Salé

Dahl de lentilles et pois chiches

Ma passion pour le dahl, après le classique, le potimarron et le patate douce, version 4 : le dahl aux lentilles et pois-chiches, ou Chana dahl. Je t’ai déjà parlé en long en large et en travers de ce plat hyper facile et hyper réconfortant, délicieux avec un peu de riz basmati ou un naan au fromage… et ce moment, j’ai bien besoin de ce genre de trucs.

En effet, en plus des cours, de l’alternance, des devoirs, du mémoire et de mon départ à NY à organiser, nous avons un énorme projet à rendre en groupe pour juin et cela me pompe tout mon temps : des journées entières à travailler en groupe, à désespérer à la pause de midi devant nos tupperwares et à éclater de rire pour n’importe quoi en fin de journée, des messages non stop, pour rajouter une tâche à la to do list ou faire un récapitulatif des avancées, mais aussi beaucoup de fun : heureusement que notre groupe est top ! Je mange donc souvent chez moi, rapidement, devant mon ordinateur, et c’est mon petit plaisir de la soirée… ce genre de confort food est donc bien nécessaire, mais tu peux l’apprécier même sans crouler sous le boulot !

Continue reading “Dahl de lentilles et pois chiches” »

Rougail saucisse

Tu m’entends souvent me plaindre de Paris, de ses transports qui durent des heures, des prix inadmissibles, du bruit des klaxons et des soirées beaucoup plus sages que les lilloises. Que veux-tu, j’adore me plaindre et je suis une lilloise convaincue ; cependant, des fois, une balade dans un parc, une jolie petite rue, un dimanche à bruncher près d’un parc et je ne peux pas m’empêcher d’apprécier cette ville. Les soirées, c’est souvent plus compliqué, peut-être parce que j’ai l’habitude de la spontanéité et des bas prix lillois, mais il n’y a pas longtemps, j’ai enfin fait ma première soirée parisienne incluant un retour à l’aube, avec le soleil qui se lève et les oiseaux qui chantent : mes soirées préférées.

Pourquoi je te raconte tout ça me diras-tu ? (Parce que c’est mon blog et qu’en plus de me plaindre j’adore raconter ma vie) Parce qu’à cette fameuse soirée, il y avait un fond de casserole de rougail saucisse… qui était une tuerie.

Ce plat d’origine réunionnaise est en fait hyper basique : des saucisses, des tomates et des oignons, bien épicés et compotés, qui se mangent avec du riz. Mais si le dosage des épices et la cuisson sont bons, cela fait la plus parfaite des confort food. Alors pour un week-end de boulot, je ne me suis pas privée, et j’ai fait une énorme portion qui m’a duré deux jours, et m’a permis de survivre parmi ce raz-de-marée de travail (dont je te reparlerai, n’ai crainte).

Continue reading “Rougail saucisse” »

15 idées pour le brunch

À Paris, la vraie coutume du dimanche, ce n’est pas de faire le marché comme à Lille, mais de bruncher. Pas qu’on ne brunche pas à Lille, mais ce n’est pas le même phénomène culturel ; il n’y a pas le même foisonnement de brunchs (surtout en buffets illimités !) ni la ruée vers les brunchs en terrasse au premier rayon de soleil.

Alors si tu veux économiser 30€ (oui, c’est Paris), tu peux te faire un super brunch maison ! Voilà donc des super idées pour bruncher chez toi, en pyjama, tout en t’en mettant quand même plein la panse. D’après ma propre expérience, je te conseille de faire la bouffe la veille, histoire de vraiment profiter de ton dimanche matin sans rien faire, important si tu as une gueule de bois.

Continue reading “15 idées pour le brunch” »

Jingalov hats

Si tu suis le blog depuis longtemps, tu as peut-être remarqué que ces galettes sont en fait très vieilles, car elles datent du premier mois du blog ! J’adore cette recette, qui était d’ailleurs dans mon Best of 2015, et je trouvais ça dommage qu’elle ne soit pas plus en avant, d’autant que les photos ne lui rendaient pas du tout hommage. Du coup, j’ai profité d’avoir mes acolytes de prépa qui venaient manger pour les refaire avec de l’ail des ours du jardin de mes parents : un délice !

