soupe

Le lundi de février des soupes : du réconfort à la louche (de soupe) (tu l’as ?)

L’hiver, très froid à Paris (on critique le Nord mais en fait…), se finit doucement. Comme chaque hiver, il a été accompagné de moult moult soupes ; je t’ai déjà parlé de mes difficultés à obtenir des bonnes soupes, d’où ces articles pour donner des associations réussies, afin de t’aider si tu es aussi paumé que moi (je suis comme ça, de rien). Eh bien je suis fière de t’annoncer que je me suis carrément améliorée, et que mes soupes sont de plus en plus réussie ! J’en fais même quand j’ai des invités ou que j’amène à manger chez quelqu’un, c’est dire… Voilà donc les bonnes recettes de février.

Soupe thaï aux lentilles corail et à la patate douce

Mon chouchou absolu de cet hiver. Une soupe super douce, un peu piquante, bien assaisonnée. Un peu la version soupe du dahl… Avec le citron vert pour servir, c’est un délice.

Edit : je l’ai faite à mon père, il a adoré ; il n’en revenait pas, à croire qu’il n’a pas confiance en mes capacités culinaires…

  • 2 c à c de pâte de curry (rouge, verte ou jaune… tout dépend de à quel point tu aimes le piquant)
  • 200 g de lentilles corail
  • 3 carottes
  • 1 patate douce
  • 1 oignon
  • 1 bouillon cube (ou du bouillon maison)
  • 200 ml de lait coco
  • Sel, poivre, curry, curcuma, paprika, gingembre, cumin
  • Coriandre et jus de citron vert pour servir
  • Dans les soupes j’aime bien ajouter les légumes qu’on ne sait pas comment utiliser : le « tronc » du brocolis en morceaux, les feuilles de chou-fleur, les carottes trop molles, les fanes de radis… ça rajoute de la verdure et permet d’utiliser les trucs qu’on en sait pas trop utiliser, et puis souvent, ça épaissit la soupe sans en changer le goût.

Éplucher et émincer l’oignon. Le faire revenir dans un peu d’huile d’olive dans une grande cocotte. Une fois l’oignon transparent, ajouter la patate douce épluchée et coupée en morceaux, les lentilles, les carottes épluchées et coupées en rondelles, la pâte de curry, le bouillon cube, le curry, curcuma, paprika, gingembre, cumin et le lait coco. Et puis les légumes « bonus » si tu en as. Oui, tout d’un coup. Izi les soupes. Si le lait coco ne recouvre pas tout (et c’est probablement le cas), ajouter de l’eau pour couvrir les légumes.

Couvrir la casserole et laisser mijoter 20-30 min, en remuant de temps en temps, et en ajoutant de l’eau si nécessaire.

Mixer. Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Servir avec de la coriandre hachée et du jus de citron vert.

Soupe d’Ottolenghi au potimarron, orange, safran et graines caramélisées

Je pense que maintenant, pour les recettes d’Ottolenghi, je ne vais rien ajouter d’autre que : Ottolenghi = perfection. C’est toujours des recettes pas trop compliquées, avec un twist qui fait toute la différence et en fait une cuisine hyper parfumée.

  • 1 potimarron
  • 1 gros oignon
  • Zestes d’1 orange bio
  • 2 carottes
  • 1 capsule de pistils de safran (ça se trouve en supermarché sous forme de capsule, c’est un peu cher mais personnellement j’en utilise assez peu donc folie raisonnable je trouve)
  • 1 bouillon cube

Pour les graines :

  • 1 poignée de graines de courge et de tournesol. Personnellement, je n’avais que du tournesol.
  • 1 c à s de sirop d’érable (ou de sirop d’agave si tu es vegan)
  • 1 c à c d’huile d’olive.
  • 1 c à c de sucre roux
  • Sel, poivre

Commencer par la soupe : Enlever les extrémités et les pépins de la courge avant de la couper en morceaux. Éplucher et émincer l’oignon, éplucher et couper les carottes en rondelles. Dans une grande casserole, faire revenir l’oignon avec un peu d’huile olive. Une fois qu’il est devenu transparent, ajouter de l’eau, le bouillon cube, le potimarron, le safran et les carottes. Laisser cuire 25 min, puis ajouter les zestes, et laisser 5 min de plus jusqu’à ce que les légumes soient fondants. Mixer.

