boulange

Pizza ricotta, pêches, balsamique et basilic…

DSCF4365

Eh oui. J’avais vu cette idée passer sur instagram et elle me trottait dans la tête depuis un moment… Alors je me suis lancée dans ce petit (non) plat en l’honneur de la soirée Games Of Thrones (oui, c’est un truc et on le fait tous, soyons honnêtes). C’était ouf. Délicieux. Sucré-salé, dégoulinant de fromage, avec le vinaigre balsamique qui fait la petite touche en plus. Les pêches en salé, c’est top, je pense avoir déjà parlé plusieurs fois de ma fameuse salade (et celle-ci aussi)… Et la prochaine fois, je tenterai la même base avec pesto, pignons de pin et épinards frais, je pense…

C’était la première fois que je faisais ma pâte homemade et franchement, une tuerie ! Épaisse, moelleuse, pas du tout dégoulinante de gras… Je sens que je vais faire de plus en plus de pizzas maison, pendant les vacances notamment ça peut être pas mal…

13094348_10154806365069447_8179452737153825451_n

J’ai hâte.

Continue reading “Pizza ricotta, pêches, balsamique et basilic…” »

Pudina paratha : galette indienne roulée à la menthe

DSCF3936

DSCF3934

La pudina paratha est une sorte de galette plate cuite à la poêle, dont la différence par rapport aux autres pains indiens (paratha) tient au fait qu’elle est faite avec de la farine complète, de la menthe (pudina) et du cumin. Cela donne un pain délicieux, parfumé, qu’ici on a rompu à la main pour le tremper dans de la sauce au yaourt et le fourrer des boulettes de lentilles frites et de légumes… Traditionnellement, la pudina paratha se fait avec de la farine complète, mais je voulais finir ma farine de lentilles vertes dans ma démarche de vide congélo/placard (tout comme pour ces arancini…) : cela ajoute un petit twist au pain, qui devient sans gluten, c’est un délice ! J’ai aussi simplifié la recette, tu me connais…

Je pense que je vais me mettre à faire plus régulièrement ce genre de galettes, qui contrairement aux naans ou aux pitas, ne nécessite pas vraiment de lever. J’ai appris qu’on pouvait les fourrer au dhal ou au fromage…

Continue reading “Pudina paratha : galette indienne roulée à la menthe” »

Brioches en tourbillon spéculoos pralin

DSCF3607

Avec mes collègues stagiaires, nous avons voulu faire un pique-nique pour fêter l’arrivée du beau temps (c’était il y a quelques semaines, depuis c’est fini…). Comme d’habitude, je saute sur l’occasion de cuisiner quelque chose, et je promets des brioches, et pas n’importe lesquelles… j’avais repéré les briochettes pralinées de Beau à la Louche, et j’envisageais d’y donner une touche nordiste en y mettant de la pâte de spéculoos. Je promets donc monts et merveilles à mes collègues, mais j’étais fatiguée, donc après la première levée, je décide de laisser lever pendant la nuit, et de cuire le matin. Fail. Les brioches ont retombé et se sont durcies. J’étais dégoûtée ! Heureusement il me restait une bonne moitié de pot de pâte de spéculoos. Je me suis donc acharnée.

Deuxième essai : j’étais au taquet. Certes, j’ai mangé une bonne partie du pot de pâte de spéculoos, mais j’ai fait les trois étapes dans la soirée, les brioches ont bien levé, et c’était délicieux ! J’aurais peut-être pu mettre plus de pâte de spéculoos pour renforcer le goût, à méditer… En tout cas, tout a été dévoré. Une merveille de gras, mais il faut avoir quelques heures de libres dans la journée pour ne pas trop faire durer les étapes !

Continue reading “Brioches en tourbillon spéculoos pralin” »

Que faire avec… du pain rassis

DSCF8647

Enfin ! L’article tant attendu est enfin en ligne ! Des mois et des mois de recherche pour trouver toutes les façon d’utiliser le vieux pain ou la vieille bricohe, juste pour toi.

