épinard

Centième article : Un dîner de gros avec un Cobbler à la patate douce et un gateau au chocolat complétement raté

Et oui ! J’atteins enfin le centième article. J’avoue quand j’ai commencé je pensais que je m’en lasserais bien avant, résultat, j’essaie de m’améliorer niveau photos, j’achète des beaux plats pour les photos et j’envisage même d’acheter un nom de domaine ! Bref, merçi aux copins qui viennent lire et qui me font des comz, et surtout à tous mes testeurs qui supportent mes essais chelous.

Parce que oui, du coup, on a organisé un dîner de gros avec les copains et les colocs, avec beaucoup trop de nourriture pour les 6 personnes qui nous étions. J’ai tenté une recette de gateau au chocolat mais le moule à cake avait disparu, j’ai improvisé, refait des courses, doublé les doses… et le résultat était vraiment pas terrible. Genre vraiment nul. Du coup je vous épargne cette recette, mais j’abandonne pas, je retenterais un jour ! Et pour le salé, j’ai fait un de mes classiques, le cobbler à la patate douce.

Le Cobbler salé c’était ma grande réussite culinaire d’Espagne : normalement, la recette est sucrée, on fait compoter des fruits qu’on recouvre d’une pâte à biscuit / brioche qui cuit en absorbant le jus. Trop bon. En version salée, on recouvre les légumes d’une pâte à scones. Le pain et le plat en même temps quoi, parfait pour l’hiver !

Continue reading “Centième article : Un dîner de gros avec un Cobbler à la patate douce et un gateau au chocolat complétement raté” »

Gnudi, ou les raviolis sans pâte

Rassure toi, comme toi, je n’avais aucune idée de ce qu’étaient les gnudis jusqu’à ce que je tombe sur ça. C’est des genres de raviolis sans pâte à base de ricotta d’origine toscane, au niveau de la texture ça fait un peu gnocchis / quenelles…

Aprés avoir monstrueusement raté et fait cramé un cake marbré avec les gamins que je baby sitte le mercredi, j’étais contente de me jeter sur un bon plat bien fat et, -ultime bonus- réussi.

C’est un peu long à former et à cuire mais c’est super bon, introuvable dans le commerce, moins chiant à faire que les raviolis normaux, et super bon avec une sauce tomate ou -comme moi- avec de la crème et encore un peu de parmesan.

Pour deux personnes : 

  • 250 g de ricotta
  • 50 g de pousses d’épinards fraiches
  • 40 g de parmesan
  • 5 c à s de farine + de quoi enrober les gnudis
  • 1 c à s de chapelure
  • 1 œuf

Hacher les épinards et les faire revenir quelques minutes (vraiment rapidement) dans une poele pour que les feuilles tombent.

Dans un saladier, mélanger ricotta, les épinars, le parmesan, la farine, la chapelure et l’oeuf. Bien mélanger, ajouter sel et poivre.

Laisser une heure au frigo.

A l’aide de petites cuillières, former des genres de petites quenelles. Les rouler dans la farine et les déposer espacés au fur et à mesure sur une planche à découper pour éviter que les gnudis collent entre eux.

Faire bouillir de l’eau dans une casserole. Faire cuire les gnudis dans l’eau, en les retirant à l’écumoire une fois qu’ils remontent à la surface (2-4 minutes). Met pas tout dedans en même temps sinon ils vont tous se coller entre eux. Les déposer sur une assiette / planche, espacés pour pas qu’ils ne collent.
Là techniquement, les gnudis sont cuits, mais comme ça c’est vraiment pas top, donc juste avant de les manger, fait les revenir 5-10 min dans une poêle avec un peu de matière grasse.
Voilà, bon appetit !

Poêlée de patate douce, poire, épinard et tofu fumé

Après une longue discussion avec petit frère n°3 (6 ans…) sur pourquoi ne pas manger de viande (ironique, après le Coronation Chicken, mais je fais quand même attention), j’ai décidé de leur concocter une petite mixture vegan avec tout ce qu’il faut de protéines etc… Je me suis donc baladée par , un blog génial pour des bons repas complets.

Et les trois gamins ont aimé. Victoire pour le peuple. En vrai, c’est un super plat complet, nourrissant, vegan et sain !

Continue reading “Poêlée de patate douce, poire, épinard et tofu fumé” »

Brioche salée farcie à la provencale

DSCF3234DSCF3236

J’avais envie d’un truc qui tenait un peu au corps pour aller réviser, mais comme j’essaye de manger assez peu de viande (essaye ça en Espagne tu vas voir)  je voulais pas faire un gros plat en sauce…  Que faire ? La vie est difficile.

Heureusement, j’ai trouvé cette parfaite recette chez Clea (plusieurs de mes recettes préférées viennent de là… et beaucoup de mes recettes en attente). La pâte est vegan, facile à faire, et la farce complétement adaptable ! Perso j’ai fait plusieurs tests, j’ai préféré faire plusieurs petites brioches pour que ça rentre dans mon four et que ça puisse faire plusieurs repas. .

Continue reading “Brioche salée farcie à la provencale” »

Le Dahl au lentilles de mon papa

Dis maman, comment on prend une belle photo d’un plat qui ressemble à du vomi ? Ah bah ça ma fille, c’est impossible, fais toi à l’idée. Triste France.

Bon en vrai, quand je suis un peu déprimée (la période des examens ? Ah mais non pas du tout.), je réclame tous mes plats préférés, autant profiter d’une occasion de se plaindre. Mon père sait pas cuisiner grand chose mais ce qu’il fait, il le fait bien, et notamment il sait cuire le riz basmati à la perfection. Et avec le riz… Il faut du dahl. Il m’a fallu plusieurs essais avant d’arriver à le faire comme lui, et qu’est ce que c’est bon ! C’est mon plat fétiche, des soirs de déprime, des soirs où j’ai pas trop envie de cuisiner (ça arrive même aux meilleurs) et pour quand il y a des invités, parce que c’est vegan, sans gluten et tout le monde aime ça !

Continue reading “Le Dahl au lentilles de mon papa” »