tomate

Pain perdu salé aux courgettes, champignons et tomates

Eh oui, du pain perdu salé ! Cette recette est une recette de la flemme par excellence, tu peux mettre n’importe quel légume, charcuterie, fromage, c’est bien fat et super bon. Et puis surtout, un moyen de finir tous les bouts de pain rassis…

  • 3/4 d’une baguette de pain dure, ou plusieurs tranches
  • 40 cl de crème liquide
  • 2 oeufs
  • gruyére rapé
  • 6-7 champignons de Paris
  • 1 courgette
  • Un pot de sauce tomate
  • 1 oignon

Si tu as de la baguette, la couper en long et en bout d’une dizaine de centimètres.

Fouetter ensemble les oeufs et la crème. Saler, poivrer, et faire tremper les morceaux de pain.

Faire préchauffer le four à 180°c.

Eplucher l’oignon et l’émincer. Eplucher et couper la courgette et les champignons. Faire revenir les oignons dans une poele avec de l’huile jusqu’à ce qu’il soit transparent. Ajouter le reste des légumes et la sauce tomate et faire revenir une dizaine de minutes. Saler, poivrer et épicer avec des herbes de provence.

Dans un plat à gratin, verser le pain et le mélance grème /oeufs. Ajouter les légumes et recouvrir de gruyère rapé. Enfourner pour une vingtaine de minutes.

Les dernières salades de l’été

Bon ça y est, il recommence à faire froid mais comme j’avais pas internet (encore en galère) j’ai même pas pu publier tout ça !

Salade tomates pêches mozza’

On est qu’en juillet et j’ai déjà refait trois fois cette salade pour divers rassemblements zestivaux. Les gens sont un peu surpris au début mais rapidement, te couvrent de compliments ; tu peux donc la faire sans crainte. Deux barquettes de tomates cerises de toutes les couleurs, coupées en morceaux, deux péches coupées en morceaux, de la mozzarella et quelques feuilles de basilic ! Un peu de vinaigre basalmique, sel et poivre suffisent en général à l’assaisonnement…

Salade melon gorgonzola basilic

Super facile : du melon en cubes, pareil avec le gorgonzola, quelques feuilles de basilic. Un peu de sel et de poivre, et voilà ! (et oui, je fais un article pour ça)

Salade de pois-chiches, roquette, tomates et citron confit

Tu te souviens comment j’avais fait du citron confit ? Bah je savais pas comment l’utiliser, mais en fait en le mettant dans une vinaigrette (moutarde, vinaigre, huile et poivre) un peu de jus et des petits bouts de citron confit. Avec ça, des pois chiches (cuits, évidemment), quelques tomates, de la roquette, un peu d’oignon haché et voilà ! Et la vinaigrette peut se réutiliser dans plein de salades, elle est top…

Les barbeuc’ d’été : Guacamole & Houmous

Guacamole

Pour nos retrouvailles, mon père m’a fait son fameux guacamole ; il est moins piquant et crémeux que la version originale, mais c’est ça qui est top.

  • 2-3 avocats bien murs
  • 1 tomate
  • un bouquet de coriandre
  • 1 petit oignon + 1 gousse d’ail
  • Jus de citron (vert, c’est un plus)
  • Sel, poivre, épices selon tes goûts : cumin, piment, tabasco, ras-al-hanout…

Enlever la peau des avocats, les éplucher, les couper en morceaux. Faire pareil pour les tomates, éplucher et émincer l’oignon. Éplucher et écraser l’ail. Hacher la coriandre. Mélanger tout en écrasant avec une fourchette. Ne surtout pas mixer ! Ce serait perdre toute la texture…

Ajouter au goût jus de citron, épices, sel et poivre !

 

Houmous

  • 300 g de pois-chiches cuits
  • 2 gousses d’ail épluchées
  • 2-3 c à c de tahini
  • Jus de citron
  • Sel, poivre, épices selon tes goûts (cumin, paprika, piment, éventuellement coriandre fraiche, sésame grillé…)

Mixer les pois-chiches avec l’ail, le tahini, 3 c à s de jus de citron, 3 c à s d’eau. Adapte ensuite les quantités de liquide à la texture que tu préfères, moi j’aime bien pas trop liquide…

Ajoute ensuite les épices au goût, et voilà ! C’était pas très compliqué tavu.

