Matira curry

Le retour de la bouffe bizarre qui fait plaisir : je suis tombée sur ce plat indien au hasard de mes déambulations sur internet. Attirée par le défi, j’ai aussitôt acheté une pastéque. Le lendemain (pas trois semaines après, le lendemain), des potes viennent pour l’apéro et jouer à un escape game qu’on a jamais commencé parce qu’on est parties dans des discussions trop philosophiques, et ma pastéque… a explosé.

Littéralemment, elle s’est ouverte toute seule. Après avoir nettoyé le jus de pastéque pendant 15 min, j’ai cuisiné ce qui restait et ça a donné un curry bien piquant (délicieux avec un peu de yaourt grec frais), pas pour tous les palais honnêtement, mais une super découverte.

Continue reading “Matira curry” »

Purée de courgettes fenouil

Après ma papillote de saumon au fenouil, courgette et citron, il me restait des légumes. Or, je n’aime pas jeter, je me suis donc creusé la tête afin de savoir quoi en faire. Du coup, j’ai tout fait cuire ensemble, et puis comme c’était assez aqueux j’ai mixé, et puis bim, une soupe délicieuse.

Je vais presque commencer à aimer le fenouil c’est fou.

Continue reading “Purée de courgettes fenouil” »

Rouleaux de printemps multicolores 2.0

En me lançant dans les rouleaux de printemps, je n’avais pas réalisé que je devais m’engager à finir les 50 feuilles de riz du paquet. Et donc à faire un nombre incalculable de rouleaux d’ici à mon déménagement.

J’ai donc testé plein de recettes, et en plus de la première que je t’avais présenté avec des crevettes, voilà une autre version vegan ! Délicieux avec cette sauce à la cacahuète.

Continue reading “Rouleaux de printemps multicolores 2.0” »

Saumon en papillotte à la courgette, fenouil et citron

J’ai des tonnes de trucs dans ma cuisine. Des accessoires, plats de présentation, éléments de décor et autres gadgets que pour la plupart, j’utilise très peu. Parmi ceux-ci se trouvait une mandoline : je l’avais eue à Emmaüs St Omer (true story) avec une râpe, mise sur l’étagère du dessus que je suis trop petite pour attraper sans tabouret, et je l’avais oubliée.

Et puis, en faisant mes cartons, je retombe dessus. Dans ma période Marie Kondoisatrice, je décide qu’il me faut trancher son sort, et pour cela, que je teste ses fonctions de tranchage de légumes (oui, j’ai osé cette blague).

Résultat, cela a révolutionné ma vie. C’est tellement rapide et pratique, je l’utilise non stop depuis ! Et cette découverte a gravement simplifié cette recette de papillote que je te propose ici : très rapide, délicieuse et, surtout, validée par Petit Frère N°2.

Continue reading “Saumon en papillotte à la courgette, fenouil et citron” »

Aubergine à la mozzarella et au pesto rosso

Ca y est, le déménagement est fini.

C’était un déménagement de deux jours beaucoup trop intense et j’ai l’impression que rien est fini. Nous sommes envahis par les cartons, les clous à planter et les nettoyages à faire. Cela fait du bien de se retrouver à trois (+ le chat) et d’avoir tout cet espace, même si évidemment tout n’est pas parfait dans cet appartement (j’évc oque ici de manière très subtile les voisins et la concierge, qui heureusement ne liront jamais ce blog). Je n’ai pas encore investi la cuisine, car la plupart des ustensiles sont encore emballés, mais ça ne saurait tarder, et honnêtement j’ai hâte de pâtisser dans ce nouvel espace TELLEMENT GRAND !

En attendant, je publie enfin cette recette on ne peut plus facile et délicieuse.

Continue reading “Aubergine à la mozzarella et au pesto rosso” »

Brioche crème d’amande et rhubarbe

Avant le vrai début de l’automne et de boucler mes cartons, je profite de la fin de mes placards et des dernières tiges de rhubarbe pour une brioche à la rhubarbe et à l’amande qui a eu énormément de sucès au boulot, pas trop sucrée et très équilibrée, m’ont dit les testeurs. Je n’irais pas jusqu’à te dire qu’elle est rapide, mais la rhubarbe n’a pas besoin d’être pochée et la crème d’amandes se fait très facilement, du coup franchement ça passe. Attention cependant, les quantités sont pour une très grosse brioche, ou deux normales ! J’avais une armée de collégues à nourrir donc j’ai fait la totale mais tu peux viser la moitié.

