figue

Linzetorte salée aux figues, jambon de serrano, chèvre et noisettes

21439234_10213740009116327_1865971610_o 21460180_10213740017636540_89789450_oJe n’ai pas été très présente ces derniers temps, et pour cause : je me suis fait cambrioler. Voilà, rien de très agréable, mais rien de très dramatique, sauf que mon appareil photo et mon ordinateur ne font désormais plus partie de ma vie. En attendant que l’assurance débloque le remboursement, je prends des photos sur mon téléphone et utilise un ordi de remplacement, mais j’ai été un peu occupée cette semaine avec assurance, agence, propriétaire, serrurier etc ! (autant te préciser que plus il y a d’intermédiaires, pire c’est).

Mais j’ai quand même cuisiné, déjà parce qu’il faut bien manger (#passionbouffe), ensuite parce que ça remonte le moral, surtout parce que je ne voulais pas rater les dernières figues. Je les fait souvent en salé, avec du bacon ou du jambon et du fromage (ici en clafoutis, en tarte et au four), et cette fois-ci je n’ai pas pu résister à l’idée absolument géniale de Cléa : faire les figues en linzertorte, avec une pâte absolument divine à la noisette. C’est un peu long mais le résultat en vaut la chandelle !

Continue reading “Linzetorte salée aux figues, jambon de serrano, chèvre et noisettes” »

Gözleme figues, miel, noix et chèvre

DSCF4099

Ça y est, la débandade a commencé : la saison de « tout le monde part en vacances sauf moi », aussi appelée « Paris se vide » est là. Et elle est aussi d’actualité au travail. Les bureaux sont désertés, et la stagiaire que je suis n’ayant pas de vacances, je vois doucement le boulot et le stress s’accumuler…

Bref, aujourd’hui, j’asfixiais sous le travail, et je rêvais à ce que j’allais manger (mon occupation principale, j’avoue). Et puis en plus, j’ai été au resto avec mes parents dimanche sur Paris. À ce moment là, je rêvais d’un truc bien gras, bien cher, avec de la viande et plein de choses, et puis ça a été une certaine déception. Un resto pas très sympa, et mes parents n’avaient pas faim, même pas de dessert… Bref, je voulais du gras pour me rattraper, du chaud, du sucré-salé, un bon plat doudou qui me permettrait de me vider l’esprit derrière les fourneaux. Et j’ai trouvé. Les gözlemes, ces pains turcs fourrés cuits à la poêle. Après mes premiers essais (un délice) j’ai récidivé en tentant d’obtenir un résultat plus souple : pari réussi avec cette recette ! (j’en ai profité pour reprendre la première). Et après la farce classique épinards feta menthe, quelque chose de plus original, figues (ENFIN), chèvre, miel et noix…

m

Continue reading “Gözleme figues, miel, noix et chèvre” »

Figues au brie et à la poitrine fumée

dscf1400

Il me restait des figues de ma dernière folie, et je voulais faire des folies. Les figues en salé, avec du frometon et du jambon fumé/lardons/bacon, ça marche toujours, comme sur cette tarte ou ce clafoutis. Mon nouveau testeur préféré a rappliqué illico après que je lui ai envoyé la photo (le mec était au meeting de Juppé… Entre gras et politique, j’avais fait mon choix) et a tout dévoré (avec le reste de crumble au potimarron). Quand à moi, vu que je n’ai aucune limite, j’ai raclé le jus de poitrine fumé qui avait caramélisé sur le miel. Voilà. Si tu n’es pas encore convaincu, je ne sais pas ce qu’il faut faire.

Continue reading “Figues au brie et à la poitrine fumée” »

Potimarron et figues rôtis au four

dscf1372

Ok, je poste moins en ce moment. Ce n’est pas que je cuisine moins, mais avant tout que je ne prends que des photos pourries… L’hiver c’est plus compliqué de prendre des photos à la lumière du jour, surtout que j’ai pas mal cours en ce moment, mes photos sont toujours floues, les plats sont moches (les pâtes, ce drame photographique)…

Mais j’ai quand même cuis iné des trucs fort sympas. Le miracle de cette semaine c’était des figues, trouvées au marché dimanche dernier, alors que je pensais qu’elles avaient depuis longtemps disparu. j’adore manger les figues en version salée (comme sur cette tarte ou ce clafoutis) donc je les ai combinées à l’énorme potimarron que mon frère m’avait ramené de la campagne bretonne (merci <3), qu’en général je rôtis juste au four avec des épices. Bref, c’est trop bon, sucré salé, fondant, facile et rapide à faire.

