boeuf

Tajine de boulettes aux oeufs

Mon cher ami designer, dont je te parle souvent, s’est plaint récemment de ne jamais figurer sur mon blog. Pas de chance pour lui, quand il est là, je rate toujours mes plats ; des chaussons trop basiques, des pâtes pas ouf, des cookies cramés, des salades trop classiques… Mais enfin, la chance a tournée pour lui : la dernière fois qu’il était là, pour faire plaisir à ce carnivore, j’avais préparé de la viande et ce fut une vrai réussite !

J’adore les tajines : j’ai tendance à les faire aux légumes (légumes d’hiver, patate douce et aubergines ici) mais cette fois-ci, le côté oeufs m’attirait dans cette recette qui rappelle un peu une shakshouka. J’ai rajouté des keftas, que tu peux même acheter toutes faites en congelé au supermarché ou même au kebab (certains en vendent en effet), et en dehors de ça c’est vraiment une recette super facile.

Continue reading “Tajine de boulettes aux oeufs” »

Tartare de bœuf à la coréenne

En ce moment, comme 75% des français et françaises, je suis malade. Mon appart parisien étant très mal isolé, je grelotte toute la nuit et j’ai évidemment fini par attraper une angine. J’ai donc récupéré des conseils de plusieurs personnes, et je me nourris quasi exclusivement de tisane thym/miel/citron/cannelle, une mixture qui ne rend pas si mal que ça. Et puis de la soupe, of course. Mais il a bien fallu que j’aille me ravitailler et que je fasse des courses ; après une semaine aussi morose, j’ai craqué, j’ai acheté de quoi faire un tartare, histoire d’avoir l’impression d’être au restaurant tout en restant près de mon radiateur portatif à réviser.

J’ai donc fait ce plat de riche mais tout de même ultra facile, rapide et plutôt classe, qui vient de Sophie Brissaud. Délicieux, bien parfumé, je ne peux que le recommander pour les soirées en tête à tête, avec les beaux parents ou au fond de ton lit à tousser comme si ta mort était proche.

Continue reading “Tartare de bœuf à la coréenne” »

Bol type Banh-mi aux boulettes parfumées à la citronnelle

En ce moment, je passe presque chaque semaine chez Tang frères. Du coup, j’achète plein d’ingrédients, je fouille internet à la recherche de recettes et je me régale. D’où ce bol composé de plein d’ingrédients, trouvé sur ce site en anglais, que j’ai simplifié et bidouillé à ma sauce (C’est le cas de le dire parce qu’il y a de la sauce. Bref.), et dont les goûts rappellent le fameux Banh-mi.

Ici, la clé, c’est les boulettes. Une tuerie. On m’en a piqué plusieurs fois dans mon tupperware (bande de morfales). C’est la clé de cette recette, et après c’est avant tout du montage d’ingrédients, rien de très compliqué mais tout de même un peu long. Bien sûr, tu peux adapter la recette à tes goûts : remplacer le quinoa par le riz, faire plus de boulettes parce qu’elles sont trop bonnes, ré-utiliser les pickles rapides de carottes qui valent vraiment le coup. Chacun des composants de ce bol est délicieux, tu peux piocher au plaisir et remixer les ingrédients à ta sauce. Tu peux même rajouter un avocat en lamelles…

Sinon, j’ai retravaillé l’index et les catégories du blog, en faisant des divisions par continent et pays dans l’index salé et en essayant de construire une catégorie « sans gluten » (encore en cours). Plusieurs amis à moi sont récemment devenus intolérants, et alors que je leur affirmais qu’il y avait plein de recettes sans gluten sur le blog, je me suis rendue compte que c’était vraiment difficile de les trouver ! Voilà donc la catégorie, que vient d’ailleurs enrichir cette super recette 😉 Je sortirais peut-être un article pour t’expliquer aussi comment remplacer tes farines ou tes ingrédients de base si tu es intolérant/a un pote intolérant qui vient dîner, n’hésite pas à me dire si ça t’intéresse (je suis à l’écoute de mon public vois-tu) !