Pendant ce temps là, préparer les graines : préchauffer le four à 180°c. Mélanger tous les ingrédients à part les graines dans un bol, et y ajouter les graines. Le tout fait une mixture collante, qu’il va falloir étaler au mieux sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 10 min, puis retirer la feuille de la plaque pour laisser refroidir : les graines caramélisées vont durcir, et on va pouvoir hacher grossièrement.

Servir la soupe avec les graines à disposition.

Soupe de carottes au tahini et aux pois-chiches grillés

J’adore les carottes. Je pense que je t’en parle tout le temps, d’ailleurs je ne les marque jamais sur ma liste de courses vu que de toute façon j’en achète à chaque fois. Sauf qu’à force de remettre des nouvelles carottes dans le bac, il y en a toujours qui restent au fond et qui deviennent vieilles et molles… Mais pas besoin de les jeter ! Comme les troncs de brocolis ou les feuilles de chou-fleur (ici j’ai d’ailleurs ajouté un reste de brocolis), il suffit d’en faire une soupe ! En ajoutant une bonne cuillère de tahini, et des pois-chiches grillés pour le côté croquant (c’est facultatif of course), plein de protéines et une soupe originale alors qu’en vrai c’est les restes du frigo.

Éplucher et émincer 1 oignon, éplucher et couper 5-6 carottes en rondelles. Dans une grande casserole, faire revenir l’oignon avec un peu d’huile olive. Une fois qu’il est devenu transparent, ajouter de l’eau, 1 bouillon cube, un peu de cumin et de jus de citron et les carottes. Laisser cuire 20 min, puis ajouter 1 grosse c à s de tahini. Laisser cuire 5min de plus, mixer et rajoutant de l’eau si nécessaire. Servir avec des pois-chiches grillés aux herbes, qui peuvent se faire pendant que la soupe cuit !

Bon ap’ !

Que faire avec… du pain rassis

DSCF8647

Enfin ! L’article tant attendu est enfin en ligne ! Des mois et des mois de recherche pour trouver toutes les façon d’utiliser le vieux pain ou la vieille bricohe, juste pour toi.

Une fois que tu vas à l’étranger, tu redécouvres clairement la valeur du bon pain français. Genre en Espagne, impossible de trouver du bon pain. Au Japon, n’en parlons pas. En Afrique finalement ça allait, enfin bref, tu as suivi mon délire. Ici à la coloc, on achète pas mal de pain (plus les filles que moi) et chez mes parents, mon père achetait toujours les énormes couronnes qui nous duraient une semaine. Mais comme on n’est pas très douées, on finit toujours avec des fins de baguettes dures et rassies.

Depuis quelques mois, on fait donc un bol de pain rassis, et régulièrement, je me lance dans des stratégies pour l’utiliser. Et en fait y’a moyen de faire des trucs supers bien, et de faire des bonnes économies. Genre maintenant j’achète plus jamais de chapelure. Et j’improvise des goûters pour mes petits frères en moins de deux. De rien.

Enfin tu peux toujours donner le pain aux canards, mais maintenant faut arrêter de jeter !

Continue reading “Que faire avec… du pain rassis” »

Soupe miso au saumon faite maison

DSCF3391

Me voilà enfin installée sur Paris, dans un ravissement petit studio, avec beaucoup trop de matos de cuisine et de livres pour l’espace disponible… Et une nouvelle table pour les photos !

Profitant donc de ma nouvelle vie parisienne, mais restant provinciale dans mon coeur, je me suis refusée à aller bruncher pour mon premier dimanche. Trop cliché. Du coup, je me suis rabattue sur un autre cliché, et je suis allée avec des amis manger rue Sainte Anne. Pour le dessert, on est passés dans la grande épicerie de la rue (tu connais probablement ma passion pour les desserts japonais, dont les melon-pan : on en trouve à Aki, mais ils sont moins bons que les vrais…). Je commence à faire ma razzia : kimchi, sobas, onigiris… M. me demande :

« Dis, tu ne saurais pas où trouver de la soupe miso, mais pas en sachet ? »

« Facile, tu peux la faire toi même ! ».

