amandes

Tartelettes à la tomate et aux amandes d’Ottolenghi

DSCF3641DSCF3634

Tu connais ma passion pour Ottolenghi : on peut lui faire aveuglément confiance niveau cuisine, surtout végé. J’ai dévoré Plenty, et je note toutes ses recettes que je vois passer sur Internet. Et justement, cela faisait longtemps que je n’avais pas fait de tarte, alors je me suis laissée tenter par cette tarte aux tomates assez originale et délicieuse. Je n’ai pas encore déménagé pour moule à tarte, donc j’ai fait ça dans des tartelettes : la recette change vraiment des tartes habituelles, et même si je suis plus branchée pâte brisée que feuilletée, je me suis pliée aux instructions et j’ai adoré !

De plus, kékédu59, un de mes plus grands fans (en vrai, qu’il se dénonce) m’a signalé que ce blog arrivait désormais en tête des suggestions sur google quand on tape j’aime trop manger, et ce avant les forums Doctissimo chelous ! Une belle victoire.

Continue reading “Tartelettes à la tomate et aux amandes d’Ottolenghi” »

Bettelmann au chocolat et aux amandes

DSCF3309 DSCF3313

Eh oui, encore un moyen génial d’utiliser le pain ou la brioche rassie ou sèche en sucré ! Je te présente le Bettelmann ou mendiant lorrain, une sorte de pudding ! Là j’ai fait une version ultra gourmande pour casser le côté gâteau de pain classique, avec des morceaux fondants de chocolat, mais la version plus classique se fait avec des fruits (poires, pommes, mirabelles, cerises…) et/ou des fruits secs (abricots secs, raisins secs, noix)… donc à toi de faire ta version ! Cela donne un gâteau assez régressif, super bon, ultra fastoche (pour les deux que je connais qui se plaignent de ne pas savoir cuisiner) et surtout économique.

Et puis comme c’était pour un anniversaire, j’ai camouflé le tout avec des copeaux de chocolat, des amandes effilées et un reste de ganache au chocolat de ces fameux cookies (qui ont d’ailleurs été très appréciés au travail de Jaune, mon ancienne coloc, pour qui je les avais fait…). Comme quoi on peut faire un truc stylé avec une vieille brioche sèche.

Continue reading “Bettelmann au chocolat et aux amandes” »

Pâtes aux sardines : la recette surprenament délicieuse

dscf1576dscf1575

Chaque répet de théâtre (nous jouons très bientôt, le stress commence à monter) a lieu de 19 à 21h : je ne sais pas comment font les gens mais moi j’ai faim dès 17h, c’est complètement impossible pour moi d’attendre jusqu’à 21h pour manger. Du coup je me prépare toujours un tupperware pour le midi et pour le soir, je le fais réchauffer juste avant la répet et je mange pendant l’acte 1 (je n’interviens qu’à l’acte 2, heureusement !). Du coup, chacun de mes repas est disséqué par les autres acteurs, qui me regardent en général avec des yeux ronds pendant que j’explique ce que je mange, description en général suivie de « c’est incroyable » « mais ou est-ce que tu trouves le temps de cuisiner tout ça ? ». (C’est une question d’organisation ! En général je prépare 3-4 repas en même temps, ça me prend 2-3h et après je suis tranquille pour le gros de la semaine.). Mais quand j’ai apporté ce tupperware là en répet, j’ai eu des regards plus dubitatifs que d’habitude. Sans raison ! En vrai, cette recette de Beau à la louche ferait aimer les sardines en boîte à tout le monde : la sauce est très parfumée, elle n’est pas liquide et ça te révolutionne un plat de pâtes, en plus c’est faisable avec des ingrédients du placard et cela ne prend pas plus longtemps que le temps de cuisson des pâtes. Aller vazi.

