Italie

Tomates farcies au risotto aux crevettes

Voilà une recette pour twister le risotto, un plat réconfortant et délicieux adaptable avec n’importe quel risotto bien sûr, si tu es végé ou que tu n’aimes pas les crevettes, même si c’est très étrange.

Dès que je cuisine des crevettes, je pense à nos séances de pêche à la lampe en Bretagne. L’été, armés d’une frontale, ma famille et moi allons parfois pêcher la crevette de nuit, quand la marée est descendante. Ma cousine et moi formons une excellente équipe : je repère les yeux des crevettes qui luisent dans la nuit et elle les attrape. Parce que oui, l’ennui c’est qu’en général on est tellement qu’on a pas une lampe et un filet pour chacun, donc on se partage les rôles.

J’espère pouvoir recommencer la pêche de nuit cette année, avec L. et mes cousins, comme d’habitude. Summer will not be cancelled.

Continue reading “Tomates farcies au risotto aux crevettes” »

Salades classiques avec un twist

Après mon article sur les salades faciles, je te présente mes derniers essais du printemps, plutôt classiques… avec avec le petit ajout qui change tout : kiwi, citron, pêche…

Salade tomates feta kiwi

Un nouveau twist à la salade de tomates.

Mélanger 3 tomates coeur de boeuf en morceaux, 2 kiwis, 50 g de feta émiettée, vinaigre balsamique, sel et poivre.

Salade de pâtes, citron et tomates

Classique, mais efficace, le zeste de citron fait beaucoup.

Mélanger 100 g de pâtes courtes cuites, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, le zeste et le jus d’1 citron, 1/2 oignon rouge épluché et haché, sel, poivre, vinaigre balsamique. Servir avec un peu de basilic haché et 50 g de feta émiettée.

pat

Panzanella à la pêche

Mélanger 1 pêche en morceaux, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, 1/2 oignon rouge épluché et haché, 1 quignon de pain coupé en petits cubes (tu peux prendre du pain rassis), sel, poivre, vinaigre balsamique. Laisser reposer 1h au frigo pour ramollir le pain. Servir avec un peu de basilic.

Salade thaïe

100 g de quinoa cuit, quelques cacahuètes grillées et concassées, 2 carottes crues coupées en bâtonnets, 1 concombre coupé en demi rondelles, 1/4 de chou rouge haché, sauce tahini/miel/sel/poivre/gingembre/jus de citron, coriandre ou menthe hachée.

Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique

Le confinement commence à peser vraiment lourd, dans un petit appartement de 50 m2, avec la pluie qui m’empêche de faire du sport sur le rooftop (j’ai l’impression de faire partir d’une communauté car tout le monde aux alentour fait la même chose, entre deux pompes on se jette des petits coups d’oeil). Et même si Trump trouve que si la pandémie pouvait s’arrêter à Paques ce serait top (véridique, a beautiful timeline), ça risque de durer encore un peu. Heureusement, j’ai repris le travail, et honnêtement, L. et moi avons décidé de ne pas nous juger mutuellement si on travaille en plus le soir ou le week-end pour tromper l’ennui (d’habitude on essaie de s’en empêcher mutuellement mais là… situation excpetionnelle). Pour l’instant, uniquement des cas sans gravité dans notre entourage, mais les infos créent un climat anxiogène qui pèse…

Du coup, dans la série je-m’ennuie-et-je-fais-volontairement-des-recettes-longues-et-si-tu-as-des-enfants-à-occuper-je-te-conseille-la-même : la pizza. Celle-ci se rapproche un peu de ma pizza ricotta pêches balsamique basilic, en version plus hivernale. Une fois la pâte faite, c’est outrageusement facile et ça rend vraiment super bien.

Continue reading “Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique” »

Risotto aux betteraves

Lors de notre séjour en Italie de spetembre avec L., nous avons beaucoup mangé, mais nous avons négligé un plat : le risotto. Et je l’ai bien regretté lorsqu’il m’a annoncé qu’il n’en avait jamais mangé. Je ne pouvais pas laisser passer ça, donc je lui en ai cuisiné un. Il a fait son petit effet avec sa couleur rouge et la texture crémeuse du chèvre, et il était délicieux ! Un parfait risotto d’hiver.