Monsieur n’ayant pas été convaincu, je m’attelle à prouver que le plus dur, dans ce genre de cuisine, c’est de trouver les ingrédients, parce qu’après… C’est un bouillon avec des choses dedans. Super facile, et ultra rapide. Et puis tellement bon !

Continue reading “Soupe miso au saumon faite maison” »

Quelques idées de soupes pour l’hiver

S’il y a un truc que j’ai malheureusement hérité de ma mère, c’est un certain manque de talent concernant la soupe. Pourtant ça devrait pas être compliqué la soupe, des légumes, une patate, un bouillon cube, hop ! Mais en général les miennes sont pas top, et du coup, après plein de ratages divers et variés, je te mets celles que j’ai bien réussi. (Tu remarqueras aussi qu’en ce moment je publie beaucoup et que je bosse pas beaucoup sur mon mémoire. Mais on ne juge pas).

Soupe de brocolis-boursin

Faire cuire 1 brocolis lavé et coupé avec 1 bouillon-cube. Ici, pas besoin de pomme de terre, vu qu’on ajoute la moitié d’1 boite de boursin (voire toute la boite selon tes goûts et ta quantité de brocolis), et qu’on mixe le tout. Ça fait une soupe un peu épaisse, vraiment goûteuse, probablement la plus appréciée de mes colocs.

 Soupe potiron chataignes

Couper 1 potiron en cubes en enlevant la peau. Faire cuire à l’eau avec 1 bouillon cube, mixer le tout. Faire revenir des éclats de châtaignes cuites (ça s’achète en boite) dans une poêle sans matière grasse et servir avec la soupe, on peut même ajouter des lardons.

Edit : je l’ai refaite avec un potimarron et un peu de curry, un délice !

Soupe navets noisettes

Les navets se mangent avec la peau, donc il faut juste les laver, enlever les extrémités et les faire cuire en morceaux avec 1 bouillon cube et 1 pomme de terre épluchée en morceaux. Ajouter un peu de lait végétal de noisette (ou du lait normal mais le lait de noisettes ajoute un truc en plus et on ne sent plus trop le goût pas terrible des navets) et mixer. Servir avec des éclats de noisettes.

Bon ap’ !

Quartiers de potimarron au four aux épices et soupe au potimarron, lait coco et curry

Au bout d’un moment, on ne sait plus trop quoi faire des courges, même si on continue à les acheter. Je me balade donc un peu partout sur le internet mondial et je cherche… Du coup j’ai fait de la courge au four et de la soupe !

Update : Deux versions de ces quartiers de courge au four (que je fais très très régulièrement depuis deux ans…) : avec piment d’Espelette, parmesan et cassonade, ou chapelure et parmesan. Choose your weapon.

Continue reading “Quartiers de potimarron au four aux épices et soupe au potimarron, lait coco et curry” »

Soupe carottes poires

Je suis vraiment pas douée pour faire des soupes. Vraiment, je les rate tout le temps, et en général j’ai 5-6 tupperwares au congélo parce que je gère mal les quantités. Voilà donc la seule soupe que je réussis vraiment (même si là encore ça m’a duré une bonne partie de la semaine, et mes colocs se moquaient de moi et de ma soupe…)

Continue reading “Soupe carottes poires” »

Les classiques Espagnols 1 : Le Gazpacho

En ce moment, je bataille avec l’administration, et je suis dans le flou total par rapport à mon pays de résidence pour l’année prochaine… Donc sans savoir si je vais être en Espagne en septembre, au cas où, je fais tous les classiques que j’avais pas eu le temps d’apprendre à faire.

En Castille, en gros c’est des oeufs, de la viande, des patates et de l’huile d’olive… Donc c’est pas hyper sain et souvent pas hyper bon, même si les croquetas et la tortilla de patatas, c’est le must, avec l’hornazo au bout de deux bouchées tu te demande comment tu va survivre (En gros : une genre de pâte à empanadas bien épaisse, du chorizo, du jambon, parfois encore une autre viande et des oeufs. Bon appetit).

Du coup, moi je voulais un truc un peu plus frais -surtout vu le temps qu’il fait-. Donc gazpacho, izi money.

Continue reading “Les classiques Espagnols 1 : Le Gazpacho” »