Continue reading “Bol type Banh-mi aux boulettes parfumées à la citronnelle” »

Hachis parmentier de potimarron

La folie des courges est toujours bien présente. On pourrait croire qu’on se lasse de ne manger que de la butternut, du potiron, du pâtisson, de la courge spaghetti ou du potimarron mais non. On ne se lasse jamais du potimarron. Notamment parce que c’est l’une de seules courges dont on peut manger la peau, ce qui est un avantage non négligeable. Du coup, dans ma passion courges, je reprends des plats classicos-français mais avec de la courge, et pour une fois, avec de la viande ! N’en déplaise à une certaine personne qui me reproche de ne pas faire assez de « bonne cuisine française bien tradi avec de la crème et de la viande ». Bah la voilà ta viande. Mais en vrai pour une version végé, remplace la viande par des lentilles cuites avec des oignons, des champignons et des épices… Une tuerie. Tu peux aussi rajouter de la patate douce ou des carottes avec le potimarron !

Continue reading “Hachis parmentier de potimarron” »

Moussaka, version « allégée »

DSCF4507DSCF4510

Je n’aime pas trop parler de version « allégée ». Disons que ce plat est allégé mais ce n’est pas volontaire, cela tient plutôt de la facilité, rapidité et de ce qu’il y avait au fond de mon placard… pour m’épargner trop de travail, j’ai fait une béchamel vegan sans graisse, j’ai remplacé les pommes de terre par de la patate douce parce que j’adore ça et comme j’avais oublié le formage râpé je me suis contentée de chapelure maison pour le dessus. Et du coup, on en a profité, avec mes testeurs, pour en manger deux fois plus. Donc je te mets les options et tu fais ce que tu veux.

La moussaka est un plat grec à base d’aubergines, de béchamel et de bœuf, qui tient bien au corps et est parfait pour les grandes tablées. Par contre, comme souvent pour ce genre de plats, il est assez long à réaliser…

M., un de mes goûteurs, m’a dit qu’il allait tenter à la maison, ce qui me fait ultra plaisir. N’hésitez pas à me dire et à m’envoyer vos photos quand vous testez mes recettes (merci à ma chère cousine et à ma collègue au nom de fleur, d’ailleurs), ça me fait toujours super plaisir !

Continue reading “Moussaka, version « allégée »” »

Boulettes de boeuf au four à l’asiatique et leur salade

DSCF4048

Le rythme parisien est différent de celui de province (j’aime pas ce mot d’ailleurs, qui sonne hyper négatif…). J’ai toujours adoré Paris en tant que touriste, mais depuis que je dois me balader en vélo au milieu des klaxons et de la pollution, compter 30min à 1h de transport dès que je sors et avoir la flemme d’aller au cinéma parce que c’est loin… j’ai un peu le blues de Lille. Paris me fatigue.

Je sors moins, et passe donc régulièrement des soirées tranquille, à écouter les radios belges et à… cuisiner. Juste pour mon petit plaisir depuis que je n’ai pas de colocataires. Interdiction de se démotiver. Du coup, un soir, j’ai acheté de la viande (incroyable) et j’ai passer plus d’une heure à concocter ce petit plat, un peu long mais tellement délicieux que c’est comme un resto chez moi. Voilà l’idée.

J’ai trouvé la recette de ces boulettes par ici, c’est clairement addictif et assez peu gras (tout est relatif). Chaudes avec une salade froide, la feta et le basilic, c’est une tuerie ! J’ai d’ailleurs reçu pas mal de messages sur instagram me réclamant la recette… Tu peux bien sûr préparer les boulettes et leur sauce seules, pour les déguster avec des pâtes, du riz, des légumes ou comme l’a fait ma chère collègue de travail après m’avoir demandé la recette, avec des frites de patate douce au four…

Continue reading “Boulettes de boeuf au four à l’asiatique et leur salade” »

Tomatoburger

DSCF3226 DSCF3224

La chasse aux apparts, c’est crevant. Je ne sais toujours pas quel sera mon palace le moins prochain, mais j’ai bien retenu que c’était supra la guerre les apparts à Paris. Pour me détendre, j’ai évidemment rempli la liste de toutes les chosesclassiques à faire sur Paris avec tous les gens que je connais sur place, en passant par l’inévitable rue Saint Anne, les tapas et la bière dans un bar à concerts, le ciné d’art et d’essai, le brunch et la balade du dimanche.

De retour sur Lille pour une bonne semaine, je suis revenue à « la cuisine bizarre » avec ce burger ou le pain est remplacé par… de la tomate ! (ok tu l’avais compris) Et franchement, on retrouve vachement le goût du burger, en version un peu plus « je m’excuse auprès de mon corps de tous ces excès ». Non seulement c’est supra facile, mais tu peux y mettre ce que tu veux : le mien est classique, mais tu peux changer le fromage, mettre un steak de lentilles, les légumes que tu veux… Raconte moi tout.

