pommes de terre

Salade de pommes de terres rôties, poivrons confits, tomates, oignons rouges et chorizo

Avec les copains cet été, nous avons pris les sacs, la crème solaire, les clés de la voiture de location et nous sommes partis dans le Vercors. Certes, ce n’est pas la première destination à laquelle on pense pour quatre jeunes ayant la vingtaine et pas beaucoup d’argent, mais c’était la destination parfaite ! Une ancienne école convertie en maison dont les baies vitrées donnaient sur une magnifique vue du plateau, la tranquillité parfaite pour faire des barbecues et prendre l’apéro, des paysages à couper le souffle, des lacs, et des marchés pleins de bons produits.

Face à la perspective de pouvoir cuisiner tout mon soûl pour 4 personnes pendant 5 jours, autant te dire que j’étais… aux anges ! Même si j’étais limitée en termes d’ingrédients et d’accessoires de cuisine (il y avait un piano de cuisine complètement dingue qu’on a galéré à allumer chaque soir), j’ai pu improviser plein de choses avec les moyens du bord, dont cette salade (recette également approuvée par mes cousins Bretons et mes amis Lillois) qui a fait l’unanimité ! Elle est plutôt à préparer à l’avance, mais elle se fait avec des ingrédients de base (promis) et est très facilement adaptable. Tu peux remplacer le chorizo par des restes de poulet rôti, ou par des tomates confites si tu es végé.

Continue reading “Salade de pommes de terres rôties, poivrons confits, tomates, oignons rouges et chorizo” »

Deux gâteaux d’anniversaire : une tartiflette et un fondant au chocolat


On a envie de dire Kamoulox mais même pas. Pour l’anniversaire de P., j’ai organisé la soirée, réservé le bar, acheté le cadeau, et ÉVIDEMMENT j’ai fait le gâteau. Mais pas n’importe quel gâteau : un gâteau au chocolat, parce que les gens sont classiques et pas drôles, et une tartiflette. Les plats préférés de P. étant la tartiflette et les pâtes à la carbonara (le cliché du mec de base), c’était plus facile de plonger des bougies dans la tartiflette. La soirée fut un succès. On a fini le gâteau en raclant le moule avec les doigts.

Du coup je te mets la recette de la tartiflette, classique mais on me l’a demandé pendant la soirée, et celle de ce délicieux fondant, refait depuis, là aussi classique mais délicieux, bien coulant au milieu, difficile à manger dans la situation où nous étions mais tellement bon !

Continue reading “Deux gâteaux d’anniversaire : une tartiflette et un fondant au chocolat” »

Gnocchis de carottes

DSCF7668

Aprés mes gnocchis de potimarron et mes gnudis (qui sont un peu dans le même style quand même), je récidive en faisant des gnocchis de carottes, d’aprés une recette trouvée sur Emi’s cooking ; Ici on est des grandes fanes (tu l’as ?) de carottes, on achète 1kg5 par semaine (vraiment). En ce moment, je ne sais pas si tu as remarqué, je poste un peu moins, je commence à avoir pas mal de cours, en plus du mémoire et du théatre, ça commence à faire beaucoup, alors il faudrait que je fasse des recettes faciles et rapides… Mais non. Les gnocchis, notamment, c’est super, super long. Le temps de faire la pâte de former les gnocchis, de les cuire, de les faire revenir à la poêle, tout le monde est déjà mort de faim… Mais ça permet de faire des trucs un peu plus sains que ceux de pommes de terre, et c’est un peu la classe quoi.

Continue reading “Gnocchis de carottes” »

Croquettes de pommes de terre à la raclette et au salami, pour finir les restes…

Ca, c’est la recette des restes de raclettes dont tu sais pas quoi faire. En plus, c’est vachement bon et pas trop long. Et validé par la #Teamgras.

On a tenté deux versions, en friture et au four : y’a pas à dire, la friture c’est quand même meilleur mais bon, le four c’est coule aussi, et puis tu culpabilise un peu moins…

  • Un reste de pommes de terre déjà cuites, sans peau
  • Quelques tranches de charcuterie (ici du salami)
  • Quelques tranches de fromage à raclette
  • Chapelure
  • Sel, poivre

Réduire les pommes de terre en purée (avec éventuellement un peu lait pour agglomérer). Saler, poivrer.

Découper la raclette et la charcuterie en petits morceaux.

Remplir un petit bol de chapelure : Former une petite boule de purée, faire un trou, mettre un bout de fromage et de charcuterie, refermer et rouler entre les mains pour faire une boule réguliére. Rouler dans la chapelure. Mettre de coté et recommencer jusqu’à épuisement des ingrédients.

Donc là, selon le mode de cuisson choisi :
– Mettre sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé et enfourner dans un four préchauffé à 190°c pendant une quinzaine de minutes, en retournant à mi-cuisson.

Au four, les boulettes ne foncent pas beaucoup, mais elles durcissent

– Faire chauffer de l’huile de friture dans une poele et faire revenir les croquettes de tous les cotés. Eponger sur du sopalin.

Voilà ! S’il te reste encore du fromage à raclette, la solution c’est d’en faire des feuilletés en les mettant entre deux rouleaux de pâte feuilletée et en découpant des carrés : j’avais fait ça au nouvel an dernier et tout était parti en 5 min !

Bon gras <3

Brandade de Morue

Ici, à Salamanca, on est tout prés du Portugal, donc le bacalao, c’est à la mode. Mais déjà qu’en allant à Lisbonne on a galéré pour trouver des accras, la brandade c’était completemment impossible à trouver.

Sauf que moi, ma nounou, elle me faisait de la brandade de morue.

La conclusion était évidente : j’allais choquer mes colocs en faisant un nouveau plat chelou.

Continue reading “Brandade de Morue” »