En ce moment, je suis sur un petit nuage : mon filleul prévu pour Noël est arrivé en avance… je suis donc marraine ! Avec les grèves, je n’ai pas encore pu aller voir sa bouille, mais je réclame des photos tous les jours et je suis la plus heureuse des marraines.

Continue reading “Risotto aux betteraves” »

La vraie recette des pâtes à la Carbonara

Edit : Au retour de Florence – merci les copains pour ce cadeau de ouf !- j’ai refait cette recette avec L., en mettant de côté une portion pour P., dont la deuxième passion, après la tartiflette, sont les pâtes carbos, et franchement, une tuerie. Je te remets donc la recette en avant avec de vraies belles photos.

La fête de la musique, c’est toujours un peu limite ; on galère à trouver des groupes sympas, il fait moche, t’as du mal à retrouver tes potes… Mais cette fête de la musique là a révolutionné ma vie. J’ai en effet appris la vraie recette des pâtes à la Carbonara, et figure toi que, toi aussi – à part si tu es Italien ou particulièrement bien informé – tu les fais mal.

Alors déjà y’a pas de crème.

Ni de lardons.

Gros choc culturel. J’en ai même révé pendant la nuit. Du coup, petit frère n°2 et moi, ce midi, on a mangé des carbos. Et des vraies ! Évidemment, c’est bien meilleur comme ça, et comme je suis sympa, je te file la recette.

Continue reading “La vraie recette des pâtes à la Carbonara” »

Merda de can : gnocchis aux blettes

En ce moment, j’ai pas mal d’ennuis… avec mon vélo. Je fais du vélo à Paris depuis que j’y ai emménagé mais depuis que j’ai changé de boulot je fais une à deux heures par jour ; forcément, mon bolide est mis à rude épreuve. C’est comme ça que j’ai dû prendre une demie journée de congé pour changer la chambre à air, ce qui m’a mis un temps fou parce que c’était la première fois (et aussi parce qu’en remettant la chambre dans le pneu j’ai fait un deuxième trou. Oups.). Et puis deux jours après, nouveau pneu crevé… l’autre roue. Cette fois-ci, je m’en suis rendue compte en arrivant au boulot, et j’ai dû m’en occuper pendant la pause de midi. La moralité de cette histoire est que si tu as un vélo, tu dois devenir bricoleuse.

Retour à la nourriture : je te présente les « merda de can », un genre de gnocchi Niçois à base de blettes. Et oui, ça veut dire merde de chien. Éviemment, ça fait plus classe si tu dis gnocchis aux blettes ; le goût se rapproche un peu des gnocchis classiques évidemment, ainsi que des gnudis et malfattis, mais d’origine française ! Comme toujours c’est un peu long à faire mais délicieux : j’ai mangé la moitié avec une sauce à la crème et au champignons et l’autre moitié avec de la sauce tomate.

Continue reading “Merda de can : gnocchis aux blettes” »

Gratin de gnocchis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic

Quand j’ai commencé à cuisiner pour L., je lui ai demandé quel était son plat préféré, et il a commencé à me parler avec des étoiles dans les yeux des gnocchis qu’il avait mangé en Italie, avec du gorgonzola et des épinards. Je ne pouvais pas ne pas saisir cette occasion.

Évidemment, pour vraiment relever le défi, j’avais besoin de faire les gnocchis de zéro, et j’ai reçu plusieurs messages sur insta de gens (dont mon argentinienne préférée) qui me demandaient la recette et si c’était difficile… Alors c’est long, mais du coup moi je fais des grosses doses et j’en congèle une partie (après les avoir fait cuire à l’eau), et sinon c’est pas compliqué !

Donc après avoir fait de gigantesques doses de gnocchis, j’ai fait une partie avec une sauce gorgonzola/ricotta et épinards qui a eu son petit effet (nanmé tu m’as pris pour qui) et pour le reste, je l’ai fait plus classique et un peu moins gras : un gratin avec de la sauce tomate, et puis le reste de ricotta. Un délice, dont j’ai laissé une part dans le congélo, pour quand je serais repartie en France…

Continue reading “Gratin de gnocchis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic” »

Focaccia feta, oignon rouge et romarin

Tu auras peut-être remarqué qu’un bouton de traduction existe désormais sur le blog ! Bon c’est de la traduction automatique, de toute façon je ne suis pas sûre qu’il soit possible de traduire mon humour ravageur, mais cela permettra à mes amis américains de vérifier que je parle bien d’eux (parce qu’ils me demandent de temps en temps…)

Sur le sujet des amériques, j’aimerais bien y retourner mais la roulette russe des visas m’empêche pour l’instant de réaliser ce projet. J’y vais donc régulièrement en tant que touriste, profiter des $1 pizzas, des pirogis, du chicken over rice, des IPA moyennes et de mes super amis. Mais si par le plus grand des hasards tu distribues des visas de travail, mp.

