Relativement sain (enfin j’essaie)

Comment faire une (bonne) salade composée ? Initier mon coloc aux salades 101

Toi qui aimerais bien te lancer dans les salades mais qui pense que ce ne sont que des trucs sans goûts pour quand on est au régime, mon coloc et L. étaient comme toi. Maintenant, j’essaie (et je réussis, plus ou moins) de leur faire découvrir que ce n’est pas si compliqué de réussir une bonne salade est que c’est délicieux.

Voici donc mes conseils/étapes et surtout mes recettes fétiches pour te lancer dans des salades simples, pas trop avant-guardistes et parfaites avec l’été qui arrivent !

Choisir une base

De légumes (haricots verts, tomates, petits pois) ou de féculents (riz, pâtes, pommes de terres) ou de protéines (pois-chiches, haricots blancs…). Si tu mets des féculents, je te conseille d’y ajouter des légumes (et les tomates, avocats et les épinards frais fonctionnent quasiment toujours). Tu peux ensuite y ajouter un type de fromage (feta, mozza et chèvre frais sont mes préférés, mais pourquoi pas comté, emmental…). Quelques associations qui marchent :

  • Tomates/mozza
  • Haricots verts / feta ou chèvre
  • Petits pois / feta
  • Riz / chèvre
  • Pâtes / mozza ou feta

Salade de pâtes avec plein de verdure

Salade pommes de terre, mangue et sardines

Et surtout l’une de mes préférées de tous les temps qui fonctionne à chaque fois : Salade de pommes de terres rôties, poivrons confits, tomates, oignons rouges et chorizo

 

Mettre quelque chose de croquant

Des noisttes, des noix, des pignons de pin… Toujours ajouter quelque chose qui croque ! De même, quelques associations qui marchent :

  • Tomates / pignons de pin
  • Haricots verts / noix ou noisettes
  • Pâtes / pignons de pin

Ou même de l’oignon rouge haché, qui apporte aussi de la fraîcheur

Utiliser des herbes fraiches

Coriandre, ciboulette, basilic (je te dirais systématiquement avec des tomates), menthe…

Gérer l’assaisonnement

La clé.

  • Vinaigrette classique (ou twistée avec du citron confit) : 1/4 moutarde, 1/4 vinaigre balsamique, 2/4 huile d’olive, sel, poivre
  • Tahini / miel / ail / gingembre / sel / poivre
  • Sauce satay
  • Vinaigrette de framboises : mixer 100 g de framboises avec 2 c à s de vinaigre balsamique et 1 c à c de moutarde.
  • Pesto (notamment avec du riz)
  • Juste vinaigre balsamique sel poivre (ce que j’utilise la plupart du temps)

Salade haricots verts chèvre noix de pécan et vinaigrette de framboises

Ajouter des fruits

Pommes, fruits rouges, agrumes… Personnellement je conseillerai surtout la pêche (avec la tomate ou du jambon), la mangue (avec la tomate ou l’avocat), la pomme (avec du comté), les fraises (avec de l’avocat, du balsamique…) ou les framboises (avec des haricots verts ou de la salade)

Salades tomates mozza twistée avec de la mangue et avec de la pêche

                                      

Salade concombre mangue

Celles là n’ont jamais déçu les foules, et sont très faciles !

Ne pas hésiter à mettre des éléments tièdes ou chauds

Les brocolis roussis et les haricots ou potimarron tièdes fonctionnent très bien !

Salade brocolis roussis avocat tahini

Salade de mogettes et potimarron tiède

Ne pas hésiter à utiliser du congelé ou des conserves

Je pense notamment aux petits pois (congelés) et aux piquillos en conserves, pour te simplifier la vie.

Et enfin en cadeau, la technique pour les oeufs durs parfaits.

Bon ap’ !

PS : En bonus, j’ai demandé à mon coloc ce que lui inspirait salade, il a répondu « César »…

Poivrons farcis au riz, tomates et pesto

Ce plat est un délice. Parfait pour l’été qui arrive : des poivrons farcis au riz, aux tomates rôties, au tofu fumé et aux tomates séchées avec du pesto et des pignons de pin grillés. Je le réserve pour mon traditionnel séjour en Bretagne et ses repas gargantuesques : un plat facile, qui convient à tout le monde et délicieux. Summer will not be cancelled : au minimum, j’irais en Bretagne comme chaque année, et avec un peu de chance à New York, où l’été est extrêmement chaud mais incroyablement génial.

