curry

Curry de tofu à la mangue

DSCF8502

J’ai fini de rédiger mon mémoire, ou presque (relectures en cours). Fini les journées à la bibli à scruter les pages en pétant des câbles pour tout et n’importe quoi ! Fini les déjeuners vite fait dans des tupperwares avant de retourner bosser en traînant les pieds devant le soleil ! Du coup, je me suis fait plaisir avec un curry sucré-salé, à manger tranquille chez moi devant GoT (maintenant faut que je rattrape mon retard) (L’année dernière, pour GoT, je faisais des petites tartes/brownie aux framboises…).

Alors l’une des questions numéro 1 que l’on te pose lorsque tu cuisines un peu végétarien est : comment tu fais le tofu ? (Je devrais écrire un article dessus). Tu le fais mariner, compoter avec des sauces plus fortes en goût, et de manière générale, mieux vaut l’acheter fumé. Là, j’ai trouvé du tofu curry mangue au magasin bio, donc je suis partie là dessus, et c’était délicieux ! Beaucoup plus convainquant que le curry à la rhubarbe de l’été dernier, n’en déplaise à ma chère colocataire…

Continue reading “Curry de tofu à la mangue” »

Les accompagnements pour changer de la viande

Je mange assez peu de viande, ne serait-ce parce que c’est cher, et je trouve ça sympa de faire des accompagnements végétariens ou vegan avec des protéines, ou alors du poisson, que je ne sais jamais trop comment cuisiner mais que j’adore, contrairement à beaucoup de gens…

(Cet article fait un peu le jeu de toutes les photos trés moches que j’ai pu prendre de mes plats, et montre bien que la qualité de mon appareil laisse à désirer mais bon) (Maintenant que j’y pense, il aurait aussi pu s’appeler « manières ludiques de manger » parce que c’est que des boulettes et des galettes. J’ai jamais vraiment compris pourquoi c’était plus ludique mais en général ils disent ça sur TopChef)

Galettes de haricots rouges

A Sciences Po, on a des repas à thémes, ou tu t’inscris, tu raméne les sous et tu cuisines et dégustes : lors d’un repas vegan, j’ai eu l’occasion de tester ces galettes, et franchement j’ai été comblée ! En plus c’est uber simple. Le top c’est de les manger avec de la sauce soja, ou alors avec un peu de moutarde comme des röstis.

  • 400 g de haricots rouges cuits (soit la contenance d’une boite de supermarché en général)
  • 3 c à s de farine
  • 1 oignon
  • 1 poignée de pignons de pin
  • sel, poivre

Eplucher et émincer l’oignon. Dans une poele sans matière grasse, faire revenir les pignons 5 min pour qu’ils grillent un peu. Réserver.

Dans un saladier, mixer les haricots rouges égouttés et l’oignon émincé. Ajouter la farine et mélanger pour attindre une consistance permettant de faire des galettes, même si assez elles seront assez molles. Rajouter de la farine si nécessaire. Ajouter les pignons et assaisonner au goût.

Faire chauffer une poêle avec un peu de matière grasse, mettre une grosse cuillière de pâte et laisser cuire à feu doux 5 min avant de retourner.

Boulettes maquereaux aux amandes et au curry (d’après une recette de Beau à la louche)

Cette recette là est née de l’idée de faire manger du poisson à Marron, qui n’aime pas ça et je crois que le pari était réussi, car j’ai reçu le lendemain un snapchat de son tupperware de boulettes sobrement intitulé « c’est du sale » (ce qui, si vous ne parlez pas bordelais, signifie super bon). Les boulettes c’est top pour manger du poisson, ça se mange tout seul et ça fait oublier l’aspect peu apétissant du poisson en boite. Et en plus, ça peut se bidouiller avec les fonds du placard.