Continue reading “Pâtes aux sardines : la recette surprenament délicieuse” »

Pain perdu au caramel beurre salé, bananes et amandes.

dscf1463

Si tu fais partie de mon entourage, tu sais que ça fait approximativement dix ans que je prépare un article sur quoi faire avec du pain rassis, car mes colocs adorées achètent toujours du pain et le laissent mourir…  Du coup, je cuisine tout le temps des trucs à base de pain, et le premier auquel on pense en général c’est du pain perdu sucré. Mais le pain perdu normal, mouaiche. Par contre, dès que tu rajoutes des choses dessus… Donc voualà, ici foire à la décadence, mets tout ce dont tu rêves : Tu peux mettre un fruit (je trouve que la banane va super bien mais poires pourquoi pas), des noix de pécan, des noix normales, des noisettes… Au lieu du caramel, du dulce de leche, du nutella… Et ajouter une boule de glace à la vanille.

En deux jours, j’en ai fait trois fois, et les trois fois ça a été adoré. Ca a son côté madeleine de Proust.

1123201620095189106

Continue reading “Pain perdu au caramel beurre salé, bananes et amandes.” »

Tarte rustique abricots amandes

S0550319

En vacances, c’est toujours la cuisine de l’improvisation : pas internet pour regarder la recette, pas de moule à tarte, pas de rouleau à patisserie, le minimum d’ingrédients possibles, un grand public aux gouts variés, des fruits de saison du marché… Et on est partis.

Du coup, pour ça, rien de tel que les tartes rustiques : en repliant les bords de la pâte, on se passe du moule, et elles sont adaptables à tous les fruits et légumes possibles ! J’ai fait celle là pour mes cousins en Bretagne et une certaine jeune fille a tellement aimé qu’elle en a mangé 5 parts…

Continue reading “Tarte rustique abricots amandes” »

Cake fondant au chocolat et amandes avec des poires pochées entières…

DSCF8692DSCF8695

Si longtemps depuis le dernier article ! Bah oui, j’étais au Japon et en Corée tavu, c’était fort bien, j’ai beaucoup bien mangé et d’ailleurs je te ferai peut être quelques recettes piochées là bas… Le rythme de publication pendant ces vacances risque d’être chaotique mais je vais essayer de publier le plus souvent possible quand même !

Ce gâteau m’a d’abord tapé dans l’oeil visuellement. Des poires entières, pochées, dans un cake au chocolat et aux amandes encore un peu coulant… Le mélange gagnant de ces tartelettes. Et c’était délicieux. Mes chers testeurs fraternels ont bien aimé, mais l’ont trouvé un peu sucré, perso je le trouvais parfait !

Sinon, pour le racontage de vie, je l’ai fait pour aller dîner au domicile paternel, sur la demande de mon père. Il se trouve que c’était censé être mon gâteau d’anniversaire, sauf que… mon anniversaire était trois semaines après. Merci papa.

Continue reading “Cake fondant au chocolat et amandes avec des poires pochées entières…” »

Gateau aux poires vraiment vraiment très bon

DSCF7829DSCF7827

Parfois on se casse la tête à faire des gâteaux compliqué, des entremets, du chocolat, du vegan etc etc. Et parfois, on a la famille bretonne qui vient, on veut juste un bon gâteau pas compliqué, facile, faisable avec ce qu’il y a dans le frigo… Et il se révèle bien meilleur que tous les autres.

J’ai trouvé ce gâteau chez Clothilde, c’est la recette de son gâteau d’enfance, celui de sa grand mère. Mes gâteaux d’enfance à moi, c’était plutôt aux fruits rouges, vu que ma grand-mère en a plein dans son potager (il faut croire que les gâteaux d’enfance, on les fait surtout avec les grand-mères), c’est le clafoutis aux cerises et le fabuleux gâteau aux framboises et aux amandes… Ce gâteau aux poires, avec juste un peu d’amandes, est vraiment délicieux, les fruits sont cuits sous la pâte, le tout est fondant, un peu compliqué à découper en parts mais il a disparu tout de suite chez moi et a été tués très apprécié (heureusement parce que j’ai complètement raté mes deux derniers gâteaux donc je commençais à avoir peur).

