chocolat

Sablés très chocolatés

Je me suis rendue compte que ça faisait longtemps que je n’avais pas publié de sucré ici, et en fait, que je n’en avais pas cuisiné.

Le week-ends, si je reste sur Paris (et c’est souvent pas le cas), je me retrouve avec une to-do monstrueuse, qui se résume en général à deux styles de tâches : des trucs chiants nécessaires (courses, déposer ceci à réparer, acheter cela pour ceci, récupérer un colis…) et de la sociabilité (voir les potos au maximum). Les trucs détente solo, du style aller au ciné seule, dessiner, écouter de la musique, ou… faire de la pâtisserie, passent à la trappe.

Alors ce week-end, j’ai décidé de mettre faire des biscuits dans ma to-do. Ca tombait bien parce que j’avais un pique-nique, donc j’ai pu les y rapporter. J’avais la flemme de faire les courses (c’était pas sur la to-do…) donc j’ai simplifié (une seule farine au lieu de deux, pas de grué de cacao…) la recette de Clothilde trouvée par ici et c’était super ! Une recette très chocolaté en effet, assez peu sucrée, qui plaira sûrement plus aux adultes qu’aux enfants mais qui était parfaite pour nous…

(suite…)

Bredele 2021 (même si c’est publié en 2022) : amaretti et lunes à la noisettes et au chocolat

Je me fustigeais de ne publier les recettes de bredele 2021 que maintenant, et en regardant mes anciens articles, j’ai réalisé que j’avais carrément sauté l’année 2020… Alors bon, mieux vaut tard que jamais !

Cette année je me suis contentée de deux sortes avec une cuisson plutôt simple et rapide parce que je n’avais pas beaucoup de temps, mais le résultat était délicieux ! J’adore surtout ces petites lunes à la noisette, qui vont dans mon top des bredeles (en plus j’adore le moment où on les trempe dans le chocolat fondu).

Si tu cherches d’autres recettes, tu peux aller avec ici :

(suite…)

Brioche au mascarpone et au chocolat

J’ai passé tellement de temps à chercher du sucre perlé… J’ai dû arpenter tout Paris, et j’avais presque laissé tomber quand finalement, Lille m’a apporté la réponse (enfin le sucre quoi).

Ni une ni deux, j’ai lancé une brioche. Et elle était vraiment délicieuse, en plus ça faisait longtemps que je t’avais pas parlé de ma passion brioche, donc c’est un bonus.

(suite…)

Triple anniversaire partie 3 : Le fondant au cholat de Donna Hay

Et enfin, pour la 3e partie du Triple anniversaire, Mady (partie 1 au citron par ici et partie 2 pistache framboise par là), qui, tu le sais peut-être, est mon nouveau coloc mais aussi un ami d’enfance né le même jour que moi la même année, ne savait pas vraiment ce qu’il voulait. Alors mon autre coloc a décidé de choisir pour lui, et évidemment, elle voulait du chocolat.

Je n’avais pas fait de chocolat depuis longtemps, et souvent quand j’en fais, c’est pour amener quelque part, donc je dois me limiter sur les textures fondantes. Du coup, cette fois-ci, je me suis lâchée et j’ai tenté le fameux fondant de Donna Hay. Je n’aime pas trop les gâteau cuisson bain marie au départ car il faut un grand four et plusieurs plats et c’est compliqué, mais j’étais chez mes parents (qui ont un grand four et plusieurs plats) donc j’ai tenté le coup, et c’est vrai que ça donne une texture incomparable.

(suite…)

Gâteau au gianduja avec pépites fondantes

Dernier dans ma série du gianduja, après le fantastik et les cookies, un cake qui atteint vraiment le bon équilibre entre mousseux et fondant. J’y ai incorporé, en plus de ma traditionnelle (grosse) pincée de sel, des pépites de gianduja, qui fondent sous la langue quand le gâteau est encore chaud. Un délice, et super simple une fois qu’on a le gianduja (qui, je te rappelle, est facile, et demande juste un bon mixeur).

Je l’ai ameené au travail pour l’anniversaire d’un collègue : il avait beau être italien, il n’a pas réussi à prononcer gianduja. A vrai dire, personne n’a réussi, jusqu’à ce que ma boss, italienne elle aussi, se moque un peu de nous et finisse par nous expliquer comment le dire. Je pourrais t’expliquer mais j’ai pas écouté les cours de phonétique.