Paraît-il que le houmous doit se servir avec un filet d’huile d’olive et quelques pois-chiches non mixés sur le dessus…

DSCF4380 DSCF4381

Enregistrer

Tarte tomates-ricotta

Quand t’es tout seul, une tarte c’est coule, ça te faire genre 4 repas, et quand t’as un examen de politiques publiques, et que tu alterne bibliothéque / repas / bibliothéque / préparer les valises, bah tu finis les placards (cf pignons, miel, farine…) et tu fais à manger pour 10 personnes pour avoir de la marge quand t’as pas le temps.

Cette tarte vient d’ici, j’adore la ricotta donc je me suis tout de suite jetée dessus, et malgré les regards peu convaincus de mes colocs (qui trouvent toujours que je fais des trucs compliqués incroyables), elle est super rapide et simple.

Continue reading “Tarte tomates-ricotta” »

Les classiques Espagnols 2 : Pois-chiches à la Catalane

Dans mon épopée « Plats Espagnols avec du gras », il fallait que je fasse des pois-chiches. D’abord parce qu’il en reste dans mon placard, ensuite parce que les Espagnols mangent beaucoup de pois-chiches ! Avec du gras, de la sauce tomate, et de la viande.

En exclusivité pour toi, donc : Pois-chiches à l’Espagnole.

  • 250 g de pois chiches (secs ou précuits en conserve)
  • 1 chorizo découpé en rondelles
  • 4 c à s de sauce tomate
  •  2 gousses d’ail
  • 100 g de poitrine de porc fumée découpée en morceaux ou de lardons fumés
  • Sel, poivre

Si vos pois-chiches sont secs, les faire tremper la veille dans le double de volume d’eau froide. Puis les cuire en les mettant dans une casserole d’eau froide salée avec les deux gousses d’ail épluchées. Faire cuire 20 à 30 min. Sinon, juste les égoutter.

Dans une grande poele, mettre la poitrine fumée/lardons avec le chorizo. Faire griller quelques minutes, ajouter le concentré de tomates et un peu d’eau de cuisson des pois-chiches. Egouter les pois-chiches et les ajouter, saler, poivrer. Laisser cuire 10 min en mélangeant réguliérement.

C’est gras, c’est Espagnol, mais c’est plutôt coule.

Bisous bisous !

Les classiques Espagnols 1 : Le Gazpacho

En ce moment, je bataille avec l’administration, et je suis dans le flou total par rapport à mon pays de résidence pour l’année prochaine… Donc sans savoir si je vais être en Espagne en septembre, au cas où, je fais tous les classiques que j’avais pas eu le temps d’apprendre à faire.

En Castille, en gros c’est des oeufs, de la viande, des patates et de l’huile d’olive… Donc c’est pas hyper sain et souvent pas hyper bon, même si les croquetas et la tortilla de patatas, c’est le must, avec l’hornazo au bout de deux bouchées tu te demande comment tu va survivre (En gros : une genre de pâte à empanadas bien épaisse, du chorizo, du jambon, parfois encore une autre viande et des oeufs. Bon appetit).

Du coup, moi je voulais un truc un peu plus frais -surtout vu le temps qu’il fait-. Donc gazpacho, izi money.

Continue reading “Les classiques Espagnols 1 : Le Gazpacho” »

Quelques salades izi pour l’été

Bon autant te prévenir, en voyant ces salades tu va peut-être te demander si c’est du foutage de gueule tellement c’est simple, mais n’empêche qu’il fallait y penser HEIN. Et puis c’est bientôt l’été, faut penser au bikini. Si tu passe ton été à bosser à monoprix, ça marche aussi.

La salade Pastéque-FêtaDSCF3719

Bon alors celle là, je ne suis pas sûre que ca nécessite beaucoup d’explications. Tu coupe 1 pastéque en morceaux, la feta aussi, quelques feuilles de menthe ciselées, sel et poivre. C’était une de mes collégues de stage l’été dernier qui se faisait tout le temps cette salade : au début on la regardait tous bizarrement, à la fin on avait le même tupperware qu’elle !

