poire

Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique

Le confinement commence à peser vraiment lourd, dans un petit appartement de 50 m2, avec la pluie qui m’empêche de faire du sport sur le rooftop (j’ai l’impression de faire partir d’une communauté car tout le monde aux alentour fait la même chose, entre deux pompes on se jette des petits coups d’oeil). Et même si Trump trouve que si la pandémie pouvait s’arrêter à Paques ce serait top (véridique, a beautiful timeline), ça risque de durer encore un peu. Heureusement, j’ai repris le travail, et honnêtement, L. et moi avons décidé de ne pas nous juger mutuellement si on travaille en plus le soir ou le week-end pour tromper l’ennui (d’habitude on essaie de s’en empêcher mutuellement mais là… situation excpetionnelle). Pour l’instant, uniquement des cas sans gravité dans notre entourage, mais les infos créent un climat anxiogène qui pèse…

Du coup, dans la série je-m’ennuie-et-je-fais-volontairement-des-recettes-longues-et-si-tu-as-des-enfants-à-occuper-je-te-conseille-la-même : la pizza. Celle-ci se rapproche un peu de ma pizza ricotta pêches balsamique basilic, en version plus hivernale. Une fois la pâte faite, c’est outrageusement facile et ça rend vraiment super bien.

Continue reading “Pizza maison à la ricotta, poires, jambon serrano, roquette et vinaigre balsamique” »

Salades d’hiver pour 2020

Le premier article de salades de 2020 ! Une façon de prouver que les salades d’hiver, avec des endives, des poires, du kaki, du potimarron, du radis noir… c’est bon ! Les deux dernières salades viennent de chez Clothilde donc sont d’autant plus validées !

Salade endives et kaki

Laver et enlever le pied de 4 endives (blanches ou rouges), laver et couper en morceaux 2 kakis. Éplucher et émincer 1/2 oignon rouge, et ajouter avec sel, poivre et vinaigre balsamique.

Salade poire, kakis et gorgonzola

Laver et éplucher 1 poire, l’épépiner et la couper. Laver 1 gros kaki (ou deux petits), le laver et le couper. Couper 50 g de gorgonzola, et ajouter également quelques noix de pécan. Saler, poivrer et ajouter un trait de vinaigre balsamique.

Salade de mogettes et potimarron tiède

Laver 1/2 potimarron et l’épépiner. Le faire rôtir 20min à 180°c au four avec 2 gousses d’ail épluchées et émincées, sel, poivre et ras-al-hanout. Pendant ce temps, vider et laver 200 g de mogettes en boite. Laver 1/2 botte de coriandre et la hacher. Mélanger coriandre, mogette, potimarron et des pignons de pin grillés. Servir avec une sauce de tahini, sel, poivre et miel.

Salade de pommes de terre rôties, radis noir et ciboulette

Laver 5 petites pommes de terre (ou 2 grosses), les couper en deux et les faire rôtir à 180°c au four. Laver et éplucher 1 radis noir, le râper. Mélanger radis, pommes de terres grillées, ciboulette hachée, quelques noix, et faire une sauce avec sel, poivre et 1 c à s de moutarde, 1 c à s de vinaigre de cidre.

Bon ap’ !

Les premières soupes de l’hiver 2019

Il était temps, en plein froid hivernal doublé de grèves, de publier quelques soupes bien réconfortantes.

Personnellement, les grèves ne me touchent pas trop, vu que je me déplace pas mal en vélo, mais dès que le trajet dépasse deux ou trois arrondissements, avec le froid, c’est un peu difficile. J’ai donc pu voir toute ma vie sociale dégringoler en une semaine (et mon week-end à Avignon être annulé)… Je suis d’autant plus contente d’avoir mes nouveaux colocs pour me tenir compagnie. Un chat, un sapin, Netflix et une bière, ça aide à ne pas déprimer. Tu rajoutes la soupe et tu seras presque content de ne pas avoir de transports.

Soupe patate douce poire

Éplucher et émincer 1 oignon, le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Une fois transparent, ajouter 1 patate douce épluchée et coupée en morceaux, 1 poire épépinée et coupée en morceaux (épluchée si elle n’est pas bio), 1 bouillon cube, du gingembre et de la cannelle. Recouvrir d’eau et laisser mijoter jusqu’à ce que la patate douce soit bien cuite. Mixer. Rectifier l’asaisonnement si nécessaire.

Soupe palestinienne au kale et aux beignets

Il ne faut pas hésiter à avoir la main lourde sur les épices pour que le bouillon soit bien parfumé !

