Confort food

Les premières soupes de 2019

Il était temps, en plein froid hivernal doublé de grèves, de publier quelques soupes bien réconfortantes.

Personnellement, les grèves ne me touchent pas trop, vu que je me déplace pas mal en vélo, mais dès que le trajet dépasse deux ou trois arrondissements, avec le froid, c’est un peu difficile. J’ai donc pu voir toute ma vie sociale dégringoler en une semaine (et mon week-end à Avignon être annulé)… Je suis d’autant plus contente d’avoir mes nouveaux colocs pour me tenir compagnie. Un chat, un sapin, Netflix et une bière, ça aide à ne pas déprimer. Tu rajoutes la soupe et tu seras presque content de ne pas avoir de transports.

Soupe patate douce poire

Éplucher et émincer 1 oignon, le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Une fois transparent, ajouter 1 patate douce épluchée et coupée en morceaux, 1 poire épépinée et coupée en morceaux (épluchée si elle n’est pas bio), 1 bouillon cube, du gingembre et de la cannelle. Recouvrir d’eau et laisser mijoter jusqu’à ce que la patate douce soit bien cuite. Mixer. Rectifier l’asaisonnement si nécessaire.

Soupe palestinienne au kale et aux beignets

Il ne faut pas hésiter à avoir la main lourde sur les épices pour que le bouillon soit bien parfumé !

  • 1 botte de kale
  • 1 oignon
  • 1 bouillon cube
  • Sel, poivre, 4 épices

Pour les dumplings :

  • 2 oeufs
  • 10 c à s de farine
  • Sel, poivre, 4 épices, cumin, piment d’espelette
  • 1/2 c à s de crème épaisse
  • 1/2 botte de coriandre hâchée

Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Au bout de 5 min, ajouter le kale lavé et grossièrement haché et le faire tomber comme les épinards. Une fois que le mélange a bien réduit, prélever une grosse c à s pour les dumplings. Ajouter ensuite les épices et le bouillon cube avec 800ml d’eau et faire cuire à feu doux.

Mélanger les ingrédients des dumplings avec le mélange oignon/kale prélevé. On doit obtenir une pâte épaisse et très collante. Avec deux cuillères (si besoin légèrement huilées), former des boulettes et les déposer dans le bouillon, jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface. Une fois remontées (5-10min), elles sont cuites. Servir le bouillon avec les dumplings aussitôt.

Soupe de poivrons jaunes

Une soupe étonnante, assez sucrée, et très facile !

Éplucher et émincer 1/2 oignon, le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Laver et épépiner 3 poivrons jaunes. Les coupes en lamelles. Les faire revenir avec l’oignon : lorsque l’oignon est transparent, recouvrir tout juste d’eau et ajouter un bouillon cube. Laisser revenir environ 30 min jusqu’à ce que le poivron soit bien cuit. Mixer. Saler et poivrer si nécessaire.

Bon ap’ !

Risotto aux betteraves

Lors de notre séjour en Italie de spetembre avec L., nous avons beaucoup mangé, mais nous avons négligé un plat : le risotto. Et je l’ai bien regretté lorsqu’il m’a annoncé qu’il n’en avait jamais mangé. Je ne pouvais pas laisser passer ça, donc je lui en ai cuisiné un. Il a fait son petit effet avec sa couleur rouge et la texture crémeuse du chèvre, et il était délicieux ! Un parfait risotto d’hiver.

En ce moment, je suis sur un petit nuage : mon filleul prévu pour Noël est arrivé en avance… je suis donc marraine ! Avec les grèves, je n’ai pas encore pu aller voir sa bouille, mais je réclame des photos tous les jours et je suis la plus heureuse des marraines.

Continue reading “Risotto aux betteraves” »

Thanksgiving 2019 : Old fashion à la pomme et buns au pesto et au cheddar

Mon deuxième Friendsgiving n’a pas eu lieu à la vraie date, mais une semaine avant. Heureusement, mes amis sont adorables car ils ont accepté de l’organiser avant la date prévue, pendant mon séjour à New York. Nous sommes allés chez une de mes anciennes colocs qui habite dans un loft à Brooklyn (ça ne s’invente pas), et qui nous avait fait un cheeseboard de folie.

Son coloc avait préparé la dinde et chacun avait ramené des sides : vegan mac&cheese, légumes racines rôtis, salades, pecan bourbon pie, cranberry sauce (sur l’image, ce n’était que le début)…

De mon côté, comme toute française qui se respecte, je me suis occupée du pain (des petits rolls au cheddar et au pesto), du gravy, des mashed potatoes avec un beurre noisette à la sauge, ainsi que de la pumpkin pie, que je publierai plus tard car elle gagnerait a être améliorée… Et L. s’est chargé du cocktail, un Old fashion avec des épices et de la pomme, que j’ai allégrement siroté toute la soirée.