Mes colocs n’arrêtent pas de se plaindre que je ne parle pas assez d’eux : j’ai eu beau leur attribuer des pseudos confidentiels pour le blog lorsque nous avons emmenagé ensemble (noms que j’ai déjà oubliés), je ne mentionne que le chat et eux tombent dans l’oubli. Peut-être est-ce que je ne les évoque pas assez parce qu’ils se nourissent beaucoup de pâtes carbo et de tartiflette et que ces deux recettes sont déjà sur le blog, ou alors qu’ils n’atteignent pas le degré de mignonitude du chat mais en tous cas, j’ai promis de parler davantage d’eux. Je ne publierai donc ma recette ultime de macarons (que je suis encore en train de mettre au point) qu’une fois qu’ils l’auront validée, vu qu’ils ont dû avaler tous les ratés… Bientôt, donc.

Continue reading “Poivrons farcis au riz, tomates et pesto” »

Petits pois upgradés par Ottolenghi

Cette photo fait très peu sexy, mais si tu veux améliorer un peu le quotidien des petits pois décongelés et ce rapidement, ce plat est parfait : comme toujours, Ottolenghi réussit sa magie, et ça m’arrange bien parce qu’avec le retour au bureau, la vie normale revient peu à peu et, tout comme on s’était habitués au rythme de la quarantaine, il faut maintenant se réhabituer au rythme normal, et franchement perso, je suis déjà épuisée. Mais on ne va pas se mentir, ça fait énormément de revoir les copains, de retrouver ma famille, de prendre une bière en simili terrasse (dans la rue quoi) et de ne pas faire d’attestation pour un oui ou pour un non… Le seul mécontent du déconfinement restera donc le chat, qui s’était habitué à nous avoir non stop.

Continue reading “Petits pois upgradés par Ottolenghi” »

Poulet chipotle, frites de patate douce, feta, mangue, avocat et sauce coriandre/jalapenos

Les photos que j’ai prises aux États-Unis ne sont certainement pas les meilleures : très peu de vaisselle – et provenant majoritairement d’un emmaüs local -, une pièce principale aveugle, aucun accessoire, une minuscule table… mais pourtant, si tu aimes les plats épicés – et c’est le cas de L. – ne passe pas à côté de celui-ci : un mélange de poulet épicé, de frites de patate douce, de mangue et d’avocat frais, avec une sauce au jalapenos délicieuse.

En cuisinant, j’ai pu remarquer (avec ce plat et les burritos que nous avons fait par la suite avec les même piment chipotle) que non seulement mon palais, mais aussi ma peau, ne supportaient pas la nourriture épicée. Les deux fois, après avoir coupé les piments, mes mains m’ont brulé pendant toute la soirée (vraiment j’exagère pas), j’ai passé mes deux soirées avec un bol d’eau froide pour tremper mes mains, que je changeais régulèrement, afin que l’inflamation se calme. Si tu es médecin et que tu as une explication à ce phénomène bizarre, n’hésite pas à m’en faire profiter. Sinon, tu peux toujours cuisiner ce plat en espérant ne pas être une faiblarde comme moi.

Continue reading “Poulet chipotle, frites de patate douce, feta, mangue, avocat et sauce coriandre/jalapenos” »

Tarte « roses » de courgette, chèvre et basilic

J’ai voulu tester la tendance 10 ans après tout le monde, comme d’habitude. Résultat : j’ai préféré la version salée à la sucrée, réalisée il y a quelques années. L’association chèvre/courgette est toujours gagnante, et la forme fait son petit effet, en plus franchement c’est pas compliqué à faire.

Le déconfinement s’annonce, mais franchement j’ai l’impression que peu va changer par rapport aux habitudes que nous avons prises : métros restreints, impossibilité de quitter la région pour retrouver nos familles, travail à la maison et surtout frontières fermées. Pas de rayon d’espoir par ici, donc, surtout une grosse déprime.

Continue reading “Tarte « roses » de courgette, chèvre et basilic” »

Pickles confiné : Tsukemono de concombre

Que faire quand on a du temps (par exemple, en confinement) ? Des pickles/condiments. Plus simple que le kimchi, voilà des pickles japonais à base de concombre.

Ici on a passé une nouvelle étape du confinement : celle où on repeint (je repeins*) la salle de bain, marie-kondoise la cuisine, redécore les fenêtres avec des plantes… j’ai même craqué et ait commandé des trucs sur amazon avec l’argent économisé à force de ne plus aller dans les bars, pour avancer dans tous ces projets de déco. Toi, t’as fait quoi de dingue comme projet de confinement ?