  • 1 botte de kale
  • 1 oignon
  • 1 bouillon cube
  • Sel, poivre, 4 épices

Pour les dumplings :

  • 2 oeufs
  • 10 c à s de farine
  • Sel, poivre, 4 épices, cumin, piment d’espelette
  • 1/2 c à s de crème épaisse
  • 1/2 botte de coriandre hâchée

Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Au bout de 5 min, ajouter le kale lavé et grossièrement haché et le faire tomber comme les épinards. Une fois que le mélange a bien réduit, prélever une grosse c à s pour les dumplings. Ajouter ensuite les épices et le bouillon cube avec 800ml d’eau et faire cuire à feu doux.

Mélanger les ingrédients des dumplings avec le mélange oignon/kale prélevé. On doit obtenir une pâte épaisse et très collante. Avec deux cuillères (si besoin légèrement huilées), former des boulettes et les déposer dans le bouillon, jusqu’à ce qu’elles remontent à la surface. Une fois remontées (5-10min), elles sont cuites. Servir le bouillon avec les dumplings aussitôt.

Soupe de poivrons jaunes

Une soupe étonnante, assez sucrée, et très facile !

Éplucher et émincer 1/2 oignon, le faire revenir avec un peu d’huile d’olive dans une grande casserole. Laver et épépiner 3 poivrons jaunes. Les coupes en lamelles. Les faire revenir avec l’oignon : lorsque l’oignon est transparent, recouvrir tout juste d’eau et ajouter un bouillon cube. Laisser revenir environ 30 min jusqu’à ce que le poivron soit bien cuit. Mixer. Saler et poivrer si nécessaire.

Bon ap’ !

Tartare de bœuf à la coréenne

En ce moment, comme 75% des français et françaises, je suis malade. Mon appart parisien étant très mal isolé, je grelotte toute la nuit et j’ai évidemment fini par attraper une angine. J’ai donc récupéré des conseils de plusieurs personnes, et je me nourris quasi exclusivement de tisane thym/miel/citron/cannelle, une mixture qui ne rend pas si mal que ça. Et puis de la soupe, of course. Mais il a bien fallu que j’aille me ravitailler et que je fasse des courses ; après une semaine aussi morose, j’ai craqué, j’ai acheté de quoi faire un tartare, histoire d’avoir l’impression d’être au restaurant tout en restant près de mon radiateur portatif à réviser.

J’ai donc fait ce plat de riche mais tout de même ultra facile, rapide et plutôt classe, qui vient de Sophie Brissaud. Délicieux, bien parfumé, je ne peux que le recommander pour les soirées en tête à tête, avec les beaux parents ou au fond de ton lit à tousser comme si ta mort était proche.

Continue reading “Tartare de bœuf à la coréenne” »

Gâteaux aux amandes, poires et pommes

Quand je rentre sur Lille, je me retrouve en général chez mon père le samedi midi. On mange du riz, des légumes, du poisson, du pain, du fromage, des pommes et du chocolat avec le café. Rien de mieux que ces gros repas du samedi midi, où enfin je me sens rentrée à la maison.

Or la dernière fois, sur un malheureux malentendu, j’avais compris samedi midi, il avait compris samedi soir. Panique quand je débarque à midi : que va t-on manger ? Dans la générosité qui m’est coutumière (c’est pas comme si mon père m’avait nourri tous les jours pendant des années), j’ai pris en charge le repas. De rien.

Bon en vrai, j’ai rien fait de très compliqué. Ma soupe du moment, une soupe thaï aux lentilles et à la patate douce avec du lait coco, de la pâte de curry et de la citronnelle, servie avec du potimarron cuit au four avec du thym du jardin et du laurier (on ne change pas une équipe qui gagne), et seule touche de folie : un gâteau. Mais aux fruits, simple et sans chichis, sinon mon père se crispe et imagine que ça sera pas bon et trop sucré. La dernière fois, j’avais fait ce délicieux gâteau aux poires, mais je n’aime pas me répéter, donc j’ai récupéré cette recette : un délice ; un gâteau bien réconfortant, avec des fruits d’hiver et une croûte croustillante aux amandes sur le dessus !

Merci à petit frère n°2 pour le mannequinat.

Continue reading “Gâteaux aux amandes, poires et pommes” »

Flognardes à la verveine et aux poires

22095537_10213912665512629_891645807_o

J’ai la chance d’avoir une famille paternelle pleine d’humour (à se demander de qui j’ai hérité ça) (Ma tante a mon blog en raccourci sur son portable donc j’ai pas intérêt à raconter n’importe quoi). Du coup, quand, l’été dernier, ma tante m’a proposé une partie de sa récolte de verveine du jardin, j’ai accepté avec plaisir, sans me douter de ce à quoi je me risquais… Soit la « weed à Vovette » (« Même si on dit pas fils à putes mais fils de putes », m’a t-on précisé).

22117989_10213912670832762_1982255930_o

Certes.