(suite…)

Fantastik gianduja noisettes

Il y a quelques quelques années, nous avons créé un book club avec une copine. Depuis, le book club a bien changé, beaucoup sont parties, beaucoup sont arrivées, on est restées uniquement des filles, et à chaque fois on parle de plein de bouquins différents (et de pas mal d’autres trucs), on boit du cidre et on prend l’apéro.

Évidemment, pour notre première pyjama-party (couvre-feu oblige) je me devais de cuisiner : après les cookies au gianduja, j’ai fait un fantastik à la Michalak ! J’avais déjà fait pistache framboises : je crois que j’ai préféré la version fruitée, mais ça envoyait quand même du pâté. La ganache et la base sont à faire la veille mais à part ça, c’est pas très complqiué !

(suite…)

Gianduja de Michalak

Pour mon dernier week-end chez mes parents la vieille du troisième confinement (enfin techniquement au début), j’ai décidé d’anticiper les semaines à venir : j’ai récupéré de l’ail des ours, j’ai fait des courses de produits difficiles à trouver à Paris et j’ai utilisé leur mixeur surpuissant en faisant du gianduja, dans le but d’en faire des pâtisseries une fois rentrée à la maison. C’était un pari sur l’avenir (rien que ça) car le gianduja se conserve plusieurs semaines, voire mois, et la recette est super simple (mais si tu n’as pas de bon mixeur, pas la peine). Je reviens bientôt avec des idées recettes pour l’utiliser mais du peux même le manger comme ça en petits cubes comme dans les boîtes de chocolat de Noël.

Et dans ce même week-end, j’ai découvert les joies de Koh Lanta. Marron et Jaune, mes anciennes colocs de Lille, m’ont en effet « forcé » à une soirée pizza, bières, coups de soleil et immunité. Et j’ai adoré. Après les anges de la téléréalité, séduction haute tension et selling sunset, j’ai trouvé ma nouvelle addiction régressive. Et c’est nécessaire parce que depuis le début du covid, on regarde beaucoup (trop) la télévision, faute de pouvoir sortir et même d’avoir un horizon pour de quelconques projets…

(suite…)

Snickers vegan faits maison

Entre les restrictions, les fermetures, le couvre-feu et le froid, il ne reste qu’une seule chose à faire le week-end : du shopping. C’est pour ça que le week-end dernier, ma coloc et moi nous sommes motivées et sommes sorties malgré le froid et la pluie pour découvrir que tout le monde avait eu la même idée que nous, et qu’il y avait des queues devant les magasins malgré la pluie. On a tenu 30 min dehors et on est rentrées, du coup j’ai fait de la pâtisserie en regardant les Winx (la vie n’a rien de joyeux en ce moment…)

Je me suis lancée dans des snickers parce que j’avais envie de retrouver un peu la mécanique des shortbread millionaires et que ça m’occupe… c’était pas compliqué et tellement délicieux ! J’ai trouvé la recette chez Half Baked Harvest, ait converti les mesures à l’américaine et surtout ai baissé la quantité de sucre (comme pour toutes les recettes américaines…) Cela donne des « snickers » vegan, avec un petit goût de coco, et dont la clé se compose de deux couches de caramel et non pas une, avec un plus coulant que l’autre… Je te conseille de prendre du bon chocolat, et comme pour tous les beurres d’oléagineux, du 100% noix !

(suite…)

Brioche feuilletée au chocolat de Michael Bartocetti

Alors que les fêtes arrivent, je suis toujours dans le sprint  maison-et-papiers-à-terminer-beaucoup-trop-de-boulot-vacances-de-janvier-à-organiser-cadeaux-de-Noël-à-faire, et je n’ai toujours pas commencé de bredele ni de stollen. Et pour être honnête, je ne sais pas si j’aurais le temps d’en faire, et ça me brise un peu le coeur.

Heureusement, pendant ce second confinement, je me suis lancée dans le petit défi pâtissier que représente cette brioche au chocolat de Michel Bartocetti et c’est une super recette de Noël. J’avais déjà fait de la pâte feuilletée inversée, mais là c’est feuilleté non-inversé et brioché donc un peu plus compliquée. N’aie aucune crainte cependant, je t’ai tout expliqué en petits dessins ! C’est une recette qui prend un peu de temps mais elle est délicieuse, donc fonce !

La recette complète inclut un nappage à la poudre de caramel mais je ne l’ai pas fait car ça demande un bon mixeur et franchement je n’étais pas convaincue par l’intérêt.

(suite…)