  • 2 boites de maquereaux nature
  • 3 portions de kiri
  • 5 c à s de poudre d’amandes
  • 3 c à s de chapelure fine
  • 1 poignée d’amandes éffilées
  • 1 poignée de raisins secs
  • 2 c à c de curry, sel, poivre

Vider l’huile des maquereaux, les écraser à la fourchette au fond d’un saladier. Ajouter le kiri, la poudre d’amandes, la chapelure et les épices. Mélanger.

Ajouter les amandes éffilées et les raisins secs et mélanger de nouveau. Former des boulettes avec la main et les mettre au frais jusqu’au moment de servir.

Boulettes de sardines à la ciboulette (toujours d’après une recette de Beau à la louche)

Et toujours pour Marron, qui a aimé ! (Je racontais d’ailleurs à ma mère que j’avais réussi à faire manger du poisson à mes colocs quand petit frère n°3, 7 ans, s’est exclamé « Marron ? Mais elle aimait pas ça non ? », poruvant que même s’il ne disait rien, il écoutait et retenait toutes les conversations autour de lui (D’ailleurs il a lu mon blog il y a pas longtemps (coucou) et a trouvé ça super drôle que je l’appelle comme ça)

  • 2 boites de sardines nature
  • 3 portions de kiri (je n’en avait pas sous la main donc je l’ai remplacé par du yaourt à la grecque : ça passe)
  • 3 c à s de chapelure fine
  • 2 c à c de miel
  • De la ciboulette hachée
  • sel, poivre

Vider l’huile des sardines, les écraser à la fourchette au fond
d’un saladier. Ajouter le kiri, le miel, la chapelure et les
épices. Mélanger.

Former des boulettes avec la main, les rouler dans la ciboulette et les
mettre au frais jusqu’au moment de servir.

Grönsaksbollar : Les boulettes de lentilles comme chez Ikea (Trouvé par ici)

Je vais être honnête avec toi, j’ai failli créer le tag « Ikea » mais je me suis dit que ce n’était pas trés pertinent politiquement (ou j’ai eu honte). Parce que oui, c’est les boulettes végés de chez Ikea ! Elles sont vachement bonnes, hyper moelleuses, et tu peux un peu les assaisoner à ta manière. C’est bon avec une sauce tomate, u pesto (on en a toujours quelques doses congelées maison ici) ou de la moutarde, enfin avec une petite sauce quoi. Dans des pâtes ou de la salade c’est top aussi, et c’est plein de bonnes protéines !

  • 200 g de lentilles vertes
  • 1/2 oignon
  • 1 échalote
  • 1 petite carotte
  • 3 c à s de farine
  • 1 oeuf ou 2 c à s de graines de lin moulues (version vegan)
  • sel, poivre, épices de ton choix (j’ai mis un peu de ras-al-hanout, mon chouchou du moment)
  • Huile de friture

Faire tremper les lentilles minimum 2h (la nuit précédente, c’est le top). Egoutter, et faire cuire dans un grand volume d’eau salée ; plus les lentilles ont trempé, moins elles mettront de temps à cuire (10 minutes pour moi). Egoutter, réserver.

Pendant ce temps, éplucher et émincer l’oignon et l’échalote. Faire revenir dans une poêle avec un peu de matière grasse jusqu’à ce qu’ils soient transparents. Ajouter aux lentilles. Eplucher et raper la carotte, ajouter avec la farine, l’oeur ou les graines de lin, sel, poivre et épices selon tes goûts pour relever un peu.

Mixer le tout grossièrement, la purée ne doit pas être complétement lisse. Si tu utilises des graines de lin, laisser reposer une dizaine de minutes. Si la pâte est trop liquide, ajouter de la farine.

Faire chauffer une poêle avec de l’huile de friture, former des boulettes (la pâte colle, au pire tu peux les rouler dans la farine (comme c’est drôle) mais perso j’ai pas trouvé ça nécessaire) et les faire cuire sur toutes les faces. Les placer au fur et à mesure sur du papier absorbant pour éponger l’excés d’huile.

Bon ap’ !