Continue reading “Potimarron et figues rôtis au four” »

Il paraît qu’il y a trop de légumes sur ce blog… Salades d’aubergines, de poivrons rôtis, de haricots verts, de chou-fleur…

152014034690

Petit frère numéro 1 m’a envoyé un message il y a quelques jours avec ce gif. Genre je ne sais pas trop comment le prendre, mis à part le fait qu’ils n’ont pas retenu tous les bons petits gâteaux plein de chocolat et de sucre que je leur fait, mais seulement le fait que je les bourre de légumes… Bande d’ingrats.

Aller c’est tipart pour le traditionnel rendez-vous des salades, avec les dernières nectarines et figues de l’été notamment…

Continue reading “Il paraît qu’il y a trop de légumes sur ce blog… Salades d’aubergines, de poivrons rôtis, de haricots verts, de chou-fleur…” »

Clafoutis salé figues bacon

Grâce à mes parents, on s’est retrouvés avec plein de figues à utiliser d’urgence, probablement les dernières de la saison, et je voulais faire quelque chose de salé, comme la dernière fois… Alors si t’es -comme mes colocs- sceptique à l’idée de manger un clafoutis salé, change d’avis. C’est gras, et c’est bon.
Pour 4 personnes (sur la photo, c’est les proportions pour 2, mais en fait c’est galére de trouver un plat. Tu remarqueras que ma nouvelle cuisine a un éclairage pourri…) :
  • 4 oeufs
  • 80 g de farine
  • 50 cl de crème fraiche liquide
  • 80 g de parmesan rapé
  • 8 tranches de bacon coupées en laniéres
  • poivre
  • 5/6 figues coupées en morceaux

Préchauffer
le four à 180°c.

Dans un saladier, battre les oeufs, ajouter la crème, la farine, le parmesan puis le poivre.(en gros, quasi tous les ingrédients) Bien mélanger.

Dans un plat chemisé ou beurré, verser la pâte. Ajouter les morceaux de figues et de bacon.

Enfourner pour 40 min : servir froid ou tiède. (top si tu n’as pas de micro-ondes dans ta fac) (Les intéréssés se reconnaitront) (ou pas)

Tarte oignons-figues-lardons-fromage de chèvre

Coucou ! Maintenant qu’on a notre petit appartement (mais toujours pas internet, achevez moi (J’écris actuellement en cours (et non j’ai pas honte))), on fait le marché, en vraies bobos, et on achète des figues parce que c’est carrément la fin de l’été (kiffe ma transition (cette phrase a beaucoup trop de parenthéses)).

Et on les a oubliées. Du coup, au moment de finir les restes du frigo, il nous restait des figues, un peu de lardons, du chèvre… Solution izi : on fait une tarte et on fout tout dedans. Et c’était délicieux.

  • Quelques figues
  • Lardons (admire ma précision)
  • Une buche de chèvre
  • 3 gros oignons
  • Un peu de miel
  • 300 g de farine
  • Une pincée de sel
  • 150 g de beurre
  • 8 cl d’eau

Préparer la pâte : mélanger la farine, le sel, le beurre coupé en morceaux et l’eau. Pour cette pâte à tarte, j’ai ajouté des herbes de provence, du thym et du romarin, mais souvent je les fais avec un peu de curry et de curcuma, ça donne un petit goût pas trop fort et ça sent trop bon ! Bref. Mettre au frais au moins une trentaine de minutes.

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer le confit d’oignons : éplucher et hacher les oignons, faire chauffer une pôele avec de l’huile d’olive. Une fois la pôele chaude, ajouter les oignons et mettre à feu doux. Faire chauffer en remuant bien jusqu’à ce que les oignons soient transparents ; ajouter un filet de miel pour les faire caraméliser.

Faire revenir les lardons dans une poêle.

Une fois la pâte à tarte assez froide pour être manipulée, chemiser un moule à tarte. Faire cuire la pâte à blanc une dizaine de minutes. Puis ajouter dans l’ordre ; le confit d’oignons, les lardons, les figues coupées en 4 (avec la peau) et la bûche de chèvre coupée en rondelles.

Enfourner pour une vingtaine de minutes.

C’est le pied. C’est sucré, salé, ça dégouline, j’adore.