Confort food

Merda de can : gnocchis aux blettes

En ce moment, j’ai pas mal d’ennuis… avec mon vélo. Je fais du vélo à Paris depuis que j’y ai emménagé mais depuis que j’ai changé de boulot je fais une à deux heures par jour ; forcément, mon bolide est mis à rude épreuve. C’est comme ça que j’ai dû prendre une demie journée de congé pour changer la chambre à air, ce qui m’a mis un temps fou parce que c’était la première fois (et aussi parce qu’en remettant la chambre dans le pneu j’ai fait un deuxième trou. Oups.). Et puis deux jours après, nouveau pneu crevé… l’autre roue. Cette fois-ci, je m’en suis rendue compte en arrivant au boulot, et j’ai dû m’en occuper pendant la pause de midi. La moralité de cette histoire est que si tu as un vélo, tu dois devenir bricoleuse.

Retour à la nourriture : je te présente les « merda de can », un genre de gnocchi Niçois à base de blettes. Et oui, ça veut dire merde de chien. Éviemment, ça fait plus classe si tu dis gnocchis aux blettes ; le goût se rapproche un peu des gnocchis classiques évidemment, ainsi que des gnudis et malfattis, mais d’origine française ! Comme toujours c’est un peu long à faire mais délicieux : j’ai mangé la moitié avec une sauce à la crème et au champignons et l’autre moitié avec de la sauce tomate.

Continue reading “Merda de can : gnocchis aux blettes” »

Aubergine pollichathu

Je commence peu à peu à me faire au nouveau rythme du travail. Malheureusement, je n’habite pas tout près de mon nouveau bureau et j’ai donc un bon temps de trajet en vélo ; je ne peux plus faire mon sport le matin, et je vais à la salle le soir. Du coup, quand je rentre, après une heure de sport et le vélo du retour, je suis épuisée, et j’ai juste envie de manger tout de suite. J’ai donc dû m’organiser un peu mieux pour faire mes plats, notamment ceux qui prennent du temps : ces aubergines ont cuit pendant une heure le dimanche, et j’ai fait une platrée de riz pour toute la semaine ! Mais qu’est ce qu’elles étaient délicieuses… Piquantes, réconfortantes, fondantes… parfaites quand tu rentres le soir avec le temps pourri qu’on a en ce moment à Paris.

Continue reading “Aubergine pollichathu” »

Gratin dauphinois avec de la patate douce et du lait coco

Cette recette fait partie de mes classiques et pourtant je ne l’ai jamais partagée ici. Je n’achète pas souvent de pommes de terre, à vrai dire, mais après la visite de L. il m’en restait dans le frigo et je me suis dit que j’allais en profiter…

Quand j’étais petite, ma nounou (la fameuse du gratin de chou-fleur) faisait le meilleur des gratins dauphinois, et puis en grandissant je me suis fait ma propre version, un peu plus originale, « exotique » et plus légère. Et franchement, c’est trop bon.

Ce gratin dauphinois remplira donc les premiers tupperwares de ma première semaine de boulot, et ça c’est assez cool.

Continue reading “Gratin dauphinois avec de la patate douce et du lait coco” »

Gratin de gnocchis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic

Quand j’ai commencé à cuisiner pour L., je lui ai demandé quel était son plat préféré, et il a commencé à me parler avec des étoiles dans les yeux des gnocchis qu’il avait mangé en Italie, avec du gorgonzola et des épinards. Je ne pouvais pas ne pas saisir cette occasion.

Évidemment, pour vraiment relever le défi, j’avais besoin de faire les gnocchis de zéro, et j’ai reçu plusieurs messages sur insta de gens (dont mon argentinienne préférée) qui me demandaient la recette et si c’était difficile… Alors c’est long, mais du coup moi je fais des grosses doses et j’en congèle une partie (après les avoir fait cuire à l’eau), et sinon c’est pas compliqué !

Donc après avoir fait de gigantesques doses de gnocchis, j’ai fait une partie avec une sauce gorgonzola/ricotta et épinards qui a eu son petit effet (nanmé tu m’as pris pour qui) et pour le reste, je l’ai fait plus classique et un peu moins gras : un gratin avec de la sauce tomate, et puis le reste de ricotta. Un délice, dont j’ai laissé une part dans le congélo, pour quand je serais repartie en France…

Continue reading “Gratin de gnocchis à la sauce tomate, ricotta, parmesan et basilic” »

Rice & Beans et Pico de Gallo

Lors de mon dernier séjour New Yorkais, j’ai pu tester la cuisine colombienne avec L. à Little Colombia, dans le Queens, avant d’avoir l’interprétation personnelle de L. lui-même à la maison. Dans la cuisine colombienne, en général, pas mal d’oeufs, de viande, de haricots rouges et de riz : on retrouve au moins deux de ces éléments dans la plupart des plats, cependant L. m’a expliqué que pour lui, le repas le plus familial et le plus réconfortant, c’était tout simplement un bol de rice and beans. Je l’ai donc observé minutieusement alors qu’il cuisinait, et il en a profité pour m’expliquer comment faire du pico de gallo, un condiment à base de tomates, oignon, coriandre et citron qui est super frais, délicieux dans des tacos ou avec des tortilla chips. Les deux peuvent se servir ensemble, avec un peu d’avocat par exemple : pour moi, c’est la confort food parfaite.

