Bizarre mais délicieux

Les dernières salades de l’été (avec beaucoup de recettes de la flemme)

En ce moment, honnêtement, j’ai un peu la flemme.

Je suis encore un peu dans l’indolence de l’été, je n’arrive pas à me réorganiser et me remotiver. Je fais des recettes rapides, avec des boîtes et des trucs confits qu’on met au four pendant 20min avant de les récupérer, comme celles-ci. Et parfois j’ai même un peu la flemme de les écrire mais j’y reviens toujours, comme à la cuisine.

Salade de blé aux poivrons et tomates confits

Mélanger 100 g de blé cuit, sel, poivre, une poignée d’olives confites, du basilic, des herbes de Provence et des pignons de pin. Ajouter 100 g de tomates cerises et 2 poivrons confits au four (20 min au four à 180°c) (tu peux enfourner les tomates comme ça, juste lavées, mais il faut laver et épépiner les poivrons et les couper en morceaux avant de les mettre au four. Sinon, tu peux utiliser des poivrons confits en boîte.)

Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi

En juillet, nous sommes partis en week-end avec des copains dans une maison… un peu particulière. Une amie m’avait parlé d’une maison pour 10 dans la banlieue de Paris avec piscine et surtout pas chère. J’ai envoyé un texto aux copains, et on a réservé sans réfléchir, et surtout sans regarder les photos ou les commentaires.

Nous sommes tombés sur un ancien pavillon de chasse plein d’animaux empaillés et d’araignées bien vivantes, avec des gardiens tchéques, 3 chiens, 1 chat, 3 chevaux, 1 court de tennis, et plein de bazar et de poussière. Après le choc de l’arrivée dans cette maison super kitch, nous avons passé un super week-end, à profiter de la piscine et du soleil.

Comme toujours, j’avais fait le goûter pour la voiture. J’avais envie de shortbread millionaire, mais comme toujours, je n’aime pas trop refaire des recettes que j’ai déjà faites, donc j’ai fait une version à la Ottolenghi. Honnêtement, cette version contient pas mal de tahini et est peut-être moins accessible qu’un shortbread millionaire classique car on sent bien le sésame, mais c’était délicieux !

Petit détail sur ce week-end : on a fait ça en mode secret story, chacun avait des secrets et on pouvait buzzer. J’ai fini dans le top 3 à garder mon secret, donc je considère ça comme une victoire.

Continue reading “Millionaire shortbread… inspiration Moyen Orient, by Ottolenghi” »

Trio de galettes : riz et courgettes, pancakes de carottes rôties, croquettes de poisson thaïes

Enfin, ENFIN arrivent les vacances. Bientôt, la Croatie et puis la Bretagne. On fait ses valises, on boucle les projets au taf et puis évidemment, on finit le frigo et le congélo.

Les galettes de ce qui traîne dans le frigo, c’est ma passion, et parfait pour finir les restes. J’ai retravaillé ma recette de galettes riz/courgettes et j’en ai tenté d’autres : à base de lieu, et de carottes. C’est délicieux, ça se transporte et ça se congèle facilement. Tu peux les manger avec un peu de moutarde, de sauce soja ou de pesto (les trois furent testés et approuvés).

Continue reading “Trio de galettes : riz et courgettes, pancakes de carottes rôties, croquettes de poisson thaïes” »

Navets sauce teriyaki

Les navets ne sont pas trop un légume d’été mais quand j’ai vu cette idée passer sur insta, je ne pouvais pas résister. Je fais parfois du navet (souvent avec du miel ou des éléments sucrés pour contrecarrer le côté un peu amer) mais je n’avais jamais pensé à préparer des légumes tout simplement avec un peu de sauce teriyaki. Mon collègue, en voyant mon tupperware, m’a d’ailleurs dit « les navets ça se mange comme ça ? Je n’en ai jamais mangé autrement qu’en soupe ! » Mais en les faisant cuire lentement à la poêle avec le bon accompagnement, ils deviennent fondants et le résultat est délicieux !

Tu vas vite réaliser qu’en vrai, ici c’est une version cheap et rapide de la sauce teriyaki, tu peux évidemment également en faire une vraie, ou même en acheter de la toute faite !

Continue reading “Navets sauce teriyaki” »

Gazpacho de tomates, melon et poivrons

Récemment, il m’a fallu partir de manière improvisée en Bretagne.

Je n’étais pas souvent allée dans la maison nantaise de mon grand-père paternel, mais je me souvenais d’un grenier sombre plein de berceaux en bois et de cartons et d’un salon de télévision où, une fois, nous avions regardé la trilogie du samedi soir avec mes cousins : je me souviens encore de l’intrigue et j’y avais repensé, il y a peu, essayant de reconstituer les différents fils de l’histoire rocambolesque et peu crédible.

Quand j’étais petite, ma tante avait écrit et illustré un album pour enfants qui s’intitulait « la maison de Papito n’est pas comme les autres maisons ». La maison était devenue un escargot, avec des chambre en bas, des chambres en haut, des courbes, des portes partout, des jardins à différent niveaux. En la retrouvant, je me suis rendue compte qu’il y avait aussi beaucoup de moquette, et puis j’ai pu ouvrir la porte, en sous-sol, qui menait directement à la falaise, au rocher sur lequel était construit la maison.

Cela nous a fait du bien de se retrouver en famille, de raconter mon grand-père et la maison, et de se souvenir des repas partagés ensemble. Dans ma famille comme dans toutes les familles, les repas rapprochent, et j’espère aussi qu’avec ce blog, je peux donner de la matière pour ces rassemblements, en été ou n’importe quand dans l’année.

Même si pour le gazpacho, c’est mieux l’été quand même.

