Sucré

Cheesecake complètement décadent au praliné feuilleté et à la nougatine

Enfin, il est temps de te présenter le cheesecake réalisé pour l’anniv de M. Celui-ci passe son temps à me réclamer des cheesecakes, ça doit être le quatrième que je lui fais, mais aucun n’était vraiment super réussi. Et puis il y a peu, j’ai enfin mis la main sur THE recette. Donc je n’avais plus le choix (et il me l’a clairement fait comprendre) : le gâteau de son anniversaire serait un cheesecake.

J’avais donc la recette de base, mais comment la pimper ? Comme souvent, petite visite sur Beau à la louche. Et là… un cheesecake base praliné feuilleté, surmonté d’un crumble et d’éclats de nougatine. Je ne pouvais pas résister ! Alors rien de très difficile techniquement, même si j’ai galéré vu que je n’avais plus de sucre. D’ailleurs, le résultat final reste un gâteau assez sucré, même si j’ai diminué le sucre de la base : donc si tu n’es pas trop dessert de base, c’est pas la première recette à choisir…

En tous cas, il a eu énormément de succès, tout le monde est venu m’en parler pendant la soirée et tout a disparu illico. Un délice, fondant, croustillant et ultra classe.

Mes bougies par contre sont au bout de leur vie.

Continue reading “Cheesecake complètement décadent au praliné feuilleté et à la nougatine” »

Panellets : petits gâteaux aux amandes catalans pour la Toussaint

OUI JE SAIS LA TOUSSAINT C’EST PASSÉ MAIS CA PEUT SERVIR POUR L’AN PROCHAIN WALLAH ET MÊME AVANT PAS BESOIN D’EXCUSES POUR MANGER ! Eh oui, parce que j’ai eu l’occasion de participer à ce fabuleux atelier panellets la veille de la Toussaint (donc vraiment au dernier moment), avec deux de mes nouvelles camarades de classe, avec qui nous formons un groupe de choc pour les projets de fin d’année. L’idée est venue du fait qu’une d’entre elles étant catalane, elle fait toujours ces petites bouchées traditionnelles pour la Toussaint. Elle nous a donc enseigné la technique, celle de sa maman, l’occasion de tout dévorer en une soirée, ou presque.

Maintenant, le cœur du sujet : c’est bon comment ? Eh bien ce sont de délicieuses petites bouchées (petites donc tu peux en manger plus), à base d’amandes et de patate douce, avec un petit goût de pâte d’amande, parfumées aux pignons, aux amandes, au citron (mes pref’), à la noix de coco et au cacao. elles cuisent très rapidement et se dévorent dès la sortie du four, mais tout comme les bredele alsaciens de Noël, elles se gardent très bien et sont meilleures le lendemain ! Mon article manque de photos post-cuisson malheureusement…

Continue reading “Panellets : petits gâteaux aux amandes catalans pour la Toussaint” »

Enfin… THE RECETTE DE CHEESECAKE, ONCE AND FOR ALL

Cela fait combien, deux ans que je te rabâche ma passion pour le cheesecake et mon désespoir parce que je ne trouve pas la recette parfaite ? J’ai publié trois recettes de cheesecake sur ce blog, mais depuis que j’ai testé celle-ci, j’en ai supprimé une, parce qu’elle ne lui arrivait pas à la cheville et que c’était donc de la publicité mensongère et puis j’ai mis les précisions d’usage sur les autres (j’ai laissé celle de J.F. Piège parce que tout de même, et celle-ci, qui est un peu plus dense mais après tout il en faut pour tous les goûts).

Mais alors, qu’est ce qui a changé et qui fait que cette recette est parfaite ?

  • Le sucre. J’adore le sucre roux, notamment la vergeoise, en cuisine, même si elle donne une coloration plus foncée aux cheesecakes. Mais NON, ERREUR : la texture n’était pas du tout la même ! Bref, sucre blanc basique.
  • Les biscuits. En général, je prends des spéculoos parce que je viens du Nord et que c’est trop bon ; ici c’est toujours le cas, mais j’en ai mis beaucoup plus, en les faisant remonter sur les bords, ce qui empêche le cheesecake de craqueler en sortant du four (la crème ne va pas se rétracter de la même façon avec les biscuits autour)
  • La crème : au lieu de mettre 100% philadelphia, j’ai mis une toute petite partie de crème fleurette (pour être honnête, c’était surtout parce qu’il m’en restait, mais pari réussi).
  • La cuisson : moins fort, plus longtemps.

Du coup, voilà ma recette finale, désormais je crois que je ne ferais que des adaptations de cette recette (à part pour le cheesecake au chocolat blanc que je veux absolument tester), et ici c’est une version absolument décadente mais ouf : Spéculoos, banane, caramel beurre salé (offert par mes ex-collègues). Si tu préfères le classique coulis de framboises, je ne te juge pas.

