ricotta

Raviolis de courgette fourrés à la ricotta et à la mozzarella avec tomates rôties

Ce week-end, nous nous sommes rassemblés avec mes potes de prépa. 10 ans d’amitié, 10 amis, une grande table ronde : c’était parti pour le G10. Le choix de Berck pour ce sommet internaional de la plus grande importance était controversé et ne fut pas notre meilleure décision (tricher tous ensemble aux DM de maths il y a dix ans, ça c’était une bonne décision), vu qu’il a plu non stop, mais qu’est-ce qu’on s’est marrés ! On a fait un barbeuc finalndais, on a essayé de se souvenir de tous les noms des 42 personnes de notre classe (avec les noms de famille, c’est pas facile), on a mangé plus de 2 kilos de pâtes, on s’est baignés au coucher du soleil, on a bu des bières et on a pas beaucoup dormi.

Le retour fut un peu violent : si notre week-end était un nutriscore, ce serait nutriscore E. Du coup, en rentrant, j’ai essayé de lever un peu le pied sur la bouffe grasse ; ces raviolis sont plutôt pas mal dans ce style, vu que la ricotta finalement c’est assez léger comme fromage, et qu’il y a plein de légumes. Le « façonnage » n’est vraiment pas compliqué et ça fait son petit effet !

(suite…)

Tarte courgettes mi-cuites, avec base ricotta/moutarde

Tu auras peut-être remarqué que je n’avais pas publié de recette de St Valentin. J’ai longtemps été hyper contre la St Valentin, que je trouvais culpabilisante de plein de façons à la fois pour les gens en couple et les célibataires, et puis récemment j’ai un peu changé d’avis parce que quand on est séparés par le covid, on aimerait bien être ensemble pour manger des pizzas et boire de la bière.

Du coup, au lieu de petit plat rose/en forme de coeur, j’ai fait une tarte de courgettes. Petit twist : les courgettes sont très peu cuites, et peuvent ne pas l’être du tout, si elles sont très bonnes/fraîches et coupées très finement. Je les ai cuites un peu plus car j’avais des courgettes de supermarché moyennes et je voulais congeler une partie de la tarte, mais ça reste croquant, délicieux… et si tu le fais pour une St Valentin, tu peux même faire des jolies spirales dans la tarte.

(suite…)

Courge butternut rôtie à la ricotta et au citron

Un plat hyper simple mais super efficace, un peu comme cette courge butternut au tahini, parfait avec un oeuf mollet.

Est-ce que c’est le bon plat pour te souhaiter un joyeux Noël ? Je ne suis pas sûre, mais nous on fait Noël la veille de Noël donc c’est un plat parfait pour le lendemain d’un gros repas de fête donc du coup c’est un plat parfait pour te souhaiter joyeux Noël ! C’était un Noël bizarre pour moi, avec ces frontières toujours fermées, et sûrement pour beaucoup d’autres gens aussi. En ce moment je croule sous le boulot à tel point que j’ai l’impression d’être retournée en prépa ou à l’époque des rendus de mémoires, et je suis aussi sur les dernières finitions de la maison avant de passer la main aux locataires, donc je ne me sens pas du tout dans l’esprit des fêtes… je veux surtout enterrer 2020 et pouvoir revenir à une vie où on peut faire des projets librement…

(suite…)

Compotée de haricots blancs à la tomate et à la ricotta

Une compotée bien réconfortante pour le froid qui arrive peu à peu, avec de la tomate (en boîte), des haricots et de la ricotta pour contre balancer le plat chaud. Dans le même genre, en Belgique il arrive de manger des frites chaudes avec de la compote de pommes froide, figure toi que c’est délicieux (dans le cas présent c’est beaucoup moins chelou évidemment). Avec un peu de pain grillé, c’est super facile à faire.

Si au précédent confinement j’avais repeint la salle de bain, j’ai réarangé complétement ma chambre sur celui-ci. Un peu de bricolage, pas mal de recherches sur le bon coin et vinted et j’ai l’impression d’avoir une nouvelle chambre. Ma nouvelle organisation me permet d’être plus concentrée, et moi et ma chère maquettiste qui m’aide (pour laquelle j’avais réalisé un naked cake l’an dernier) préparons activement la refonte du blog.

(suite…)

Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique

Le confinement commence à peser vraiment lourd, dans un petit appartement de 50 m2, avec la pluie qui m’empêche de faire du sport sur le rooftop (j’ai l’impression de faire partir d’une communauté car tout le monde aux alentour fait la même chose, entre deux pompes on se jette des petits coups d’oeil). Et même si Trump trouve que si la pandémie pouvait s’arrêter à Paques ce serait top (véridique, a beautiful timeline), ça risque de durer encore un peu. Heureusement, j’ai repris le travail, et honnêtement, L. et moi avons décidé de ne pas nous juger mutuellement si on travaille en plus le soir ou le week-end pour tromper l’ennui (d’habitude on essaie de s’en empêcher mutuellement mais là… situation exceptionnelle). Pour l’instant, uniquement des cas sans gravité dans notre entourage, mais les infos créent un climat anxiogène qui pèse…

Du coup, dans la série je-m’ennuie-et-je-fais-volontairement-des-recettes-longues-et-si-tu-as-des-enfants-à-occuper-je-te-conseille-la-même : la pizza. Celle-ci se rapproche un peu de ma pizza ricotta pêches balsamique basilic, en version plus hivernale. Une fois la pâte faite, c’est outrageusement facile et ça rend vraiment super bien.

