Bizarre mais délicieux

Le retour des salades

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un article de salade, mais j’avais pas mal de recettes en attente dans les tiroirs, et en salade, j’ai la même stratégie qu’en habillement : si tu th’abilles/manges comme s’il faisait un grand soleil, le soleil viendra à toi. Et même si tu n’es pas fana de ce (faux) adage, jette un coup d’oeil, il y en a pour tous les goûts, avec une petite préférence de mon côté pour la salade chinoise de concombre et d’avocat…

Panzanella de printemps

Couper 1 pêche et 1 barquette de tomates cerises en petits quartiers. Couper 1 quignon de pin sec en petits cubes. Mélanger le tout, ajouter sel, poivre et vinaigre balsamique. Bien mélanger et laisser reposer 1h : les tomates, les pêches et le vinaigre vont créer un jus qui va imbiber le pain.

Salade de fraises, concombres et pastéque

Laver, équeuter et couper 1 barquette de fraises en 4. Eplucher et couper 1 concombre en demi-cercles. Couper 1/4 de pastèque en petits cubes. Laver et hacher quelques feuilles de menthe. Saler, poivrer et ajouter un peu de vinaigre balsamique.

Salade de maïs, poulet et mûres

Couper en morceaux 2 escalopes de poulet, les faire revenir dans une poêle avec un peu de matière grasse, sel et poivre. Ajouter de la salade lavée, 400 g de maïs en boîte, 1 barquette de mûres (ou de myrtilles), 1/2 oignon rougé épluché et émincé, quelques noix de pécan hachées et 100 g de feta émiettée. Assaisonner avec vinaigrette classique de moutarde, huile d’olive, vinaigre balsamique, sel et poivre.

Salade chinoise de concombre, avocat et oignon rouge

Laver, épucher et émincer 1 concombre. Enlever peau et noyau d’1 avocat et le couper en cubes. Ajouter 1/2 oignon rouge émincé finement. Faire la sauce avec 2 c à c de sauce soja, 2 c à c de vinaigre de riz, 1 c à c d’huile de sésame, 1 gousse d’ail épluchée et écrasée. Servir avec de la coriandre fraîche lavée et hachée et des graines de sésame.

 

Aubergines brulées à la feta et à l’huile pimentée d’Ottolenghi

Après un an et demi de fermeture des frontières, la France s’est enfin réouverte aux étrangers (enfin pas à tous, mais là ça devient politique), et L. a pu me rejoindre en France. On a direct commandé à bouffer et commencé à regarder la saison 2 de Too hot to handle (depuis le temps qu’on l’attendait). Et comme souvent, en attendant la commande, j’ai cuisiné… de quoi déjeuner pour le lendemain.

L’avantage est que cette recette est globalement facile, il suffit de mélanger des ingrédients et de brûler des aubergines : jusque là c’est faisable. Evidemment, Ottolenghi bonifie le plat le plus simple, tu peux y aller les yeux fermés.

Continue reading “Aubergines brulées à la feta et à l’huile pimentée d’Ottolenghi” »

Raviolis de courgette fourrés à la ricotta et à la mozzarella avec tomates rôties

Ce week-end, nous nous sommes rassemblés avec mes potes de prépa. 10 ans d’amitié, 10 amis, une grande table ronde : c’était parti pour le G10. Le choix de Berck pour ce sommet internaional de la plus grande importance était controversé et ne fut pas notre meilleure décision (tricher tous ensemble aux DM de maths il y a dix ans, ça c’était une bonne décision), vu qu’il a plu non stop, mais qu’est-ce qu’on s’est marrés ! On a fait un barbeuc finalndais, on a essayé de se souvenir de tous les noms des 42 personnes de notre classe (avec les noms de famille, c’est pas facile), on a mangé plus de 2 kilos de pâtes, on s’est baignés au coucher du soleil, on a bu des bières et on a pas beaucoup dormi.

Le retour fut un peu violent : si notre week-end était un nutriscore, ce serait nutriscore E. Du coup, en rentrant, j’ai essayé de lever un peu le pied sur la bouffe grasse ; ces raviolis sont plutôt pas mal dans ce style, vu que la ricotta finalement c’est assez léger comme fromage, et qu’il y a plein de légumes. Le « façonnage » n’est vraiment pas compliqué et ça fait son petit effet !