Continue reading “Gateau aux poires vraiment vraiment très bon” »

Falafels de chou-fleur aux amandes

Ce week end, avec les copains, on est allés à Paris ; de Lille c’est pas loin mais comme on est pauvres, on a pris le bus… et on est arrivés avec plus d’une heure de retard. Il était 14h30, on mourrait de faim, mais on voulait pas se jeter sur le premier subway venu. Du coup, on est allés dans le marais, et on s’est pris des falafels. Et c’était tellement, tellement bon !

Du coup en rentrant j’avais envie de faire un truc du même style, et comme on habite dans le nord et que le mec au marché me refile toujours un chou-fleur gratuit (si si), j’avais deux chou-fleur au fond du frigo… Je suis tombée sur cette recette qui m’a pas mal plu ; c’est plutôt bon, ça se congéle bien, mais faut pas avoir peur de mettre des épices sinon c’est un peu fade. Au niveau de la cuisson, au four ça tient plutôt bien mais faut pas se le cacher, c’est toujours mieux quand c’est frit…

Continue reading “Falafels de chou-fleur aux amandes” »

Les accompagnements pour changer de la viande

Je mange assez peu de viande, ne serait-ce parce que c’est cher, et je trouve ça sympa de faire des accompagnements végétariens ou vegan avec des protéines, ou alors du poisson, que je ne sais jamais trop comment cuisiner mais que j’adore, contrairement à beaucoup de gens…

(Cet article fait un peu le jeu de toutes les photos trés moches que j’ai pu prendre de mes plats, et montre bien que la qualité de mon appareil laisse à désirer mais bon) (Maintenant que j’y pense, il aurait aussi pu s’appeler « manières ludiques de manger » parce que c’est que des boulettes et des galettes. J’ai jamais vraiment compris pourquoi c’était plus ludique mais en général ils disent ça sur TopChef)

Galettes de haricots rouges

A Sciences Po, on a des repas à thémes, ou tu t’inscris, tu raméne les sous et tu cuisines et dégustes : lors d’un repas vegan, j’ai eu l’occasion de tester ces galettes, et franchement j’ai été comblée ! En plus c’est uber simple. Le top c’est de les manger avec de la sauce soja, ou alors avec un peu de moutarde comme des röstis.

  • 400 g de haricots rouges cuits (soit la contenance d’une boite de supermarché en général)
  • 3 c à s de farine
  • 1 oignon
  • 1 poignée de pignons de pin
  • sel, poivre

Eplucher et émincer l’oignon. Dans une poele sans matière grasse, faire revenir les pignons 5 min pour qu’ils grillent un peu. Réserver.

Dans un saladier, mixer les haricots rouges égouttés et l’oignon émincé. Ajouter la farine et mélanger pour attindre une consistance permettant de faire des galettes, même si assez elles seront assez molles. Rajouter de la farine si nécessaire. Ajouter les pignons et assaisonner au goût.

Faire chauffer une poêle avec un peu de matière grasse, mettre une grosse cuillière de pâte et laisser cuire à feu doux 5 min avant de retourner.

Boulettes maquereaux aux amandes et au curry (d’après une recette de Beau à la louche)

Cette recette là est née de l’idée de faire manger du poisson à Marron, qui n’aime pas ça et je crois que le pari était réussi, car j’ai reçu le lendemain un snapchat de son tupperware de boulettes sobrement intitulé « c’est du sale » (ce qui, si vous ne parlez pas bordelais, signifie super bon). Les boulettes c’est top pour manger du poisson, ça se mange tout seul et ça fait oublier l’aspect peu apétissant du poisson en boite. Et en plus, ça peut se bidouiller avec les fonds du placard.

