About Celle qui a faim

Etudiante sur Lille, j’aime manger, tester des trucs, et torturer mes amis, ma famille et mes colocs Jaune et Marron [noms de code] avec plein de petits plats, plus ou moins mangeables et expérimentaux.

Posts by Celle qui a faim:

Tartare de saumon aux nectarines

DSCF4855 DSCF4860

Un tartare ultra frais et coloré, pour finir l’été en beauté. J’en profite pour te rappeler que le tartare est complètement validé #recettedelaflemme, aussi appelée #izimoney : tu découpes les ingrédients, et tu mélanges ceux de la sauce. Voilà. Pour une autre idée de tartare facile mais plus branchée hiver cette fois-ci, je te renvoie à mon tartare saumon & poire, un délice !

La recette de base de Piment Oiseau préconisait le thon, mais j’en ai pas trouvé dans mon supermarché et mon salaire de stagiaire ne valide pas les poissonneries, surtout parisiennes. Donc va pour du saumon ! En parlant de stage, le mien est bientôt fini, et très vite, j’entamerai ma dernière année d’étude (7 ans, je dois vraiment aimer ça) en alternance ! Je t’en reparle très bientôt…

Continue reading “Tartare de saumon aux nectarines” »

Caponata

DSCF4833

La caponata est une version scicilienne de la ratatouille où les légumes sont cuits avec du vinaigre et sans courgettes. Je vais être honnête avec toi, perso je reste fidèle à notre bonne vieille ratatouille. Mais ça change un peu, et en cet été maussade, ça amène un peu de soleil italien à Paris.

En parlant de vacances avortées, j’en suis réduite à récupérer des guides de voyage « pour plus tard » sans savoir si je pourrais les utiliser un de ces jours. Voilà. Pour l’instant, j’ai une bonne partie de l’Amérique latine (dans un an, je pars me faire un petit road trip, si tout va bien), la Mongolie, la côte pacifique des États-Unis et les sentiers de randonnées bretons. À suivre.

Sinon, petit update sur le site : je fais moins d’articles mais je refonds peu à peu le système des étiquettes, pour le simplifier et faire que tout soit plus facile à trouver. Par exemple, j’ai créé une étiquette poisson, j’ai unifié les recette de chef (salées et sucrées), j’ai séparé vegan sucré et salé, et tout a été simplifié dans le menu (c’est la raison pour laquelle un article sorti de nulle part fait l’inventaire des autres catégories, il sera aussi complété plus tard…). Bref, à suivre !

Continue reading “Caponata” »

Calzone orties, menthe, feta et/ou mozza

DSCF4552

DSCF4553

Lorsque je suis allée bruncher dans le jardin de L., j’ai tout de suite repéré les impressionnants plants d’orties… Lorsque je lui ai demandé si je pouvais en prendre, elle a éclaté de rire, avant de comprendre que j’étais sérieuse. Ses parents ont encore plus hallucinée lorsque je les ai remercié pour m’avoir permis de récolter. Eh oui, des orties. Non, cela ne pique pas la langue. Une fois cuit, les orties perdent leur pouvoir piquant et ont un peu un goût d’épinards, en fait… C’est délicieux, en plus d’être gratuit !

Alors attention pour les apprentis cueilleurs : évidemment, faites attention et portez des gants. Ensuite, prenez les de préférence dans un jardin domestique, et si vous êtes dans la nature, ne cueillez pas les plants bas !

Que faire de ma récolte ? Ma mère avait autrefois gagné la louche d’or de la fête de la soupe avec une soupe d’orties (true strory), mais c’est trop simple et pas assez fun pour moi. Après avoir beaucoup hésité, j’ai fait une pizza (idée trouvée par ici) parce que j’avais adoré mon dernier essai aux pêches,  et la prochaine fois je tenterai les gnocchis. Dans la garniture, les abricots secs ajoutent un petit côté sucré-salé, mais si tu préfères une pizza plus classique, tu peux mettre de la sauce tomate en base et enlever les fruits secs. Ou encore changer le fromage par du bleu ou du parmesan (perso j’ai tenté et feta et mozza : les deux sont délicieux !). Bref, des possibilités infinies !