La salade de tomates de Jamie Olivier

 

Les salades de tomates c’est un peu le classique indémodable… Là c’est pas compliqué, t’achète des grosses tomates et des tomates cerises de toutes les couleurs, un chorizo, un petit oignon et une gousse d’ail. Tu fais griller un peu le chorizo à la poele, tu coupe les grosses tomates en quartiers, les petites en deux, tu émince l’oignon et écrase la gousse d’ail et tu met le tout dans un saladier. Sel, poivre, et petite vinaigrette, tout va bien.

Salade bettraves-Poire-Feta peut être même de Jamie aussi !

DSCF8133

 

Cette salade c’était un peu une surprise, je pensais pas vraiment aimer (j’ai vu l’idée je ne sais plus où et je crois que c’était aussi de Jamie Olivier)… Simple, comme toujours : 2 poires et 3 bettraves cuites, à éplucher et couper en lamelles ou en cubes. On ajoute de la feta émiétée. Puis, on fait une belle petite vinaigrette à base d’huile d’olive, de citron, de miel, de sel et de poivre. Et on peut faire un joli rubik’s cube…

De rien, petit bikini <3

Enregistrer

Enregistrer

Le Dahl au lentilles de mon papa

Dis maman, comment on prend une belle photo d’un plat qui ressemble à du vomi ? Ah bah ça ma fille, c’est impossible, fais toi à l’idée. Triste France.

Bon en vrai, quand je suis un peu déprimée (la période des examens ? Ah mais non pas du tout.), je réclame tous mes plats préférés, autant profiter d’une occasion de se plaindre. Mon père sait pas cuisiner grand chose mais ce qu’il fait, il le fait bien, et notamment il sait cuire le riz basmati à la perfection. Et avec le riz… Il faut du dahl. Il m’a fallu plusieurs essais avant d’arriver à le faire comme lui, et qu’est ce que c’est bon ! C’est mon plat fétiche, des soirs de déprime, des soirs où j’ai pas trop envie de cuisiner (ça arrive même aux meilleurs) et pour quand il y a des invités, parce que c’est vegan, sans gluten et tout le monde aime ça !

Continue reading “Le Dahl au lentilles de mon papa” »

Les Spaghetti alla Putanesca des Orphelins Baudelaire

DSCF3322DSCF3324

Quand j’étais enfant, j’étais une très grande lectrice de livres, et pour être honnête, je le suis encore maintenant, en jeunesse (j’en suis à quoi, ma dixième relecture d’Harry Potter ?) et autres. J’avais même des bouquins cachés dans ma case pour quand je m’ennuyais en cours, je lisais dans la cour de récré (en vrai j’avais des amis quand même hein…), je lisais quand mes parents m’obligaient à les accompagner pour des marches (la gamine à côté du précipice, c’était moi)…

Et puis souvent dans les bouquins ON MANGE TROP BIEN. Surtout dans les Rougemuraille, ils font des banquets de ouf tout le temps (et ils mangent notamment des scones, que je n’avais jamais gouté, un vrai sujet de fascination sans même savoir à quoi cela ressemblait). Parfois, il y avait aussi des plats plus classiques, par exemple, les Pâtes Alla Putanesca des Orphelins Baudelaire… Le comte Olaf, dans le premier tome, oblige ainsi les trois orphelins à faire un plat pour son affreuse trouve de théâtre, et ils improvisent un plat de pâtes avec les ingrédients du placard.

Cela faisait longtemps que je voulais tenter cette recette, qui dans ma tête est irrémédiablement liée à ce livre et là, toutes les conditions étaient réunies : je voulais quelque chose de rapide, qui ne nécessite pas d’ingrédients frais parce qu’on est en week-end férié et que je suis en pyjama chez moi, et en même temps un plat qui calle bien pour un lendemain de gueule de bois, et quoi de mieux que les pâtes ? J’en profite pour faire un argumentaire en faveur des sauces pour les pâtes : des amis me disent souvent qu’ils ont la flemme de cuisiner, que c’est trop long, et bien justement, la plupart des sauces de pâtes sont assez faciles (ici c’est ultra izi) et rapides pour se faire pendant le temps de cuisson des pâtes, donc cette excuse n’est pas valide.

Continue reading “Les Spaghetti alla Putanesca des Orphelins Baudelaire” »