Vegan salé

Le Dahl au lentilles de mon papa

Dis maman, comment on prend une belle photo d’un plat qui ressemble à du vomi ? Ah bah ça ma fille, c’est impossible, fais toi à l’idée. Triste France.

Bon en vrai, quand je suis un peu déprimée (la période des examens ? Ah mais non pas du tout.), je réclame tous mes plats préférés, autant profiter d’une occasion de se plaindre. Mon père sait pas cuisiner grand chose mais ce qu’il fait, il le fait bien, et notamment il sait cuire le riz basmati à la perfection. Et avec le riz… Il faut du dahl. Il m’a fallu plusieurs essais avant d’arriver à le faire comme lui, et qu’est ce que c’est bon ! C’est mon plat fétiche, des soirs de déprime, des soirs où j’ai pas trop envie de cuisiner (ça arrive même aux meilleurs) et pour quand il y a des invités, parce que c’est vegan, sans gluten et tout le monde aime ça !

Continue reading “Le Dahl au lentilles de mon papa” »

Jingalov hats

Tentative ratée du mois : on a voulu faire un pique nique, on a tout acheté, même de quoi faire ces genres de petites galettes aux herbes, et il faisait tellement moche qu’on a dû manger à l’interieur.

Mais comme c’était trop bon quand même, je te donne la recette.
Pour 4 petites galettes :
Pour la pâte :
  • 375 g de farine
  • 1 grosse pincée de sel
  • 3 c à s d’huile d’olice
  • 175 ml d’eau

Pour la garniture :

  • 1 grosse poignée d’herbes mélangées: coriandre, persil, cerfeuil, menthe, ciboulette…etc. J’en ai fait une au basilic c’était bien aussi
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 grosse pincée de sel

Commencer par faire la pâte : mélanger farine et seul dans un saladier et faire un puits. Ajouter huile et eau, et malaxer jusqu’à former une boule. Couvrir et laisser reposer 30 min.

Lavez bien les herbes et ciselez-les. Mettez les dans un bol et ajouter le filet d’huile d’olive et le sel. Mélanger bien.

Une fois que la pâte a reposé, la diviser en 4 et étaler chacune des boules assez finement en cercle sur un plan de travail fariné. Etaler les herbes sur la moitié des cercles et refermer le chausson en pressant bien les bords.

Une fois vos chaussones formés, faire chauffer une poele sans matière grasse, des deux cotés.Les deux faces doivent être dorées et légérement boursouflées.

Couper en triangles et manger tiéde, avec un noisette de beurre ou un peu de moutarde.

A bientot les enfants.

J’AI ENFIN REUSSI les Falafels

J’ai essayé plein de fois de faire des falafels, et c’était jamais bon, donc comme pour les palets bretons, les macarons et le brownie, je me suis acharnée et ça a payé ! (Y’a encore des trucs en progression par contre, style la foret noire. Je vous tiens au courant quand j’aurais finalisé les essais).

Et j’ai fini par réussir et faire des falafels vraiment bonnes, que je vous donne avec une recette desauce au yaourt plutôt coule, surtout quand on a rien sous la main.

Le truc le plus important, c’est d’utiliser des pois chiches SECS, et de les réhydrater et bien sécher avant de s’y mettre. Donc mets y toi à l’avance. C’est une des raisons de mes échecs. L’autre est que j’avais compris qu’on pouvait faire une version « saine » en les cuisant au four : c’est une super mauvaise idée, c’est tout sec et trés dense. Comme quoi, plus y’a de gras mieux c’est. Et d’ailleurs si ca l’est pas assez, tu peux mettre un peu de fromage au centre, style tome de savoie, en enveloppant bien.

 Oh et la pâte se congèle trés bien crue, si t’as vu un peu gros niveau quantités comme moi, tu forme les boules, dans un tupperware, au congélo, emballez c’est pesé.

  • 500g de pois chiches SECS
  • 1 petit oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 1/2 bouquet de persil
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 2 c à c de cumin en poudre
  • 1 c à c de paprika
  • 1 c à c de bicarbonate
  • Huile de friture

La veille, mettre donc les pois chiches (t’as compris maintenant, ils sont secs) dans deux fois leur volume d’eau froide.

Une fois réhydratés (le lendemain donc), les faire bien sécher entre deux feuilles de papier absorbants. Il doivent être trés secs, ça prend donc quelques heures (faut pas être préssé).

Mixer les pois chiches : ATTENTION, il ne faut pas que cela fasse une pâte, donc il faut donner des impulsions par à coups, ou au hachoir à viande si vous avez ! Les pois chiches doivent s’aglomérer entre eux.

Mixer ensemble l’oignon, l’ail, les herbes aromatiques et les épices, en rajoutant une c à c de sel. Là vous pouvez faire de la bouillie. Ajouter l’ensemble aux pois chiches mixés, et bien mélanger.

Voilà t’as fait la pâte ! Forme des boules à la main, de la taille d’une grosse noix en serrant bien pour ne pas que cela s’émiette à la cuisson.

Faire chauffer l’huile de friture dans une poele. Une fois l’huile chaude, faire frire les falafels jusqu’à ce qu’elles soient dorées (J’ai un gros doute. Masculin ou féminin les falafels ?) en les retournant bien pour qu’elles soient cuites de tous les cotés. Sortir de l’huile avec une écumoire et laisser refroidir sur du papier absorbant.

ENFIN FINI.

Et en bonus, la recette de la sauce vite fait qui fait du bien : 

  • 1 yaourt grec
  • 1 petite gousse d’ail écrasée
  • 1 c à c de cumin
  • 1 c à c d’origan (une grande passion espagnole, la môman de ma coloc elle en ramène qui sent trop bon…)
  • Jus d’un demi citron
  • Quelques feuilles de persil hachées

Bah euh tu mélanges tout quoi. Et c’est des trucs que t’as moy d’avoir dans ton frigo, donc c’est top.

Bon appetit les enfants.