La prochaine fois, je cueillerai des pissenlits…

Continue reading “Calzone orties, menthe, feta et/ou mozza” »

Spaghettis au lait coco, tomates, basilic

DSCF4727

Cela fait un temps fou que je voulais publier cette recette. Je l’ai faite plusieurs fois mais à chaque fois sur le pouce, sans avoir d’appareil photo à proximité, pour mes frères ou des amis. Et enfin, le moment est venu.

Spaghettis au lait coco, kézako ? Et bien on fait cuire les pâtes dans un mélange d’eau et de lait coco. C’est pas très healthy mais c’est délicieux, super parfumé, confort food au top. Et aussi facile que des pâtes normales (suffit juste de remplacer une partie de l’eau, franchement ultra ultra izi). J’ai cuisiné avec les fonds de placard mais on peut ajouter des shiitakés ou du poisson ! Ou des boulettes végétariennes (ma tante m’a avouée qu’elle était fan de mes boulettes lentilles corail carottes, qu’elle fait tout le temps, je suis super émue)…

Continue reading “Spaghettis au lait coco, tomates, basilic” »

La Bretagne de tous les crumbles : banane-chocolat et mûres sauvages

DSCF4627DSCF4755

Chaque année, je pars en vacances dans le Golfe du Morbihan. Cette année, je n’ai eu que 5 jours, mais j’en ai profité au maximum ! Et au vu de ma réputation de « blogueuse culinaire » (je ris), on se tourne toujours vers moi pour le dessert. Je m’attelle donc à la tâche parce que déjà que je loge gratuitement faudrait pas abuser non plus… Et j’improvise avec les ingrédients de bord, du coup, on finit par manger des crumbles. En effet, dans les maisons de vacances équipées du strict nécessaire (dans ma famille, il n’y a même pas de lait… adieu cobbler aux mûres dont je rêvais), les ingrédients pour la pâtisserie sont souvent absents, mais on trouve toujours un paquet de farine, du sucre et du beurre non ? Et puis c’est tellement rapide et tellement simple : pas besoin de balance, la même dose de chaque, on met au dessus des fruits, et on enfourne pendant qu’on mange le reste du repas. Parce qu’en plus parfois on a même pas internet pour chercher la recette…

J’ai donc testé ces deux crumbles, et c’était délicieux ! Le crumble aux bananes et au chocolat, spécialement, est un hit ! J’ai concassé du chocolat et l’ai ajouté dans la pâte à crumble (et pas dans les fruits) pour que ça reste assez subtil : on s’est jetés dessus, le chocolat et la banane vont parfaitement ensemble, surtout relevés par une pointe de sel, c’est croustifondant, bref parfait ! On peut éventuellement imaginer y ajouter des poires. Quant aux mûres, je conseille de diminuer les doses de crumble et de les remplacer par des spéculoos émiettés… avec des mûres fraîchement cueillies, c’est top.

Continue reading “La Bretagne de tous les crumbles : banane-chocolat et mûres sauvages” »

Brioche aux abricots et aux amandes

DSCF4529

DSCF4532DSCF4531

Le dimanche à Lille, c’est poulet du marché à dévorer avec les doigts et du bon pain frais, entre amis, si possible dans le jardin de chez mes parents ou sur la terrasse de Z. Le dimanche à Paris, c’est brunch, au resto si c’est le début du mois (et encore…) sinon chez l’un d’entre nous, si possible sur une terrasse au soleil. Et là, on est allés jusqu’à Thiais pour profiter carrément d’un jardin ! Le top pour finir ensuite notre rapport de stage sur la pelouse. M. a fait un gâteau délicieux (et j’attends sa recette), L. une salade pleine de pipas, et moi, comme toujours pour un brunch, une brioche. Et une belle brioche d’été : abricots, cannelle, raisins secs et amandes. Je l’avais trouvée un peu sèche mais le jour même, elle était beaucoup plus moelleuse, et parfumée… À tester absolument !