Voici donc quelques recettes pour un Friendsgiving de folie. Si tu veux le récit de mon premier, je t’invite par ici, et voici toutes les recettes de Thanksgiving déjà sur ce blog  :

Continue reading “Thanksgiving 2019 : Old fashion à la pomme et buns au pesto et au cheddar” »

Tajine de boulettes de viande et de citron confit

En déménageant, j’ai vidé en dernier mon frigo des produits frais ; les condiments que je voulais garder, ce dont j’avais besoin pour mon petit déjeuner le lendemain et la bouteille de lait et le café pour tenir tout au long de ce week-end de folie. J’ai donc transporté mon précieux pot de citron confit fait maison, et puis… je l’ai oublié au frigo.

Je l’ai retrouvé deux mois plus tard alors qu’il avait peut-être déjà ou presque dépassé la limite de consommation. Mais comme je crois modérément en ces trucs là, que ça sentait pas bizarre et que je déteste jeter, youplaboum j’ai cuisiné avec ce délicieux tajine, plein de légumes, avec des boulettes que tu peux éventuellement remplacer par des keftas si besoin (home mades ou non, on a le droit d’avoir la flemme). Je ne crois pas qu’il soit très traditionnel ou complètement authentique, mais cela rend la recette plus facile et rapide. Je te conseille de servir ça avec un riz basmati, mon accompagnement favori de toujours, et c’est encore meilleur le lendemain…

Continue reading “Tajine de boulettes de viande et de citron confit” »

Tarte rustique de butternut, sauge et oignons confits

Cette tarte est une variation de cette version, mais honnêtement elle est encore plus « doudou ». Les oignons caramélisés et la butternut fondante s’accordent parfaitement, et vu ma passion pour la sauge depuis mon séjour à NY (sauge qu’on trouve d’ailleurs très difficilement en France), je ne pouvais que l’adopter.

En ce moment, j’essaie de retourner à mes anciennes habitudes lilloises et notamment de trouver un marché ou une amap à des prix raisonnables. L’exercice est difficile à Paris, mais je n’en peux plus des légumes qui n’ont pas de goût du casino en bas de chez moi… Seulement c’est contraignant, je sors tard du boulot/sport, je suis rarement à la maison le week-end. En bref, si tu as une solution miracle, n’hésite pas !

Continue reading “Tarte rustique de butternut, sauge et oignons confits” »

Curry de boulettes de poulet avec condiment à la mangue

En ce moment, je me prépare à retourner à New York pour une semaine de vacances ; à mon grand désespoir, je vais devoir rater Thanksgiving (et le séjour en Floride qui allait avec), mais j’ai réussi à convaincre mes amis de faire un Friendsgiving en avance ! J’ai donc pris en charge le menu : si faire la dinde moi-même me paraît au dessus de mes moyens (et un peu chiant), je maîtrise le sujet des desserts, celui du pain, et des accompagnements. Par rapport au Friendsgiving de l’année dernière, j’aimerais élever un peu le niveau et te partager plus de recettes…

En attendant, avec le froid, je recommence les soupes et les plats doudous type currys ou tajines… Celui-ci est délicieux, doux mais réhaussé par le condiment de mangue épicé, qui me rappelle un peu ce dessert qu’on trouve beaucoup dans la rue aux États-Unis… En plus les boulettes se cuisent au four !

Continue reading “Curry de boulettes de poulet avec condiment à la mangue” »

Chili sin carne 2.0 à base de quinoa

Après mon chili sin carne à base de protéines de soja, j’ai voulu tester autre chose, avec du quinoa, parce que parfois c’est galère de se procurer ces fameuses protéines. Et j’en ai profité pour trouver la clé d’un bon chili, qui n’est pas, comme certains l’ont affirmé, un carré de chocolat, mais bien le adobo seasonning, un mix d’épices d’Amérique Latine qui a l’air super chimique mais est délicieux !

Si ces épices sont difficiles à trouver en France, j’ai la chance d’avoir L. qui m’en a ramené illégalement de New York. Oui, car maintenant, on ne peut plus rien transporter de commestible entre les deux pays, même pas un paquet de cookies. Ceci dit je pense que c’est plus flexible dans le sens US -> France.

En effet, pour avoir voulu venir une fois avec un saucisson acheté en duty free (a un prix outrageusement élevé), à chaque fois que je dois passer la douane, je subis maintenant  plusieurs heures de contrôles sans avoir le droit à mon téléphone ou à récupérer mes affaires, pendant qu’on me pose plein de questions hyper précises sur les études que j’ai passé aux États-Unis, ce que fait L. (est-il vraiment Américain ?) et sur mon travail en France.