Continue reading “Raviolis de courgette fourrés à la ricotta et à la mozzarella avec tomates rôties” »

Semoule de chou-fleur accomodée super rapidement pour tous les soirs de flemme

Faire de la semoule de chou-fleur c’est chiant de base. Tu dois le râper, ça prend du temps et tu risques de te râper le doigt (true story). C’est pour ça que j’en faisais rarement, mais j’ai depuis découvert qu’on pouvait l’acheter toute faite en congelé ! Et c’est depuis devenu le repas hyper rapide du soir : tu peux le mettre même pas décongelé dans une poêle, avec un peu d’épices et de condiments que tu as toujours dans ton placard (et si ce n’est pas le cas, tu peux, c’est super pratique). Servi avec un peu de tofu et un oeuf mollet, c’est parfait.

Continue reading “Semoule de chou-fleur accomodée super rapidement pour tous les soirs de flemme” »

Tarte tatin aux oignons et aux échalottes

Il n’y a rien de plus chiant qu’une panne d’internet. Ca paraît un peu ridicule dit (écrit ?) à haute voix, mais c’est vraiment pour moi la définition de la frustration : on démarre, on redémarre, on attend, on tressaute, on cherche le numéro de notre abonnement, on attend la hotline, on se fâche avec le conseiller… et pendant ce temps là, on ne peut pas travailler, regarder un film, vérifier un truc ou même envoyer des messages.

C’est dans cette situation que je suis depuis 30 min et je me ronge les ongles jusqu’au sang.

Je voulais te parler de cette tarte ultra facile et rapide à faire, avec des oignons fondants et pas du tout amers. De comment mon nouveau coloc a sorti « on dirait des mini kouign amanns » et que tout instagram était d’accord. De comment j’ai mangé les 3/4 en un repas parce que c’est bon mais mine de rien ça ne calle pas beaucoup.

Au lieu de cela, je vais te parler de lalongue discussion que j’ai eu avec mes parents et mon cousin à propos de comment on faisait « avant » internet. Ils m’ont raconté des histoires incroyables de voyages où tu pouvais chercher tes potes dans une ville pendant plusieurs jours avant de les retrouver, et de comment on prenait les billets de train, et de plein d’autres trucs comme ça. Je me suis sentie super millenial, mais paradoxalement, au milieu de tous les avantages d’internet, j’ai été avant tout saisie par l’idée que commander de la nourriture sans internet était probablement un calvaire. Il fallait aller là bas, récupérer un menu papier, appeler… et en conséquence, on était condamnés à commander encore et toujours aux mêmes restaurants, ceux qu’on connaissait déjà.

Du coup, quand internet redémarrera, je publierai cet article et je commanderai des sushis.

Continue reading “Tarte tatin aux oignons et aux échalottes” »

Tartare de saumon, avocat, coriandre, citron vert et lait coco

Quand je pars en vacances, je me fais un point d’honneur à vider mon frigo. C’est une organisation parfois complexe (récupérer les patates germées pour les faire rôtir, congeler le pesto restant, finir les boites entamées, bidouiller des sauces avec les restes d’herbes fraiches…) mais qui permet parfois de se pousser un peu et de découvrir de nouvelles recettes.

C’est le cas de celle-ci, un tartare assez différent de d’habitude puisque qu’il est enrobé de lait coco, le rendant crémeux. Hyper rapide à faire, tu peux le servir en entrée dans des feuilles de sucrine ou autre pour le côté fancy.

Continue reading “Tartare de saumon, avocat, coriandre, citron vert et lait coco” »

Salades d’hiver

Bientôt, on va pouvoir recommencer à manger des salades sur la terrasse. Histoire de nous projeter vers des plats qui sentent le soleil, le bonheur, la liberté, je te mets ici plusieurs recettes, d’hiver ou d’entre deux saisons, pour pouvoir rêver un peu !

