Boulange

Thanksgiving 2019 : Old fashion à la pomme et buns au pesto et au cheddar

Mon deuxième Friendsgiving n’a pas eu lieu à la vraie date, mais une semaine avant. Heureusement, mes amis sont adorables car ils ont accepté de l’organiser avant la date prévue, pendant mon séjour à New York. Nous sommes allés chez une de mes anciennes colocs qui habite dans un loft à Brooklyn (ça ne s’invente pas), et qui nous avait fait un cheeseboard de folie.

Son coloc avait préparé la dinde et chacun avait ramené des sides : vegan mac&cheese, légumes racines rôtis, salades, pecan bourbon pie, cranberry sauce (sur l’image, ce n’était que le début)…

De mon côté, comme toute française qui se respecte, je me suis occupée du pain (des petits rolls au cheddar et au pesto), du gravy, des mashed potatoes avec un beurre noisette à la sauge, ainsi que de la pumpkin pie, que je publierai plus tard car elle gagnerait a être améliorée… Et L. s’est chargé du cocktail, un Old fashion avec des épices et de la pomme, que j’ai allégrement siroté toute la soirée.

Voici donc quelques recettes pour un Friendsgiving de folie. Si tu veux le récit de mon premier, je t’invite par ici, et voici toutes les recettes de Thanksgiving déjà sur ce blog  :

Continue reading “Thanksgiving 2019 : Old fashion à la pomme et buns au pesto et au cheddar” »

Brioche roulée au gianduja

Pour mon anniversaire, mes copains se sont tous cotisés pour m’offrir des billets pour Florence, et c’était juste le meilleur cadeau du monde. Avec L, nous avons pu profiter de trois journées au soleil à se balader, boire des spritz et manger des pâtes. J’en ai profité pour ramener des pâtes multicolores… et un pot de gianduja.

Cela a offert l’opportunité à ma collégue italienne de se moquer de ma prononciation de gianduja, et aussi d’adapter cette recette avec ce que j’avais pour la ramener à un brunch avec mes copines d’édition. Cette brioche a eu énormément du succès, sur instagram grâce à son visuel et évidemment, au brunch car elle était délicieuse ! Tu peux évidemment la faire avec du nutella, du lemon curd ou de la confiture !

Continue reading “Brioche roulée au gianduja” »

Arepas, galettes de fromage colombiennes

À Noël dernier, je suis allée en Floride avec L. pour passer les fêtes avec sa famille Colombienne. Là bas, j’ai mangé super gras, mais aussi plein de plats colombiens que je ne connaissais pas. J’ai donc appris que la Colombie avait une énorme tradition de pain, un peu comme la France, sauf que les leurs sont souvent plus sucrés, et avec du fromage. Je suis alors devenue folle des Pan de bono et des Arepas, des petites crêpes épaisses qu’on mange avec des oeufs et du fromage…

Depuis, je profite de mes voyages à NY pour aller en pélerinage dans le Queens en acheter quelques uns (ou pas du tout écologique : les commander et attendre 1h30 qu’ils arrivent en restant sur le balcon pour les voir arriver), mais L. et moi étions toujours déçus de ne pas en manger à Paris… jusqu’à ce que je découvre la rue du chemin vert, et tous les restos colombiens et boulangeries colombiennes autour. La dernière fois, non seulement nous avons eu du Pan de bono et du Pan Colombiano, mais également les ingrédients pour faire des Arepas ! En effet il faut une farine de maïs spéciale et un fromage assez sec qui ressemble à un mix entre de la feta et du plastique (true story) et on peut en trouver dans ces magasins.

J’ai eu donc le droit à la recette de la grand-mère de L. et à l’explication par L. lui même de toutes les étapes ; après en avoir mangé une bonne dose à nous deux, j’ai fait ce qui restait pour la baby shower (si tu ne connait pas ce mot, tu as probablement au dessus de 40 ans) d’une amie Colombienne. À la suite de cela, j’ai été nommée marraine du futur bébé. Coïncidence ? Je ne pense pas.

Continue reading “Arepas, galettes de fromage colombiennes” »

Brioche crème d’amande et rhubarbe

Avant le vrai début de l’automne et de boucler mes cartons, je profite de la fin de mes placards et des dernières tiges de rhubarbe pour une brioche à la rhubarbe et à l’amande qui a eu énormément de sucès au boulot, pas trop sucrée et très équilibrée, m’ont dit les testeurs. Je n’irais pas jusqu’à te dire qu’elle est rapide, mais la rhubarbe n’a pas besoin d’être pochée et la crème d’amandes se fait très facilement, du coup franchement ça passe. Attention cependant, les quantités sont pour une très grosse brioche, ou deux normales ! J’avais une armée de collégues à nourrir donc j’ai fait la totale mais tu peux viser la moitié.