Enregistrer

Galettes de riz et courgettes

Les galettes de ce qui traîne dans le frigo, c’est parfait pour finir les restes. J’avais déjà essayé plusieurs versions mais celle de Poire et Cactus m’a convaincue. C’est un peu long de toutes les cuire mais ca peut se manger froid, avec un peu de moutarde, de sauce soja ou de pesto (les trois furent testés et approuvés), et c’est bien meilleur qu’un reste de riz réchauffé avec un peu de courgette à l’eau !

Bref, sublimation des restes volume 1 :

  • 300g de riz déjà cuit
  • 2 courgettes
  • 3 oeufs
  • 3 c à s de fromage blanc
  • 20 g de fromage de chèvre
  • 150 g de farine
  • Basilic
  • Sel, poivre, curry
  • Huile de tournesol

Laver et éplucher les courgettes, les râper et les presser pour retirer l’excédent d’eau. Mélanger dans un saladier les courgettes rapées, le riz. Incorporer les oeufs. Ajouter le fromage blanc, le chèvre, puis la farine. Ciseler le basilic et ajouter. Saler, poivrer et ajouter le curry : il faut pas hésiter à épicer un peu sinon le tout va être fade.

Faire chauffer l’huile de friture dans une poêle et faire cuire les galettes une à une, de chaque coté. Elles doivent faire 5-6 centimétres de diamétre pour pouvoir être retournées facilement. Déposer les galettes sur du papier absorbant pour essayer d’éponger un peu le gras.

Bon ap’ ! Et bientôt, je te donnerai une recette pour utiliser les restes de fromage blanc <3

Poulet au lait coco et au caramel, plus ou moins thaï, ou un essai plutôt bizarre mais réussi

Alors au départ, j’avais lu un article sur un blog sur un poulet thaï qui avait l’air top, et aprés j’ai improvisé avec les ingrédients que j’avais et au final j’ai fait n’importe quoi. Bon.

J’ai donc fait un poulet avec une base de lait coco et un mélange de deux sauces, une qui ressemblait un peu à du dhal, et une autre en caramel qui ressemblait un peu à de la sauce satay. J’ai mangé le tout ave du pain (un bagel plus précisement si tu veux tout savoir), c’était plus sympa qu’avec du riz au vu des deux sauces (y’en a là dedans).

  • 2 blancs de poulet
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 40 cl de lait coco
  • 3 c à s de sauce soja
  • 1 c à s de sauce nuoc-mam
  • 1 c à c de gingembre en poudre
  • 1 c à c de vergeoise (ou sucre de canne)
  • 2 c à c de purée de sésame 
  • 1 c à s de coriandre hachée
  • 50 g de yaourt nature (type yaourt à la grecque)
  • 1 c à c de pâte de curry verte

Couper le poulet en cubes. Le mettre dans un bol avec le lait coco, la pâte de curry et le yaourt. Bien mélanger et laisser reposer 1h au frigo (ok je l’ai mis que 20 min, mais 1h c’est mieux, même si ça va pas ruiner la recette).

Post-attente, éplucher et émincer l’oignon, éplucher et écraser l’ail. Mettre le tout dans une poele avec un peu d’huile d’olive (ou de sésame si tu as, c’est mieux). Laisser revenir à feu doux jusqu’à ce que l’oignon soit transparent, puis ajouter le poulet avec la marinade. Rajouter éventuellement un peu de curry, de curcuma et de paprika. Saler, poivrer, ajouter la coriandre. Laisser revenir une dizaine de minutes pour qu elle poulet soit cuit et que la sauce ait un peu épaissi.

Préparer le caramel : mettre la sauce soja, la sauce nuoc-mam, la vergeoise et le gingembre et la purée de sésame dans une petite casserole. Faire revenir à feu doux en mélangeant jusqu’à ce que se forme un caramel. Rajouter un peu d’eau si le résultat n’est pas assez liquide.

