soupe

Bouillon de porc haché pimenté à la courge et aux oeufs

J’ai déjà fait plusieurs essais de soupes de type bouillon asiatique ici, mais je pense que celle-ci est peut-être ma préférée. Peut-être parce que le porc est une de mes viandres préférées, que j’ai vraiment du mal à arrêter, et que ça donne un goût particulier au bouillon (ce serait intéressant d’ailleurs de tester avec du tofu ou des protéines de soja texturées), peut-être parce qu’il est un peu plus léger que les autres : je n’y ai même pas mis de nouilles (mais si c’est ton kiff je pense que ça va très bien avec des nouilles de riz).

En tous cas, c’est un plat confort food parfait pour les soirs d’hiver pluvieux (ou neigeux si tu as de la chance dans ton coin,mais ici à Paris c’est bof), alors fonce !

(suite…)

Soupe de haricots rouges et de coriandre (sopa negra, vegan)

Je viens de rentrer de New York après une semaine de folie, un séjour à Cape Cod, et un Thanksgiving que je te raconterai bientôt. J’ai eu le droit à 6h30 de retard sur l’avion du retour, et j’enchaîne sur un week-end salon du livre / week-end entre copains à Bruxelles, deux semaines de travail de folie et un séjour en Tanzanie avec la boîte.

Autant te dire que dans ma tête, c’est la guerre ! Entre deux e-mails, achats de cadeaux de Noël et recherche d’un créneau pour ma troisième dose, j’ai bien dû faire à manger, et vite. J’avais noté dans un des brouillons de mon téléphone cette idée de soupe réconfortante et rapide, une version rapide de la sopa negra de Costa Rica, qui ne demade presque aucune préparation (aller, un oignon à couper) et qui est délicieuse !

(suite…)

Soupe thaïe de nouilles aux épinards, saumon et potimarron

Cette semaine est passée à toute vitesse : entre le boulot, les trucs d’appart, les obligations sociales et la préparation de mon voyage en Bosnie, j’ai à peine eu le temps de cuisiner et d’écrire pour le blog. Cependant, avant qu’on n’aie plus de potimarron, je voulais te présenter la recette que j’ai améliorée tout l’hiver : la soupe thaïe, avec plein de légumes et d’épices, des nouilles de riz et du saumon, mais évidemment tu peux enlever les ingrédients que tu n’aimes pas et les remplacer par autre chose sans problème.

(suite…)

Soupe courgettes, petits pois, menthe et lait coco

Une nouvelle recette de soupe pour l’hiver, qui se fait facilement avec des surgelés et des restes d’herbes fraîches, et qui est délicieuse.

Récemment, ma coloc a testé plusieurs recettes de soupe provenant d’ici et cela me ravit ! Cela m’a fait réaliser que les quantités que je donne ici sont souvent assez importantes, déjà parce que j’adore les restes et congelés, mais aussi parce que je pense à ceux qui cuisinent pour une famille (aka ma famille à moi de six personnes qui mangent beaucoup). Donc n’hésite pas à diviser les quantités par deux ou trois si tu es tout seul !

(suite…)

Le retour des soupes avec Ottolenghi : lentilles et tomates / courgettes et petits pois

La saison des soupes revient, et Ottolenghi change le game. Après avoir pas mal fêté la victoire de Biden, on mange un peu plus sainement avant le départ de L. (qui a légèrement tendance à nous faire commander tout le temps pendant ce confinement 2.0.) et je profite de Simple, Plenty More et NOPI, les seuls livres de cuisine que j’utilise (avec Veggie de Cléa). Merci Ottolenghi pour ces deux soupes délicieuses et que – incroyable – même L. a aimées.

En ce moment, je réfléchis pas mal à l’avenir du blog, et à rafraîchir son design, à bosser un peu plus sérieusement sur l’index aussi, qu’il soit plus accessible. Tu devrais bientôt voir des changements par ici…

(suite…)

Gazpacho de tomates, melon et poivrons

Récemment, il m’a fallu partir de manière improvisée en Bretagne.

Je n’étais pas souvent allée dans la maison nantaise de mon grand-père paternel, mais je me souvenais d’un grenier sombre plein de berceaux en bois et de cartons et d’un salon de télévision où, une fois, nous avions regardé la trilogie du samedi soir avec mes cousins : je me souviens encore de l’intrigue et j’y avais repensé, il y a peu, essayant de reconstituer les différents fils de l’histoire rocambolesque et peu crédible.

Quand j’étais petite, ma tante avait écrit et illustré un album pour enfants qui s’intitulait « la maison de Papito n’est pas comme les autres maisons ». La maison était devenue un escargot, avec des chambre en bas, des chambres en haut, des courbes, des portes partout, des jardins à différent niveaux. En la retrouvant, je me suis rendue compte qu’il y avait aussi beaucoup de moquette, et puis j’ai pu ouvrir la porte, en sous-sol, qui menait directement à la falaise, au rocher sur lequel était construit la maison.

Cela nous a fait du bien de se retrouver en famille, de raconter mon grand-père et la maison, et de se souvenir des repas partagés ensemble. Dans ma famille comme dans toutes les familles, les repas rapprochent, et j’espère aussi qu’avec ce blog, je peux donner de la matière pour ces rassemblements, en été ou n’importe quand dans l’année.

Même si pour le gazpacho, c’est mieux l’été quand même.

(suite…)