J’ai profité dur jardin pour cueillir un sac d’orties, affaire à suivre…

Continue reading “Brioche aux abricots et aux amandes” »

Salades pour survivre au Paris estival

anigif_enhanced-29777-1432698463-2

La base de la survie en été : MANGER DES SALADES. Dernières découvertes.

DSCF4101

Salade d’avocat et citron confit : la découverte de l’année, validée par tous mes testeurs. Juste quelques avocats, assaisonnés de citrons confits en morceaux et de jus de citrons confits, avec un peu de poivre. Voilà pour d‘autres idées avec du citron confit !

DSCF4372

Salade de quinoa, melon et maquereaux : 100 g de quinoa cuit, 1 melon en morceaux, une boîte de maquereaux au citron égouttés et coupés en morceaux, 100 g de chèvre frais, quelques feuilles de basilic, poivre (les maquereaux sont déjà assez salés).

DSCF4537 DSCF4536

Salade toute verte : 100g de quinoa cuit, quelques poignées de mâche, 100 g de brocolis cuit à l’eau puis revenu à la poêle, 2 avocats en morceaux, une poignée de pistaches grillées, sel, poivre et quelques feuilles de basilic. La sauce : un pesto de brocolis fait avec le tronc du brocolis coupé en morceaux et cuit à l’eau, mixé avec parmesan, pistaches, huile d’olive, eau, sel, poivre et ail (pour plus de précisions sur les quantités ou sur le pesto maison, regarder par !)

Moussaka, version « allégée »

DSCF4507DSCF4510

Je n’aime pas trop parler de version « allégée ». Disons que ce plat est allégé mais ce n’est pas volontaire, cela tient plutôt de la facilité, rapidité et de ce qu’il y avait au fond de mon placard… pour m’épargner trop de travail, j’ai fait une béchamel vegan sans graisse, j’ai remplacé les pommes de terre par de la patate douce parce que j’adore ça et comme j’avais oublié le formage râpé je me suis contentée de chapelure maison pour le dessus. Et du coup, on en a profité, avec mes testeurs, pour en manger deux fois plus. Donc je te mets les options et tu fais ce que tu veux.

La moussaka est un plat grec à base d’aubergines, de béchamel et de bœuf, qui tient bien au corps et est parfait pour les grandes tablées. Par contre, comme souvent pour ce genre de plats, il est assez long à réaliser…

M., un de mes goûteurs, m’a dit qu’il allait tenter à la maison, ce qui me fait ultra plaisir. N’hésitez pas à me dire et à m’envoyer vos photos quand vous testez mes recettes (merci à ma chère cousine et à ma collègue au nom de fleur, d’ailleurs), ça me fait toujours super plaisir !

Continue reading “Moussaka, version « allégée »” »

Yaki onigiri au miso

DSCF4493

Je t’ai déjà parlé de ma passion pour les onigiris, ces délices japonais qui se croquent à toute heure de la journée, achetés à moins d’1 € dans un konbini. Eh bien il y a peu, j’ai découvert une variante, les Yaki Onigiris, des onigiris grillés, ici avec un beurre de miso, un peu de sésame et de la coriandre de mon balcon (nommé sobrement PNL). L’onigiri devient alors croustillant, un délice…

Après une fournée dévorée seule, j’ai servi ce qui restait à un dîner, après un samedi après midi passé à travailler notre rapport de stage final entre amis, agrémenté de quelques kir pour décompresser. C’était un dîner de restes avec des yaki onigiris japonais, des alokos burkinabés et de la moussaka grecque (recette à venir…). Voilà le délire.

Continue reading “Yaki onigiri au miso” »