Izi money trop facile

Oeufs marinés au soja

A mon retour du Japon, je ne pouvais pas faire autre chose qu’une recette japonaise… non ?

J’avoue, je triche un peu, c’est à peine une recette tellement c’est simple. J’ai été tellement prise avec l’aménagement de l’appart, la préparation du Japon et le voyage en soi que je n’ai pas pu poster depuis longtemps, je m’excuse platement envers mon (inexistant) fan club. Le voyage était incroyable, je t’en parlerai dans d’autres articles à venir, et pour patienter, voici la recette parfaite des oeufs pour les ramens…

(suite…)

Gratin de verts de poireaux

 

Ce week-end, on a voulu aller à Ikea.

Je me lançais dans des nouveaux projets de DIY donc je voulais des bases de meubles pas chères, L. voulait des étagères, et évidemment on a grave dépassé de la liste prévue au début, en ajoutant plein de petits trucs pas vraiment utiles mais quand même c’est pas cher et on a fait une heure de trajet pour arriver là donc autant en profiter… Après avoir fait le parcours en suivant bien les flèches, on avait faim, donc on a évidemment mangé les fameuses boulettes (franchement c’est de la bouffe de cantine quoi, mais comme on était au milieu de nulle part avec nos cartons, y’avait pas moult choix). Bref, on a joué les parfaits bobos parisiens à Ikea.

Et puis est arrivé le moment de rentrer à Paris. Impossible de refaire les 15 min de marche + 30 min de bus bondé + 30 min de métro bondé + marcher jusqu’à la maison + 6 étages sans ascenseur avec tous nos achats. Pas grave, on va prendre un uber !

Grossière erreur. On a attendu plus d’une heure dans le froid avec notre chariot qu’on avait évidemment sorti du centre commercial même si on avait pas le droit, dont tout tombait et avec le peu de patience qui me restait après 2h d’ikea… pour finalement réussir à avoir quelqu’un et faire 30 min de route en parfait silence, en pleine digestion de cette expérience humaine si spéciale que représente un ikea de banlieue.

Bref, tout ça pour expliquer pourquoi, ce soir là, j’ai pris une photo très moche de ce gratin de restes, très bon, très facile, probablement la meilleure façon de sauver des verts de poireaux !

(suite…)

Poireaux rôtis au parmesan, à la crème et à la moutarde

Eh oui, j’ai une nouvelle table ! Déménager permet évidemment de redécouvrir des meubles qu’on avait oublié dans la cave, et c’est le cas de cette table rouge, celle sur laquelle mon père prenait son petit déjeuner quand il était enfant. Elle a maintenant toute sa place dans ma nouvelle cuisine, à côté des tabourets qui vont avec et d’un magnifique frigo rouge !

En vrai, je suis tellement contente d’avoir tout un nouvau terrain de bricolage et d’aménagement à explorer que je n’arrête pas, j’ai envie de tout faire moi-même et de tout changer… Heureusement, pour me contenir, j’ai L., qui lui aime bien prendre son temps et qui surtout me rappelle qu’il faut que je me garde des projets pour les années à venir, et que je ne fasse pas tout en deux mois !

Entre ça et la cuisine, du coup, un de mes auteurs m’a tout simplement appelé Mac Gyver Etchebest… et c’est probablement le meilleur surnom que j’ai jamais eu.

(suite…)