Pour épater

Un presque pacs et un naked cake mascarpone, framboises et citron vert

DSCF8467

Pourquoi un presque pacs ? Parce que l’administration française est fort compliquée, ma foi. Perso, j’ai pas tout compris, mais en tous cas, on avait déjà prévu la fête, et moi j’avais déjà fait les courses pour le « gâteau de mariage » (comme le précisait la commande); donc on a fait une fête de non-pacs.

Pour un événement comme celui là, il fallait un truc un peu classe, or je n’avais pas le temps de faire un entremet, j’ai donc fait un layer cake simplifié, c’est à dire un naked cake ! Je me suis inspirée d’ici mais en modifiant pas mal la base. J’ai toujours trouvé ces trucs là trop lourds et trop sucrés, donc j’ai mélangé plusieurs recettes à ma sauce pour obtenir quelque chose de haut, joli, mais aussi bon, frais et pas trop lourd.

Est-ce que c’était long ? Eh bah franchement non. Je n’ai qu’un moule à gâteau, mais en faisant les génoises une à une, ça ne m’a pris qu’1h30, vaisselle comprise ! Comme les couches sont fines, elles cuisent très rapidement et refroidissent vite.

Par contre en faisant la crème au mascarpone le batteur s’est cassé dans mes mains… Tristesse ultime, il va falloir que j’investisse dans un nouveau robot.

Continue reading “Un presque pacs et un naked cake mascarpone, framboises et citron vert” »

« Tu as vu, ils ont à peine touché à la bûche… »

Du théatre et des hommes.

DSCF8192  DSCF8391

Tu remarqueras c’est pas Noël. Mais j’ai fait une bûche. Au départ j’aime pas les bûches, surtout glacées, c’est lourd, pas original, la crème au beurre c’est fat, fin bref.

Mais j’ai participé à une piéce. Comme par hasard, ça s’appelait Cuisine & Dépendances.

Il y avait besoin d’une bûche, que personne ne mange d’ailleurs. Du coup, plutôt que de l’acheter, j’en ai fait, deux différentes pour les deux représentations, et c’est nous les acteurs qui l’avons dévoré. Du coup, je me suis lachée :  j’ai fait un roulé avec une génoise classique, fourré au lemon-curd (sans beurre !) avec un glaçage chocolat fleur de sel, c’était trop trop top. Deuxième round : une génoise, des poires, du pralin et de la crème de marrons : un peu sucrée mais fondante, et vraiment douce c’était trop bon ! (trouvée ici)

Continue reading “« Tu as vu, ils ont à peine touché à la bûche… »” »

Banh Bao

DSCF8206

Cette semaine, j’ai connu un grand malheur : en pleine période de révisions / mémoire / Grand O, j’ai cassé ma cafetière. Elle était rose en plus (tu l’as peut être vue passer sur instagram). Heureusement, mon cerveau survolté a repris le dessus, et j’ai inventé un système D assez révolutionnaire, à l’aide du truc du mixeur. Révisions sauvées. Bref, j’étais assez fière de moi, je voulais le dire.

Dans un thème plus relié à la cuisine et à l’article (lol c’est le thème du blog), j’avais envie de manger des Banh Bao depuis longtemps… J’avais craqué dans les supers magasins asiats de Lille, plein de mille trucs différents qui font mourir d’envie (certains peuvent le confirmer), et j’avais acheté de la farine exprés, mais  le vendeur m’avait fait un peu peur en me disant que c’était super compliqué, en général si on ne connaissait pas quelqu’un pour nous l’apprendre on y arrivait pas etc. Mais en fait c’est beaucoup plus facile que ce que je pensais. Et qu’est ce que c’est bon (mes zamis étaient trop degs quand j’ai sorti mon tupperware au RU…). Parce que oui, bonus, faire tes Banh Bao toi même, c’est la classe.

J’ai trouvé des recettes qui utilisaient de la farine normale, avec de la levure boulangère + chimique et de l’huile, mais je ne suis pas convaincue (en plus du coup ça doit reposer moins longtemps) : dans la plupart des grandes villes, en tous cas pour Lille et Paris, c’est facile de trouver de la farine spéciale  (Rue Jules Guesdes concrètement pour Lille). Pour la farce, je l’ai faite à ma manière : pas d’oeuf dur ni de saucisse chinoise, mais un mélange de porc et de boeuf haché, des shiitakés, des oignons, du gingembre, de la sauce soja… La farce est super facilement adaptable, notamment pour les végés ! J’ai même entendu dire qu’on pouvait les faire sucrés (à tester)…