Avant de déménager, j’essaie de trier tout ce que j’ai, de me débarasser de vêtements notamment, mais en même temps je suis contente d’avoir plus d’espace pour pouvoir avoir un vrai bureau, une table de chevet, une lampe etc… Bref, le paradoxe du déménagement. J’ai un peu peur en m’installant en coloc de me retrouver dans l’accumulation de bazar, et en même temps j’aime vivre dans une maison un peu remplie… je suppose qu’on gérera ça au prochain déménagement !

Continue reading “Brioche crème d’amande et rhubarbe” »

Crumble salé courgettes feta menthe

Enfin le moment de publier une de mes recettes fétiches depuis que j’ai commencé à cuisiner, il y a plus ou moins 10 ans (oh la vieillesse). Un crumble salé de courgettes fondantes, parfait avec la feta et la menthe !

Depuis mon retour de vacances, et la signature de l’appartement inespéré, c’est la grande période des cartons, des papiers, des angoisses et des to-do-list à rallonge. Comme j’aime me simplifier la vie, je fais également un désencombrement complet de tous mes trucs qui traînaient, et surtout de mes vêtements. Quelques changements de vaisselle seront inclus, donc tu risques même de le voir passer…

Continue reading “Crumble salé courgettes feta menthe” »

Clafoutis salé figues bacon et mozzarella

Grâce à mes parents, on s’est retrouvés avec plein de figues à utiliser d’urgence, probablement les dernières de la saison, et je voulais faire quelque chose de salé, comme la dernière fois… Alors si t’es -comme mes colocs- sceptique à l’idée de manger un clafoutis salé, change d’avis. C’est gras, et c’est bon.
Edit : J’ai refait cette recette, plusieurs années après, en corrigeant les quantités et en l’allégeant (et en refaisant les photos, tmtc). Depuis ce premier test, la combinaison figues bacon/jambon et fromage, est devenue ma vie.

Continue reading “Clafoutis salé figues bacon et mozzarella” »

Patate douce rôtie à la béchamel végétale sésame et épinards

J’ai réalisé ce plat avant mes dernières vacances sur une recette de Cléa : cela faisait un moment que je voulais tester la béchamel à partir de l’huile d’olive et j’ai été épatée, une tuerie, pareille qu’avec du beurre !

Après avoir dévoré une moitié au dîner, je mets le reste dans un tupperware et finalement, le lendemain midi, on va manger dehors avec les collégues. Pas grave, je le congèle dans le congélo du boulot pour après les vacances. Au retour de congés, je le laisse donc à décongeler sur le plan de travail de la cuisine du bureau, pour éviter qu’il soit encore à moitié congelé quelques heures plus tard pour déjeuner. Lorsque je reviens, après une matinée de réunions intenses, je trouve toute l’équipe en train de se plaindre des gens qui laissent leurs plats à pourrir dans le frigo et ça pue et ça utilise toute la place… « et puis le truc tout moisi là sur le comptoir, j’hésite à le jeter ! »

Ils avaient pris les épinards pour du moisi… et mon plat a failli finir à la poubelle.

Moralité : méfie toi de tes collègues (même si ceux là ils sont trop bien, je les garde).

Continue reading “Patate douce rôtie à la béchamel végétale sésame et épinards” »

Gâteau nantais

J’ai réalisé ce gâteau pour l’anniversaire traditionnel du 15 août. Mon cousin fêtait ses 17 ans, mon oncle ses 61 ans. 32 personnes à table, ma salade tomates/mangue/mozza/basilic était prête (ok, j’ai forcé quelques uns de mes cousins à la réaliser sur mes instructions), et voilà que je pose la question du gâteau. Grand débat familial : nous en avions déjà deux au chocolat, les fruits c’est nul et l’amande c’est nul selon mes cousines. Mais quand j’ai abordé l’idée du gâteau nantais, mon oncle -celui même dont c’était l’anniversaire- a sauté sur l’occasion et l’a réclamé à grands cris. C’était donc parti pour le gâteau nantais.

Au cours de la réalisation, on avait un peu tiqué sur la quantité de rhum mais on avait suivi les instructions aveuglément. Et puis lors de la dégustation… j’ai trouvé ça super fort. Juste à côté, mon oncle machait sa part en déclarant la bouche pleine que c’était la recette parfaite. En fait, plus les convives étaient agés, plus ils ont adoré la quantité de rhum. Donc mon conseil, c’est plutôt de miser sur 20g, mais si ton entourage est de type agé, augmente la dose.

Petit bonus histoire familiale : mon (autre) oncle en a profité pour me raconter que mon grand-père, au caractère ronchon légendaire, avait osé critiqué une fois le gâteau nantais de sa compagne en disant qu’il n’y avait pas assez de rhum. Celle-ci avait attrapé la bouteille et avait versé la moitié sur son gâteau. Il l’avait alors fini sans dire un mot.

Continue reading “Gâteau nantais” »