Continue reading “Pickles confiné : Tsukemono de concombre” »

Soupe de wontons super facile

La soupe de wontons la plus facile mais la plus stylée du monde : des raviolis surgelés, du bouillon en brique, et tu as l’air stylée pour ton dîner de confinement dans les m2 carrés que tu partages comme tu peux H24 avec ton crush/coloc/partenaire/membre de la famille/chat (comment ça le confinement me rend irascible ?) Pour le bouillon, tu peux utiliser une autre sorte selon que tu as chez toi, et tu peux remplacer les raviolis par des nouilles de riz, des udons… Éclate toi.

Rester enfermée était vraiment très compliqué pour moi au début, j’avais du mal à gérer cette frustration par rapport à tous ces plans et ces idées annulées, et face à ce temps vide inutilisable, en tous cas pas comme je le voudrais. Mais maintenant, on trouve une routine (comme quoi), notre nouveau « bar » préféré est la laverie (on amène toujours quelques bières avec notre linge : en attendant que la machine finisse de tourner, on a presque l’impression d’une sortie), on fait le tour de netflix, j’écris des recettes, j’essaie de comprendre comment fonctionnent les SEO, j’utilise L. et ses colocs comme modèles vivants pour dessiner… Comme quoi, on finit toujours par trouver de la normalité dans l’anormalité.

Continue reading “Soupe de wontons super facile” »

Que faire avec… des oeufs et pas grand chose d’autre dans le frigo ? (salé)

Je profite du confinement pour publier un nouveau « que faire avec », parfait pour l’occasion car il est consacré un peu aux fonds de placard et au manque d’inspiration… autour des oeufs.

Les oeufs, c’est un peu le truc qu’il te reste quand il ne reste presque plus rien. Le repas de la loose du dimanche soir. De fin de mois. De fin de budget. Et donc de confinement (tant qu’il te reste du PQ).

Ca se garde assez longtemps (fun fact : tu n’as pas besoin de les garder au frigo) et tu peux même congeler les blancs pendant quelques mois. Et aussi, quand t’es végé, c’est des protéines faciles à cuisiner !

Voilà donc des idées pour les accomoder…

Continue reading “Que faire avec… des oeufs et pas grand chose d’autre dans le frigo ? (salé)” »

Courge butternut forestière

Dans mes tiroirs, j’ai pas mal de recettes d’automne/hiver qui n’ont toujours pas été publiées. Avant que le printemps ne s’installe, je te partage donc cette courge rôtie super facile avec des champignons et des herbes de Provence.

J’ai récemment eu un gros débat avec des amis au sujet des champignons lors d’un dîner qu’on préparait tous ensemble. Je fais en général le choix de la simplicité (comprendre : flemme), et je les lave rapidement avant des les couper. Une de mes amies, outrée, a expliqué qu’il ne fallait surtout pas les laver, juste les éplucher avant de les couper : cela évite qu’ils deviennent plus humides et débarasse le légume des pesticides extérieurs. Intervient mon ami A., qui déclare dédaigneusement que les pesticides sont le cadet de nos soucis, les champignons étant l’un des légumes qui absorde le plus la radioactivité, et que la partie extérieure du champignon est foutue sur plusieurs centimètres de profondeur, donc enlever la peau est inutile, mieux vaut ne pas les manger.

On a pas vérifié les infos (et de toute façon, le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière donc tout va bien), et on a quand même mangé les champignons. Maintenant, je te laisse faire ton choix.

Continue reading “Courge butternut forestière” »

Endives au gratin au saumon

Une version un peu twistée des endives au jambon, un peu plus healthy avec ma béchamel parfaite à base de haricots blancs. Pour l’année 2020, j’en avais déjà parlé, je veux acheter viande et poisson uniquement s’ils sont de bonne qualité, bios et péchés/élevés de manière responsable OU dans le coin anti-gaspillage du supermar)ché (à consommer le jour même et donc moins cher, c’est un bonus). Dans les deux cas, je me dis que je fais une bonne action (même si je suppose que tout le monde ne serait pas d’accord avec moi). Autant, mon lieu était issu du coin anti-gaspillage moins cher, autant ce saumon m’a un peu coûté les yeux de la tête, d’où le fait que j’en ai fait que deux et que la proportion saumon/endive n’était pas optimale. Cependant, ce plat était délicieux, super facile à faire (surtout avec ma béchamel izi) !

Continue reading “Endives au gratin au saumon” »