Continue reading “Banh Bao” »

Tartare saumon & poire

DSCF8176

Comme je l’ai confié à un pote : « j’ai l’impression d’être une invité VIP au Gala de Sciences Po oklm ». J’adore le poisson, surtout le saumon, mais mes finances me réduisent souvent à des plats plus simples et sans viande ou poisson… Mais cette semaine, c’est les vacances, je suis seule, je me fais plaiz, et j’ai donc fait un petit tartare de saumon.Je l’ai dévoré, pour moi seule, en plat principal, mais tu peux bien sur faire des petites parts pour plusieurs personnes…

Sinon je refais -comme toujours- des photos par-ci par-là, le moelleux au chocolat sans beurre et sa crème anglaise pour un anniversaire, la salade bettrave poire feta pour la bonne conscience… Un jour je ferais un article des avant/aprés, ce sera édifiant (faut que je pense à garder les vieilles photos moches…).

Continue reading “Tartare saumon & poire” »

Gnocchis de carottes

DSCF7668

Aprés mes gnocchis de potimarron et mes gnudis (qui sont un peu dans le même style quand même), je récidive en faisant des gnocchis de carottes, d’aprés une recette trouvée sur Emi’s cooking ; Ici on est des grandes fanes (tu l’as ?) de carottes, on achète 1kg5 par semaine (vraiment). En ce moment, je ne sais pas si tu as remarqué, je poste un peu moins, je commence à avoir pas mal de cours, en plus du mémoire et du théatre, ça commence à faire beaucoup, alors il faudrait que je fasse des recettes faciles et rapides… Mais non. Les gnocchis, notamment, c’est super, super long. Le temps de faire la pâte de former les gnocchis, de les cuire, de les faire revenir à la poêle, tout le monde est déjà mort de faim… Mais ça permet de faire des trucs un peu plus sains que ceux de pommes de terre, et c’est un peu la classe quoi.

Continue reading “Gnocchis de carottes” »

Tarte aux pommes revisitée

Il y a quelques semaines, en zonant sur internet travaillant j’étais tombée sur une photo de pommes creusées, utilisées comme des petits bols avec des croisillons de pâte sur le dessus… Coup de foudre immédiat. Du coup aujourd’hui, j’ai acheté plein de pommes au marché, je me suis lancée et j’ai improvisé ; j’ai décongelé un peu de ma fameuse pâte sablée, j’ai fait un caramel rapide pour faire revenir les pommes, en évitant qu’elles ne se transforment en compote, et voilà ! Une recette assez facile et plutôt esthétique, colocs, frères et père ont adoré.

Continue reading “Tarte aux pommes revisitée” »

Flammekueche

En ce moment je me concentre surtout sur remettre à jour les photos les plus moches du blog en refaisant mes anciens plats, du style mon brownie vegan aux noix (toujours aussi délicieux, cette fois-ci validé par un panel de 6 juges pas tiré au sort mais presque), le curry poulet-pommes-raisins secs (Marron a adoré), le dahl de mon papa ou mes parfaits fondants au chocolat (Ces deux derniers font partie de mon best-of)… La liste des plats moches à refaire est encore longue, mais j’ai du mal à refaire des choses que j’ai déjà faites du coup ça va mettre un peu de temps…

Mais comme le gras n’attend pas, j’ai quand même voulu tenter de faire une des spécialités du nord, la flammekueche, dont j’ai trouvé une bonne recette par ici. Là je te fais la version classique, mais on peut la végétarianiser, avec champignons, chèvre, whatever, la pâte est vegan en plus ! C’est super simple à faire, la pâte elle même est super rapide et se travaille trés bien.

Continue reading “Flammekueche” »

Entremet v 2.0 : Le fraicheur chocolat de Pierre Hermé

Et oui, je récidive dans l’entremet, pour l’anniversaire de notre squatteur (préféré) du dimanche ! (Joyeux anniv !) Je suis pas trés branchée entremet, mais à la demande de Jaune j’avais tenté un premier entremet, aussi au chocolat (mais plus simple que celui là) qui m’avait finalement bien plu. Enfin j’aimais surtout le challenge de faire un gateau compliqué, « comme chez le patissier ». Parce que autant être honnête, celui là est plus long, il doit se commencer la veille, il est plus galère, mais il a un peu plus la classe que le premier (surtout que là j’ai mis la dose donc il est plus haut et plus beau). ne couche de brownie/biscuit, un crémeux chocolat et un glaçage de fou… Niveau goût, il est bien sûr trés chocolaté, mais je trouve que la dose de brownie (la base) est un peu épaisse par rapport au crémeux, alors que j’ai augmenté les doses de crémeux ! En tout cas, il a vraiment bien plu, même si c’était pas mal de travail…

