About Celle qui a faim

Etudiante sur Lille, j'aime manger, tester des trucs, et torturer mes amis, ma famille et mes colocs Jaune et Marron [noms de code] avec plein de petits plats, plus ou moins mangeables et expérimentaux.

Posts by Celle qui a faim:

Purée de petits pois au lait coco

Ok, voilà l’arnaque du siècle. Un peu comme ma purée de pois-cassés au lait coco : tu dois juste tout mixer, simplicité encore plus maximum si tu achètes une boite de petits pois, je te jure c’est le bonheur.  J’ai pu me la pêter au boulot, sans aucun effort. La douceur des petits-pois se marie très bien avec le lait coco et le gingembre et la coriandre pimpent un peu le tout.

J’écris cet article en faisant ma valise pour partir en vacances une semaine à NY, profiter des rooftops, des barbecues et des parcs que je n’avais peu eu l’occasion de voir l’été dernier. Mes chères collégues m’ont demandé de leur ramener « des hot-dogs » (encore merci) et mes parents en ont profité pour me refiler un tas de trucs à faire « quand je m’ennuierai ». Bref, de vraies vacances.

Continue reading “Purée de petits pois au lait coco” »

Shakshouka verte du printemps

Ça y est, la chaleur est revenue à Paris, mais uniquement pour quelques jours ; pourtant, on sait que l’été va encore être beaucoup trop chaud, et ce avec très peu de possibilités de vacances dans mon cas (à part peut-être à New York mais où il fera encore plus chaud)… Bref, la canicule s’annonce bien, et je sens qu’on va se nourrir uniquement de salades et de plats froids pendant toute cette période. Du coup, j’anticipe, et en ce moment je ne mange que des plats chauds, épicés et réconfortants, avant qu’allumer un four ou une poêle soit une horreur…

Après la version asiatique et la version d’automne, voici donc la version de printemps verte de la shakshouka, l’un de mes plats préférés ! Des oeufs cuits dans une compotée de tomates épicée, avec ici des petits pois et de la roquette. Un bonheur. Ma testeuse d’Argentine a adoré.

Continue reading “Shakshouka verte du printemps” »

Pims maison

Après la visite de L., je suis restée avec plein de choses dans le frigo que j’ai moyennement l’habitude de manger. Je t’ai déjà parlé du Nutella, mais dans la folie de la découverte du pain français, il avait également acheté de la confiture. Me voilà donc avec un pot de confiture entamé, et aucune envie de le gâcher. Je ne suis pas une grande fan du roulé à la confiture, et je n’avais pas de levure pour une brioche. Que me restait-il ? Les pims.

En effet, je ne sais pas si tu connais la Petite Supérette, un site qui reprend les recettes industrielles et les faits en version « maison », mais j’aime beaucoup le principe et j’ai déjà testé plusieurs de leurs recettes, dont les dinosaurus dont je te reparlerai peut-être un jour. Cette fois-ci, j’ai donc tenté les pims : le processus est un peu long, mais ça a exactement le même goût que les vrais !

Si tu veux éviter le gâchis de génoise en découpant les ronds dedans, tu peux faire une sorte de gâteau pims géant (en laissant la génois entière donc), ou bien tu peux faire comme moi : récupérer tous les coins et bords de génoise, les mettre dans une assiette, recouvrir du reste de confiture puis du reste de chocolat et les manger à la petite cuillière avec une amie revenant d’Argentine.

Continue reading “Pims maison” »

Tarte à la tomate avec une base de fenouil rôti au miel

Je ne suis pas du tout une grande fan de fenouil. Mais comme pour toutes les choses que je n’aime pas trop, j’essaie de me forcer à en manger pour aimer, petit à petit. J’en avais mis dans une salade l’autre jour, et en voyant les grimaces que je faisais au déjeuner au travail, une collègue m’a dit « le mieux pour le fenouil, c’est de le rôtir avec du miel et de le mixer pour un fond de tarte ! » Ni une ni deux, je teste (enfin j’ai quand même attendu de rentrer chez moi).

C’est délicieux. Au lieu d’une base d’oeufs et de crème, on a une pâte légérement parfumée au fenouil et au miel… en plus léger en plus.

Continue reading “Tarte à la tomate avec une base de fenouil rôti au miel” »

Merda de can : gnocchis aux blettes

En ce moment, j’ai pas mal d’ennuis… avec mon vélo. Je fais du vélo à Paris depuis que j’y ai emménagé mais depuis que j’ai changé de boulot je fais une à deux heures par jour ; forcément, mon bolide est mis à rude épreuve. C’est comme ça que j’ai dû prendre une demie journée de congé pour changer la chambre à air, ce qui m’a mis un temps fou parce que c’était la première fois (et aussi parce qu’en remettant la chambre dans le pneu j’ai fait un deuxième trou. Oups.). Et puis deux jours après, nouveau pneu crevé… l’autre roue. Cette fois-ci, je m’en suis rendue compte en arrivant au boulot, et j’ai dû m’en occuper pendant la pause de midi. La moralité de cette histoire est que si tu as un vélo, tu dois devenir bricoleuse.

Retour à la nourriture : je te présente les « merda de can », un genre de gnocchi Niçois à base de blettes. Et oui, ça veut dire merde de chien. Éviemment, ça fait plus classe si tu dis gnocchis aux blettes ; le goût se rapproche un peu des gnocchis classiques évidemment, ainsi que des gnudis et malfattis, mais d’origine française ! Comme toujours c’est un peu long à faire mais délicieux : j’ai mangé la moitié avec une sauce à la crème et au champignons et l’autre moitié avec de la sauce tomate.