Une fois que tu vas à l’étranger, tu redécouvres clairement la valeur du bon pain français. Genre en Espagne, impossible de trouver du bon pain. Au Japon, n’en parlons pas. En Afrique finalement ça allait, enfin bref, tu as suivi mon délire. Ici à la coloc, on achète pas mal de pain (plus les filles que moi) et chez mes parents, mon père achetait toujours les énormes couronnes qui nous duraient une semaine. Mais comme on n’est pas très douées, on finit toujours avec des fins de baguettes dures et rassies.

Depuis quelques mois, on fait donc un bol de pain rassis, et régulièrement, je me lance dans des stratégies pour l’utiliser. Et en fait y’a moyen de faire des trucs supers bien, et de faire des bonnes économies. Genre maintenant j’achète plus jamais de chapelure. Et j’improvise des goûters pour mes petits frères en moins de deux. De rien.

Enfin tu peux toujours donner le pain aux canards, mais maintenant faut arrêter de jeter !

Continue reading “Que faire avec… du pain rassis” »

Bettelmann au chocolat et aux amandes

DSCF3309 DSCF3313

Eh oui, encore un moyen génial d’utiliser le pain ou la brioche rassie ou sèche en sucré ! Je te présente le Bettelmann ou mendiant lorrain, une sorte de pudding ! Là j’ai fait une version ultra gourmande pour casser le côté gâteau de pain classique, avec des morceaux fondants de chocolat, mais la version plus classique se fait avec des fruits (poires, pommes, mirabelles, cerises…) et/ou des fruits secs (abricots secs, raisins secs, noix)… donc à toi de faire ta version ! Cela donne un gâteau assez régressif, super bon, ultra fastoche (pour les deux que je connais qui se plaignent de ne pas savoir cuisiner) et surtout économique.

Et puis comme c’était pour un anniversaire, j’ai camouflé le tout avec des copeaux de chocolat, des amandes effilées et un reste de ganache au chocolat de ces fameux cookies (qui ont d’ailleurs été très appréciés au travail de Jaune, mon ancienne coloc, pour qui je les avais fait…). Comme quoi on peut faire un truc stylé avec une vieille brioche sèche.

Continue reading “Bettelmann au chocolat et aux amandes” »

Fata, la panzanella érythréenne

dscf1514

Dans la série jenesaispastoutcequejevaisfairedecepainbordel, il y a la panzanella, un plat italien à base de pain rassis, de concombre et de tomates. Et puis la Fata, qui est l’adaptation érythréenne, colonialisme italien adapté aux ingrédients d’Erythrée, on y retrouve la tomate, mais cette fois-ci dans une sauce bien épicée, avec du yaourt frais ! C’était délicieux, je préfère même cela à la panzanella normale, le plat est plus relevé, le côté yaourt froid et sauce tomate chaude font un mélange parfait. Et puis c’est ultra vite fait, izi et pas cher.

Continue reading “Fata, la panzanella érythréenne” »

Pain perdu au caramel beurre salé, bananes et amandes.

dscf1463

Si tu fais partie de mon entourage, tu sais que ça fait approximativement dix ans que je prépare un article sur quoi faire avec du pain rassis, car mes colocs adorées achètent toujours du pain et le laissent mourir…  Du coup, je cuisine tout le temps des trucs à base de pain, et le premier auquel on pense en général c’est du pain perdu sucré. Mais le pain perdu normal, mouaiche. Par contre, dès que tu rajoutes des choses dessus… Donc voualà, ici foire à la décadence, mets tout ce dont tu rêves : Tu peux mettre un fruit (je trouve que la banane va super bien mais poires pourquoi pas), des noix de pécan, des noix normales, des noisettes… Au lieu du caramel, du dulce de leche, du nutella… Et ajouter une boule de glace à la vanille.

En deux jours, j’en ai fait trois fois, et les trois fois ça a été adoré. Ca a son côté madeleine de Proust.

1123201620095189106

Continue reading “Pain perdu au caramel beurre salé, bananes et amandes.” »

Pâte feuilletée inversée de Felder

dscf1269dscf1265

Oui, je suis toujours bloquée par mon entorse. Et oui je m’ennuie. Je fais des brioches, mais il me fallait quelque chose qui me prenne encore plus de temps, qui soit bien long, mais aussi que je puisse faire avec les trucs du placard car je ne peux pas trop sortir… C’était le bon moment pour se lancer dans de la pâte feuilletée, et pas n’importe laquelle, inversée.