Cette verveine a beau être délicieuse, la meilleure que j’ai jamais goûté, les gens me regardent toujours bizarrement quand je sors cet énorme sachet… Et quand j’ai aperçu cette recette. sur la blogosphère, je me suis dit que ce serait une parfaite occasion d’utiliser cette verveine familiale pour un dîner avec ces même cousins paternels ! La deuxième chose qui m’a convaincu dans cette recette, c’est la présence de poires… j’aime tellement les poires que quand j’étais petite, mes parents m’interdisaient d’en manger, parce que je me rendais malade à force de les manger pas mûres (et y’en avait plus pour eux)… Mais après tout

jaa7pj5

Conclusion : une recette d’automne, un flan doudou aux poires, délicatement parfumé, à dévorer tiède avec une vraie verveine… Et puis l’occasion de tester ces petites cocottes offertes par E. (merci !)

Continue reading “Flognardes à la verveine et aux poires” »

Gratin de butternut aux poires et aux noisettes

Update : Cet article est disponible sur le site de Prince de Bretagne, Cuisinons les Légumes, avec plein d’autres idées de gratins de légumes réconfortants provenant de blogs ! Hésite pas à y aller.

Un dernier plat d’automne, avec ma chouchoute de cette année : la courge butternut. J’ai eu un squatteur pendant quelques jours à la fin des cours, qui a vu la courge dans le frigo en arrivant et qui m’a lancé « Tu sais, au hasard comme ça, je rêve d’une purée de Butternut… ». Trop tard mon ptit ! J’avais déjà un plan pour celle-ci, cette idée de Clem, de la marier avec des poires (mon fruit préféré avec les framboises) et des noisettes pour un gratin 100% confort food. Les testeurs ont bien aimé, mais préconiseraient plus de fromage…

Continue reading “Gratin de butternut aux poires et aux noisettes” »

Cake fondant au chocolat et amandes avec des poires pochées entières…

DSCF8692DSCF8695

Si longtemps depuis le dernier article ! Bah oui, j’étais au Japon et en Corée tavu, c’était fort bien, j’ai beaucoup bien mangé et d’ailleurs je te ferai peut être quelques recettes piochées là bas… Le rythme de publication pendant ces vacances risque d’être chaotique mais je vais essayer de publier le plus souvent possible quand même !

Ce gâteau m’a d’abord tapé dans l’oeil visuellement. Des poires entières, pochées, dans un cake au chocolat et aux amandes encore un peu coulant… Le mélange gagnant de ces tartelettes. Et c’était délicieux. Mes chers testeurs fraternels ont bien aimé, mais l’ont trouvé un peu sucré, perso je le trouvais parfait !

Sinon, pour le racontage de vie, je l’ai fait pour aller dîner au domicile paternel, sur la demande de mon père. Il se trouve que c’était censé être mon gâteau d’anniversaire, sauf que… mon anniversaire était trois semaines après. Merci papa.

Continue reading “Cake fondant au chocolat et amandes avec des poires pochées entières…” »

« Tu as vu, ils ont à peine touché à la bûche… »

Du théatre et des hommes.

DSCF8192  DSCF8391

Tu remarqueras c’est pas Noël. Mais j’ai fait une bûche. Au départ j’aime pas les bûches, surtout glacées, c’est lourd, pas original, la crème au beurre c’est fat, fin bref.

Mais j’ai participé à une piéce. Comme par hasard, ça s’appelait Cuisine & Dépendances.

Il y avait besoin d’une bûche, que personne ne mange d’ailleurs. Du coup, plutôt que de l’acheter, j’en ai fait, deux différentes pour les deux représentations, et c’est nous les acteurs qui l’avons dévoré. Du coup, je me suis lachée :  j’ai fait un roulé avec une génoise classique, fourré au lemon-curd (sans beurre !) avec un glaçage chocolat fleur de sel, c’était trop trop top. Deuxième round : une génoise, des poires, du pralin et de la crème de marrons : un peu sucrée mais fondante, et vraiment douce c’était trop bon ! (trouvée ici)

Continue reading “« Tu as vu, ils ont à peine touché à la bûche… »” »

Les soupes réussies, parce qu’il ne suffit pas toujours de mixer des légumes avec du bouillon

Comment ça encore des soupes et des salades et je ne sais quoi ?!
amy-poehler-looks-healthy-bizarre
Mais bon, c’est bientôt le gala d’été (oui, on en a deux par an, autant profiter) donc il faut rentrer dans nos belles robes. Et puis franchement, le discours sur « les soupes les salades et les trucs végés c’est nul ça n’a pas de goût », j’aime pas. Quand c’est bien fait, tout ça, c’est super bon ! Perso, tu le sais paut être déjà, je suis pas hyper douée en soupes, mais je fais des efforts : ces trois là sont vraiment originales mais surtout vraiment, vraiment trop bonnes.

Continue reading “Les soupes réussies, parce qu’il ne suffit pas toujours de mixer des légumes avec du bouillon” »