Avant de déménager, j’essaie de trier tout ce que j’ai, de me débarasser de vêtements notamment, mais en même temps je suis contente d’avoir plus d’espace pour pouvoir avoir un vrai bureau, une table de chevet, une lampe etc… Bref, le paradoxe du déménagement. J’ai un peu peur en m’installant en coloc de me retrouver dans l’accumulation de bazar, et en même temps j’aime vivre dans une maison un peu remplie… je suppose qu’on gérera ça au prochain déménagement !

Continue reading “Brioche crème d’amande et rhubarbe” »

Eccles cakes à la mûre

Il est encore un peu tôt pour la saison des mûres mais j’avais réalisé cette recette en septembre dernier, lors de mon arrivée à New York, et j’avais hâte de publier ce souvenir : tu peux évidemment prendre des fruits congelés tant que ce n’est pas la saison, où tenter avec d’autres fruits .

Les Eccles cakes, dont j’ai trouvé la recette sur ce blog, sont des petits chaussons/galettes anglais aux fruits (la version traditionnelle est aux raisins secs et à la pâte feuilletée mais celle ci est vraiment top), un peu caramélisés, dont la pâte prend le goût des fruits, et qui se mangent plutôt tièdes avec de la crème fraîche. Un vrai bonheur : mes colocs américains avaient adoré et les avaient mangés à même la plaque (merci à mes anciennes colocs, l’Allemande et l’Australienne, pour leur hand modelling)

Continue reading “Eccles cakes à la mûre” »

Focaccia feta, oignon rouge et romarin

Tu auras peut-être remarqué qu’un bouton de traduction existe désormais sur le blog ! Bon c’est de la traduction automatique, de toute façon je ne suis pas sûre qu’il soit possible de traduire mon humour ravageur, mais cela permettra à mes amis américains de vérifier que je parle bien d’eux (parce qu’ils me demandent de temps en temps…)

Sur le sujet des amériques, j’aimerais bien y retourner mais la roulette russe des visas m’empêche pour l’instant de réaliser ce projet. J’y vais donc régulièrement en tant que touriste, profiter des $1 pizzas, des pirogis, du chicken over rice, des IPA moyennes et de mes super amis. Mais si par le plus grand des hasards tu distribues des visas de travail, mp.

Retour au sujet de cette focaccia, réalisée justement à New York, qui a enchanté L. et mon coloc suédois (« Did you really make bread? ») : elle est meilleure le jour même, tiède avec un peu de fromage, dans la soupe ou en apéro (l’apéro étant un concept que les américains ne maîtrisent pas encore très bien malheureusement) et la garniture est adaptable bien sûr ! Olives, raisins secs, pas de feta si tu es vegan… Fais toi plaiz. Et raconte moi.

Continue reading “Focaccia feta, oignon rouge et romarin” »

Brioche traditionnelle au beurre pour mes amis américains

J’ai préparé cette brioche lors de mon dernier séjour à New York, pour un grand brunch dans un loft à Brooklyn, inondé de soleilvue sur la skyline, (j’ai des amis avec des appartements très classes). À cette occasion, j’avais préparé une traditionnelle galette de rois, parce que les américains ne connaissent pas (ce qui m’a forcée à faire la pâte feuilletée (inversée) car cela ne se trouve pas en dessous de $20 aux États-Unis), et puis une brioche traditionnelle à la française, parce que les américains ne connaissent pas non plus. Les deux ont suscité beaucoup de questions et de perplexité (surtout quand j’ai essayé d’expliquer qu’il fallait aller en dessous de la table pour la galette) mais ils ont adoré ! Et moi j’ai été conquise par cette brioche au beurre, simple à faire et délicieuse nature ou avec un peu de confiture… ou de Nutella.

Oui parce que évidemment j’avais acheté du Nutella avec. Et si on trouve du Nutella aux États-Unis, sa popularité n’a rien à voir avec celle qu’il a en France (les américains étant #teampeanutbutter), et la plupart de mes colocs, L. y compris, ne connaissaient pas ! Ce fut donc une double découverte : la brioche ET le Nutella. Évidemment, ils ont adoré les deux.

Continue reading “Brioche traditionnelle au beurre pour mes amis américains” »

Muffins au chèvre et aux noix

Alors tout a commencé avec L. qui était malade. Qu’est-ce qu’on fait pour les malades l’hiver ? Des soupes. Il voulait une soupe au poulet et aux pâtes mais c’est pas mon truc (non mais quoi encore), donc je décide de lui faire ma soupe préférée. Là, idée de génie : ça irait bien avec des muffins ! Je repère alors cette recette, je lance la préparation, je mets au four, je lance la soupe, et au moment de mixer, je sors le blender (faute de mixeur plongeant) et… une pièce était manquante. J’ai fouillé la maison de fond en comble, rien. Nous voilà donc à manger une mixure à la texture vraiment bof et aqueuse. Un fail retentissant. Heureusement, on avait les muffins… une recette super facile (mais vraiment, tu mélanges et tu mets au four), moelleuse, et réconfortante. Dommage pour la soupe ceci dit.