L’histoire de ces galettes, c’est l’histoire d’un ratage complet : avec mon testeur préféré de l’époque, on avait prévu de se faire un pique nique au bord du rio. On achète tout, on prépare les salades et moi je jette mon dévolu sur ces petites galettes fourrées aux herbes. Évidemment, il a fait super moche et on a fini par manger à l’intérieur. Heureusement, ces jingalov hats étaient là pour nous remonter le moral : de délicieux galettes assez légères, farcies d’herbes, avec une noisette de beurre fondant…

Continue reading “Jingalov hats” »

Le premier lundi de mai et les premières salades d’été

Avec tous ces week-end fériés, tu vas bien organiser un ou deux barbeucs ou piqueniques j’espère ? Alors voilà des nouvelles idées de salades, pour t’aider, parce que je suis comme ça. De rien.

Salade de patate douce, poulet épicé, mangue et avocat (trouvée par ici !)

Éplucher et couper en cubes 1 patate douce, la faire cuire 20min au four à 180°c jusqu’à ce qu’elle soit fondante. Couper en cubes 1 escalope de poulet, la faire revenir dans la poêle avec un peu d’huile de coco (ou d’huile d’olive), du sel, du poivre et du paprika. Ajouter 1 avocat et 1 mangue épluchés et coupés en cubes. Servir avec de la coriandre ou de la menthe fraîche et une sauce faite avec le jus d’1 citron vert, 1 c à s de lait coco, 1 gousse d’ail épluchée et écrasée, sel, poivre.

Salade de crevettes, mangue, épinards et pousses de soja (trouvée par )

Éplucher et couper 1 mangue, mélanger avec une ou deux poignées de pousses d’épinards frais, deux poignées de pousses de soja, une douzaine de crevettes, une poignée de noix de cajou ou de cacahuètes grillées à sec. Ajouter une sauce avec 2 c à s de sauce soja, le zeste et le jus d’1 citron vert et du poivre. Servir avec de la coriandre ou de la menthe fraîche.

Salade d’Ottolenghi à l’avocat, quinoa et fèves (Pour trouver les fèves, personnellement je vais chez Picard, en surgelé…)

Cuire 200 g de quinoa et 200 g de fèves dans l’eau bouillante. Une fois cuits, égoutter et laisser refroidir. Mélanger avec sel, poivre, cumin, 2 avocats en morceaux et 250 g de radis lavés et coupés en quatre. Ajouter 2 gousses d’ail épluchées et écrasées et le jus d’1 citron.

Salade d’aubergines rôties à la menthe et aux pignons de pin

Préchauffer le four à 180°c. Laver 2 aubergines, enlever les pédoncules, les couper en cubes sans les éplucher. Disposer sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé avec sel, poivre, thym et 4 gousses d’ail épluchées (mais non écrasées). Enfourner pour 30-40 min jusqu’à ce que les aubergines soient fondantes. Laisser refroidir, écraser les gousses d’ail cuites, mélanger avec 25g de pignons de pin grillés à sec et une dizaine de feuilles de menthe hachées.

Bon ap’ !

Beaucoup de kimchis : Kimchi de carottes et Oï sobagi (kimchi de concombres)

Je t’ai déjà fait un speech sur ma recette de kimchi : une recette un peu longue mais super facile, et surtout, autant l’avouer, qui te permet de te la pêter en mode « exactement, c’est moi qui l’ai fait ». Bref, tout ce qu’on aime. Et bien j’ai voulu tenter des variantes : une très traditionnelle, avec du concombre, l’Oï sobagi, et une très moi, avec des carottes, à laquelle je ne vais pas essayer de donner un nom coréen parce que je ne parle pas coréen.

En ce moment, j’ai beaucoup de boulot pour les cours, alors pour les soirs où je n’ai pas faim (parce que j’ai mangé trop de pizzas à midi, en général) ou que j’ai pas trop le temps, je me sers une dose de kimchi avec quelques carottes et un oeuf mollet, et j’ai

Continue reading “Beaucoup de kimchis : Kimchi de carottes et Oï sobagi (kimchi de concombres)” »

Kimchi pancake

Comme tu le sais peut-être, je suis allée au Japon et en Corée il y a deux étés. C’était génial, j’ai goûté plein de trucs, j’ai vu plein de trucs, et donc je me suis décidée à faire un album photo depuis un an. Du coup, je viens juste de finir de trier mes photos et de les faire imprimer (on est pas sortis de l’auberge).

