caramel

L’Assassin

DSCF8634DSCF8641

Le gâteau au chocolat démentiel de Bernard. Une montagne de calories, du type on fait caraméliser le sucre avant de l’ajouter au reste du gâteau : cela ne joue pas vraiment sur le goût, on ne sent pas trop le caramel, mais alors niveau texture, c’est une tuerie ! Cela faisait longtemps que je lorgnais dessus, mais il faut le faire la veille, et je manque un peu d’organisation culinaire de ce coté là…

Bon par contre, j’ai bien galéré, parce que je suis pas hyper patiente, ce qui n’est pas génial pour la pâtisserie… Mon caramel a fait des gros bouts, mes oeufs ont cuit, le gâteau a trop cuit (sur les bords, mais après dégustation le centre était assez fondant et dégoulinant à mon souhait…) mais comme je suis une bombasse j’ai plutôt bien rattrapé le coup.

Sinon, pour raconter carrément plus ma vie, je pars au Japon ! Deux semaines entre Tokyo, Kyoto, Nara, le mont Fuji… Donc je vais me gaver de bouffe japonaise, mais je vais essayer de programmer quelques articles pendant mon absence (je sais, je vais te manquer mon pauvre petit). Oh, et autant te préparer à une avalanche de gâteaux, parce que moult moult anniversaires et soirées arrivent…

Continue reading “L’Assassin” »

Tarte aux pommes revisitée

Il y a quelques semaines, en zonant sur internet travaillant j’étais tombée sur une photo de pommes creusées, utilisées comme des petits bols avec des croisillons de pâte sur le dessus… Coup de foudre immédiat. Du coup aujourd’hui, j’ai acheté plein de pommes au marché, je me suis lancée et j’ai improvisé ; j’ai décongelé un peu de ma fameuse pâte sablée, j’ai fait un caramel rapide pour faire revenir les pommes, en évitant qu’elles ne se transforment en compote, et voilà ! Une recette assez facile et plutôt esthétique, colocs, frères et père ont adoré.

Continue reading “Tarte aux pommes revisitée” »

La semaine des tiramisus : recette classique et version speculoos-caramel beurre salé

J’ai cuisiné beaucoup de tiramisus dans ma vie. Vraiment beaucoup. Pendant un an, j’ai dû cuisiner des gâteaux à quelqu’un qui n’avait pas de four, ce qui limitait grandement les possibilités… Au deuxième tiramisu classique, j’en avais déjà marre, donc j’ai fureté sur internet et j’ai innové…

Le tiramisu aux framboises (que ce soit à base de biscuits à la cuillère ou de biscuits de Reims) ne m’a pas convaincu : c’était bon, mais on avait pas du tout l’impression de manger un tiramisu, plutôt un de ces gâteaux qu’on peut acheter tout fait avec de la crème, bof. Le tiramisu nutella banane (oui, j’ai osé) avait beaucoup plu à mes trois testeurs mais perso j’avais trouvé ça assez écœurant (sans blague). En plus utiliser des trucs industriels tout fait style nutella dans les gâteaux, j’aime moyen (à part pour certains lava cookies…). Le tiramisu au spéculoos m’avait bien plu (c’est mon coté Nordiste (même si j’ai honte de le dire au vu de nos résultats à certaines élections régionales…)) mais j’ai atteint l’apothéose avec spéculoos-caramel beurre salé (c’est mon autre coté, le coté Breton…), que j’ai de plus testé de plein de manières possibles (écraser les biscuits, ne pas écraser les biscuits…).

Du coup, quand Marron m’a demandé si je pouvais lui faire un tiramisu, « mais classique hein, sans trucs bizarres » j’avais tellement l’habitude que je l’ai fait en révisant l’histoire des médias et de l’espace public (ça envoie du rêve, je sais). Une fois fini, c’est Jaune (qui a eu sa version à part sans café, cette enfant difficile) qui m’a dit qu’elle en voudrait bien un autre, mais cette fois-ci celui dont je me vantais, le spéculoos-caramel beurre salé…

Continue reading “La semaine des tiramisus : recette classique et version speculoos-caramel beurre salé” »

Encore des anniversaires ; petit frère n°2 et N° 3, sablés apéros aux noisettes et pudding crémeux de Bourgogne

Les gamins sont plutôt doués, ils sont nés le même jour à 7 ans d’intervalle. Du coup ça fait un double anniversaire, plein de grands-parents, un gros apéro et un double gateau. Et plein de testeurs pour moi…

Sauf que lorsque j’arrive le jour même pour faire la cuisine, je découvre un véritable carnage, des oeufs, de la farine partout, du caramel cramé et du lait plein le plan de travail : petit frère n°1 avait insisté pour faire le gateau. On a eu trés peur, surtout quand il m’a décrit comment il avait battu le oeufs en neige à la barbare.