Continue reading “Enfin… THE RECETTE DE CHEESECAKE, ONCE AND FOR ALL” »

Faire griller des châtaignes au four en automne…

Ok, c’est un peu un article « trucs et astuces » plutôt qu’une vraie recette (un peu comme pour les barbeuc). Mais j’ai été choquée du nombre de personnes qui ne savaient pas qu’on pouvait manger des châtaignes grillées sans avoir de cheminée fonctionnelle. Alors je viens à ton secours.

Déjà : ne confonds pas châtaignes et marrons. Je t’épargne la peine de taper sur google « Comment différencier châtaignes et marrons », je l’ai fait pour toi (j’assume). En gros, la châtaignes, y’en a plusieurs dans la bogue, et marrons un seul. Perso, j’en ai eu un tas au boulot, ou quelqu’un a mis en libre service des châtaignes de son jardin, donc comme y’avait pas la bogue, j’ai fait aveuglément confiance à cette bonne âme (et pour l’instant, je ne l’ai pas regretté).

Ensuite : super facile. Préchauffer ton four à 200°c, et sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, met tes châtaignes incisées en croix des deux côtés. Enfourne pour 20-30 min. Laisse refroidir un peu avant d’enlever la coque grillée. Et dévore, en ayant l’impression d’être chez papa maman après une balade en forêt, et pas frigorifié dans ton appart parisien avec la pluie qui tombe.

Alley kiss.

Quatre-quart au sarrasin et au chocolat

Si tu as essayé de te connecter au blog dimanche dernier, tu as dû être rempli d’effroi, et pour cause : il était hors ligne pour cause de piratage. Heureusement, j’ai un ami qui bosse chez OVH, mon hébergeur, je l’ai appelé en larmes (j’exagère à peine), et il a passé l’après-midi à me sauver la vie (enfin celle du blog). Il a ma reconnaissance éternelle (et des gâteaux à volonté). Merci encore.

Sinon, comme tu l’as probablement compris dans mon blablatage de vie, j’ai signé pour une septième année d’études, soit un deuxième master 2 (never give up), et j’ai eu la joie de découvrir la fac pour la première fois de ma vie, après la prépa et Sciences po ! On va pas se mentir, c’est globalement pareil, surtout quand on est 20 dans la promo. Mais qui dit nouvelle fac dit nouvelles personnes… J’aime bien partir sur des bonnes bases (sisi) et notre premier cours était annulé, donc j’avais le temps de leur faire un gâteau. Une occasion également de tenter de finir ce pot de farine de sarrasin ouvert depuis 10 ans, grâce à la recette de Clothilde ! J’avais déjà testé le sarrasin pour remplacer entièrement la farine normale dans une tarte, et franchement, j’avais été déçue (c’est pour ça que tu ne l’as pas vue passer), le sarrasin dominait trop… Mais ici, avec le chocolat et la vergeoise (ma touche perso), pas du tout ! Cela apporte un côté rustique et automnal tout à fait bienvenu ! Et puis mes nouveaux collègues ont adoré, donc tout va bien de ce côté là. Continue reading “Quatre-quart au sarrasin et au chocolat” »

Granola aux noisettes, amandes et au chocolat

22092896_10213912654912364_1613718400_o

Après avec partagé cette base de Granola, je voulais publier un truc un peu plus précis. Et puis avec du chocolat, soyons honnêtes. La râleuse que je suis n’est en effet jamais satisfaite des céréales au chocolat : soit c’est trop sucré, soit c’est des trucs estampillés régimes pas assez sucrés.

On est jamais mieux servis que par soi-même (dirait ma mère).

Donc, aller, prends ton courage à deux mains, autant te dire que c’est ultra facile, plus long que d’acheter tes céréales toutes faites, c’est sûr, mais après tu peux ajouter ce que tu veux ! Et pourquoi pas remplacer le chocolat noir par un autre chocolat, de la pralinoise, mélanger les chocolats… Mon truc à moi, c’est de mettre un peu de pépites de chocolat noir et de faire griller mes noisettes et amandes dans du cacao en poudre non sucré. C’est trop bon.

Continue reading “Granola aux noisettes, amandes et au chocolat” »

Flognardes à la verveine et aux poires

22095537_10213912665512629_891645807_o

J’ai la chance d’avoir une famille paternelle pleine d’humour (à se demander de qui j’ai hérité ça) (Ma tante a mon blog en raccourci sur son portable donc j’ai pas intérêt à raconter n’importe quoi). Du coup, quand, l’été dernier, ma tante m’a proposé une partie de sa récolte de verveine du jardin, j’ai accepté avec plaisir, sans me douter de ce à quoi je me risquais… Soit la « weed à Vovette » (« Même si on dit pas fils à putes mais fils de putes », m’a t-on précisé).