J’ai trouvé la recette sur C’est ma fournée, qui est une vraie mine de recettes de grand patissiers, comme celle là de Pierre Hermé. Sa présentation est impecable, elle a une thermosonde, bref autant te dire que c’est pas le même délire ici. C’est un peu plus je m’arrange avec ce que j’ai sous la main, mais je suis persuadée qu’il est aussi bon, même s’il n’est pas aussi beau. Le seul truc vraiment indispensable, c’est un moule style à entremet, de environ 22 cm de diamètre, assez haut, s’il est à charnière c’est mieux, et du rhodoïd, remplaçable par des bandes découpées dans tes vieilles pochettes plastiques du collège (Le DIY du dimanche).

Continue reading “Entremet v 2.0 : Le fraicheur chocolat de Pierre Hermé” »

Gözleme (chaussons turcs) aux épinards, feta et menthe

J’ai la chance d’habiter dans un quartier où il y a un super marché, autant pour faire ses courses que pour manger… Alors bien sûr, il y a les poulets rotis, les nems, les rouleaux de printemps, les pastillas, mais surtout il y a plein de nourriture arabe ou turque. C’est comme ça qu’il m’est arrivé d’acheter un gözleme à dévorer en faisant mes courses… Alors en gros, c’est un genre de chausson à la pâte assez fine, fourré de viande hachée, d’épinards ou de fromage. C’est SUPER BON. Du coup quand je l’ai retrouvé sur Clémentine Cuisine, j’ai attendu que mes colocs (pas fans d’épinards) soient absentes pour me faire une orgie de gözleme. Bon par contre c’est un peu long à faire…

Edit : Après plusieurs essais, j’ai retravaillé la pâte et j’ai enfin atteint un résultat parfait, avec une pâte plus souple et plus légère, du coup j’ai modifié la recette en conséquence.

Continue reading “Gözleme (chaussons turcs) aux épinards, feta et menthe” »

Pestos divers et variés

Si certains sont des inconditionnels des pâte carbos, chez moi, la clé du succès, c’était les pâtes au pesto. Mes frères et moi sommes des grands fans, et parfois je peux passer des heures à faire un délicieux petit plat sophistiqué… et finalement craquer sur des pâtes au pesto.

Seulement, ce truc ça coute cher, du coup je me suis mise à le faire maison, et de plus en plus tester des variantes un peu bizarres, style avec des épinards, de la roquette, des trucs moins chers que le basilic…

Et puis le pesto, c’est super comme base de tarte, comme dans mes tartes tatins chévre pesto courgettes,
ou dans les salades, et puis ça se congéle bien, donc tu peux le faire
en grande quantité et le décongeler en dernière minute parce qu’il ne te
reste plus rien dans le frigo et qu’il est 23h…

Voilà donc mes versions préférées, à décliner comme tu veux.

La recette de base du pesto

  • Un bouquet de basilic
  • 1 poignée de pignons de pin
  • 2 c à s de parmesan rapé
  • 1 c à s d’eau
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • Sel, poivre

Bah. Tu mixes tout, et tu rectifie l’assaisonnement si nécessaire. Si la sauce n’est pas assez crémeuse, la clé c’est de rajouter de l’eau et pas de l’huile ! Voilà.

Pesto de fanes de radis

  • Les fanes d’une botte de radis
  • 1 poignée de noix de cajou non salées
  • 2 c à s de parmesan rapé
  • 1 c à s d’eau
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • Sel, poivre

Mettre tout dans le mixer.

You’re welcome.

Pesto d’amandes

  • 1 poignée d’amandes
  • 1 c à s de parmesan rapé
  • 1 c à s d’eau
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • Sel, poivre

Tu mixes le tout ! Cette recette est particulièrement pratique parce qu’elle ne nécessite
rien de frais, tu peux donc vraiment t’en sortir avec les fins de frigo.

Pesto de petits pois à la feta

  • 150 g de petits pois cuits
  • 40 g de feta
  • 20 g de pignons de pin
  • 1 c à c de parmesan rapé
  • 1 c à s d’eau
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • Sel, poivre

Je t’explique même plus, t’as compris le principe. Ce pesto là est particuliéremnt doux, et parfait pour des tartines ou des fonds de tartes.

Et puis pesto d’épinards ou de roquette, de pistaches…

Enregistrer