Continue reading “Muffins au chèvre et aux noix” »

Croissants aux amandes maison

Étant la seule française (et l’une de deux Européennes) de ma coloc de 17 personnes à New York, je me dois de représenter la cuisine française (et la mode apparemment, mais ça ça me laisse encore perplexe). Mes colocs et moi avons donc eu une discussion très animée à propos des croissants après avoir pris un petit-déjeuner dans un café à côté de la maison qui faisait des croissants infects. Déjà, pour eux, c’est juste une forme de pain (le mot viennoiserie n’existe pas en anglais). Ensuite ils ne comprennent pas le concept du croissant tout simple, sans fromage, jambon ou chocolat dedans (oui, le pain au chocolat est qualifié de « croissant au chocolat », ce qui me donne des haut-le-coeur). Comme toujours pour la France, une exception confirme la règle : le croissant aux amandes. Mon coloc Colombiano-Américain m’a alors confié que c’était son « gâteau » préféré. J’ai donc décidé de leur prouver la valeur des croissants français et j’ai fait la queue pendant trois quarts d’heure devant la pâtisserie de Dominique Ansel (connue pour ses cronuts, si jamais tu vas à New York vas-y direct) pour acheter des VRAIS croissants, et puis je les ai transformé en croissants aux amandes, ce qui est super facile et qui est une technique parfaite pour utiliser les viennoiseries du lendemain. Mes colocs ont adoré, mais je restais frustrée qu’ils n’aient pas goûté de croissant nature…

Une semaine après, en se baladant dans le West village (pour aller à Magnolia Bakery, pour être honnête, la bouffe toujours la bouffe), on est passés près d’une boutique du Merveilleux de Fred, qui était en train de fermer… Déception immense, je décrivais déjà les cramiques, ces brioches de Noël du Nord, les gaufres fourrées à la vergeoise et au rhum et les merveilleux fabriqués en vitrine… Et puis j’ai toqué pour demander si on ne pouvait pas acheter ce qui restait en magasin. La boulangère était française, elle a accepté de me vendre la dernière brioche, et puis elle nous a offert des croissants et des gaufres. Bonheur total. Mon coloc -qui proteste toujours que le croissant est juste une sorte de pain- est maintenant convaincu de la valeur de la gastronomie française.

En bonus, maintenant, je prononce « croissant » avec l’accent américain.

Continue reading “Croissants aux amandes maison” »

Ma contribution 2019 à la saison des figues : focaccia figues, jambon cru, mozarella et oignons nouveaux et cobbler aux figues et aux amandes

Chaque année, je n’arrive pas à me jeter assez vite sur les figues et cela me frustre. Le temps de réfléchir à ce que je vais faire et de les cuisiner, la saison est déjà presque passée… Cette année, j’ai acheté une grosse caisse pour faire une focaccia salée, un peu sur le modèle de ce clafoutis (je m’excuse d’avance pour cette photo atroce que je dois absolument refaire), dont j’ai trouvé la recette chez Piment Oiseau, et un cobbler, mélange de différentes recettes et de ce que j’ai trouvé dans mon frigo.

Mes colocs ont adoré le cobbler : j’adore avoir de nouveau des colocs qui viennent me demander ce que je cuisine, qui veulent tout goûter et qui me réclament des gâteaux. D’ailleurs, l’autre jour, alors que deux d’entre eux (nous sommes 17…) me faisaient la liste de ce qu’ils voulaient, j’ai proposé un nouveau « cake », et ils m’ont regardé, vaguement gênés devant mon manque de vocabulaire. J’ai alors appris que le mot « cake » se référait uniquement aux gros gâteaux d’anniversaire avec du glaçage… même le fondant au chocolat que j’avais fait la semaine précédente pour l’anniversaire de l’un d’entre eux n’était pas considéré comme un gâteau ! Du coup, à chaque fois que je leur promettais un cake et que je présentais un cobbler, un brownie ou autre, ils étaient perdus ! Bref, je ne fais donc pas de gâteaux, seulement des desserts. On en apprend tous les jours.

D’autres idées de recettes avec des figues :

Continue reading “Ma contribution 2019 à la saison des figues : focaccia figues, jambon cru, mozarella et oignons nouveaux et cobbler aux figues et aux amandes” »