Continue reading “Merda de can : gnocchis aux blettes” »

Fondants ultra rapides au Nutella

 Cette recette est un très bel exemple de la boulette que je suis. Avec les copains, on prévoit une aprem jeux, je décide donc de faire un gâteau, et ça tombe bien, il me restait du Nutella de la visite de L. (j’en achète pas vraiment sinon, et évidemment tu peux utiliser une pâte à tartiner sans huile de palme) ! Je retrouve donc cette petite recette déjà réalisée pour un anniversaire il y a quelques années, et je commence…

Évidemment, il restait grosso modo une cuillière à soupe de Nutella. Et pas 280 g. Très loin de là. Mais j’étais déjà lancée, et j’avais pas le temps de redescendre mes six étages pour faire des courses, et puis j’aurais fait quoi du reste de Nutella après ça ? C’était un problème très fort complexe (et c’est pour ça que d’habitude je fais ma recette fétiche de fondants à base de chocolat). Du coup, j’ai réalisé un mini fondant. Pour 4 personnes. Ils se sont bien moqués de moi mais n’empêche qu’il était délicieux. Et tellement ultra facile et rapide !

Continue reading “Fondants ultra rapides au Nutella” »

Poulet mariné au miel et cidre

Mon cher blog a déjà survécu à plusieurs tentatives de piratage. En général, ce cher A. prend les choses en main, me prend l’ordi et fais plein de trucs que je ne comprends pas et bim ça marche.

La dernière fois, ça a été plus compliqué et j’ai bien failli perdre mon bébé.

Mais merci encore, A., tu as encore et toujours mon admiration éternelle (et je te dois une bière aussi).

Pendant que A. réparait les dégats à grand renforts de « wow c’est chaud », je préparais mes repas pour le reste de la semaine en faisant des aller-retours angoissés entre mon ordi et la cuisine… Du coup, pour moi, cette recette est étroitement liée à cet évènement, ce qu’elle ne mérite pas d’ailleurs, parce que c’est un peu la recette facile rapide qu’on kiffe bien, sucrée/salée, qui marche avec tout, et DONT LA MARINADE N’A PAS BESOIN DE REPOSER JE RÉPETE LA MARINADE N’A PAS BESOIN DE REPOSER.

Continue reading “Poulet mariné au miel et cidre” »

Aubergine pollichathu

Je commence peu à peu à me faire au nouveau rythme du travail. Malheureusement, je n’habite pas tout près de mon nouveau bureau et j’ai donc un bon temps de trajet en vélo ; je ne peux plus faire mon sport le matin, et je vais à la salle le soir. Du coup, quand je rentre, après une heure de sport et le vélo du retour, je suis épuisée, et j’ai juste envie de manger tout de suite. J’ai donc dû m’organiser un peu mieux pour faire mes plats, notamment ceux qui prennent du temps : ces aubergines ont cuit pendant une heure le dimanche, et j’ai fait une platrée de riz pour toute la semaine ! Mais qu’est ce qu’elles étaient délicieuses… Piquantes, réconfortantes, fondantes… parfaites quand tu rentres le soir avec le temps pourri qu’on a en ce moment à Paris.

Continue reading “Aubergine pollichathu” »

Cake chocolat aux pépites de chocolat

Si tu me suis depuis un moment, tu sais probablement que nouveau travail = nouveaux collègues = nouveaux testeurs = gâteau. Pas d’exception à la règle ici, ma première semaine achevée (oui il ne faut pas frapper les esprits trop vite), me voilà lancée dans un premier test de gâteau.

Comme d’habitude, nouveaux testeurs implique chocolat (pour ne pas choquer dès le début avec des associations étranges). Pour la facilité de transports, j’ai préféré un cake, et me voilà lancée dans une approximation de cette recette. Approximation parce qu’évidemment en plein dans la recette je me suis rendue compte que je n’avais pas assez de beurre, plus de cacao et plus de fleur de sel. J’ai bidouillé, j’ai redescendu mes 6 étages pour faire des courses, et j’ai sauvé la situation.

Conclusion : un cake au chocolat bien noir, avec des pépites de chocolat fondantes et de la fleur de sel. Une tuerie qui a disparu en 30 min au bureau.

Continue reading “Cake chocolat aux pépites de chocolat” »

Deux idées de sandwichs : pêche/jambon de parme/basilic et comté/avocat

Le bonheur des sandwichs.

Comme tu le sais probablement déjà, je n’aime pas acheter des trucs tout-faits sous plastique. S’il m’arrive de m’acheter un bon kebab avec plaisir (plus il est tard et plus c’est bon), les sandwichs sous plastique qu’on trouve dans les supermarchés me dégoutent en général. Du coup, quand je prends le train ou l’avion, je me prépare mon propre sandwich !

Comme je suis quelqu’un de sympa, je te présente deux de mes recettes préférées pour changer du jambon-beurre. Une particularité de mes sandwichs est que je n’aime pas la couche de beurre (ou pire : de mayonnaise) qu’on trouve toujours sur le pain, donc ici je l’ai remplacée par du fromage blanc dans un cas, et une purée d’avocat dans l’autre.

Continue reading “Deux idées de sandwichs : pêche/jambon de parme/basilic et comté/avocat” »