Alors dans la pâte feuilletée normale, tu feuillette la pâte autour du beurre, dans la pâte feuilletée inversée, c’est le contraire. Ca a exactement le même goût, ça s’utilise dans les mêmes recettes mais c’est plus simple et ça met moins longtemps a être fait. Le plus long, c’est l’attente, mais tu peux faire plein de choses entre chaque étape ! Et puis quand je dis d’attendre 2h, tu peux attendre plus, une nuit même, du coup ne te prends pas la tête si tu ne peux pas passer une journée à la maison (chanceux) : tu fais une partie la veille, une le lendemain matin, une le avant de manger et hop après manger c’est fini.

Ne t’inquiète pas ! En fait c’est pas du tout compliqué, pas si long que ça (chaque étape est très courte, t’étales-tu-retournes-hop-c’est-bon, c’est l’attente entre chaque étape qui est longue), et perso j’ai fait d’énormes quantités, de quoi faire, aller, 4 tartes facile. Et j’ai tout congelé en petits bouts, ça devrait me durer un bon moment. Mais surtout, c’est tellement meilleur que la pâte feuilletée achetée en magasin… Et plus économique, pour 1/2 paquet de farine et une plaque de beurre t’as la dose.

J’ai pris plein plein de photos, en m’éclatant avec mon trépied, et du coup tout est bien expliqué, tu ne devrais pas être perdu du tout, t’inquiète. Enfin dis moi quand même si tu ne comprends pas tout et j’expliquerai ! Cette recette vient d’ailleurs du grand livre rose de Felder, acheté par mon beau-père et que je feuillette quand je reviens chez mes parents…

Continue reading “Pâte feuilletée inversée de Felder” »

Brioche Butchy

dscf0868dscf0874

Lorsque je ne voyais rien, juste après mon opération des yeux (depuis je suis voyante, ma vie a changé), j’ai passé en gros 4 jours dans le noir dans ma chambre, en pyjama, à dormir. Je ne pouvais pas lire, pas écrire, pas regarder de film… Mon père, quand il est venu me voir, a même répondu à mes textos (c’était super drôle). Du coup, pendant mes brefs moments de réveil, j’ai cuisiné plein de trucs, parce que ça ne demandait pas trop de voir précisément ou de lire des écrans.

Et la brioche, c’était parfait parce qu’il faut la pétrir, pendant looongtemps. Et que cela se fait en plusieurs étapes, donc qu’il faut être disponible (et je m’ennuyais tellement…). En plus, les deux dernières fois où j’avais fait une brioche, c’était un carnage, donc j’étais super déçue et je voulais effacer la triste ardoise de mes échecs. J’ai donc demandé à ma coloc et à Z. de choisir une recette de brioche, et leur choix c’est porté sur une brioche nature, assez peu sucrée, à base de crème fraîche venue d’Allemagne : la brioche butchy. Ici j’en ai fait une petite en fleur et une grosse, donc n’hésite pas à diviser les doses par deux car c’est assez conséquent. Elle est très peu sucrée, trop peu pour moi (alors que pourtant je ne suis pas trop bec sucré), mais avec un peu de sucre glace ou de la confiture pour servir, c’est délicieux ! Je l’ai amenée à un brunch par la suite, et j’en ai mangé une bonne partie à moi toute seule…

Continue reading “Brioche Butchy” »

Pain perdu salé chèvre tomates

DSCF8178

J’avais déjà parlé de mes galères pour récupérer le pain abandonné par mes chères colocs… On commençait à voir un grand saladier rempli de pain à réutiliser, ça devenait galère, et on ne veut pas du pain perdu à tous les goûters / petit-dejs…

Du coup je suis repartie sur l’idée de pain perdu salé, ici en sandwich : aprés avoir fait tremper le pain, on le fait revenir à la poêle pour qu’il soit suffisemment grillé pour le manger comme ça, et tu peux mettre ce que tu veux dedans, fromage / tomates c’est un classique, surtout avec la compotée de tomates encore chaude…

Continue reading “Pain perdu salé chèvre tomates” »