Continue reading “Gazpacho de tomates, melon et poivrons” »

Pico de gallo avec de la mangue

Le moment de l’année que j’adore/redoute arrive : mon anniversaire. Je déteste vieillir : pas très original, tu me dirais, mais moi je détestais ça même quand on appelait encore ça « grandir ». Je suis le genre de personne qui aimerait être coincée à 7-8 ans, ou alors au lycée, ou alors en études, mais en tous cas je suis très « c’était mieux avant ». J’enrobe donc la pilule en organisant chaque année un gros week-end chez mes parents : cette année cela a failli être compromis mais mes géniteurs ont craqué devant la difficulté de louer quelque chose en ces temps de covid. Ma coloc adorée nous organise même une murder party, donc avec un peu de chance, je me sentirais même pas tant que ça vieillir !

En attendant de te parler de mes traditionnelles recettes d’anniv, je te présente une nouvelle version twistée de ce condiment colombien (enfin qu’on retrouve dans une grande partie d’Amérique latine mais L. dit que c’est colombien avant tout) qui est parfaite pour les températures actuelles, et surtout pour les barbecues.

Continue reading “Pico de gallo avec de la mangue” »

Betterave grillée au four au zaatar

Je te présente : la recette super facile et plutôt saine qui te sauve ton repas. Si t’as la flemme, tu rajoutes un peu de riz et un oeuf et t’es paré.

J’ai presque honte d’en faire une recette mais il m’est apparu que beaucoup de gens ne connaissaient pas cette association ou cette façon de cuire les betteraves. Comme quoi l’essentiel en cuisine, en tous cas pour moi, ce n’est pas la pâtisserie hyper complexe ou les plats rôtis impressionnants des repas de famille, mais plutôt des associations et des techniques qui marchent à tous les coups et te simplifient la vie, comme celle des oeufs durs parfaits, ou celle-ci.

Continue reading “Betterave grillée au four au zaatar” »

Salades classiques avec un twist

Après mon article sur les salades faciles, je te présente mes derniers essais du printemps, plutôt classiques… avec avec le petit ajout qui change tout : kiwi, citron, pêche…

Salade tomates feta kiwi

Un nouveau twist à la salade de tomates.

Mélanger 3 tomates coeur de boeuf en morceaux, 2 kiwis, 50 g de feta émiettée, vinaigre balsamique, sel et poivre.

Salade de pâtes, citron et tomates

Classique, mais efficace, le zeste de citron fait beaucoup.

Mélanger 100 g de pâtes courtes cuites, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, le zeste et le jus d’1 citron, 1/2 oignon rouge épluché et haché, sel, poivre, vinaigre balsamique. Servir avec un peu de basilic haché et 50 g de feta émiettée.

Panzanella à la pêche

Mélanger 1 pêche en morceaux, 150 g de tomates cerises multicolores coupées en deux, 1/2 oignon rouge épluché et haché, 1 quignon de pain coupé en petits cubes (tu peux prendre du pain rassis), sel, poivre, vinaigre balsamique. Laisser reposer 1h au frigo pour ramollir le pain. Servir avec un peu de basilic.

Salade thaïe

100 g de quinoa cuit, quelques cacahuètes grillées et concassées, 2 carottes crues coupées en bâtonnets, 1 concombre coupé en demi rondelles, 1/4 de chou rouge haché, sauce tahini/miel/sel/poivre/gingembre/jus de citron, coriandre ou menthe hachée.

Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique

Le confinement commence à peser vraiment lourd, dans un petit appartement de 50 m2, avec la pluie qui m’empêche de faire du sport sur le rooftop (j’ai l’impression de faire partir d’une communauté car tout le monde aux alentour fait la même chose, entre deux pompes on se jette des petits coups d’oeil). Et même si Trump trouve que si la pandémie pouvait s’arrêter à Paques ce serait top (véridique, a beautiful timeline), ça risque de durer encore un peu. Heureusement, j’ai repris le travail, et honnêtement, L. et moi avons décidé de ne pas nous juger mutuellement si on travaille en plus le soir ou le week-end pour tromper l’ennui (d’habitude on essaie de s’en empêcher mutuellement mais là… situation excpetionnelle). Pour l’instant, uniquement des cas sans gravité dans notre entourage, mais les infos créent un climat anxiogène qui pèse…

Du coup, dans la série je-m’ennuie-et-je-fais-volontairement-des-recettes-longues-et-si-tu-as-des-enfants-à-occuper-je-te-conseille-la-même : la pizza. Celle-ci se rapproche un peu de ma pizza ricotta pêches balsamique basilic, en version plus hivernale. Une fois la pâte faite, c’est outrageusement facile et ça rend vraiment super bien.

Continue reading “Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique” »

Kasha-sotto aux champignons

Tu ne vas pas trouver ici de recette de gâteau rose ou en forme de coeur car je n’ai jamais été très Saint Valentin. Ce n’est pas le genre de fête à laquelle je pense et pour laquelle je souhaite organiser quelque chose : cette année, j’ai donc rejoins une amie pour aller voir la dernière pièce de Michalik, Une histoire d’amour -ça tombait bien. C’était magnifique mais surtout hyper triste. Maintenant, j’écoute Aznavour en boucle, et je pense que je suis encore plus détachée de la Saint Valentin !

En dehors de cette fête peu importante, je continue tout de même à cuisiner, et surtout je continue dans ma frénésie kasha. J’ai donc tenté le fameux kasha-sotto, un risotto mais avec du kasha à la place du riz (jusque là c’est facile) (il paraît que tu peux le faire aussi avec des coquillettes, à tester). Un résultat délicieux, qui convient très bien à la texture du kasha, pas toujours facile à cuisiner (trouver la méthode de cuisson parfaite, c’est mon but).

Continue reading “Kasha-sotto aux champignons” »