Salade d’inspiration mexicaine

Eplucher et couper 1 mangue en morceaux, ainsi qu’1 avocat. Hacher deux poignées d’épinards. Mélanger le tout avec 200 g de haricots rouges cuits et 2 c à s bombées de quinoa cuit. Servir avec une sauce faite avec 1 c à s de tahini, jus d’1 citron vert, un filet de sirop d’agave, sel et poivre.

Salade croquante d’inspiration thaïe : cette salade est un grand classique pour L. et moi, super rapide si tu achètes un mélange de légumes croquants, et délicieux !

Eplucher et couper en batonnets 2 carottes, 1/4 de chou rouge et 1 concombre (tu peux trouver des mélanges tout faits dans les supermarchés). Ajouter 2 c à s de quinoa cuit, quelques branches de coriandre hachés, une poignée de cacahuètes grillées. Servir avec une sauce faite avec 1 c à s de beurre de cacahuètes, jus d’1 citron, un filet de sirop d’agave, sel et poivre.

Salade de crevettes, mangue, avocat, coriandre et pamplemousse : celle-ci a eu beaucoup de succès sur instagram, super facile et un délice !

Éplucher et couper en morceaux  1 mangue, 1 avocat et 1 pamplemousse. Ajouter une poignée de crevettes cuites, le jus et zeste d’1 citron vert, un peu de coriandre, un peu de sauce soja et de poivre !

Bon ap’ !

Deux façons de cuisiner le fenouil cru : salade fenouil poire épinards et fenouil olives parmesan

Je t’ai déjà expliqué que je n’étais pas fan de fenouil mais que j’ai réussi à le dompter (surtout avec du miel), mais alors cru, j’avais encore du mal. Depuis, j’ai fait des essais, et ça va mieux : la clé, c’est de le couper à la mandoline très fin, de le faire mariner un peu et de bien le marier. Je te livre donc deux merveilleuses salades de fenouil cru !

De mon coté, j’ai passé une semaine de septaine déprimante à mon retour du Costa Rica. Avec le boulot et les restrictions, impossible de sortir prendre l’air ou faire les courses, rendant la transition vacances/boulot d’autant plus violente…

Continue reading “Deux façons de cuisiner le fenouil cru : salade fenouil poire épinards et fenouil olives parmesan” »

Légumes d’hiver rôtis à la clémentine et aux épices avec un crumble de parmesan

Avant qu’on se lasse des courges et des clémentines, une recette qui change un peu, de Clémence Catz que j’ai simplifiée, où les légumes sont rôtis avec de la clémentine et plein d’épices, qui fait un plat complet assez sain !

Et on en a bien besoin à la coloc parce qu’on a fait une énorme raclette juste pour nous trois (achetée sur leboncoin juste pour l’occasion), et on s’est offerts nos cadeaux : mon coloc a eu le droit à un calendrier « des hommes et des chats », fait à partir de photos de lui et de notre chat, et nous avons fait un « secret Hitler » avec des politiques français pour ma coloc. Deux oeuvres d’art. Quant à moi, j’ai le plus beau casque de vélo de la Terre.

Continue reading “Légumes d’hiver rôtis à la clémentine et aux épices avec un crumble de parmesan” »

Tortillas de patate douce & Refried beans

Avant que L. ne quitte la France, nous avons fait une tortilla party. Si seulement j’avais su dans quoi je me lançais avec un colombien.

J’ai osé sortir du fromage râpé et de la crême fraîche et évidemment, il a poussé des grands cris. Du coup, on a fait un compromis : j’ai fait les tortillas maison, il a fait des refried beans (c’était un gros compromis car il déteste qu’on cuisine ensemble), et sur la table, on a mis à la fois ingrédients français et « authentiques » (mais chacun a sa propre version) comme guacamole et pico de gallo, et puis c’était délicieux.

Ces deux recettes sont assez faciles, mais les quantités sont approximatives, parce qu’essaie de demander à une maman colombienne (ou à son fils) de te donner des indications claires, il te parleront du feeling et de la texture de la pâte… mais en y allant petit à petit, tu vas y arriver sans problème ! Si tu ne connais pas le refried beans, il s’agit de haricots qui ont cuits longtemps et qui ont une texture de purée, souvent laissés froids et réchauffés derrière, et c’est délicieux.

Continue reading “Tortillas de patate douce & Refried beans” »