Retour au sujet de cette focaccia, réalisée justement à New York, qui a enchanté L. et mon coloc suédois (« Did you really make bread? ») : elle est meilleure le jour même, tiède avec un peu de fromage, dans la soupe ou en apéro (l’apéro étant un concept que les américains ne maîtrisent pas encore très bien malheureusement) et la garniture est adaptable bien sûr ! Olives, raisins secs, pas de feta si tu es vegan… Fais toi plaiz. Et raconte moi.

Continue reading “Focaccia feta, oignon rouge et romarin” »

Malfatti à la ricotta, épinards et sauce à la sauge

Le duo épinards ricotta est un duo connu et reconnu (dans cette tarte par exemple) mais en trouvant cette recette, qui rappelle les gnudis, je me suis jetée dessus attirée par la sauge. En vrai, j’ai découvert la sauge tardivement : je vais être honnête avec toi parce que je suis comme ça, j’étais avant tout fascinée par la feuille qui ressemble à du velours, comme une gamine. Et puis j’ai découvert que revenu dans du beurre, c’est un délice. Ça fait tout.

Pour la petite histoire, comme je te l’ai déjà dit, je vis en ce moment à New York avec dix-sept personnes. Nous partageons donc trois cuisines, mais la nourriture et la vaisselle s’entassent, évidemment… Or l’autre jour, l’un de mes colocs était très choqué car un autre lui avait emprunté… du sel. Ah les américains… Je me suis rappelée de mon ancienne coloc à Lille, où nous échangions toujours des ingrédients, de toutes les fois où j’avais plus de shampoing et où j’en ai pris un au hasard… et de ce moment, une heure plus tôt, où j’avais piqué du parmesan pour cette recette. Oups (CC, Si un jour tu lis cela, sache que je m’excuse profondément).

Continue reading “Malfatti à la ricotta, épinards et sauce à la sauge” »

Ma contribution 2019 à la saison des figues : focaccia figues, jambon cru, mozarella et oignons nouveaux et cobbler aux figues et aux amandes

Chaque année, je n’arrive pas à me jeter assez vite sur les figues et cela me frustre. Le temps de réfléchir à ce que je vais faire et de les cuisiner, la saison est déjà presque passée… Cette année, j’ai acheté une grosse caisse pour faire une focaccia salée, un peu sur le modèle de ce clafoutis (je m’excuse d’avance pour cette photo atroce que je dois absolument refaire), dont j’ai trouvé la recette chez Piment Oiseau, et un cobbler, mélange de différentes recettes et de ce que j’ai trouvé dans mon frigo.

Mes colocs ont adoré le cobbler : j’adore avoir de nouveau des colocs qui viennent me demander ce que je cuisine, qui veulent tout goûter et qui me réclament des gâteaux. D’ailleurs, l’autre jour, alors que deux d’entre eux (nous sommes 17…) me faisaient la liste de ce qu’ils voulaient, j’ai proposé un nouveau « cake », et ils m’ont regardé, vaguement gênés devant mon manque de vocabulaire. J’ai alors appris que le mot « cake » se référait uniquement aux gros gâteaux d’anniversaire avec du glaçage… même le fondant au chocolat que j’avais fait la semaine précédente pour l’anniversaire de l’un d’entre eux n’était pas considéré comme un gâteau ! Du coup, à chaque fois que je leur promettais un cake et que je présentais un cobbler, un brownie ou autre, ils étaient perdus ! Bref, je ne fais donc pas de gâteaux, seulement des desserts. On en apprend tous les jours.

D’autres idées de recettes avec des figues :

Continue reading “Ma contribution 2019 à la saison des figues : focaccia figues, jambon cru, mozarella et oignons nouveaux et cobbler aux figues et aux amandes” »