Continue reading “Rice & Beans et Pico de Gallo” »

Riz et poulet au citron

Ok, l’intitulé ne fait pas rêver, mais il s’agit d’un plat où le poulet, le riz et des rondelles de citron caramélisées cuisent au four ensemble dans un bouillon… et c’est délicieux ! En plus c’est super facile même si ça prend un peu de temps, et c’est simple de faire des grosses quantités à congeler ou, comme moi, à servir à un groupe de déménageurs affamés.

En effet, lorsque j’étais à New York, 6 de mes colocs, incluant, L., ont déménagé : l’occasion de louer un grand van pour tout le monde et de tout faire d’un coup. Évidemment, on a choisi le jour où il y avait le plus de neige, on a passé la nuit à faire des cartons, et puis au moment de finir le frigo… j’ai décidé d’utiliser le maximum possible pour faire un gros plat pour tout le monde, d’où ce grand plat qui contenait tous les restes du frigo, et qui honnêtement, était une grande réussite ! Bon après, pour être franc, tout le monde n’a pas pu goûter parce que dans la course pour tout déménager avant la fin de la location, d’aller à Ikea, de monter les meubles etc, on s’est un peu tous dispersés. Mais c’était bon quand même et ça en faisait plus pour nous.

Continue reading “Riz et poulet au citron” »

Tarte au potimarron, lardons, oignons, avec la pâte à tarte de Laure Salomon

Le retour en France a été un moment de bonheur, principalement grâce au potimarron. Tout un automne sans potimarron (franchement, bonne chance pour en trouver à NY) c’était très dur. Dès mon retour à Lille, je me suis donc jetée sur le premier que j’ai aperçu au marché, et j’ai testé cette recette, trouvée chez Beau à la louche. J’en ai profité pour enfin tenter la fameuse recette de pâte à tarte de Laure Salomon, validée et approuvée, même si c’est plus cher qu’une pâte à tarte normale (je te renvoie là bas pour plein de recettes de pâte à tartes). Même petit frère N°2 à aimé ! Cette tarte est fondante, réconfortante, pleine de saveurs grâce aux oignons et aux lardons fumés… bref, je te la recommande grandement.

Continue reading “Tarte au potimarron, lardons, oignons, avec la pâte à tarte de Laure Salomon” »

Courge spaghetti un peu comme des lasagnes

Au États-Unis, je suis un peu devenue fan de la courge spaghetti. C’est peut-être à cause de la grande mode des régimes « low carb » (oui, les américains et surtout américaines ont peur des féculents…), mais cette courge dont les filaments « imitent » les spaghettis se trouve très facilement aux US, donc je me suis fait plaisir en testant plusieurs façons de la préparer, en général comme des spaghettis, mais aussi ici, en remplissant la coque d’une sauce bolognaise et en faisant gratiner… J’ai zappé la béchamel pour ne pas que ce soit trop lourd mais tu peux toujours la rajouter !

Continue reading “Courge spaghetti un peu comme des lasagnes” »

Courge farcie de deux façons : à l’indienne et chèvre/miel

J’adore les fruits d’été, les tomates, les courgettes mais un truc me rend heureuse d’être en hiver : les courges. Il y a des tonnes de façon de les manger, et notamment farcies. Ces deux recettes fonctionnent avec courge kabocha, potiron, patidou, pâtisson ou potimarron et sont délicieuses ! Je ne te cache pas que la recette au chèvre et miel peut être un peu lourde seule, donc choisis une petite courge et mange là en accompagnement.

Malgré les courges, l’hiver est parfois une saison un peu chiante. Même si la neige me rend extatique (tu l’as peut-être vu sur instagram), je n’aime pas rester immobile, j’ai envie de sortir, de faire du vélo, de voir des gens, mais souvent les gens sont un peu frileux et ne sortent pas l’hiver. Je suis un peu coincée à rêver de l’hiver New Yorkais et de mes colocs qui me manquent, et à tourner en rond chez moi en travaillant mon mémoire et en recherchant du boulot. Bref, être dans l’attente, ça me réussit pas. Pour cette raison, tu me verras probablement arriver bientôt avec un gros projet, un entremet compliqué, plein de brioches ou encore autre chose, parce que la cuisine, ça occupe les mains et donc l’esprit, et pour ça, c’est top !

Continue reading “Courge farcie de deux façons : à l’indienne et chèvre/miel” »

Boulettes aux épinards et fromage

Après des boulettes carnées, on revient évidemment aux bases : mon amour pour les boulettes végés. Ici, pas de légumineuses, mais des épinards et du fromage, en mode confort food 2000. À servir avec un peu de parmesan râpé ou en accompagnement de pâtes pour un plat végé, ça marche toujours.

En effet, je crois que la première règle qu’on entend lorsqu’on commence un blog (et on me l’a répétée encore hier) : « on mange d’abord avec ses yeux ». Cela pourrait s’appliquer aux photos moches que j’ai prises aux US, mais aussi au fait qu’il faut pimper sa nourriture : au lieu de manger des pâtes au fromage avec des épinards décongelés et un oeuf au plat, tu te fais des petites boulettes, et c’est tout de suite beaucoup plus appétissant !

D’autres recettes de boulettes végés :

Continue reading “Boulettes aux épinards et fromage” »