22117989_10213912670832762_1982255930_o

Certes.

Cette verveine a beau être délicieuse, la meilleure que j’ai jamais goûté, les gens me regardent toujours bizarrement quand je sors cet énorme sachet… Et quand j’ai aperçu cette recette. sur la blogosphère, je me suis dit que ce serait une parfaite occasion d’utiliser cette verveine familiale pour un dîner avec ces même cousins paternels ! La deuxième chose qui m’a convaincu dans cette recette, c’est la présence de poires… j’aime tellement les poires que quand j’étais petite, mes parents m’interdisaient d’en manger, parce que je me rendais malade à force de les manger pas mûres (et y’en avait plus pour eux)… Mais après tout

jaa7pj5

Conclusion : une recette d’automne, un flan doudou aux poires, délicatement parfumé, à dévorer tiède avec une vraie verveine… Et puis l’occasion de tester ces petites cocottes offertes par E. (merci !)

Continue reading “Flognardes à la verveine et aux poires” »

La plus parfaite des recettes de carrot-cake

21844057_10213835581025565_14838317_o21868248_10213835591065816_1253179220_o

J’ai profité de l’anniversaire du petit frère numéro 2 (l’année dernière j’avais fait un délicieux gâteau à l’avocat, et celle d’avant, un pudding crémeux de Bourgogne) pour me jeter sur une recette que je voulais tester depuis un moment : celle de carrot cake de ma belle-mère. La dernière fois qu’elle nous l’avait fait, j’avais adoré : super moelleux, parfumé… j’ai bien diminué les doses de sucre et ajouté un glaçage au cream-cheese, et voilà selon moi la recette parfaite !

Et puis il faut avouer que c’est le gâteau parfait pour l’arrivée de l’automne et du cinnamon spice everything…

Continue reading “La plus parfaite des recettes de carrot-cake” »

La Bretagne de tous les crumbles : banane-chocolat et mûres sauvages

DSCF4627DSCF4755

Chaque année, je pars en vacances dans le Golfe du Morbihan. Cette année, je n’ai eu que 5 jours, mais j’en ai profité au maximum ! Et au vu de ma réputation de « blogueuse culinaire » (je ris), on se tourne toujours vers moi pour le dessert. Je m’attelle donc à la tâche parce que déjà que je loge gratuitement faudrait pas abuser non plus… Et j’improvise avec les ingrédients de bord, du coup, on finit par manger des crumbles. En effet, dans les maisons de vacances équipées du strict nécessaire (dans ma famille, il n’y a même pas de lait… adieu cobbler aux mûres dont je rêvais), les ingrédients pour la pâtisserie sont souvent absents, mais on trouve toujours un paquet de farine, du sucre et du beurre non ? Et puis c’est tellement rapide et tellement simple : pas besoin de balance, la même dose de chaque, on met au dessus des fruits, et on enfourne pendant qu’on mange le reste du repas. Parce qu’en plus parfois on a même pas internet pour chercher la recette…

J’ai donc testé ces deux crumbles, et c’était délicieux ! Le crumble aux bananes et au chocolat, spécialement, est un hit ! J’ai concassé du chocolat et l’ai ajouté dans la pâte à crumble (et pas dans les fruits) pour que ça reste assez subtil : on s’est jetés dessus, le chocolat et la banane vont parfaitement ensemble, surtout relevés par une pointe de sel, c’est croustifondant, bref parfait ! On peut éventuellement imaginer y ajouter des poires. Quant aux mûres, je conseille de diminuer les doses de crumble et de les remplacer par des spéculoos émiettés… avec des mûres fraîchement cueillies, c’est top.

Continue reading “La Bretagne de tous les crumbles : banane-chocolat et mûres sauvages” »

Brioche aux abricots et aux amandes

DSCF4529

DSCF4532DSCF4531

Le dimanche à Lille, c’est poulet du marché à dévorer avec les doigts et du bon pain frais, entre amis, si possible dans le jardin de chez mes parents ou sur la terrasse de Z. Le dimanche à Paris, c’est brunch, au resto si c’est le début du mois (et encore…) sinon chez l’un d’entre nous, si possible sur une terrasse au soleil. Et là, on est allés jusqu’à Thiais pour profiter carrément d’un jardin ! Le top pour finir ensuite notre rapport de stage sur la pelouse. M. a fait un gâteau délicieux (et j’attends sa recette), L. une salade pleine de pipas, et moi, comme toujours pour un brunch, une brioche. Et une belle brioche d’été : abricots, cannelle, raisins secs et amandes. Je l’avais trouvée un peu sèche mais le jour même, elle était beaucoup plus moelleuse, et parfumée… À tester absolument !

J’ai profité dur jardin pour cueillir un sac d’orties, affaire à suivre…

Continue reading “Brioche aux abricots et aux amandes” »