Continue reading “Tomatoburger” »

Boulettes de boeuf et d’agneau aux fêves et au citron d’Ottolenghi

dscf1533 dscf1535

Je suis revenue en mode « cuisine intensive ». Il ne nous reste que deux semaines de cours avant l’entrée dans l’adulterie… l’adultitude… l’adultance… Bref la vie d’adulte. Enfin avant la vie d’adulte, je vais trois semaines en janvier à NY, histoire de devenir bien obèse et pauvre, mais j’essaierai de te programmer des articles pendant ce temps là ! Bref, donc deux semaines de cours, et l’envie de voir tout le monde, de faire des gros repas, des brunchs, des goûters, des snacks pour le théâtre, des tartes pour les séances de co-working (eh oui, c’est aussi beaucoup de rendus la fin des cours). Mes deux testeurs préférés, T. Et L. sont tout le temps là, et goûtent un plat sur deux, mais celui-là leur a échappé : c’est un plat de Yotam Ottolenghi, génie de la cuisine, et on retrouve bien sa marque dans ce plat : des fèves, de l’agneau, du citron, de la coriandre, plein de saveurs qui font voyager. Cela donne un plat bien complet, délicieux, parfumé et bien réconfortant…

Continue reading “Boulettes de boeuf et d’agneau aux fêves et au citron d’Ottolenghi” »

Spaghettis aux boulettes de boeuf fourrées au fromage de Jamie Oliver

DSCF8395

Avec L., on avait un exposé à faire sur : les cultures et sociabilités numériques : de la sphère amateur à la sphère marketing. Tout un programme. Bon, on l’a bâclé. Mais on s’est quand même retrouvées chez moi pour faire un petit power point, et se faire un film après (c’est le prix France Culture Cinéma des étudiants !). Qui dit travail, dit repas conséquent. Du coup, je me suis lâchée, et j’ai fait des boulettes de viandes fourrées au fromage avec une sauce chili, d’après une recette de Jamie Olivier, à ce qui paraît, (ça va, j’ai réussi à l’impressionner) avant de goûter la bûche

la-belle-et-le-clochard-spaghettis

Alors tu vas me dire, des recettes de boulettes de viande, il y en a 10 000 sur la blogosphère. Oui mais ! Celles là ont une sauce absolument délicieuse ; sucrée-salée, caramélisée, qui enrobe les pâtes et les boulettes, on a vraiment été conquises !

Continue reading “Spaghettis aux boulettes de boeuf fourrées au fromage de Jamie Oliver” »

Banh Bao

DSCF8206

Cette semaine, j’ai connu un grand malheur : en pleine période de révisions / mémoire / Grand O, j’ai cassé ma cafetière. Elle était rose en plus (tu l’as peut être vue passer sur instagram). Heureusement, mon cerveau survolté a repris le dessus, et j’ai inventé un système D assez révolutionnaire, à l’aide du truc du mixeur. Révisions sauvées. Bref, j’étais assez fière de moi, je voulais le dire.

Dans un thème plus relié à la cuisine et à l’article (lol c’est le thème du blog), j’avais envie de manger des Banh Bao depuis longtemps… J’avais craqué dans les supers magasins asiats de Lille, plein de mille trucs différents qui font mourir d’envie (certains peuvent le confirmer), et j’avais acheté de la farine exprés, mais  le vendeur m’avait fait un peu peur en me disant que c’était super compliqué, en général si on ne connaissait pas quelqu’un pour nous l’apprendre on y arrivait pas etc. Mais en fait c’est beaucoup plus facile que ce que je pensais. Et qu’est ce que c’est bon (mes zamis étaient trop degs quand j’ai sorti mon tupperware au RU…). Parce que oui, bonus, faire tes Banh Bao toi même, c’est la classe.

J’ai trouvé des recettes qui utilisaient de la farine normale, avec de la levure boulangère + chimique et de l’huile, mais je ne suis pas convaincue (en plus du coup ça doit reposer moins longtemps) : dans la plupart des grandes villes, en tous cas pour Lille et Paris, c’est facile de trouver de la farine spéciale  (Rue Jules Guesdes concrètement pour Lille). Pour la farce, je l’ai faite à ma manière : pas d’oeuf dur ni de saucisse chinoise, mais un mélange de porc et de boeuf haché, des shiitakés, des oignons, du gingembre, de la sauce soja… La farce est super facilement adaptable, notamment pour les végés ! J’ai même entendu dire qu’on pouvait les faire sucrés (à tester)…

Continue reading “Banh Bao” »