Servir le poulet avec ses deux sauces et du pain ou du riz pour accompagner.

Bon ap’ !

Tajine de légumes d’hiver et de fruits secs : Potiron, carottes, navet

Pour les vacances de Noël, mes colocs sont rentrées chez leurs parents, mais moi j’habite à quelques rues de chez eux donc je suis restée tranquille à l’appart. Du coup j’en profite pour manger des trucs que les filles n’aiment pas forcément : de la coriandre, de la cannelle, des navets…

C’est un tajine vraiment sympa (perso j’ai eu la main lourde sur les épices mais t’as qu’à faire attention), on peut rajouter des pois-chiches cuits, du boulgour… Je l’ai trouvé sur cuisine métissée, qui le fait avec du rutabaga, mais je suis un peu une fifolle donc j’ai mis des navets.

  • 1/4 de potiron
  • 3 navets ou rutabaga
  • 2-3 carottes
  • 10 pruneaux d’agen
  • 10 abricots secs
  • 1 oignon
  • 2 grousses d’ail
  • Un bouquet de coriandre
  • 1-2 c à s de graines de sésame.
  • Sel, poivre, ras-al-hanout, curry, curcuma, gingembre, cannelle, paprika

Laver, éplucher les légumes et les couper en morceaux. Eplucher et émincer l’oignon, le mettre dans une poele avec un peu d’huile d’olive. Faire revenir 5min à feu doux. Ajouter l’ail épluché et écrasé, les carottes et les navets en morceaux, avec assez d’eau pour recouvrir les légumes.

Dix minutes plus tard, ajouter les cubes de potiron. Balancer les épices, au goût. Faire cuire à feu moyen 20-30 minutes en remuant réguliérement. Les légumes doivent être tendres, enlever l’éventuel excès d’eau.

Découper les fruits secs en morceaux, hacher la coriandre. Faire revenir quelques minutes les graines de sésame dans une poele à sec. Ajouter le tout, laisser revenir encore 5 min.

Et voilà, un peu long mais franchement bon et même plutôt sain ! Bon ap’

Quartiers de potimarron au four aux épices et soupe au potimarron, lait coco et curry

Au bout d’un moment, on ne sait plus trop quoi faire des courges, même si on continue à les acheter. Je me balade donc un peu partout sur le internet mondial et je cherche… Du coup j’ai fait de la courge au four et de la soupe !

Update : Deux versions de ces quartiers de courge au four (que je fais très très régulièrement depuis deux ans…) : avec piment d’Espelette, parmesan et cassonade, ou chapelure et parmesan. Choose your weapon.

Continue reading “Quartiers de potimarron au four aux épices et soupe au potimarron, lait coco et curry” »

C’est mon anniversaire ! Biscuits apéros curry cranberries et THE gateau au chocolat

Coucou les enfants ! Il y a peu, c’était monanniversairepasceluidetamère et du coup on a fait une (toute petite. Ou presque) soirée… Et qui dit soirée dit testeurs ! On a pu d’ailleurs déguster de nouveau le parfait flan patissier de Floet le brownie de Clem, J’ATTENDS LA RECETTE. Et de mon coté, j’ai fait ma recette de gateau au chocolat favorite, tu sais celle qu’on ressort pour tout, et que je fais d’ailleurs à toutes mes soirées d’anniv, et j’ai tenté les biscuits apéros.

Continue reading “C’est mon anniversaire ! Biscuits apéros curry cranberries et THE gateau au chocolat” »

Coronation Chicken

Vous allez voir, cette recette ressemble beaucoup à celle du Poulet Victoria ; les deux ont été créees pour le couronnement de reines d’Angleterre (différentes, donc, si t’as suivi), icic, le couronnement de la reine Elizabeth en 1953 ! Cela fait un poulet sucré-salé, super bon. Comme pour le Poulet Victoria, j’enlève la mayonnaise, qui est vraiment en trop à mon goût…
  • 2 blancs de poulet
  • 60 g de raisins blonds
  • 1 L de bouillon de volaille
  • 1 c à s de miel
  • 3 c à s de chutney de mangue
  • 2 c à s de crème fraiche épaisse
  • 40 g d’amandes effilées
  • Curry, curcuma, paprika, gingembre

Remplir un petit bol d’eau chaude et y faire tremper les raisins pour les ré-hydrater.