(suite…)

Tarte rustique à la ricotta, au thym et au panais

Je m’en suis vantée sur Insta, cette galette / tarte rustique était délicieuse. La pâte était incroyable, super sablée… J’ai d’ailleurs depuis tenté une version à la tomate, inspirée par cette tarte, mais justement la pâte est devenue trop humide à cause du jus des tomates, et donc je reviens à cette version de base. C’est une tarte parfaite pour l’hiver avec une salade, et moi qui ne cuisine que rarement le panais, je suis ravie de l’avoir découverte !

Je suis actuellement à New York, ensevelie sous les informations sur les primaires démocrates et le coronavirus, et je commence à prendre plaisir à travailler dans des cafés bruyants. La concentration est difficile à obtenir au début quand on a la musique à fond et la barista qui explique comment elle prend soin de ses succulents à sa collègue (true story, can’t get more Brooklyn than that), mais, contrairement aux cafés français, pas besoin de se resservir pour rester plus de 3h, ça sent le café et les bagels, et on entend le métro aérien passer.

(suite…)

Tourtes aux petits pois, menthe et chèvre

Lorsque mes nouveaux colocs et moi-même avons trouvé notre appart, nous nous sommes rassemblés pour se décider à propos des questions importantes du style les meubles, le ménage, les charges… et seconde une, ils me posent la question qui tue : « ce sera quoi nos noms sur ton blog ? Parce que Marron et Jaune c’était sympa mais là ça ne va pas marcher ». Après avoir proposé plusieurs autre couleurs qui effectivement n’avaient rien à voir avec leurs prénoms, nous sommes partis sur… le comte et la duchesse (l’immeuble est extrémement classe, et il y a aussi une private joke pour ceux qui savent où nous vivons exactement). Et Oeil De Lynx. C’est notre chat.

En plus d’avoir l’opportunité de cuisiner pour le comte, la duchesse et ODL, j’ai également une énorme cuisine, avec un gigantesque frigo et… un vrai congélateur. J’ai donc pu cuisiner une armée de petites tourtes et les congeler pour pouvoir voir venir l’hiver et dévorer ces petits chaussons croustillants sous un plaid, dans notre vrai canapé, devant netflix, sur une vraie télé. Et oui, ça fait du bien de ne plus vivre dans un mini studio.

(suite…)

Gratin de gnocchis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic

Quand j’ai commencé à cuisiner pour L., je lui ai demandé quel était son plat préféré, et il a commencé à me parler avec des étoiles dans les yeux des gnocchis qu’il avait mangé en Italie, avec du gorgonzola et des épinards. Je ne pouvais pas ne pas saisir cette occasion.

Évidemment, pour vraiment relever le défi, j’avais besoin de faire les gnocchis de zéro, et j’ai reçu plusieurs messages sur insta de gens (dont mon argentinienne préférée) qui me demandaient la recette et si c’était difficile… Alors c’est long, mais du coup moi je fais des grosses doses et j’en congèle une partie (après les avoir fait cuire à l’eau), et sinon c’est pas compliqué !

Donc après avoir fait de gigantesques doses de gnocchis, j’ai fait une partie avec une sauce gorgonzola/ricotta et épinards qui a eu son petit effet (nanmé tu m’as pris pour qui) et pour le reste, je l’ai fait plus classique et un peu moins gras : un gratin avec de la sauce tomate, et puis le reste de ricotta. Un délice, dont j’ai laissé une part dans le congélo, pour quand je serais repartie en France…

(suite…)

Chaussons aubergine, ricotta et sésame

J’adore faire des chaussons de légumes, c’est parfait à emmener dans un tupperware le midi et à manger avec une soupe le soir, et souvent il reste juste assez de farce pour manger avec un peu de riz ou des pâtes ! Le mélange ricotta aubergines est évidemment un classique incontournable et délicieux, et associé au sésame c’est encore meilleur. J’ai trouvé la recette par ici, et la pâte a l’avantage d’être végane ! À toi de changer les goûts comme tu veux (avec un peu de potimarron ça doit être parfait pour l’hiver).

(suite…)

Malfatti à la ricotta, épinards et sauce à la sauge

Le duo épinards ricotta est un duo connu et reconnu (dans cette tarte par exemple) mais en trouvant cette recette, qui rappelle les gnudis, je me suis jetée dessus attirée par la sauge. En vrai, j’ai découvert la sauge tardivement : je vais être honnête avec toi parce que je suis comme ça, j’étais avant tout fascinée par la feuille qui ressemble à du velours, comme une gamine. Et puis j’ai découvert que revenu dans du beurre, c’est un délice. Ça fait tout.

Pour la petite histoire, comme je te l’ai déjà dit, je vis en ce moment à New York avec dix-sept personnes. Nous partageons donc trois cuisines, mais la nourriture et la vaisselle s’entassent, évidemment… Or l’autre jour, l’un de mes colocs était très choqué car un autre lui avait emprunté… du sel. Ah les américains… Je me suis rappelée de mon ancienne coloc à Lille, où nous échangions toujours des ingrédients, de toutes les fois où j’avais plus de shampoing et où j’en ai pris un au hasard… et de ce moment, une heure plus tôt, où j’avais piqué du parmesan pour cette recette. Oups (CC, Si un jour tu lis cela, sache que je m’excuse profondément).

(suite…)