amies (cassdédi J.), qui me fait découvrir un nouveau Paris que je ne connaissais pas encore, je clôture les cours avec une grosse présentation très officielle et très stressante de notre projet de l’année, et ça y est, fini l’école !

Juillet

 Lemon curd au pavot & Feuillantine comtoise

Pour ce mois là, cela a été très difficile de choisir, notamment à cause de la grande qualité des salades, avec des fruits en guest stars, mais aussi parce que je publie enfin un grand classique de mes repas : la patate douce/pois-chiches rôtis/sauce au tahini ou au fromage blanc. J’ai également fêté mon anniversaire avec une feuillantine (et plein de gâteaux et d’houmous qui seront publiés le mois suivant), je me suis cassée l’orteil quand une poule en bronze est tombée dessus (true story). J’ai profité du 14 juillet, de la coupe du monde (beaucoup), je me suis foulé une cheville pendant un essai de roller derby (pas la même que celle avec l’orteil cassé). Avec les copains, on est allés dans le Vercors, et c’était génial (j’ai aussi beaucoup cuisiné). J’ai fini mon alternance, dit au revoir à tout le monde les larmes aux yeux… Bref, un mois intense.

Août

Gâteau banane/sirop d’érable/pécans & Chocolate pot de Jamie O.

En août, je découvre la parfaite technique pour les oeufs durs (mon cher père m’a grandement félicité pour cette astuce, lui qui ne change jamais d’avis (ou presque) m’a dit qu’il faisait comme cela désormais !), je publie enfin tous mes gâteaux d’anniversaire dont ce gâteau banane sirop d’érable pécan, parfait pour les lendemains de soirées. Cette recette de chocolate pot m’a également séduite par sa facilité… Août pour moi, c’est toujours le départ en Bretagne, et ce séjour est un de mes moments préférés de l’année, mais cette fois-ci c’est aussi le départ à New York, avec tous les préparatifs et l’émotion qui va avec.

Septembre

Tamago-Kage Gohan & Salade pommes de terre rôties, chorizo, poivrons confits, basilic et tomates

En septembre, je me fais à la vie New Yorkaise et à son rythme effréné, mais je publie encore les recettes faites pendant l’été : ma salade chouchoute de l’été et ma super recette parfaite pour les fin de mois et les placards vides, le Tamago-Kage Gohan. Vivre à New York est un peu difficile au début, entre mes deux stages et les cours du soir, je n’ai pas beaucoup d’occasions de rencontrer des gens, et je suis un peu sous l’eau. Aux États-Unis, même à New York, les gens ne sortent pas de manière aussi effrénée qu’en France, et se mêlent moins facilement, je me sens un peu perdue…

Octobre

Banana bread au dulce de leche et chocolat & Mangue au sel, piment et citron vert

Cuisiner et surtout faire des bonnes photos est très compliqué dans ma cuisine américaine bondée, donc je publie encore des photos prises cet été, incluant ce super banana bread dont je finalise enfin la recette. Je commence à me faire au rythme américain, mes colocs deviennent mes meilleurs amis et je les pousse à sortir, donnant sens à tous les clichés taxant les français d’alcooliques. J’ai des copains qui viennent me voir, et on se balade le long de l’Hudson, bref, je deviens de plus en plus New Yorkaise.

Novembre

Gratin de courge spaghetti, jambon de parme et noix de pécan & Courge butternut farcie au riz, kale et sauce au tahini

Novembre, c’est mon premier Thanksgiving ! Je me suis enfin imposée comme cuisinière attitrée pour toutes les soirées, anniversaires, dîners du dimanche et autres évènements, donc je me jette sur l’occasion de cuisiner des desserts pour tout le monde, de découvrir la cuisson de la dinde et franchement, je commence à être convaincue par le mode de vie américain (enfin New Yorkais, ce qui est très différent). En cette saison des courges, je retiens ce délicieux gratin de courge spaghetti (ma chouchoute de l’hiver, plus facile à trouver à NY qu’en France), et cette courge butternut farcie, une tuerie que certains d’entre vous m’ont mentionné sur instagram…

Décembre

Écorces de chocolat garnies & Croissants aux amandes

Je passe Noël aux États-Unis dans la famille de mon cher coloc colombiano-américain L., pour qui j’avais réalisé ces croissants aux amandes maison. Un mois assez rempli pour moi, car je veux tester le maximum de choses à NY avant de partir, mais j’ai aussi mes examens et je dois dire au revoir à tout le monde, en cours, au travail et à la coloc. Je publie moins mais je fais quand même ces écorces garnies sont un super cadeau gourmand ultra facile pour les fêtes. Je rentre finalement en France les larmes aux yeux (enfin en pleurant, pour dire vrai).

Et voilà, j’espère que ce best of t’a plu ! Si tu veux jeter un coup d’œil aux best of des années précédentes, c’est par ici : 2015, 2016, 2017