Pour épater

Gnocchis en bouillon de parmesan aux abricots secs

J’adore cette recette pour les gnocchis, elle met un peu de temps mais rien que pour pouvoir manger les abricots secs en cuisinant, ça vaut le coup. Et c’est plutôt classe comme plat, si t’invites tes parents à manger mais que t’as pas de sous pour acheter de la viande…

Pour deux personnes :

  • Un bouillon-cube de volaille
  • 400 ml de lait
  • 150 g de parmesan
  • Le zeste d’un citron
  • 60 g d’abricots secs
  • Une boite de gnocchis pour deux
  • Quelques feuilles de basilic

Dans une casserole, faire frémir le lait avec le bouillon-cube jusqu’à ce que celui-ci soit bien dilué. Ajouter les 3/4 du parmesan et le zeste de citron. Bien mélanger.

Faire cuire quelques minutes les gnocchis dans de l’eau bouillante. Les mettre dans une poêle avec la moitié du bouillon : les gnocchis vont absorber le bouillon et finir de cuire. Une fois le bouillon absorbé, les faire revenir un peu pour qu’ils grillent légérement.

Servir avec le bouillon restant, les abricots coupés en dés, des lanières de basilic et le parmesan restant

Les cucurbitades, ou comment manger des courges pendant une semaine

 

Dimanche dernier, je suis allée aux cucurbitades. Tu savais que ça existait ? Moi non plus. C’est la fête qui célébre la sorcellerie et les cucurbitacés (les courges quoi). Donc j’ai découvert des tas de courges que je savais que ça pouvait exister, j’en ai volé quelques petites pour décorer l’appart (oups) et j’en ai même acheté quelques unes… Du coup on a mangé des courges toute la semaine, sous des formes plus ou moins réussies… Et finalement, il y en a une seule qui nous a vraiment plu (maintenant je parle au pluriel, mes colocs de cette année aimant autant manger que moi, elles sont forcées de gouter)

Continue reading “Les cucurbitades, ou comment manger des courges pendant une semaine” »

« Poires météores » ou la tarte chocolatée aux poires pochées à la framboises faite à six mains

Petit frère n°2 et Petit frère n°3 se sont jetés sur moi quand je leur ai annoncé mon idée révolutionnaire de « faire une recette hyper classe et compliqué pour changer du gras ». Du coup, c’était une recette à 6 mains, que Petit frère n°3 (6 ans) expliquait dans tous ses détails à tous les gens qui passaient à la maison. Et vu que « tarte amandine chocolatée aux poires pochées dans du sirop de framboise comme ça elles sont roses » c’était un peu compliqué, c’est devenu des « poires météores » (parce qu’on a l’impression que la poire s’est écrasée dans la tarte, comme diraient certains).

Un truc bien compliqué mais délicieux, la pâte au cacao elle même fait des super bons biscuits, surtout cuite avec les reste de crème amandine au chocolat… J’ai trouvé cette recette top pour épater ici !

Continue reading “« Poires météores » ou la tarte chocolatée aux poires pochées à la framboises faite à six mains” »

Tablette de chocolat au sésame caramélisé

Je n’aurais jamais pensé me mettre à « faire » du chocolat moi même, et pourtant, Clothilde m’y a poussé… Et j’ai été convaincue ! En utilisant du chocolat de bonne qualité, ça permet de rajouter des trucs auxquels on ne penserait pas dedans… Et ça fait un super goûter.

Continue reading “Tablette de chocolat au sésame caramélisé” »

Gratin de macaronis au foie gras

Salut toi.
Oui je suis une fifolle en ce moment, je cuisine et je publie plein de trucs (profites-en, je vais faire une pause examens/j’ai plus de sous parce que j’ai tout dépensé en pizzas pour regarder Games of Thrones).
Breeeeef, ce gratin, j’ai trouvé la recette ici, sur un blog que j’adore, j’aime les pates, le gratin c’est gras : tout pour me plaire.
J’ai fait deux versions, une avec plus de fois gras parce que je trouvais que des gros paquets, mais c’est meilleur avec ces proportions là, t’en as a peu prés pour deux personnes.
  • 250 ml de lait
  • 250 g de macaronis : c’est plus esthétique d’en avoir des longs, mais ici c’est une denrée impossible à dénicher, donc j’ai pris des courts.
  •  25 g de beurre
  • 15 g de farine
  • 100 g de foie gras (mi-cuit)
  •  Parmesan

Préchauffer le four à 210°c. Faire cuire les macaronis dans de l’eau salée, comme tu fais tous les jours quoi, égoutter et réserver. Faire bouillir le lait, réserver.

Préparer la béchamel : faire fondre le beurre au fond d’une casserole, et ajouter d’un coup la farine. Remuer avec une cuillére en bois jusqu’à l’obtention d’une boule, et ajouter peu à peu le lait jouer en mélangeant au fouet, pour obtenir une béchamel. Ajouter le foie gras en morceaux et mélanger jusqu’à ce qu’il fonde et s’incorpore à la sauce.

Dans un moule à cake beurré, mettre une couche de macaronis, une couche de béchamel et ainsi de suite jusqu’à épuisement des stocks. Finir par une couche de béchamel et sepoudrer de parmesan rapé.

Faire cuire 20min, avec un petit coup de grill à la fin pour que ça gratine bien.

Alors sur le coup ça a pas de forme mais une fois froid, tu peux faire des jolis tranches comme tu vois sur la photo…

Bon appetit !

Katsudon, avec ou sans les ingrédients japonais

Ok, mes photos sont pas trés appétissantes et en plus j’avais pas de bol ni de baguettes. Je demanderai à mes parents de m’en envoyer avec le prochain colis (ou pas).

Le katsudon, c’est le plat que j’adore aller manger quand je suis à Paris, rue Saint-Anne de préférence, et j’avais toujours eu envie d’en faire. Mais dans ma ville Espagnole, trouver du riz basmati est déjà un miracle, donc on passera sur Dashi…

Mais je me suis acharnée, et j’ai fait une version comme je pouvais, et c’était plutôt ressemblant… Du coup je vous met les ingrédients de base, en sachant que ça peut s’arranger si vous habitez dans un coin un peu paumé…

Continue reading “Katsudon, avec ou sans les ingrédients japonais” »