En triant mes 2000 photos, je suis retombée sur cette crêpe de kimchi, qu’on nous avait servi en Corée dans un sous-sol obscur d’un bar du quartier étudiant, connu pour avoir servi de décor dans un drama, avec un alcool local servi dans des bols en métal, et comme toujours du radis mariné et du kimchi, comme tu peux le voir sur cette photo floue.

C’était une galette assez fine, piquante mais pas trop, à tremper dans la sauce soja : un délice. Je me suis donc lancée dans ma version.

Il m’a fallu plusieurs tests pour perfectionner la recette : la crêpe ne doit pas être trop épaisse, donc les quantités doivent être adaptées à la taille de la poêle et il faut bien graisser celle-ci pour que la crêpe n’accroche pas. Mais qu’est ce que c’est bon !

Continue reading “Kimchi pancake” »

« Steaks » de chou-fleur au citron vert et aux épices

Dans le style « pizza » sans pâte à pizza, voilà les « steaks » sans viande ni légumineuses, mais avec juste du légume : une recette vegan très facile assez épicée que j’ai trouvée sur un site américain (mais que j’ai perdu depuis, désolée).

En effet, après un gros week-end à Barcelone, on est rentrés sans un sou mais avec 10 kg en plus. Du coup, je me suis bien calmée niveau bouffe pour un petit moment : ma nourriture de base depuis se compose de légumes rôtis et de salades (voire de salades de légumes rôtis mais alors là on part loin). Cette recette ultra pas chère me convenait donc parfaitement, et je te la conseille sans hésiter ! En plus c’est ultra facile et rapide.

Continue reading “« Steaks » de chou-fleur au citron vert et aux épices” »

Falafels de pois-chiches et de patates douces

« Boulettes et Cheesecakes » (le nom de ma future chaîne de restaurants si tu n’as pas suivi), le retour, côté boulettes : j’ai tenté de nouveaux falafels, après les classiques et aux fèves, et c’était super bon ! Tu connais déjà ma passion immodérée pour la patate douce, qui avec les légumineuses et les légumes rôtis, forme la base de mon alimentation. Je ne pouvais donc pas faire l’impasse sur ce mix de pois-chiches et de patate douce (un mélange qui marche, si tu ne l’avais pas déjà testé par ici). J’ai même tenté de les faire au four, et avec la patate douce, le résultat n’était pas trop sec, donc faisable au four ! Attention, il faut s’y mettre la veille pour ré-hydrater les pois-chiches, qui doivent absolument être secs !

Délicieux dans des naans ou des pitas, avec du chou rouge haché, des courgettes confites, une sauce au tahini ou au yaourt et puis un peu de coriandre ou de menthe…

Continue reading “Falafels de pois-chiches et de patates douces” »

Concombres et navets roses rôtis au four

La pénurie d’internet à la fac me désole. J’ai pris l’habitude d’écrire le blog en écoutant d’une oreille, et ce manque d’internet m’en empêche. Paradoxalement, faire autre chose en cours m’aide à me concentrer parce que je suis toujours en mouvement, en train d’écrire, et donc cela m’empêche de m’endormir. Pas que cela ne soit pas intéressant, mais le rythme d’alternant, de blogueur et de préparation de départ à l’étranger, le tout couplé à un minimum de vie sociale, fait que mon sommeil est souvent compromis. La seule façon de trouver le temps d’avancer sur mes projets persos est de le faire en cours, et c’est également la seule façon de rester éveillée. Bref, tout s’emboîterait à merveille s’il n’y avait pas ce réseau internet complètement pourri à la fac. Je rédige donc sur un document open office (pas de sous pour word) en attendant d’avoir internet, les détails de la recette et les photos, qui sont… sur internet, si tu as suivi.

D’où des recettes simples, qui ne demandent pas de mesures précises que j’aurais déjà notées sur le logiciel de texte du blog… alors dans la série « je mets du sel et du poivre et au four izi money », je te présente le nouveau venu : les concombres. Eh oui, le concombre se mange aussi cuit, et en plus, c’est vachement bon ! Donc la prochaine fois, au lieu de le mettre dans une salade basique, pense à moi et teste !

Continue reading “Concombres et navets roses rôtis au four” »