Porter le bouillon à ébullition et y faire pocher le poulet coupé en morceaux pendant 10-15 min. Laisser ensuite refroidir le poulet hors du bouillon.

Dans un saladier, mélanger le poulet, la crème, les raisins secs réhydratés, les épices selon vos goûts (avec une dominante de curry sur les autres), le chutney et le miel. Faire dorer les amandes à sec dans une poele et les ajouter.

Voilà ! On peut le manger chaud ou froid, et les anglais le mettent parfois dans leurs sandwichs… A plus tard les enfants !

Le Dahl au lentilles de mon papa

Dis maman, comment on prend une belle photo d’un plat qui ressemble à du vomi ? Ah bah ça ma fille, c’est impossible, fais toi à l’idée. Triste France.

Bon en vrai, quand je suis un peu déprimée (la période des examens ? Ah mais non pas du tout.), je réclame tous mes plats préférés, autant profiter d’une occasion de se plaindre. Mon père sait pas cuisiner grand chose mais ce qu’il fait, il le fait bien, et notamment il sait cuire le riz basmati à la perfection. Et avec le riz… Il faut du dahl. Il m’a fallu plusieurs essais avant d’arriver à le faire comme lui, et qu’est ce que c’est bon ! C’est mon plat fétiche, des soirs de déprime, des soirs où j’ai pas trop envie de cuisiner (ça arrive même aux meilleurs) et pour quand il y a des invités, parce que c’est vegan, sans gluten et tout le monde aime ça !

Continue reading “Le Dahl au lentilles de mon papa” »

Poulet Victoria

Me demande pas d’où vient le nom de ce poulet, je ne sais pas, mais c’est un genre petit curry trop bon, sucré-salé comme je l’aime. Et puis l’envoi express de pâte de curry de France a sauvé mon alimentation. En vrai là j’en avais un peu trop mis mais c’était bon. Aprés moi je l’ai fait avec un riz sauvage parce que je finis les placards, mais du riz basmati colle mieux, autant être honnête avec soi même.

En vrai j’en ai marre de cuisiner que du salé en ce moment mais mes colocs sont pas trop là donc je vais pas me faire un gateau au chocolat pour moi toute seule… Heureusement, j’ai un énorme double anniversaire la semaine prochaine, du coup ILS VONT EN BOUFFER DU GATEAU AU CHOCOLAT.

La recette originale a de la mayonnaise mais perso j’aime pas du tout ça donc j’ai juste mis un peu crème… Pour deux personnes, donc

  • 2 blancs de poulet
  • 1 Oignon et 1 gousse d’ail
  • 1 c à c de pâte de curry rouge 
  • Crème fraiche épaisse
  • 1 c à s de confiture d’abricots
  • 1 petite pomme épluchée et rapée
  • Une poignée d’amandes effilées
  • 1 c à s de raisins secs

Faire cuire le poulet : couper les blancs en morceaux et faire un bouillon dans une casserole avec de l’eau, la gousse d’ail épluchée et écrasée, du thym, du laurier et du romarin. Quand le bouillon bout, ajouter le poulet. Baisser le feu et laisser 5-10 min jusqu’à ce que le poulet soit cuit. Comme ça, le poulet va être fondant.

Dans une poele, faire fondre les oignons émincés avec la pâte de curry pendant environ 10 min. Ajouter la pomme, le poulet, la confiture d’abricots et une cuillère à soupe de crème fraiche. Laisser mijoter un peu.

Servir avec les raisons secs et les amandes grillées à sec.

Sur ce, bisous.