  • 2 boites de maquereaux nature
  • 3 portions de kiri
  • 5 c à s de poudre d’amandes
  • 3 c à s de chapelure fine
  • 1 poignée d’amandes éffilées
  • 1 poignée de raisins secs
  • 2 c à c de curry, sel, poivre

Vider l’huile des maquereaux, les écraser à la fourchette au fond d’un saladier. Ajouter le kiri, la poudre d’amandes, la chapelure et les épices. Mélanger.

Ajouter les amandes éffilées et les raisins secs et mélanger de nouveau. Former des boulettes avec la main et les mettre au frais jusqu’au moment de servir.

Boulettes de sardines à la ciboulette (toujours d’après une recette de Beau à la louche)

Et toujours pour Marron, qui a aimé ! (Je racontais d’ailleurs à ma mère que j’avais réussi à faire manger du poisson à mes colocs quand petit frère n°3, 7 ans, s’est exclamé « Marron ? Mais elle aimait pas ça non ? », poruvant que même s’il ne disait rien, il écoutait et retenait toutes les conversations autour de lui (D’ailleurs il a lu mon blog il y a pas longtemps (coucou) et a trouvé ça super drôle que je l’appelle comme ça)

  • 2 boites de sardines nature
  • 3 portions de kiri (je n’en avait pas sous la main donc je l’ai remplacé par du yaourt à la grecque : ça passe)
  • 3 c à s de chapelure fine
  • 2 c à c de miel
  • De la ciboulette hachée
  • sel, poivre

Vider l’huile des sardines, les écraser à la fourchette au fond
d’un saladier. Ajouter le kiri, le miel, la chapelure et les
épices. Mélanger.

Former des boulettes avec la main, les rouler dans la ciboulette et les
mettre au frais jusqu’au moment de servir.

Grönsaksbollar : Les boulettes de lentilles comme chez Ikea (Trouvé par ici)

Je vais être honnête avec toi, j’ai failli créer le tag « Ikea » mais je me suis dit que ce n’était pas trés pertinent politiquement (ou j’ai eu honte). Parce que oui, c’est les boulettes végés de chez Ikea ! Elles sont vachement bonnes, hyper moelleuses, et tu peux un peu les assaisoner à ta manière. C’est bon avec une sauce tomate, u pesto (on en a toujours quelques doses congelées maison ici) ou de la moutarde, enfin avec une petite sauce quoi. Dans des pâtes ou de la salade c’est top aussi, et c’est plein de bonnes protéines !

  • 200 g de lentilles vertes
  • 1/2 oignon
  • 1 échalote
  • 1 petite carotte
  • 3 c à s de farine
  • 1 oeuf ou 2 c à s de graines de lin moulues (version vegan)
  • sel, poivre, épices de ton choix (j’ai mis un peu de ras-al-hanout, mon chouchou du moment)
  • Huile de friture

Faire tremper les lentilles minimum 2h (la nuit précédente, c’est le top). Egoutter, et faire cuire dans un grand volume d’eau salée ; plus les lentilles ont trempé, moins elles mettront de temps à cuire (10 minutes pour moi). Egoutter, réserver.

Pendant ce temps, éplucher et émincer l’oignon et l’échalote. Faire revenir dans une poêle avec un peu de matière grasse jusqu’à ce qu’ils soient transparents. Ajouter aux lentilles. Eplucher et raper la carotte, ajouter avec la farine, l’oeur ou les graines de lin, sel, poivre et épices selon tes goûts pour relever un peu.

Mixer le tout grossièrement, la purée ne doit pas être complétement lisse. Si tu utilises des graines de lin, laisser reposer une dizaine de minutes. Si la pâte est trop liquide, ajouter de la farine.

Faire chauffer une poêle avec de l’huile de friture, former des boulettes (la pâte colle, au pire tu peux les rouler dans la farine (comme c’est drôle) mais perso j’ai pas trouvé ça nécessaire) et les faire cuire sur toutes les faces. Les placer au fur et à mesure sur du papier absorbant pour éponger l’excés d’huile.

Bon ap’ !

Enregistrer