Et bah résultat, c’était plutôt pas mal. Et j’ai quand même fait l’apéro. Et puis si tu veux tout savoir, je sais déà plus ce qu’ils ont eu comme cadeaux. Et les photos sont pas top-top parce que ma mère les as prises avec son appareil.

Sablés au poivre et noisettes

J’ai récupéré cette recette chez Clothilde, mais ils étaient plus sucrés que biscuits apéros, et en diminuant le sucre, ça marche pour tout, ils sont vraiment délicieux ! Ils ont disparus à toute vitesse.

  • 100g de noisettes entières
  • 200 g de farine semi-complète
  • 70 g de flocons d’épautre ou d’avoine
  • 90 g de vergeoise ou de sucre de canne
  • 1 c à c de bicarbonate de sodium
  • 1 pincée de sel
  • 1/4 c à c de poivre
  • 130 g de beurre froid en morceaux
  • 2 c à s d’eau

Dans une poêle sans matiére grasse, faire revenir les noisettes entiéres. Si elles ont encore leur peau, elle va se retirer facilement avec un torchon pendant qu’elles sont encore chaudes. Les hâcher.

Mélanger les noisettes avec la farine, les flocons, le sucre, le bicarbonate, le sel et le poivre. Ajouter l’eau et le beurre en morceaux, et mélanger avec les mains jusqu’à former une boule, à mettre au frigo pendant une heure.

Préchauffer le four à 150°c.

Sortir la pâte et former des boules un peu plus grosses qu’une noix, à déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Mettre au four 25 minutes jusqu’à ce
que les sablés soient blonds.

Pudding crémeux de Bourgogne

Ma mère n’est pas une grande cuisinière, mais parmi les choses qu’elle nous a appris, il y a (évidemment) son gateau préféré ; le pudding crémeux de Bourgogne, une sorte de créme brulée avec du caramel en gateau… J’admet, c’est pas top comme description, mais c’est vraiment bon, et ça change des gateaux au chocolat habituels.

  • 4 oeufs
  • 80 g de sucre + 50 g de sucre pour le caramel
  • 80 g de beurre
  • 80 g de farine
  • 1/2 L de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 2 c à s d’eau

Préchauffer le four à 180°c.

Dans une casserole, faire bouillir le lait, les 80 g de sucre et la gousse de vanille fendue. Attention, le lait c’est piégeux, ça frémit et 5s plus tard tu en as partout. Donc dés que ça bout, tu l’éloignes du feu et tu retires la gousse de vanille.

Séparer les blancs des jaunes et battre les blancs en neige.

Dans une autre casseole, faire fondre le beurre. Ajouter la farine et retirer du feu en mélangeant trés vite pour faire un roux (c’est comme pour la pâte à choux). La pâte doit se détacher des bords en formant une boule. Remettre à feu trés doux et incorporer peu à peu le lait jusqu’à ce que la pâte soit homogéne.

Verser la pâte sur les jaunes d’oeufs : il faut incorporer trés lentement pour éviter que les jaunes cuisent et fassent des bouts d’omelette. Incorporer ensuite les blancs en neige.

Faire le caramel : dans une petite casserole, mettre l’eau et les 50 g de sucre et faire chauffer à feu doux en remuant jusqu’à ce que le caramel se forme. (izi)

Beurrer un plat et verser le caramel au fond. Recouvrir de la pâte.

Faire cuire 1h. Bon ap !

Enregistrer

Tablette de chocolat au sésame caramélisé

Je n’aurais jamais pensé me mettre à « faire » du chocolat moi même, et pourtant, Clothilde m’y a poussé… Et j’ai été convaincue ! En utilisant du chocolat de bonne qualité, ça permet de rajouter des trucs auxquels on ne penserait pas dedans… Et ça fait un super goûter.

Continue reading “Tablette de chocolat au sésame caramélisé” »

Macarons au caramel beurre salé

Ca y est, j’ai récidivé. Il fallait bien que ça arrive, maintenant que j’avais retrouvé un four convenable en rentrant en France, avec un joli tapis en silicone qui n’attendait que moi… Ca c’est pour le coté macarons. Aprés, je suis à moitié bretonne, et ici il y a du vrai beurre salé…

Les macarons une fois finis sont un peu sucrés (mais avec du caramel c’est logique), mais la texture est top et ils sont vraiment bons !

Pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais fait macarons et/ou caramel, ça peut être galére au début (surtout les macarons en fait) mais une fois qu’on a compris qu’il ne fallait malheureusement pas sauter des étapes, tout bien peser et bien rester à coté du four pendant la cuisson, ça va mieux.

Continue reading “Macarons au caramel beurre salé” »