Pour. Un. Saucisson. Duty. Free.

Respectez les lois, les enfants, c’est la leçon de mon histoire.

Continue reading “Chili sin carne 2.0 à base de quinoa” »

Arepas, galettes de fromage colombiennes

À Noël dernier, je suis allée en Floride avec L. pour passer les fêtes avec sa famille Colombienne. Là bas, j’ai mangé super gras, mais aussi plein de plats colombiens que je ne connaissais pas. J’ai donc appris que la Colombie avait une énorme tradition de pain, un peu comme la France, sauf que les leurs sont souvent plus sucrés, et avec du fromage. Je suis alors devenue folle des Pan de bono et des Arepas, des petites crêpes épaisses qu’on mange avec des oeufs et du fromage…

Depuis, je profite de mes voyages à NY pour aller en pélerinage dans le Queens en acheter quelques uns (ou pas du tout écologique : les commander et attendre 1h30 qu’ils arrivent en restant sur le balcon pour les voir arriver), mais L. et moi étions toujours déçus de ne pas en manger à Paris… jusqu’à ce que je découvre la rue du chemin vert, et tous les restos colombiens et boulangeries colombiennes autour. La dernière fois, non seulement nous avons eu du Pan de bono et du Pan Colombiano, mais également les ingrédients pour faire des Arepas ! En effet il faut une farine de maïs spéciale et un fromage assez sec qui ressemble à un mix entre de la feta et du plastique (true story) et on peut en trouver dans ces magasins.

J’ai eu donc le droit à la recette de la grand-mère de L. et à l’explication par L. lui même de toutes les étapes ; après en avoir mangé une bonne dose à nous deux, j’ai fait ce qui restait pour la baby shower (si tu ne connait pas ce mot, tu as probablement au dessus de 40 ans) d’une amie Colombienne. À la suite de cela, j’ai été nommée marraine du futur bébé. Coïncidence ? Je ne pense pas.

Continue reading “Arepas, galettes de fromage colombiennes” »

La vraie recette des pâtes à la Carbonara

Edit : Au retour de Florence – merci les copains pour ce cadeau de ouf !- j’ai refait cette recette avec L., en mettant de côté une portion pour P., dont la deuxième passion, après la tartiflette, sont les pâtes carbos, et franchement, une tuerie. Je te remets donc la recette en avant avec de vraies belles photos.

La fête de la musique, c’est toujours un peu limite ; on galère à trouver des groupes sympas, il fait moche, t’as du mal à retrouver tes potes… Mais cette fête de la musique là a révolutionné ma vie. J’ai en effet appris la vraie recette des pâtes à la Carbonara, et figure toi que, toi aussi – à part si tu es Italien ou particulièrement bien informé – tu les fais mal.

Alors déjà y’a pas de crème.

Ni de lardons.

Gros choc culturel. J’en ai même révé pendant la nuit. Du coup, petit frère n°2 et moi, ce midi, on a mangé des carbos. Et des vraies ! Évidemment, c’est bien meilleur comme ça, et comme je suis sympa, je te file la recette.

Continue reading “La vraie recette des pâtes à la Carbonara” »

Tourtes aux petits pois, menthe et chèvre

Lorsque mes nouveaux colocs et moi-même avons trouvé notre appart, nous nous sommes rassemblés pour se décider à propos des questions importantes du style les meubles, le ménage, les charges… et seconde une, ils me posent la question qui tue : « ce sera quoi nos noms sur ton blog ? Parce que Marron et Jaune c’était sympa mais là ça ne va pas marcher ». Après avoir proposé plusieurs autre couleurs qui effectivement n’avaient rien à voir avec leurs prénoms, nous sommes partis sur… le comte et la duchesse (l’immeuble est extrémement classe, et il y a aussi une private joke pour ceux qui savent où nous vivons exactement). Et Oeil De Lynx. C’est notre chat.

En plus d’avoir l’opportunité de cuisiner pour le comte, la duchesse et ODL, j’ai également une énorme cuisine, avec un gigantesque frigo et… un vrai congélateur. J’ai donc pu cuisiner une armée de petites tourtes et les congeler pour pouvoir voir venir l’hiver et dévorer ces petits chaussons croustillants sous un plaid, dans notre vrai canapé, devant netflix, sur une vraie télé. Et oui, ça fait du bien de ne plus vivre dans un mini studio.

Continue reading “Tourtes aux petits pois, menthe et chèvre” »